Nous utilisons différents cookies afin de vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.
Pour en savoir plus sur notre politique de gestion des cookies, cliquez ici ou suivez le lien qui se situe au bas de n’importe quelle page de notre site.

0

Notifications

Les notifications ci-dessous sont basées sur les filtres qui peuvent être ajustés via les pages du calendrier économique et des webinaires.

Webinaires à venir

Webinaires à venir

0

Événements économiques

Événements économiques

0
Guides de trading gratuits
Souscrire
Veuillez réessayer
EUR/USD
Mitigé
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
CAC 40
Haussier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
EUR/CHF
Baissier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Or
Mitigé
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Plus Voir plus
Informations en Temps Réel
  • (Via le WSJ)
  • Le patron de la SEC doute de la viabilité de 5000 ou 6000 monnaies privées à long terme Il salue toutefois l’innovation apportée par le créateur du #Bitcoin qui a fait bouger les lignes sur la façon dont les banques centrales et le secteur privé perçoivent les moyens de paiement https://t.co/gcFsbns2QL
  • #Silver : Vue hebdomadaire - Le métal blanc consolide depuis plusieurs mois dans un range entre 28,50$ et 22,30$. Les prix testent une nouvelle fois la borne basse du rectangle. (chandelier daily ↗️) La rupture d’une des deux bornes donnera le tempo pour la suite. $XAGUSD https://t.co/TQc1iozIro
  • Le CDS 5Y de la Chine (protection contre le défaut d'un Etat) a atteint hier son plus haut niveau depuis octobre D'un point de vue historique, il évolue toujours sur des niveaux bas La Chine va devoir faire en sorte que ce niveau de confiance persiste #China #CDS --> https://t.co/BV5oYypgMP
  • #EURUSD #forextrading #forex EUR/USD 1H : Double résistance : droite de polarité et oblique baissière https://t.co/WCNxxBYsX4
  • La journée d'hier était la deuxième plus importante de l'année en termes de volumes d'échanges sur l'ETF vedette $SPY qui réplique la performance de l'indice #SP500 --> https://t.co/KrTrVy6Q4E
  • Powell mercredi soir devra être sur plusieurs fronts lors de la conférence de presse -la politique monétaire US -la situation d'Evergrande -le spiele de Kaplan et Rosengren (et sa situation personnelle également si un journaliste pose la question... ) https://t.co/BrXWOL9orY
  • Etats-Unis Deux groupes d'influence demandent à ce que #Kaplan et #Rosengren de la #Fed soient démis de leurs fonctions par rapport aux informations récentes concernant leurs opérations de marché https://t.co/R1ceua6pYC
  • Briefing des marchés du 21 septembre 2021 📰 : Actualités des marchés 📉 : #CAC #DAX $DJIA 💵 : #Forex 🏅: #Gold ⛽️ : #Brent #WTI #Bitcoin #Ethereum Vidéo ici 👇 https://t.co/vnaGYfWBJv
  • #Ethereum : Réaction positive des prix dans la zone de support vers 2900$. Une phase de consolidation dans un drapeau / canal est désormais envisageable. $ETHUSD https://t.co/bgd5nvZXnG
Différences entre le Dow Jones, Nasdaq et S&P 500 : faits majeurs et occasions

Différences entre le Dow Jones, Nasdaq et S&P 500 : faits majeurs et occasions

DailyFX France,

Aux États-Unis, les opérateurs de marché attachent principalement leur attention sur trois indices : le S&P 500 (SPX), le Dow Jones Industrial Average (DJI) et le Nasdaq 100 (NDX). Ces indices sont bien entendus fortement corrélés les uns aux autres, étant donné qu'ils sont liés à des entreprises influencées par le même paysage économique et facteurs macroéconomiques communs.

