Nous utilisons différents cookies afin de vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.
Pour en savoir plus sur notre politique de gestion des cookies, cliquez ici ou suivez le lien qui se situe au bas de n’importe quelle page de notre site.

Guides de trading gratuits
EUR/USD
Baissier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
CAC 40
Haussier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Bitcoin
Baissier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
EUR/CHF
Baissier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Or
Baissier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Pétrole WTI
Mitigé
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Plus Voir plus
Informations en Temps Réel
  • Seuls 11% des Américains ont mentionné que les pb éco. étaient les plus importants pour le pays, contre 86% au plus bas de la crise vers mars 2009 Ce n'est pas un signal baissier, simplement un signal d'alerte. (Cela fait 2 ans que moins de 20% des Américains sont inquiets) https://t.co/y7oLUdfNVq
  • Chine Ventes de voitures = encore -4% en octobre y/y 16ème mois de repli consécutif Ventes de voitures à énergies nouvelles (NEV) —> -45% en octobre y/y
  • ouch... Chine : nouveaux prêts en yuan = 661 milliards Précédent : 1690 milliards Consensus : 800 milliards Plus faible montant depuis fin 2017
  • Hang Seng Index -2.6% CSI300 -1.8% Shanghai Composite -1.8%
  • RT @NorthmanTrader: It's almost as if between financial engineering via buybacks, market engineering via the Fed and bad news engineering v…
  • Chine Plus fort repli des prix à la production en plus de 3 ans et en contraste, plus forte hausse de l’inflation (IPC) en 8 ans, tirée par les prix de l’alimentaire (dont le porc) Et donc des interrogations concernant la marge de manœuvre des autorités pour stimuler la demande https://t.co/rQaiqP9bv1
  • Charabia https://t.co/cdAvrixtbn
  • Trump indique que les informations sur le degré d’annulation des taxes sur la Chine sont « incorrectes » Et indique que l’accord avec la Chine « doit être le bon » hum...
  • Les deux dernières fois que le pourcentage de banques américaines qui resserrent les conditions de crédit consommation était sur ces niveaux, pendant un cycle de baisse de taux de la FED, l’économie américaine entrait en récession... https://t.co/Sge1dSlEok
  • Pourquoi 90% des traders perdent en bourse ? https://t.co/4BglsaLC8h
Le rebond du dollar australien menacé par les nombreuses annonces importantes aux États-Unis

Le rebond du dollar australien menacé par les nombreuses annonces importantes aux États-Unis

2013-07-27 00:59:00
Ilya Spivak, Stratégiste Devises senior
Share:
Le_rebond_du_dollar_australien_menace_par_les_nombreuses_annonces_importantes_aux_Etats_Unis___fr_body_Picture_5.png, Le rebond du dollar australien menacé par les nombreuses annonces importantes aux États-Unis

Perspective fondamentale pour le Dollar australien : Neutre

  • Sentiment spéculatif : le risque de rebond du dollar australien est réel
  • Analyse technique de l'AUD/USD : la résistance clé est juste sous 0.94
  • Le rallye sur l'aussie suite à la publication de l'IPC coupé court par les données PMI chinoises

Ces deux dernières semaines, nous avons avancé que le dollar australien semblait prêt à débuter une reprise. Nous avions noté que les traders intégraient déjà dans les cours une forte possibilité de baisse des taux d'intérêt de la part de la RBA en août, ne laissant que relativement peu de marge de manoeuvre pour une détérioration des perspectives politiques, tandis que le positionnement spéculatif net vendeur se stabilisait après avoir atteint un plus haut record (selon le rapport COT du CFTC). Ces conditions ont créé un environnement dans lequel l'aussie semblait exceptionnellement sensible aux nouvelles allant à contre-tendance, puisque l'intensité même des ventes récentes décourageait de nouveaux capitaux de poursuivre la baisse, tandis que les positions vendeuses existantes se retrouvaient de plus en plus poussées à prendre leurs profits.

Les marchés ont réagi comme prévu. L'aussie a désormais établi ses premiers gains hebdomadaires consécutifs depuis la mi-mars, s'appréciant au total de 2.2% contre son homologue américain. Quant à l'avenir, la situation est relativement inchangée sur le front domestique. Les derniers chiffres du rapport COT montrent que les positions vendeuses nettes spéculatives restent proches des plus hauts records, mais que le rythme de croissance hebdomadaire s'est ralenti de façon spectaculaire, renforçant l'idée que la liquidation commence à manquer d'influx de capitaux, nécessaires à la poursuite du mouvement. La probabilité intégrée d'une baisse des taux d'intérêt par la RBA à l'occasion de la réunion de politique monétaire du mois prochain reste élevée, à 72%. Les résultats officiels de l'indicateur PMI manufacturier chinois dominent l'agenda économique, et l'on prévoit un retour sous le seuil "croissance/contraction" des 50 ; l'impact d'un tel résultat pourrait cependant être limité, puisqu'il a été largement annoncé par la déception de la semaine dernière, après la publication de chiffres analogues par HSBC.

Mais tous les feux sont loin d'être verts, alors que l'agenda économique américain, très chargé, menace d'éclipser les considérations spécifiques à l'aussie et d'entraîner la devise australienne dans le débat "ralentissement ou pas" entourant la direction que prendra la politique de la Réserve fédérale. Les investisseurs tentent avec frénésie de prévoir le timing et l'envergure du prochain mouvement de la banque centrale, visant à réduire ses achats d'actifs mensuels (actuellement à 85 Mds $), et ce depuis la réunion de juin du FOMC, déclenchant une volatilité agressive sur tout le spectre des marchés financiers. La semaine à venir apportera un cocktail explosif d'annonces importantes fondamentales qui feront avancer le débat : PIB américain, ISM et rapport NFP, auxquels s'ajoutera l'annonce mensuelle de politique du FOMC.

C'est clairement la réunion de la Fed qui touchera le plus directement les spéculations concernant la politique monétaire.Les marchés seront à l'affût de tout changement dans les orientations futures de la banque centrale (comme par exemple le choix d'un seuil minimal pour l'inflation, reflet du seuil maximal, ou la baisse du seuil du taux de chômage) qui révélerait une intention des officiels de rester accommodants, soulignant le message selon lequel le "ralentissement" et le "resserrement" sont des choses bien différentes. Un tel scénario serait certainement perçu comme relativement attentiste, et stimulerait l'appétit pour le risque tout en aidant l'aussie à s'apprécier. L'absence d'un glissement vers des propos attentistes (au moins) dans la déclaration politique de la Fed et/ou des résultats solides au niveau des données américaines pourraient cependant renforcer les paris en faveur d'une réduction à court terme du QE, ce qui serait défavorable au sentiment et ferait certainement plonger la devise australienne.

DailyFX fournit des informations sur le Forex et des analyses techniques sur les tendances qui influencent les marchés de devises internationaux.