Support & Résistance

Dernière mise à jour:
M - Majeur
   |   
I - Intermédiaire
   |   
m - Mineur
   

USD/JPY : la poussée du yen aboutira-t-elle sur une cassure du pivot à 110,92 ?

Analyse technique et fondamentale des marchés financiers

Se connecter via:

Le taux de change USD/JPY tente de prolonger sa correction baissière en testant le support à 110,92 JPY.

Sujets évoqués dans cette analyse USD/JPY

  • La paire USD/JPY peine à tirer profit de la bonne performance du dollar américain
  • Le taux de change USDJPY reste affecté par la remontée du Yen depuis le mois dernier
  • Le cours USD/JPY teste un pivot technique majeur correspondant à une ancienne résistance à 110,92

La paire USD/JPY peine à tirer profit de la bonne performance du dollar américain

En dépit de la bonne tenue du dollar américain sur le Forex, le taux de change USD/JPY est affaibli par la pression mise par la poussée du Yen depuis trois semaines. Pourtant fragilisée par la plus récente réunion d’une Banque du Japon ayant aménagée sa politique monétaire, la devise japonaise est rachetée après un très délicat second trimestre. De son côté, le dollar américain peine à relancer la paire USD/JPY, bien qu’il soit soutenu par l’hypothèse d’une Réserve Fédérale procédant à quatre relèvements de taux en 2018. Selon le groupe CME, la probabilité d’un tel scénario s’élève à 66,3%, insuffisant à ce stade pour relancer la paire USD/JPY.

Retrouvez mes Stratégies Forex – Bourse chaque mardi, jeudi à 14h30 et vendredi à 10h30

Par ailleurs, le Yen semble profiter ce matin d'un regain d'aversion au risque sans doute provoqué par une information du Financial Times indiquant que la BCE s'inquiéterait de l'exposition de certaines banques européennes en Turquie.

Le taux de change USDJPY reste affecté par la remontée du Yen depuis le mois dernier

Du point de l’analyse technique, le cours USD/JPY travaille son ancienne résistance devenue support à 110,92 JPY. Quoique sous pression, ce pivot continue, pour le moment, de garantir un potentiel au taux de change USD/JPY. Si elle parvient à rebondir, la paire USDJPY pourrait selon moi être reconduite sous son plus récent sommet apparent en données journalières à 112 JPY puis, en cas de franchissement, sous la résistance à 113,19 JPY.

Intéressés par le Yen ? Voici nos prévisions pour les prochaines semaines

Le cours USD/JPY teste un pivot technique majeur correspondant à une ancienne résistance à 110,92

Une cassure des 110,92 JPY par le cours USD/JPY invaliderait en revanche ce scénario. Le cas échéant, le Yen relancerait son potentiel haussier, alors que le taux de change USDJPY tomberait en direction des seuils situés à 110 JPY et 109,05 JPY.

Cours USDJPY en données journalières

Graphique du cours USD/JPY en données journalières

Graphique préparé par Yoav Nizard

Poursuivre votre lecture

3 conseils de trading que j’aurais aimé connaître quand j’ai débuté sur le Forex

Quatre indicateurs techniques très efficaces que tout trader devrait connaître


Le cours de l’or pourrait continuer à baisser d’après le Sentiment


Le sentiment des traders indique davantage de baisse sur le cours de l'or

Once d’or : Les données de trading montrent que 80% des traders sont à l’achat avec un ratio de traders passant de la vente à l’achat de 3.97 pour 1. Le nombre de traders acheteurs est 2% plus élevé qu’hier et 3.1% plus faible que la semaine dernière, alors que le nombre de traders vendeurs est 2.7% plus faible qu’hier et 28% plus élevé que la semaine dernière.

Nous utilisons le Sentiment comme un indicateur contrarien, et le fait que les traders soient majoritairement acheteurs suggère que le cours de l'or peut continuer à baisser. Le positionnement des traders acheteurs est plus important qu’hier mais plus faible que la semaine dernière. La combinaison actuelle du Sentiment du marché et des récents changements nous donne un biais de trading mitigé sur le cours de l'or.

Consultez nos projections trimestrielles dans nos prévisions de trading gratuites de DailyFX.


S&P 500: Le positionnement des clients se retrouve à nouveau dans le territoire vendeur


Apprenez à exploiter les signaux du Sentiment

S&P 500: Le positionnement des clients se retrouve à nouveau dans le territoire vendeur

S&P 500:Les données de trading montrent que 38,5% des traders sont à l’achat avec un ratio de traders passant de la vente à l’achat de 1,6 à 1. En fait, les traders sont restés majoritairement vendeurs depuis le 13 de février lorsque le S&P 500 était proche de 2665,3 ; (le prix a depuis augmenté de 1.5%). Le nombre de traders acheteurs est 2,5% plus faible qu’hier et 3,8% plus faible que la semaine dernière, alors que le nombre de traders vendeurs est 2,4% plus élevé qu’hier et 28,6% plus élevé que la semaine dernière.

Nous utilisons le Sentiment comme un indicateur contrarien, et le fait que les traders soient majoritairement vendeurs suggère que le cours du S&P 500 peut continuer à augmenter. Les traders sont plus vendeurs qu’hier et que la semaine dernière, ainsi la combinaison actuelle du Sentiment et des récents changements renforcent notre biais haussier du S&P 500.