Il y a par ailleurs certaines actions communes présentes au sein des trois indices comme par exemple, le géant technologique Apple Inc. (AAPL) qui est listé dans le Dow Jones, le S&P 500 et le Nasdaq 100. Il existe en revanche de grandes différences ces trois indices, comme le nombre et le type d'actions recensées, ainsi que la méthode de calcul de leur valeur.

Comment le Dow Jones, Nasdaq et S&P 500 sont calculés ?

L'indice S&P 500 (SPX), créé par Standard & Poor’s en 1962, est le plus représentatif de l'économie américaine parmi les trois principaux indices, puisqu’il couvre environ 80% du marché boursier américain par sa capitalisation boursière. Sa valeur est calculée en pondérant chaque entreprise en fonction de sa capitalisation boursière, puis en appliquant un diviseur, déterminé par l’agence S&P. Le calcul, de manière simple, est le suivant : somme de la capitalisation de l'ensemble des composantes divisée par le diviseur, soit le total des capitalisations/diviseur.

L'indice Dow Jones Industrial Average (DJI), que l'on appelle couramment le « Dow », est l'indice le plus connu et également le plus ancien encore négociable : sa création remonte à 1896. Le Dow représentait 30 actions à forte capitalisation selon la liste établie par le Wall Street Journal. Contrairement aux indices S&P 500 et Nasdaq 100, chaque composante dans cet indice est pondérée en fonction du prix de l'action, puis un diviseur est appliqué afin d’en définir la valeur finale.

Conçu en 1985, l'indice Nasdaq 100 (NDX) est le plus jeune des trois indices. Il correspond aux 100 plus grandes entreprises non financières cotées au Nasdaq et est généralement considéré comme un indice technologique en raison de sa composition majoritairement exposée aux sociétés de ce secteur. La valeur de l'indice est calculée en fonction de la capitalisation boursière de ses composantes comme le S&P 500.

Différences de trading entre les indices Dow Jones, S&P 500 et Nasdaq

Malgré le lien étroit unissant ces trois indices américains, chacun a ses propres caractéristiques en termes de trading en raison de leur composition et de la pondération de certaines sociétés ou de secteurs. L'indice S&P 500 est le moins influencé par les fluctuations d'une seule action compte tenu du fait qu’il est composé d’un plus grand nombre de valeurs. Ceci étant dit, certains secteurs au sein de l'indice sont plus dominants que d'autres.

Le secteur phare, le plus représenté, change au fil des années, puisque la performance des secteurs varie au cours des différents cycles économiques. Par exemple, dans les années 1970, le secteur pétrolier était le plus important de l’indice. Avant l'éclatement de la bulle Internet en 2000, il s'agissait du secteur technologique. Avant la crise de 2008, c'était celui de la finance. Et à ce jour (2018), c’est le secteur technologie et de l'information (IT) qui représente 26% de la pondération totale du SPX.

Du côté du Dow, composé de 30 actions seulement, il est bien plus influencé par la performance de chacune de ses composantes. À l'heure actuelle, les 10 actions les plus chères représentent plus de 50% de la valeur du Dow. Il est donc facile de comprendre à quel point il peut être largement influencé par d'importantes fluctuations des cours de seulement quelques actions. Par exemple, l’action Boeing pèse 1,5 fois plus que celle d’Apple dans le Dow au 3 septembre 2018 (1 action Boeing = 342$ contre 227$ pour Apple), alors que la capitalisation boursière d’Apple est 5,6 fois plus importante que celle de Boeing.

Le Nasdaq 100 liste beaucoup plus de valeur que le Dow, mais les effets d'un groupe d'actions plus restreint sont encore plus prononcés. Les 10 principales actions du Nasdaq 100 représentent plus de 50% de l'indice, ce qui signifie que 90% des composantes de l'indice représentent moins de la moitié de sa valeur. Cela déséquilibre l'indice et le rend extrêmement sensible aux fluctuations des cours de quelques actions.

