Nous utilisons différents cookies afin de vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.
Pour en savoir plus sur notre politique de gestion des cookies, cliquez ici ou suivez le lien qui se situe au bas de n’importe quelle page de notre site.

0

Notifications

Les notifications ci-dessous sont basées sur les filtres qui peuvent être ajustés via les pages du calendrier économique et des webinaires.

Webinaires à venir

Webinaires à venir

0

Événements économiques

Événements économiques

0
Guides de trading gratuits
Souscrire
Veuillez réessayer
EUR/USD
Mitigé
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
CAC 40
Mitigé
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
EUR/CHF
Baissier
Bitcoin
Baissier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Or
Baissier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Pétrole WTI
Mitigé
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Plus Voir plus
Forex : gains du dollar après le FOMC mais la tendance ne sera pas engagée tant que le S&P 500 ne s'effondre pas

Forex : gains du dollar après le FOMC mais la tendance ne sera pas engagée tant que le S&P 500 ne s'effondre pas

2013-10-31 03:41:00
John Kicklighter, Stratégiste sénior
Share:

Points de discussion :

  • Le dollar s'apprécie à l'issue du FOMC mais la tendance ne sera pas établie avant que le S&P 500 ne chute
  • Les cross du yen face au risque, prêts pour la décision de la BoJ
  • L'euro survit aux chiffres du PIB espagnol et de l'emploi allemand, mais l'épreuve n'est pas finie

Gains du dollar après le FOMC mais la tendance ne sera pas engagée tant que le S&P 500 ne s'effondre pas

La Fed a tenté de rester évasive afin de limiter les spéculations, mais au lieu de cela, elle a poussé les traders à penser que leur biais était trop extrême. Le résultat ? Un rebond modeste du dollar et une correction inquiétante du S&P 500, depuis ses plus hauts historiques. Le mouvement conjoint de ces références (parallèlement à ceux des bons du Trésor, de l'or, des obligations à haut rendement et d'autres actifs) indique une interprétation générale de la décision politique du FOMC tendant vers l'aversion au risque. Cet état de fait peut sembler remarquable, puisque bien peu de choses ont changé entre la déclaration du 19 septembre et le rapport publié pour cette dernière réunion. Mais c'est précisément cette absence de changement qui trouble le marché. Avec le consensus qui tend vers une première réduction du QE le 19 mars, le maintien des commentaires indiquant que “l'activité économique a continué à croître à un rythme modéré” et la disparition des préoccupations importantes concernant les conditions financières, le ralentissement du QE3 semble pouvoir apparaître en janvier ou en décembre. La réaction à cette annonce importante s'étendra bien au-delà d'une seule journée.

Les cross du yen japonais accumulent des risques, prêts pour la décision de la BoJ

Alors que les marchés actions américains reculent à la suite de la décision du FOMC à propos des taux d'intérêt et qu'une partie de cette incertitude touche les bourses asiatique, les cross du yen se sont échangés à la baisse jeudi matin. Déjà sensibilisés aux flux et reflux des tendances du risque, les cross du yen ont vu les préoccupations concernant l'appétit des investisseurs s'intensifier, alors que l'autre aspect du carry, le rendement, est en chute. Les taux obligataires des pays de référence à haut rendement (l'Australie et la Nouvelle-Zélande) sont retombés de plus de 7% ces dernières semaines. Pendant ce temps, le taux de référence américain à 10 ans est retombé à son plus faible niveau en quatre mois, et les obligations d'État japonaises elles-même sont de retour sous les 0.60% pour la première fois depuis mai. En d'autres termes, le potentiel de revenus du carry diminue. C'est une situation inquiétante, compte tenu du positionnement relativement "élevé" des cross, avec en particulier l'EURJPY qui pointe à ses plus hauts niveaux depuis quatre ans. Si une poussée d'aversion au risque apparaît, ces cross feront face à de forts retracements. Pendant ce temps, la Banque centrale du Japon (BoJ) peut tenter de retarder l'échéance. Le banque centrale se réunit pour discuter de la politique monétaire aujourd'hui, mais on ne s'attend pas vraiment à ce qu'elle introduise une seconde phase de QE, alors que la hausse de la TVA d'avril reste lointaine.