Découvrez les caractéristiques types d'un trader gagnant


EUR/USD : Vers un retour de l’euro à 1,05 dollar ?

Analyse technique et fondamentale des marchés boursiers, étude des corrélations et des niveaux clés

Se connecter via:

  • La macroéconomie américaine solide, celle de la zone-euro fragile.
  • L’EUR/USD émet des puissants signaux baissiers de long terme.
  • L’euro teste sa MM200 semaines à 1,1360$ avant un possible retour à 1,05$.

Graphique hebdomadaire de l’EUR/USD réalisé sur la plateforme ProRealTime :

Analyse technique de l'EUR/USD - possible retour à 1,05$

La macroéconomie américaine solide, celle de la zone-euro fragile

Les signaux baissiers sont de plus en plus dominants sur l’EUR/USD, justifiés fondamentalement par une situation macroéconomique sans réelle bonne surprise en zone euro (mise à part la croissance ressortie en hausse de façon inattendue à 2,2% ce matin au T2 sur un rythme annuel), alors qu’aux États-Unis les objectifs d’inflation, de croissance et de chômage Unis ont tous été atteints permettant aux spéculateurs d’anticiper des hausses des taux de la Réserve fédérale aussi longtemps que ces indicateurs continueront à les permettre.

L’EUR/USD émet des puissants signaux baissiers de long terme

Techniquement, l’EUR/USD a émis des puissants signaux baissiers la semaine dernière, tout d’abord en clôturant sous son nuage d’Ichimoku, puis sous sa ligne de tendance baissière, faisant office de depuis novembre 2017 et de mai 2018. La clôture de l’EUR/USD sous ce support a permis de valider « l’Epaule-Tête-Epaule » (ETE), configuration chartiste de retournement. Nous avons eu la clôture hebdomadaire sous le seuil clé des 1,145$, qui correspondait à un niveau de résistance important en 2015 et 2016, mais également au seuil de 50% de retracement de la tendance haussière de 2017 de 1,04 à 1,25$.

L’euro teste sa MM200 semaines à 1,1360$ avant un possible retour à 1,05$

Tous ces importants breakout témoignent du puissant momentum baissier sur l’EUR/USD. L’objectif théorique baissier de l’ETE est à 1,05$, mais des résistances importantes intermédiaires seront à surveiller, car elles pourraient justifier un attrait des positions longues. Ces seuils sont notamment le récent plus bas à 1,1368$, qui correspond à la moyenne mobile à 200 semaines du cours (à 1,1360$ précisément), puis le seuil de retracement de 61,8% de la précédente tendance à 1,1187$.

Une clôture hebdomadaire sous la MM200 semaines sera un nouveau signal baissier qui renforcera les perspectives baissières de l’EUR/USD.

Le scénario d’invalidation de cette stratégie serait un retour dans le nuage d’Ichimoku vers 1,1525$.

Enfin, le fait que cette épaule-tête-épaule soit également présente sur l'EUR/CHFrenforce le scénario baissier.

Télécharger notre nouveau guide d’initiation au trading pour apprendre à trader le Forex.

POURSUIVRE VOTRE LECTURE

>> 3 conseils de trading que j’aurais aimé connaître quand j’ai débuté sur le Forex

>> Quatre indicateurs techniques très efficaces que tout trader devrait connaître


Comment la guerre commerciale impacte la Chine et ses partenaires ?

Analyse technique et fondamentale des marchés boursiers, étude des corrélations et des niveaux clés

Se connecter via:

  • Les matières premières sont impactées directement par les mesures restrictives.
  • La guerre commerciale fait chuter le Yuan et les marchés asiatiques/pacifiques.

Cela fait maintenant près de 6 mois que les États-Unis ont déclaré des mesures commerciales.

L’administration de Trump a commencé à la fin du premier trimestre 2018 par une action globale, en levant des barrières tarifaires sur les importations d’acier et d’aluminium. Conséquence, le cours de l’aluminium est en baisse de 6% au moment de la rédaction de l’article par rapport à ses niveaux du début d’année, alors que sa tendance devait avoir plus de chances d’être haussière en raison des meilleures perspectives de croissance mondiale.

La Chine étant dans le viseur de Donald Trump depuis le début de l’année, en taxant les panneaux solaires et d’autres exportations « mineures » de la Chine vers les US. La Chine avait répliqué en taxant le soja américain (baisse de 6% depuis le début de l’année). Les États-Unis avaient répliqué au cours du second trimestre en prévenant vouloir taxer à hauteur de 25%, 50 milliards de dollars de produits chinois importés sur le territoire américain, dont principalement des produits manufacturés destinés aux consommateurs.

>> Suivre les dernières actualités concernant la guerre commerciale sino-américaine

Les matières premières sont impactées directement par les mesures restrictives

Conséquence, les principales ressources nécessaires aux produits manufacturés comme les métaux (industriels et précieux) chutent. L’indice Dow Jones Métaux Industriels est en baisse de 13% depuis le début du mois de juin. L’or, le cuivre, l’argent sont tous en baisse depuis le mois de juin et depuis le début de l’année. Les « softs », qui sont les matières premières liées à l’agriculture et à l’élevage, sont également en baisse.

