Nous utilisons différents cookies afin de vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.
Pour en savoir plus sur notre politique de gestion des cookies, cliquez ici ou suivez le lien qui se situe au bas de n’importe quelle page de notre site.

Guides de trading gratuits
EUR/USD
Baissier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
CAC 40
Haussier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Bitcoin
Baissier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
EUR/CHF
Baissier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Or
Baissier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Pétrole WTI
Mitigé
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Plus Voir plus
Informations en Temps Réel
  • Seuls 11% des Américains ont mentionné que les pb éco. étaient les plus importants pour le pays, contre 86% au plus bas de la crise vers mars 2009 Ce n'est pas un signal baissier, simplement un signal d'alerte. (Cela fait 2 ans que moins de 20% des Américains sont inquiets) https://t.co/y7oLUdfNVq
  • Chine Ventes de voitures = encore -4% en octobre y/y 16ème mois de repli consécutif Ventes de voitures à énergies nouvelles (NEV) —> -45% en octobre y/y
  • ouch... Chine : nouveaux prêts en yuan = 661 milliards Précédent : 1690 milliards Consensus : 800 milliards Plus faible montant depuis fin 2017
  • Hang Seng Index -2.6% CSI300 -1.8% Shanghai Composite -1.8%
  • RT @NorthmanTrader: It's almost as if between financial engineering via buybacks, market engineering via the Fed and bad news engineering v…
  • Chine Plus fort repli des prix à la production en plus de 3 ans et en contraste, plus forte hausse de l’inflation (IPC) en 8 ans, tirée par les prix de l’alimentaire (dont le porc) Et donc des interrogations concernant la marge de manœuvre des autorités pour stimuler la demande https://t.co/rQaiqP9bv1
  • Charabia https://t.co/cdAvrixtbn
  • Trump indique que les informations sur le degré d’annulation des taxes sur la Chine sont « incorrectes » Et indique que l’accord avec la Chine « doit être le bon » hum...
  • Les deux dernières fois que le pourcentage de banques américaines qui resserrent les conditions de crédit consommation était sur ces niveaux, pendant un cycle de baisse de taux de la FED, l’économie américaine entrait en récession... https://t.co/Sge1dSlEok
  • Pourquoi 90% des traders perdent en bourse ? https://t.co/4BglsaLC8h
Le dollar néo-zélandais faire fi de la démission du PM Key alors que Wheeler signale la fin du cycle de réduction des taux

Le dollar néo-zélandais faire fi de la démission du PM Key alors que Wheeler signale la fin du cycle de réduction des taux

2016-12-13 15:55:00
James Stanley, Stratégiste Devises
Share:

Prévision fondamentale pour le NZD : Neutre

  • Le dollar néo-zélandais monte alors que Wheeler de la RBNZ signale la fin du cycle de réduction des taux
  • La tendance baissière de la paire NZD/USD est-elle prête à reprendre ?
  • Si vous cherchez des idées de trading, consultez nos Guides de trading.

Plus tôt cette semaine, le monde a été un peu pris par surprise avec l’annonce de la démission du Premier ministre de la Nouvelle-Zélande, John Key. M. Key était un leader politique unique en son genre, car il jouissait d’une grande expérience sur les marchés financiers acquise lorsqu'il était trader sur le marché des changes à Merril Lynch. ‘Teflon John’ est devenu connu pour sa capacité à garder la Nouvelle-Zélande relativement indemne pendant la crise financière pendant ses trois mandats et très peu de personnes s’attendaient à la démission de M. Key.

Cependant, lors de sa conférence de presse cette semaine, M. Key a annoncé qu’il ne briguera pas un quatrième mandat et qu'il démissionnera de son poste de Premier ministre. Celui qui remplacera M. Key à la tête du Parti national jusqu’à ce qu’un caucus soit tenu pour choisir un nouveau leader sera son premier rival au sein du parti, Bill English. Tandis que M. English est légèrement différent de M. Key, M. English étant connu pour sa stabilité tandis que M. Key est connu comme quelqu’un qui suit son instinct, il est difficile de discerner un grand nombre de divergences en termes de politiques économiques à ce niveau, ainsi, il semblerait que ce changement ait eu un impact neutre sur le dollar néo-zélandais durant la semaine passée.

Toutefois, l’événement revêtant une plus grande importance pour les taux sur le court-terme est le discours du directeur de la Réserve fédérale de Nouvelle-Zélande, M. Graeme Wheeler. En effet, dans ce discours, M. Graeme a signalé que la banque a ressenti que les politiques actuelles pourraient permettre d’atteindre l’objectif d’inflation de 2 %, réduisant la perspective d’autres baisses de taux sur le court-terme. Toujours dans ce discours, M. Wheeler opte pour l’optimisme tout en tant soulignant son désir que la politique monétaire demeure accommodante sur le court-terme. Il a également déclaré que même si d’importantes incertitudes demeurent à l’échelle mondiale, la banque prévoit la poursuite d'une forte croissance au cours des 18 prochains mois, favorisée par la construction, la migration et le tourisme. Et tandis que la croissance se renforce, l’inflation quant à elle demeure modérée et en-dessous des tendances pendant les deux dernières décennies, ce qui nous met face au dilemme auquel la RBNZ devra probablement continuer à faire face dans un avenir proche.

L’inflation en Nouvelle-Zélande est asymétrique ; avec des prix de l’immobilier extrêmement forts et des pressions inflationnistes considérablement élevées au-delà des normes historiques. Ce qui fait paraître la perspective d’une autre réduction du taux d'intérêt encore plus risquée compte tenu du fait que cette motivation supplémentaire des acheteurs de maison peut propulser les prix encore plus haut sans nécessairement élever l’inflation de base au même degré. C’est probablement une raison très pertinente pour laquelle la paire NZD/USD a été aussi bien supportée autour de la zone de support allant de 0,6950 à 0,7050 : la RBNZ se retrouve prise entre l’écorce et l’arbre et elle ne dispose pas d’une grande marge de manœuvre. L’augmentation des taux pour modérer les prix de l’immobilier risque d’étouffer la croissance du reste de l’économie tout en propulsant le NZD plus haut, ce qui pourrait exposer les exportateurs à davantage de difficultés plus tard. La baisse des taux peut commencer à faciliter l’inflation de base, mais les prix de l’immobilier connaitront probablement un bond encore plus haut, exposant à une éventuelle « bulle » au sein de l’économie de la Nouvelle-Zélande.

Les données économiques de la Nouvelle-Zélande la semaine prochaine sont extrêmement pauvres, avec une annonce de moyenne importance sur le calendrier relative à la performance de l’indice manufacturier de la Nouvelle-Zélande mercredi. L’événement qui est probablement plus pertinent pour le NZD sur le calendrier de la semaine prochaine et également mercredi est la décision de la Réserve fédérale relative aux taux. Une hausse de taux par la Fed est largement attendue, mais la question qui est de loin la plus importante concerne l’agressivité avec laquelle la banque pourrait aborder l’augmentation des taux en 2017 et ceci pourrait avoir un fort impact sur le cours de la paire NZD/USD sur le cours-terme.

En raison de ce contexte opaque – la prévision pour le dollar néo-zélandais sera maintenue neutre pour la semaine à venir. Si la force de l’USD avec la réunion de la Fed qui se tiendra mercredi entraine une revisite de la zone de support bien testée entre 0,6945 et 0,7050, les positions haussières peuvent redevenir intéressantes.

DailyFX fournit des informations sur le Forex et des analyses techniques sur les tendances qui influencent les marchés de devises internationaux.