Il convient de noter que l'on constate généralement la plus grande disparité entre les pondérations des indices lors de la saison des publications des résultats des entreprises, ce qui engendre un regain de volatilité sur les cours. Plus concentrés, les indices Dow et Nasdaq 100 sont réputés pour leurs volatilités plus importantes pendant ces périodes par rapport à l'indice S&P 500, qui regroupe davantage de titres de sociétés (505 précisément).

Principales différences entre le Dow Jones, Nasdaq et S&P 500 : la méthode de pondération

Pondération des secteurs du S&P 500, Nasdaq 100 et Dow Jones

Différences de volatilité entre les indices

En termes de la volatilité, le S&P 500 est généralement le moins volatil des trois principaux indices, puisqu’il est composé de plus d’actions et que le top 10 des actions de l’indice ne représente qu’environ 24% de l’indice contre plus de 50% pour le Nasdaq 100 ou le Dow.

L'indice Nasdaq 100 est pour sa part le plus volatil des trois, principalement en raison de sa concentration élevée de sociétés du même secteur (technologique) comme Facebook, Amazon, Apple et Alphabet (Google). En règle générale, la volatilité de l'indice DJI est proche de celle du Nasdaq 100, car bien qu’il n’ait pas de secteur majoritairement dominant, il est composé de moins d’actions.

Intégrer différents indices dans une stratégie de trading

Les indices ne sont pas différents des autres classes d'actifs, dans la mesure où les opérateurs de marché ont recours à divers types d'analyses, dont les analyses technique et fondamentale pour se faire une opinion de l’évolution futur du cours. Les investisseurs à long terme accordent souvent plus d'importance à l'analyse fondamentale, tandis que les traders à court et moyen termes (y compris les day-traders) ont généralement tendance à utiliser davantage l'analyse technique.

Il existe cependant une caractéristique propre aux indices boursiers. D'une manière ou d'une autre, la grande majorité des opérateurs de marché est à l'achat sur les marchés boursiers et, de ce fait, les replis ont tendance à être bien plus volatils que les rebonds en raison de la peur associée au risque de pertes. Un climat d'incertitude donne lieu à des niveaux de volatilité élevés. A l’inverse, un climat de confiance vis-à-vis d'une hausse des bourses génère un faible niveau de volatilité. L'indice CBOE Volatility Index (VIX), que l'on appelle souvent « l'indice de la peur » en raison de sa tendance à bondir lorsque les craintes se renforcent (baisse des marchés boursiers) et chutent lorsqu'elles se dissipent (hausse des bourses) - suit l'évolution de la volatilité. Pour un trader à court terme en quête de volatilité, ces périodes s'accompagnent généralement d'opportunités plus porteuses.

La volatilité fluctue souvent en fonction de l'orientation des marchés

Le VIX évolue la plupart du temps dans le sens opposé du S&P 500

Les day-traders et les swing traders axés sur des stratégies à court terme, doivent prendre en compte une autre caractéristique qui distingue les indices boursiers de nombreuses autres classes d'actifs : les horaires d'ouverture des différentes places boursières. En fonction de ces horaires, on peut bel et bien parler de séance journalière, contrairement aux devises qui sont négociables 24 heures sur 24.

Les marchés boursiers américains sont ouverts entre 15h30 et 22h00 heure française. De ce fait, c'est pendant cette tranche horaire que la négociation de la majorité des actions et des contrats à terme américains a lieu, ce qui fait de cette période la plus liquide et souvent la plus volatile de la journée. En outre, le fait de disposer d'une heure d'ouverture et d'une autre de clôture bien définies pour trader sur les marchés peut constituer un avantage. À l'image des devises, les contrats à terme sur les indices américains sont négociables à toute heure, mais la participation est très faible en dehors des horaires de cotation des bourses.

Les volumes sont plus importants lorsque les bourses sont ouvertes (15h30-22h00)

Hausse des volumes du S&P 500 pendant la séance américaine

Article qui pourrait également vous intéresser :

DailyFX fournit des informations sur le Forex et des analyses techniques sur les tendances qui influencent les marchés de devises internationaux.