Vous l’aurez compris, la guerre commerciale est synonyme de réduction des échanges, car hausse des tarifs douaniers = hausse du prix à la consommation = réduction de la consommation = réduction de la demande.

Il existe l’indice CRB Index, qui est l’indice le plus suivi/connu pour mesurer la tendance globale des matières premières, voici un graphique de celui-ci:

Matières premières, marchés actions asiatiques, Yuan, AUD et NZD impactés par la guerre commerciale

La guerre commerciale fait baisser le Yuan et les marchés asiatiques/pacifiques

Comme vous vous en doutez, plusieurs pays ont leur économie tournée vers le commerce de certaines premières. C’est le cas de l’Australie, qui exporte principalement des métaux industriels ou encore de la Nouvelle-Zélande, qui exporte des matières agricoles.

La chute des cours des matières premières invite donc les traders à spéculer sur un ralentissement de leur richesse produite (PIB). Le dollar australien et néo-zélandais sont donc échangés face à des devises refuges.

D’autant plus que ces deux pays exportent principalement leurs productions vers la Chine, car « l’usine du monde » a besoin de beaucoup de ressources pour répondre à la demande mondiale.

Une réduction de l’activité manufacturière chinoise est donc synonyme de réduction de la demande de matières premières. L’économie australienne et néo-zélandaise sont donc doublement frappées par la guerre commerciale :

  1. A cause de la chute des cours des matières premières.
  2. En raison de la possible baisse des exportations vers la Chine (et les autres pays ciblés par les États-Unis).

Par ricochet, les marchés actions asiatiques (et pacifiques) sont également sous pression, car dans la même logique, moins de production chinoise est synonyme de réduction de la demande de matières premières, mais également d’autres produits primaires que les entreprises chinoises demandent.

La Chine est de plus en plus un lieu d’assemblage et moins de fabrication de premier ordre. Le pays importe par exemple des circuits intégrés de Corée du Sud (21%), de Malaisie (17%), du Japon (9,4%). En fait, la moitié des importations chinoises provient d’Asie (57% en incluant l’Océanie) et il faut savoir que la Chine est le premier client de la plupart des pays asiatiques… Un ralentissement de l'activité économique chinoise a donc un impact conséquent sur ces économies.

Les marchés asiatiques chutent depuis le début de la guerre commerciale

L’impact sur les marchés financiers se résument donc par des marchés actions en Asie et en Pacifique en baisse (Japon dans une moindre mesure puisque son économie est développée). Les devises des pays dans ces deux régions le sont également.

À mesure que de nouvelles menaces de tarifs douaniers soient faites, les investisseurs digèrent ces informations en se retirant des marchés exposés à l’économie chinoise. Par conséquent, toute nouvelle menace a un impact négatif sur les marchés actions, obligataires et des changes asiatiques.

Pour en apprendre plus sur le Forex et le trading, télécharger notre guide de trading pour apprendre à trader les devises.

POURSUIVRE VOTRE LECTURE

>> 3 conseils de trading que j’aurais aimé connaître quand j’ai débuté sur le Forex

>> Quatre indicateurs techniques très efficaces que tout trader devrait connaître


Les paires GBP/JPY, AUD/JPY, CAD/JPY & CHF/JPY se confrontent à une résistance

Price behavior analysis, short to intermediate-term trade set-ups.

Se connecter via:

Pour en savoir plus sur les perspectives fondamentales et techniques à moyen terme de votre devise ou de votre marché de prédilection, consultez les prévisions de DailyFX.

Pour le moment, selon moi, il s'agit d'une phase de transition en termes de configurations, mais cela ne signifie pas que les choses n'iront pas dans le bon sens. En examinant le cours des paires de devises en yen, on remarque que quelques-unes d'entre elles font face à une résistance, signe que la prudence est de mise concernant les positions haussières actuelles en partance des récents creux et des points potentiellement intéressants pour d'éventuelles positions courtes.

GBP/JPY

L'agressif retournement de tendance à la hausse du cours GBP/JPY en partance du creux vient désormais à la rencontre de lignes de tendance de différents degrés ; une tendance baissière en partance du plus haut de mai, la deuxième étant la partie inférieure de la tendance haussière entamée en avril 2017. Il s'agit là d'un bon endroit pour rechercher la formation d'un repli et, selon l'intensité de la chute, le cours pourrait bien à nouveau passer en dessous du plus bas du mois.

Graphique journalier du cours de la paire de devises GBP/JPY (au croisement des lignes de tendance)

Graphique journalier du cours de la paire de devises GBP/JPY à la rencontre des lignes de tendance

AUD/JPY

La résistance se trouvant sur le chemin du cours de la paire de devises AUD/JPY est différente de celle de la paire livre sterling-yen – une résistance au cours. Plusieurs points de retournement environnants devront être cassés avant que le cours ne puisse partir à la hausse. La résistance pourrait bien maintenir l'évolution du cours dans les limites du range de mars.