L'euro a survécu au PIB espagnol et aux données allemandes sur l'emploi, mais d'autres données sont attendues

Des annonces de grande importance parsemaient l'agenda de l'euro au cours de la séance passée mais leur influence immédiate a été modérée sachant que la Fed pouvait modifier l’évolution de l’appétit du risque plus tard dans la journée. Cette distraction s'est avérée ne pas être nécessaire, cependant, car les deux principaux indicateurs étaient conformes aux prévisions. L'annonce la plus importante était la première lecture des chiffres du PIB espagnol du 3T. Un chiffre de croissance à 0.1 % a cassé une tendance de contraction de neuf trimestres consécutifs. Ce n'est pas vraiment un chiffre indiquant une force exceptionnelle, mais c'est un autre pas vers une tendance de reprise. Maintenant, si seulement les autres membres de la zone euro suivaient le même chemin. Il faut se rappeler que le directeur de l’Institut national de statistique italien (Istat) prévoyait une contraction de l'économie sur la même période – le chiffre officiel sera publié dans deux semaines. Le rapport sur l'emploi allemand aurait davantage pu déclencher une volatilité de court terme, mais l'augmentation nette de 2,000 a représenté une légère ‘surprise’. Plus tard, nous avons les chiffres de l'emploi et de l’inflation pour la zone euro – ainsi que quelques publications secondaires. Au-delà d'un léger effet sur la volatilité, cela ne devrait pas faire démarrer de tendance. Pour cela, nous devons surveiller la politique de la BCE.

Le dollar néo-zélandais chute après la confirmation par la RBNZ d'une hausse de taux en 2014

La Banque centrale de Nouvelle-Zélande (la RBNZ) a maintenu ses taux inchangés à leur niveau record de 2.50%, qu'elle applique sans faiblir depuis mars 2011. Personne n'a été surpris par cette décision. Les opérateurs s'attendaient en effet à ce que la banque centrale maintienne son cap ; mais les spéculations concernant le calendrier des hausses de taux éventuelles de ce groupe figurent parmi les points de politique monétaire les plus activement débattus dans le monde des devises majeures. Récemment, les prévisions concernant les taux (selon les swaps) ont chuté : de presque 100 pdb de hausses prévues au cours de l'année à venir à 60 pdb maintenant. De plus, le gouverneur Wheeler a prononcé des commentaires suggérant que le virage vers une politique agressive n'équivaudrait pas à de simples hausses de taux. La déclaration qui a suivi la réunion a confirmé ce sentiment. La banque a souligné qu'une hausse de taux en 2014 serait probablement nécessaire, mais les gains de la devise pourraient apporter une "flexibilité" au niveau politique, et le resserrement dépendra de l'immobilier.

Dollar canadien : on prévoit des chiffres nettement moins bons pour le PIB d'août

Traditionnellement, les chiffres mensuels du PIB canadien génèrent bel et bien de la volatilité, mais ces remous n'affectent pas sérieusement les conditions de marchés et n'établissent pas de nouvelles tendances. Ceci est dû en grande partie au fait que les données correspondent aux prévisions du marché. Lors des six dernières publications de ces séries de données, les chiffres publiés n'ont pas dévié de plus de 0.1% par rapport aux prévisions. Cela signifie que le marché peut se positionner avec exactitude avant la publication, et l'absence d'effet de surprise peut modérer la volatilité à court terme. En dehors des effets de court terme, nous devrons surveiller les influences durables de cette publication sur les prévisions concernant les taux canadiens. La BoC a récemment porté atteinte à l'attrait de sa devise dans le monde du carry en s'abstenant de répéter qu'une hausse des taux était inévitable dans un futur pas si lointain.

Franc suisse : la banque centrale suisse présente ses chiffres pour le T3

La corrélation mobile à 20 jours entre l'EURUSD et l'USDCHF pointe à -0.94. Cela suggère que ces paires évoluent la plupart du temps dans des directions opposées, à un rythme identique. En utilisant le dollar en tant que dénominateur commun, nous pouvons déduire de cette relation que le franc suisse évolue généralement main dans la main avec l'euro. Pour beaucoup, cette analyse n'est pas une surprise. La relation est facilitée par une connexion économique et financière qui était déjà solide avant la crise de la région euro, et qui s'est renforcée depuis. Mais les évolutions des cours des paires comme l'EURCHF restent très irrégulières. Même si nous sommes actuellement à 350 pips du plancher des 1.2000 imposé par la banque centrale suisse (la BNS), la paire a refusé de lancer une reprise significative. Et en l'absence d'une reprise complète de la confiance vis-à-vis de la région, ces flux de capitaux resteront insaisissables. Dans l'intervalle, la banque centrale sera sur la brèche, prête à protéger sa devise d'une appréciation rapide. La BNS publiera une actualisation de ses efforts du T3 aujourd'hui, ainsi que ses avoirs en devises (probablement inchangés).

