Nous utilisons différents cookies afin de vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.
Pour en savoir plus sur notre politique de gestion des cookies, cliquez ici ou suivez le lien qui se situe au bas de n’importe quelle page de notre site.

0

Notifications

Les notifications ci-dessous sont basées sur les filtres qui peuvent être ajustés via les pages du calendrier économique et des webinaires.

Webinaires à venir

Webinaires à venir

0

Événements économiques

Événements économiques

0
Guides de trading gratuits
Souscrire
Veuillez réessayer
EUR/USD
Baissier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
EUR/CHF
Baissier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Or
Baissier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Pétrole WTI
Baissier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Plus Voir plus
GBP/USD : pas de hausse des taux de la BoE à prévoir malgré la baisse du chômage

GBP/USD : pas de hausse des taux de la BoE à prévoir malgré la baisse du chômage

Valentin Aufrand, Contributeur

Points-clés de l’article sur le GBP/USD :

  • Le variant Omicron éclipse les perspectives d’une hausse des taux de la BoE malgré la baisse du chômage
  • La tendance du GBP/USD est baissière, mais le ratio rendement/risque en défaveur des vendeurs

Le variant Omicron éclipse les perspectives d’une hausse des taux de la BoE malgré la baisse du chômage

La livre sterling évolue à l’équilibre ce mardi à la suite d’un rapport sur l’emploi mitigé qui laisse peu de chances d’une hausse des taux de la Banque d’Angleterre (BoE) jeudi malgré l’inflation galopante. En effet, le taux de chômage a comme prévu reculé à 4,2% en octobre, mais les créations d’emplois ont augmenté de seulement 149 000 entre août et octobre, alors que le consensus tablait sur 228 000.

En réalité, ces chiffres pourraient être suffisants pour que la BoE augmente son taux directeur compte tenu du faible taux de chômage et l’inflation galopante à 4,2%, mais l’apparition du variant Omicron vient compromettre ce scénario. Le Comité de la banque centrale devrait faire preuve de prudence en maintenant sa politique monétaire inchangée étant donné que le gouvernement vient de relever l’état d’urgence au niveau 3 sur 4.

La BoE va très probablement attendre sa prochaine réunion en février pour relever ses taux, si la situation sanitaire et l’économie le permettent. C’est en tout cas l’avis des opérateurs de marché qui anticipent une première hausse des taux de la BoE en février.

Outre les chiffres de l'inflation et de l'emploi, les nouvelles sur l’évolution de la situation sanitaire au Royaume-Uni alimenteront les anticipations de hausse des taux des investisseurs et donc l’évolution de la livre sterling sur le marché des changes.

La tendance du GBP/USD est baissière, mais le ratio rendement/risque en défaveur des vendeurs

Graphique journalier du cours du GBP/USD réalisésur TradingView :

GBP/USD : pas de hausse des taux de la BoE à prévoir malgré la baisse du chômage

Sur le plan de l’analyse technique, la tendance de fond du GBP/USD s’est retournée à la baisse depuis le mois de novembre après que le taux de change a enfoncé le support à 1,3567$. Le GBP/USD semble désormais évoluer dans un canal descendant et semble actuellement flirter avec la borne basse de celui-ci ce qui sous-entend que le ratio rendement/risque est en défaveur des vendeurs à court terme (malgré le fait que le taux de change soit en tendance baissière).

Il sera sans doute préférable d’attendre un rebond en haut du canal ou à l’ancien support à 1,3567$ pour éventuellement se positionner dans le sens de la tendance de fond. Si la baisse se poursuit à court terme, les prochains supports à surveiller seront le seuil symbolique à 1,30$, puis le creux de septembre 2020 à 1,2674$.

Les prochains rendez-vous clés du taux de change seront la décision de la politique monétaire de la Fed mercredi et celle de la BoE jeudi. Les opérateurs de marché s’attendent déjà à une accélération du tapering de la Fed, ce sont donc surtout les nouvelles projections du FOMC influenceront le taux de change. Du côté de la BoE, le marché ne s’attend à aucune hausse des taux jeudi, donc un statuquo ne devrait pas beaucoup accentuer la baisse du taux de change. En revanche, une hausse des taux de la BoE serait une décision inattendue qui aurait par conséquent un impact très haussier à court terme sur le GBP/USD.

POURSUIVRE VOTRE LECTURE

DailyFX fournit des informations sur le Forex et des analyses techniques sur les tendances qui influencent les marchés de devises internationaux.