Graphique journalier du cours de la paire de devises AUD/JPY (trading au niveau de la résistance du cours)

Graphique journalier avec trading au niveau de la résistance du cours de la paire de devises AUD/JPY

CAD/JPY

Le cours de la paire de devises CAD/JPY est reparti à la baisse hier à partir de la résistance mise en place en avril et en mai ; une figure haussière en épaule-tête-épaule pourrait éventuellement se former si le repli venait à prendre forme. Quoi qu'il en soit, la zone allant de ce point jusqu'au niveau à 8575 est considérée comme une résistance constante et bloque tout franchissement pour le moment.

Graphique journalier du cours de la paire de devises CAD/JPY (éloignement de la résistance : formation d'une figure épaule-tête-épaule ?)

Graphique journalier du cours de la paire de devises CAD/JPY avec une potentielle figure en épaule-tête-épaule

CHF/JPY

Le cours de la paire de devises CHF/JPY essaye encore de grimper ce matin, mais à l'instar des autres paires, de nombreuses résistances se mettent en travers de sa route. Sous couvert d'un revirement en partance de ce point jusqu'à la zone proche du niveau à 11225, les yeux seront rivés sur un retracement, pour le moins, du récent retournement de tendance à la hausse.

Graphique journalier du cours de la paire de devises CHF/JPY (recherchez un revirement en partance de la résistance)

Graphique journalier du cours de la paire de devises CHF/JPY : recherchez un renversement à la baisse à partir de la zone actuelle

Des mises à jour seront fournies quant à ces suggestions et d'autres chaque semaine dans les webinaires traitant des perspectives techniques ou de trading qui sont organisés chaque mercredi et vendredi.

La faible volatilité ébranle-t-elle votre confiance ? Vous n'êtes pas seul. Voici quatre idées qui pourraient vous aider à retrouver votre chemin – Trader en toute confiance.

Ressources pour le marché de change et les traders du CFD

Que vous soyez un trader débutant ou expérimenté, nous vous proposons plusieurs ressources pour vous aider ; indicateur pour suivre le sentiment des traders, prévisions de trading trimestrielles, webinaires analytiques et éducatifs organisés chaque jour, guides de trading pour vous aider à améliorer vos performances de trading et un guide précisément pour ceux qui sont nouveaux sur le marché de change.


Comment la guerre commerciale impacte la Chine et ses partenaires ?

Analyse technique et fondamentale des marchés boursiers, étude des corrélations et des niveaux clés

Se connecter via:

  • Les matières premières sont impactées directement par les mesures restrictives.
  • La guerre commerciale fait chuter le Yuan et les marchés asiatiques/pacifiques.

Cela fait maintenant près de 6 mois que les États-Unis ont déclaré des mesures commerciales.

L’administration de Trump a commencé à la fin du premier trimestre 2018 par une action globale, en levant des barrières tarifaires sur les importations d’acier et d’aluminium. Conséquence, le cours de l’aluminium est en baisse de 6% au moment de la rédaction de l’article par rapport à ses niveaux du début d’année, alors que sa tendance devait avoir plus de chances d’être haussière en raison des meilleures perspectives de croissance mondiale.

La Chine étant dans le viseur de Donald Trump depuis le début de l’année, en taxant les panneaux solaires et d’autres exportations « mineures » de la Chine vers les US. La Chine avait répliqué en taxant le soja américain (baisse de 6% depuis le début de l’année). Les États-Unis avaient répliqué au cours du second trimestre en prévenant vouloir taxer à hauteur de 25%, 50 milliards de dollars de produits chinois importés sur le territoire américain, dont principalement des produits manufacturés destinés aux consommateurs.

>> Suivre les dernières actualités concernant la guerre commerciale sino-américaine

Les matières premières sont impactées directement par les mesures restrictives

Conséquence, les principales ressources nécessaires aux produits manufacturés comme les métaux (industriels et précieux) chutent. L’indice Dow Jones Métaux Industriels est en baisse de 13% depuis le début du mois de juin. L’or, le cuivre, l’argent sont tous en baisse depuis le mois de juin et depuis le début de l’année. Les « softs », qui sont les matières premières liées à l’agriculture et à l’élevage, sont également en baisse.

Vous l’aurez compris, la guerre commerciale est synonyme de réduction des échanges, car hausse des tarifs douaniers = hausse du prix à la consommation = réduction de la consommation = réduction de la demande.

Il existe l’indice CRB Index, qui est l’indice le plus suivi/connu pour mesurer la tendance globale des matières premières, voici un graphique de celui-ci:

Matières premières, marchés actions asiatiques, Yuan, AUD et NZD impactés par la guerre commerciale

La guerre commerciale fait baisser le Yuan et les marchés asiatiques/pacifiques

Comme vous vous en doutez, plusieurs pays ont leur économie tournée vers le commerce de certaines premières. C’est le cas de l’Australie, qui exporte principalement des métaux industriels ou encore de la Nouvelle-Zélande, qui exporte des matières agricoles.

La chute des cours des matières premières invite donc les traders à spéculer sur un ralentissement de leur richesse produite (PIB). Le dollar australien et néo-zélandais sont donc échangés face à des devises refuges.

D’autant plus que ces deux pays exportent principalement leurs productions vers la Chine, car « l’usine du monde » a besoin de beaucoup de ressources pour répondre à la demande mondiale.

