Nous utilisons différents cookies afin de vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.
Pour en savoir plus sur notre politique de gestion des cookies, cliquez ici ou suivez le lien qui se situe au bas de n’importe quelle page de notre site.

0

Notifications

Les notifications ci-dessous sont basées sur les filtres qui peuvent être ajustés via les pages du calendrier économique et des webinaires.

Webinaires à venir

Webinaires à venir

0

Événements économiques

Événements économiques

0
Guides de trading gratuits
Souscrire
Veuillez réessayer
EUR/USD
Baissier
CAC 40
Mitigé
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
EUR/CHF
Mitigé
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Bitcoin
Or
Mitigé
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Pétrole WTI
Mitigé
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Plus Voir plus
L'or au support clé pourrait rebondir grâce aux chiffres tièdes de l'économie américaine

L'or au support clé pourrait rebondir grâce aux chiffres tièdes de l'économie américaine

Ilya Spivak, Head Strategist, APAC
Gold_at_Key_Support_May_Bounce_on_Cooling_US_Economic_Data_body_Picture_5.png, L'or au support clé pourrait rebondir grâce aux chiffres tièdes de l'économie américaine  Gold_at_Key_Support_May_Bounce_on_Cooling_US_Economic_Data_body_Picture_6.png, L'or au support clé pourrait rebondir grâce aux chiffres tièdes de l'économie américaine

Prévision fondamentale pour l'or: neutre

  • L'or est à un carrefour alors que les prix testent un support technique pluriannuel
  • Les taux de change de l'euro et du yen montrent un fort lien avec l'or

Les prix de l'or sont en baisse de 6.3% pour ce mois alors que la politique monétaire américaine s'écarte clairement de sa position jusqu'à maintenant extrêmement favorable au statu quo. Les commentaires publics des officiels de la Réserve Fédérale ont commencé à être beaucoup plus positifs vers fin février, avec en particulier la déclaration semi-annuelle devant le Congrès de Ben Bernanke et la déclaration de politique du FOMC de mars, qui ont présenté une amélioration très claire des prévisions de croissance (tout en maintenant l'engagement de laisser les taux à un niveau bas jusqu'à fin 2014). Sans surprise, cela est allé à l'encontre des prévisions en faveur d'un QE3, et a baissé la demande d'or en tant que protection contre l'inflation.

Comme nous l'avions évoqué dans nos prévisions sur six mois concernant l'or, la raison pour laquelle les investisseurs sont attirés par le métal précieux reflète l'un de deux scénarios possibles. Les traders se tournent vers l'or quand ils craignent qu'une inflation incontrôlée dévalue les devises papier, ou quand les inquiétudes d'un nouvel effondrement généralisé sur les marchés encouragent les flux de capitaux vers des actifs dont la valeur intrinsèque ne dépend pas nécessairement d'un bon fonctionnement des marchés financiers pour que les prix soient établis. Puisque les inquiétudes concernant la crise de la dette en zone euro diminuent grâce aux efforts des LTRO de la BCE et au bon résultat du problème PSI grec, c'est le versant lié à l'inflation qui est sur le devant de la scène.

Si l'on se tourne vers l'avenir, on voit que les marchés sont à un carrefour. La capacité des données économiques américaines à afficher des performances supérieures aux prévisions s'est lentement érodée depuis début février (selon les données regroupées par Citigroup). Même si cela reflète sans doute en grande partie la revue à la hausse par les économistes des prévisions de reprise américaine plutôt qu'une croissance en difficulté, cet état de fait suggère néanmoins que les améliorations des nouvelles économiques pourraient avoir un potentiel moins élevé d'influence sur les marchés que ce à quoi nous avons été habitués ces derniers temps. Cela indique également une sensibilité grandissante aux résultats négatifs qui sont publiés, dans un contexte de prévisions désormais plus positives.

En ayant ceci à l'esprit, il apparaît que la hausse du prix du pétrole en février devrait générer une certaine modération dans le flux de données de la semaine prochaine. Les mesures du secteur manufacturier des Fed de Dallas, Richmond et Kansas City, ainsi qu'un indicateur plus général du PMI régional de Chicago devraient faire marche arrière en mars. L'indice Conference Board de confiance des consommateurs aux États-Unis devrait également se replier, bien que l'on s'attende à ce que la révision finale d'un indice similaire de l'Université du Michigan soit revue en hausse d'un cheveu par rapport à sa valeur initiale. Au final, cela suggère qu'une modération de l'optimisme des traders quant aux perspectives de reprise américaine est à l'ordre du jour.

Les performances de l'or dans un tel environnement dépendent fortement de la capacité des flux de données à ranimer les espoirs en faveurs d'un QE3, ainsi que des implications vis-à-vis du dollar américain, dont les mouvements sont l'un des moteurs de-facto du métal précieux, étant donné que ce dernier est libellé dans la monnaie de référence. La considération essentielle pour ces deux éléments sera le ton adopté pour le commentaire de la Fed, à venir. Si les décideurs politiques optent pour un ton prudent, et si les prévisions en faveur de mesures de relance refont surface alors que des indicateurs économiques moins encourageants sont publiés, l'or trouvera l'élan nécessaire à un rebond, alors que les cours testent le support critique à long terme. A l'inverse, si les officiels maintiennent une attitude généralement optimiste, le métal précieux aura du mal à construire une avancée significative. Enfin, le billet vert reste un actif refuge important, et la tentative de l'or d'effectuer une poussée à la hausse pourrait être avortée si l'agenda économique américain devait déclencher une vague d'aversion au risque sur l'ensemble du marché, encourageant une hausse du dollar. – IS

DailyFX fournit des informations sur le Forex et des analyses techniques sur les tendances qui influencent les marchés de devises internationaux.