L'or cède du terrain, Les vendeurs règnent si nous devions franchir $1,335, Rallye du dollar

La vague de décisions et de commentaires récents sur la politique monétaire est source d’ambiguïté, mais l'or agit comme un bon ‘contrôle à l'instinct’ pour la tendance de la relance mondiale. Quand la majorité des principales banques centrales mondiales sont globalement accommodantes, cela diminue l'attrait des devises traditionnelles en général, comme il n'y a pas de réserves viables vers lesquelles se diversifier. La taille totale des bilans des principaux acteurs (Fed, BCE, BoE, BoJ et Banque populaire de Chine) se situe à un plus haut record de 14.94 mille milliards de dollars. Cependant, l'attrait que l'or pourrait retirer de cela est diminué par l'euro qui attire le capital de réserve hors des États-Unis du fait du programme QE3 de la Fed et des inquiétudes au sujet des confrontations budgétaires régulières. A moins que la BCE décide de baisser ses taux et de mettre en péril l'attrait de valeur alternative de l'euro, l'or aura du mal a récupérer sa force des années précédentes. Pendant ce temps, une baisse des prévisions pour une réduction du QE de la Fed en mars prochain a pesé sur le métal précieux. Un passage sous $1,335 serait un fort indicateur technique, et un rallye du dollar, le signal fondamental optimum.

DailyFX

DONNÉES ÉCONOMIQUES

GMT

Devise

Publication

Enquête

Précédent

Commentaires

JPY

Objectif de base monétaire 2014 de la BOJ

¥270 000 Mds

¥270 000 Mds

00h05

GBP

Enquête GfK sur la confiance des consommateurs

-8.00

-10.00

00h30

AUD

Indice des prix à l'importation (glissement trimestriel) (3T)

3.50%

-0.30%

L'inflation australienne et le secteur immobilier, inquiétant, ont empêché la RBA de virer de bord pour passer de baisses de taux à des hausses. Si les données se renforcent, les prévisions concernant les taux se développeront

00h30

AUD

Indice des prix à l'exportation (glissement trimestriel) (3T)

3.30%

-0.30%

00h30

AUD

Crédit du secteur privé (glissement mensuel) (SEP)

0.40%

0.30%

00h30

AUD

Crédit du secteur privé (Glissement annuel) (SEP)

3.40%

3.40%

00h30

AUD

Permis de construire (glissement mensuel)(SEP)

2.80%

-4.70%

00h30

AUD

Permis de construire (Glissement annuel) (SEP)

1.20%

7.70%

01h30

JPY

Rémunération du travail en espèces (glissement annuel) (SEP)

-0.40 %

-0.60%

Instrument de mesure critique de l'inflation sous-jacente, au-delà de l'énergie et de l'alimentation

02h00

NZD

Masse monétaire M3 (glissement annuel) (SEP)

6.50%

Indicateur général de l'inflation, qui pourrait s'ajouter aux prévisions concernant les taux

05h00

JPY

Chantiers immobiliers (glissement annuel) (SEP)

12.1%

8.80%

Les commandes de construction sont supérieures à la moyenne de 2013, mais restent sous le plus haut de mai : 26%.

05h00

JPY

Chantiers immobiliers annualisés (SEP)

0.983M

0.960 Mio

05h00

JPY

Commandes de construction (glissement annuel)(SEP)

21.40%

07h00

EUR

Ventes au détail allemandes (glissement mensuel)

0.40%

0.50%

Après les chiffres décevants de l'IPC (sous les estimations) mercredi, les ventes au détail devraient suivre la tendance baissière en glissement mensuel.

07h00

EUR

Ventes au détail allemandes (Glissement annuel) (SEP)

1.10%

0.30%

07h00

GBP

Prix des logements s.a. Nationwide (glissement mensuel) (OCT)

0.70%

0.90%

Le mois dernier a donné les meilleurs résultats depuis l'été 2010.

07h00

GBP

Prix des logements Nationwide sans ajustement saisonnier (glissement annuel) (OCT)

5.10%

5.00%

07h00

EUR

Enquête GfK Allemande sur la confiance du consommateur (SEP)

7.20

7.10

Malgré l'amélioration des chiffres de la confiance dans la zone euro, l'inflation allemande a pointé à -0.2% mercredi (alors que les estimations étaient de 0.0%). Si l'IPC de la zone euro déçoit, la pression pourrait à nouveau peser sur l'UE.