Une réduction de l’activité manufacturière chinoise est donc synonyme de réduction de la demande de matières premières. L’économie australienne et néo-zélandaise sont donc doublement frappées par la guerre commerciale :

  1. A cause de la chute des cours des matières premières.
  2. En raison de la possible baisse des exportations vers la Chine (et les autres pays ciblés par les États-Unis).

Par ricochet, les marchés actions asiatiques (et pacifiques) sont également sous pression, car dans la même logique, moins de production chinoise est synonyme de réduction de la demande de matières premières, mais également d’autres produits primaires que les entreprises chinoises demandent.

La Chine est de plus en plus un lieu d’assemblage et moins de fabrication de premier ordre. Le pays importe par exemple des circuits intégrés de Corée du Sud (21%), de Malaisie (17%), du Japon (9,4%). En fait, la moitié des importations chinoises provient d’Asie (57% en incluant l’Océanie) et il faut savoir que la Chine est le premier client de la plupart des pays asiatiques… Un ralentissement de l'activité économique chinoise a donc un impact conséquent sur ces économies.

Les marchés asiatiques chutent depuis le début de la guerre commerciale

L’impact sur les marchés financiers se résument donc par des marchés actions en Asie et en Pacifique en baisse (Japon dans une moindre mesure puisque son économie est développée). Les devises des pays dans ces deux régions le sont également.

À mesure que de nouvelles menaces de tarifs douaniers soient faites, les investisseurs digèrent ces informations en se retirant des marchés exposés à l’économie chinoise. Par conséquent, toute nouvelle menace a un impact négatif sur les marchés actions, obligataires et des changes asiatiques.

Pour en apprendre plus sur le Forex et le trading, télécharger notre guide de trading pour apprendre à trader les devises.

POURSUIVRE VOTRE LECTURE

>> 3 conseils de trading que j’aurais aimé connaître quand j’ai débuté sur le Forex

>> Quatre indicateurs techniques très efficaces que tout trader devrait connaître


GBP/USD : La Banque d’Angleterre relèvera-t-elle ses taux ?

Analyse technique et fondamentale des marchés boursiers, étude des corrélations et des niveaux clés

Se connecter via:

  • La livre sous-performe le FX en raison des divergences politiques importantes au sein du gouvernement britannique.
  • L’évolution mitigée des chiffres macroéconomiques retarde la prochaine hausse des taux de la Banque d’Angleterre.
  • GBP/USD : Le momentum diverge à la hausse, la livre pourrait rebondir à moyen terme.
La Banque d'Angleterre pourrait nn pas relever ses taux directeurs le 2 août en raison du ralentissement de l'inflation, de la fragile croissance et du Brexit

La livre sterling sous-performe le Forex

La livre sterling continue de sous performer les majeures. Malgré son rebond depuis le début de la semaine, le GBP/USD inscrit la troisième pire performance des paires majeures sur les 6 derniers mois, principalement en raison des divergences d’opinions importantes au sein même du cabinet de Theresa May.

La récente démission de plusieurs pionniers du hard-brexit a obligé la première ministre du Royaume-Uni de reprendre les reines des négociations. En début de semaine, Theresa May a indiqué qu’elle mènera dorénavant les discussions avec l’UE, tandis que son ministre du Brexit s’occupera de préparer les solutions du pays en cas de divorce sans accord.

Conséquence, le marché repousse progressivement la date de la seconde hausse des taux de la Banque d’Angleterre. Alors qu’un relèvement des taux directeurs était pleinement anticipé par les spéculateurs le 11 mai, les incertitudes politiques combinées à l’évolution mitigée des chiffres macroéconomiques, ont empêché les responsables de la banque d’Angleterre de procéder à un nouveau tour de vis.

L’évolution mitigée des chiffres macroéconomiques pénalise la Banque d’Angleterre

Ralentissement de l'IPC et fragile PIB menace la BoE d'un statuquo

En effet, la macroéconomie pèse également beaucoup sur la politique monétaire de la BoE. Certes, l’inflation ralentit vers l’objectif de la banque à 2%, mais la croissance continue à se dégrader (+1,2% sur un rythme annuel au T1 2018 contre +1,4% au T4 2018).

La Banque d’Angleterre n’a donc pas vraiment d’intérêts à remonter ses taux compte tenu de la fragile activité économique. Son premier relèvement de ses taux directeurs en novembre 2017 se justifiait uniquement par la trop importante inflation (3,1% sur un rythme annuel). Mais l’IPC est dorénavant stable à 2,4% et l’IPC sous-jacent (core) est pour la première fois depuis début 2017 sous le seuil des 2% !

La probabilité Reuters d’une hausse des taux de la banque d’Angleterre pour la prochaine réunion le 2 août est actuellement de 90%.

GBP/USD : La livre pourrait rebondir à moyen terme

L’analyse technique révèle un momentum qui s’améliore depuis le mois de juin, ce qui suggère une hausse à venir du GBP/USD. Les signaux qui permettront de se positionner à l’achat suite à cete divergences pourraient être le dépassement de 50 du RSI journalier et la sortie par le haut du canal baissier du prix.

Cette hausse du GBP/USD, pourrait très probablement se justifier par la baisse du dollar. Le marché intègre de plus en plus le scénario de 4 hausses des taux directeurs de la Fed pour cette année, ce qui rendra plus difficile les spéculateurs d’être surpris positivement par la suite (et donc de payer davantage le billet vert).

Consultez nos projections pour le troisième trimestre dans nos prévisions de trading gratuites de DailyFX.

Graphique journalier du GBP/USD réalisé sur la plateforme ProRealTime :

GBP/USD pourait rebondir depuis 1,30 dollar

POURSUIVRE VOTRE LECTURE

>> 3 conseils de trading que j’aurais aimé connaître quand j’ai débuté sur le Forex

>> Quatre indicateurs techniques très efficaces que tout trader devrait connaître


USD/CHF : Le dollar pourrait rebondir jusqu’à la parité face au franc

Analyse technique et fondamentale des marchés boursiers, étude des corrélations et des niveaux clés

Se connecter via:

  • Une surperformance à court terme du dollar face au franc pourrait soutenir le cours jusqu’à la parité.
  • L’USD/CHF pourrait à terme sortir par le bas de ce canal haussier.

Graphique 4 heures de l’USD/CHF réalisé sur la plateforme ProRealTime :

Hausse à court terme du dollar face au franc suisse jusqu'à la parité

Une surperformance à court terme du dollar face au franc pourrait soutenir le cours jusqu’à la parité

L’analyse technique montre le cours de l’USD/CHF évoluer dans un canal haussier depuis début juin, avec des sommets et des creux de plus en plus hauts. Après avoir surperformé l’intégralité des devises majeures la semaine dernière, le franc suisse sous performe dorénavant depuis l’ouverture des marchés lundi. Le cours de l’USD/CHF est donc en hausse depuis hier, techniquement après que le cours ait rejoint le bas de son canal ascendant.

La perspective à court terme est donc haussière, bien qu’une sortie par le bas de ce canal soit attendue compte tenu du fait que l’indice dollar US (DXY) continue de consolider sous sa résistance à 95 points alors que l’aversion au risque tend généralement à dominer la psychologique des investisseurs pendant l’été en dehors de la période de publication des résultats.

À court terme, il me semblerait donc possible de revoir le cours de l’USD/CHF tester la parité. Résistance majeure, car elle est non seulement un seuil psychologique, mais également le R1 du mois comme nous pouvons le constater dans le graphique ci-dessus.

L’USD/CHF pourrait à terme sortir par le bas de ce canal haussier

À moyen terme, une sortie par le bas est donc suggérée, probablement à la mi-août une fois la saison de publication des résultats des entreprises terminée. Cette prévision peut également trouver une explication grâce à l’analyse technique. Une divergence est présente depuis que le cours ait rejoint la parité en avril. Le RSIest de plus en plus bas alors que les sommets du prix sont de plus en plus hauts.

Une clôture du RSI hebdomadaire sous 50 permettrait de signaler un momentum de long terme bearish et suggérerait une baisse jusqu’à 0,9746 (prix de clôture 2017).

Découvreznos prévisions pour le T3 2018 dans notrenouveau guide prévisionnel.

Graphique hebdomadaire de l’USD/CHF réalisé sur la plateforme ProRealTime :

L'USD/CHF pourrait à moyen terme revenir à son prix de clôture de 2017 à 0,9746.

POURSUIVRE VOTRE LECTURE

>> 3 conseils de trading que j’aurais aimé connaître quand j’ai débuté sur le Forex

>> Quatre indicateurs techniques très efficaces que tout trader devrait connaître


EUR/JPY – AUD/JPY : un potentiel technique haussier apparait sur ces paires en Yen

Analyse technique et fondamentale des marchés financiers

Se connecter via:

Je vais tenter dans cet article de décrypter l'analyse technique des taux de change EUR/JPY et AUD/JPY.

Sujets évoqués dans cette analyse sur Yen

  • L’analyse fondamentale du Yen se dégrade après une audition prudente de Haruhiko Kuroda
  • Le taux de change EUR/JPY prolonge sa hausse et pourrait franchir un pivot technique à 130
  • La paire AUD/JPY tente également de passer au-travers d’une résistance technique à 82,58

L’analyse fondamentale du Yen se dégrade après une audition prudente de Haruhiko Kuroda

Haruhiko Kuroda a confirmé la nuit dernière la fragilité des fondamentaux du Yen. Le gouverneur de la Banque du Japon a répété que la politique monétaire ultra-accommodante serait maintenue tant que l’inflation japonaise serait inférieure aux 2% ciblés, mettant sous pression le Yen. De même, Haruhiko Kuroda a indiqué s’attendre à une « accélération modérée » de l’économie japonaise. Sur le plan de la macro-économie, aucune statistique majeure capable d’affectée significativement le Yen n’est attendue cette semaine.

Intéressés par le Yen ? Voici nos prévisions pour les trois prochains mois

Le taux de change EUR/JPY prolonge sa hausse et pourrait franchir un pivot technique à 130

Le taux de change EUR/JPY poursuit sa remontée dans le sillage de son « avalement haussier » formé en données journalières. Le cours EUR/JPY tente en effet de franchir une double résistance composée d’une droite de tendance baissière ainsi que du seuil horizontal situé à 130 JPY. S’il se confirme, ce franchissement confirmerait la fragilité du Yen et pourrait reconduire la paire EUR/JPY sous 131,38 JPY puis 133,12 JPY. En cas d’échec, le cours EUR/JPY pourrait retomber à court terme sur 128,74 JPY. De son côté, l’indicateur MACD poursuit également sa hausse en territoire positif.