07h00

EUR

Indice allemand des prix à l'importation (Glissement mensuel) (SEP)

0.10%

0.10%

07h00

EUR

Indice allemand des prix à l'importation (glissement annuel) (SEP)

-2.80%

-3.40%

09h00

EUR

Taux de chômage italien (SEP)

12.30%

12.20%

10h00

EUR

Taux de chômage de la zone euro (OCT)

12.00%

12.00%

10h00

EUR

Estimation de l'IPC de la zone euro (glissement annuel) (OCT)

1.10%

1.10%

10h00

EUR

IPC zone euro - indice de référence (glissement annuel) (OCT)

1.00%

1.00%

11h30

USD

L'indice RBC des perspectives de consommation (NOV)

50.70

Ces chiffres ne figurent pas parmi les indicateurs de confiance habituels, mais le retard récent des données gouvernementales accroît leur influence

12h30

CAD

Produit intérieur brut (glissement mensuel) (AOÛT)

0.10%

0.60%

Le CAD a été l'une des devises les plus volatiles cette semaine.

12h30

CAD

Produit intérieur brut (glissement annuel) (AOÛT)

1.70%

1.40%

12h30

CAD

Gains hebdomadaires moyens (Glissement annuel) (AOÛT)

1.30%

12h30

USD

Premières demandes d'allocations chômage (26 OCT)

338 k

350 k

Les opérateurs observeront les données du marché de l'emploi afin d'évaluer l'impact réel de la paralysie du gouvernement sur l'emploi.

12h30

USD

Demandes continues d'indemnités chômage (19 OCT)

2870 k

2874 k

13h00

USD

NAPM-Milwaukee (OCT)

53.0

55.00

13h45

USD

Chicago Purchasing Manager (OCT)

55.00

55.70

22h30

AUD

Indice AiG performance du secteur manufacturier (OCT)

51.70

Le résultat de septembre était le plus élevé depuis 2010 pour AiG.

23h00

AUD

RPData/Rismark House Px (glissement mensuel) (OCT)

1.60%

GMT

Devise

Événements & discours à venir

JPY

Décision sur les taux de la Banque centrale du Japon

NIVEAUX DE SUPPORT ET RÉSISTANCE

POINTS PIVOTS

SUPPORT ET RÉSISTANCE CLASSIQUES

MARCHÉS ÉMERGENTS 18h00 GMT

MONNAIES SCANDINAVES 18h00 GMT

Devise

USD/MXN

USD/TRY

USD/ZAR

USD/HKD

USD/SGD

Devise

USD/SEK

USD/DKK

USD/NOK

Résist 2

13.4800

2.0500

10.7250

7.8165

1.3650

Résist 2

7.5800

5.8950

6.5135

Résist 1

13.2400

2.0100

10.5000

7.8075

1.3250

Résist 1

6.8155

5.8475

6.2660

Au comptant

12.9582

1.9970

9.9419

7.7531

1.2385

Au comptant

6.4016

5.4372

5.9072

Support 1

12.6000

1.9140

9.3700

7.7490

1.2000

Support 1

6.0800

5.3350

5.7450

Support 2

12.4200

1.9000

8.9500

7.7450

1.1800

Support 2

5.8085

5.2715

5.5655

BANDES DE PROBABILITÉS INTRADAY 18h00 GMT

\DEV

EUR/USD

GBP/USD

USD/JPY

USD/CHF

USD/CAD

AUD/USD

NZD/USD

EUR/JPY

L'or

Rés 3

1.3817

1.6138

99.41

0.9087

1.0543

0.9587

0.8346

136.42

1367.50

Rés 2

1.3792

1.6109

99.18

0.9068

1.0527

0.9565

0.8323

136.09

1360.21

Rés 1

1.3767

1.6081

98.95

0.9048

1.0511

0.9543

0.8301

135.76

1352.92

Au comptant

1.3717

1.6023

98.49

0.9010

1.0479

0.9499

0.8256

135.10

1338.34

Supp 1

1.3667

1.5965

98.03

0.8972

1.0447

0.9455

0.8211

134.44

1323.76

Supp 2

1.3642

1.5937

97.80

0.8952

1.0431

0.9433

0.8189

134.11

1360.21

Supp 3

1.3617

1.5908

97.57

0.8933

1.0415

0.9411

0.8166

133.78

1367.50

v

DailyFX fournit des informations sur le Forex et des analyses techniques sur les tendances qui influencent les marchés de devises internationaux.