Taux de change EUR/JPY en données journalières

Graphique du cours EUR/JPY en données journalières

Graphique préparé par Yoav Nizard

La paire AUD/JPY tente également de passer au-travers d’une résistance technique à 82,58

Face au dollar australien, le Yen parait également mal orienté à court terme. La paire AUD/JPY tente elle-aussi de franchir une résistance à 82,58 JPY après avoir rebondi sur 80,60 JPY. La validation de ce « break-out » renforcerait selon moi le potentiel haussier du cours AUD/JPY. Le cas échéant, le taux de change AUD/JPY se dirigerait en direction de la résistance technique située à 84,50 JPY.

Rejoignez mon webinaire Stratégies Forex en direct chaque mardi et jeudi à 14h30 et vendredi à 10h30

Taux de change AUD/JPY en données journalières

Graphique du cours AUD/JPY en données journalières

Graphique préparé par Yoav Nizard

Poursuivre votre lecture

3 conseils de trading que j’aurais aimé connaître quand j’ai débuté sur le Forex

Quatre indicateurs techniques très efficaces que tout trader devrait connaître


Comment la guerre commerciale impacte la Chine et ses partenaires ?

Analyse technique et fondamentale des marchés boursiers, étude des corrélations et des niveaux clés

Se connecter via:

  • Les matières premières sont impactées directement par les mesures restrictives.
  • La guerre commerciale fait chuter le Yuan et les marchés asiatiques/pacifiques.

Cela fait maintenant près de 6 mois que les États-Unis ont déclaré des mesures commerciales.

L’administration de Trump a commencé à la fin du premier trimestre 2018 par une action globale, en levant des barrières tarifaires sur les importations d’acier et d’aluminium. Conséquence, le cours de l’aluminium est en baisse de 6% au moment de la rédaction de l’article par rapport à ses niveaux du début d’année, alors que sa tendance devait avoir plus de chances d’être haussière en raison des meilleures perspectives de croissance mondiale.

La Chine étant dans le viseur de Donald Trump depuis le début de l’année, en taxant les panneaux solaires et d’autres exportations « mineures » de la Chine vers les US. La Chine avait répliqué en taxant le soja américain (baisse de 6% depuis le début de l’année). Les États-Unis avaient répliqué au cours du second trimestre en prévenant vouloir taxer à hauteur de 25%, 50 milliards de dollars de produits chinois importés sur le territoire américain, dont principalement des produits manufacturés destinés aux consommateurs.

>> Suivre les dernières actualités concernant la guerre commerciale sino-américaine

Les matières premières sont impactées directement par les mesures restrictives

Conséquence, les principales ressources nécessaires aux produits manufacturés comme les métaux (industriels et précieux) chutent. L’indice Dow Jones Métaux Industriels est en baisse de 13% depuis le début du mois de juin. L’or, le cuivre, l’argent sont tous en baisse depuis le mois de juin et depuis le début de l’année. Les « softs », qui sont les matières premières liées à l’agriculture et à l’élevage, sont également en baisse.

Vous l’aurez compris, la guerre commerciale est synonyme de réduction des échanges, car hausse des tarifs douaniers = hausse du prix à la consommation = réduction de la consommation = réduction de la demande.

Il existe l’indice CRB Index, qui est l’indice le plus suivi/connu pour mesurer la tendance globale des matières premières, voici un graphique de celui-ci:

Matières premières, marchés actions asiatiques, Yuan, AUD et NZD impactés par la guerre commerciale

La guerre commerciale fait baisser le Yuan et les marchés asiatiques/pacifiques

Comme vous vous en doutez, plusieurs pays ont leur économie tournée vers le commerce de certaines premières. C’est le cas de l’Australie, qui exporte principalement des métaux industriels ou encore de la Nouvelle-Zélande, qui exporte des matières agricoles.

La chute des cours des matières premières invite donc les traders à spéculer sur un ralentissement de leur richesse produite (PIB). Le dollar australien et néo-zélandais sont donc échangés face à des devises refuges.

D’autant plus que ces deux pays exportent principalement leurs productions vers la Chine, car « l’usine du monde » a besoin de beaucoup de ressources pour répondre à la demande mondiale.

Une réduction de l’activité manufacturière chinoise est donc synonyme de réduction de la demande de matières premières. L’économie australienne et néo-zélandaise sont donc doublement frappées par la guerre commerciale :

  1. A cause de la chute des cours des matières premières.
  2. En raison de la possible baisse des exportations vers la Chine (et les autres pays ciblés par les États-Unis).

Par ricochet, les marchés actions asiatiques (et pacifiques) sont également sous pression, car dans la même logique, moins de production chinoise est synonyme de réduction de la demande de matières premières, mais également d’autres produits primaires que les entreprises chinoises demandent.

La Chine est de plus en plus un lieu d’assemblage et moins de fabrication de premier ordre. Le pays importe par exemple des circuits intégrés de Corée du Sud (21%), de Malaisie (17%), du Japon (9,4%). En fait, la moitié des importations chinoises provient d’Asie (57% en incluant l’Océanie) et il faut savoir que la Chine est le premier client de la plupart des pays asiatiques… Un ralentissement de l'activité économique chinoise a donc un impact conséquent sur ces économies.

Les marchés asiatiques chutent depuis le début de la guerre commerciale

L’impact sur les marchés financiers se résument donc par des marchés actions en Asie et en Pacifique en baisse (Japon dans une moindre mesure puisque son économie est développée). Les devises des pays dans ces deux régions le sont également.

À mesure que de nouvelles menaces de tarifs douaniers soient faites, les investisseurs digèrent ces informations en se retirant des marchés exposés à l’économie chinoise. Par conséquent, toute nouvelle menace a un impact négatif sur les marchés actions, obligataires et des changes asiatiques.

Pour en apprendre plus sur le Forex et le trading, télécharger notre guide de trading pour apprendre à trader les devises.

POURSUIVRE VOTRE LECTURE

>> 3 conseils de trading que j’aurais aimé connaître quand j’ai débuté sur le Forex

>> Quatre indicateurs techniques très efficaces que tout trader devrait connaître


DAX : De retour à 12 500 sur fond d’inquiétudes de la BCE sur certaines banques européennes

Analyse technique et fondamentale des marchés boursiers, étude des corrélations et des niveaux clés

Se connecter via:

  • La BCE inquiète du risque de défaut de paiement des emprunteurs sur les banques de la zone euro.
  • Le spread BTP-Bund continue à s’écarter.
  • Le DAX 30 teste son support majeur à 12 500 points.

Graphique journalier du DAX 30 réalisé sur la plateforme ProRealTime :

Analyse technique de moyen terme du DAX 30

La BCE inquiète du risque de défaut de paiement des emprunteurs sur les banques de la zone euro

BNP Paribas, BBVA (groupe espagnol) et Unicredit (groupe italien) seraient les banques de la zone euro les plus exposées à la Turquie. La livre turque (TYR) se dépréciant depuis plusieurs années, la chute s’est toutefois accélérée ces dernières semaines, poussant l’agence de la supervision des banques de la BCE (SSM) à s’inquiéter de l’impact d’un possible défaut de paiement des emprunteurs turcs sur les banques de la zone euro.

De plus, la situation gouvernementale en Italie, dont les marchés s’attendent à un dérapage et un dépassement des normes budgétaires européennes, fait pression sur les marchés de la zone euro. Les écarts des rendements obligataires en zone euro s’écartent à nouveau depuis le début du mois après une petite période d’accalmie en juillet.

Le spread BTP-Bund continue à s’écarter

La situation politique en italie fait pression sur les marchés financiers européens

Graphique TradingView

Le Bund est acheté, tandis que le BTP (nom de l’obligation du gouvernement italien) est vendu, ce qui indique une perte de confiance des investisseurs dans l’avenir de la zone euro. Une convergence des rendements est positif pour les actifs de la zone euro, tant pour l’euro que pour les marchés actions, mais à l’inverse, une divergence est synonyme d’aversion aux actifs européens et plus particulièrement de la zone euro, ce qui est le cas ce matin.

Le DAX 30 teste son support majeur à 12 500 points

Le spread entre le rendement du 10 ans italien et allemand est en hausse de 6 points de base ce matin et de 32 bps depuis le début du mois.

Sur le plan de l’analyse technique, le DAX teste ce matin le seuil psychologique des 12 500 points, sur lequel il avait rebondi la dernière fois le jeudi 2 août. Ce seuil correspond également au seuil de retracement de 50% de la tendance haussière de juillet.

Sur le graphique journalier, nous pouvons constater le DAX évoluer dans un triangle symétrique, ce qui indique une indécision des investisseurs (creux et sommets de plus en plus proches, sans direction).

La clôture journalière sous les 12 500 points serait un signal baissier important jusqu'au prochain support à 12 377 points, qui est une clôture mensuelle, le S1 mensuel (12342 Pts) et l’oblique haussière du triangle symétrique.

Téléchargez nos prévisions de moyen terme sur le DAX et les autres indices majeurs dans nos guides trimestriels.

Graphique horaire du DAX 30 réalisé sur la plateforme ProRealTime :

Le DAX 30 teste son support à 12 5000 points

POURSUIVRE VOTRE LECTURE

>> 3 conseils de trading que j’aurais aimé connaître quand j’ai débuté sur le Forex

>> Quatre indicateurs techniques très efficaces que tout trader devrait connaître


USD/CAD – EUR/CAD : le dollar canadien met la pression sur le dollar US et l’euro

Analyse technique et fondamentale des marchés financiers

Se connecter via:

Le dollar canadien espère prolonger son avancée sur le marché des changes comme le montrent les taux de change USD/CAD et EUR/CAD.

Sujets évoqués dans cette analyse dollar canadien

  • Le dollar canadien remonte sur le marché des devises face au dollar américain et à la monnaie unique
  • La paire USD/CAD s’est repliée sous la partie supérieure d’un canal descendant
  • Le taux de change EUR/CAD tente de casser un double niveau de support technique

Le dollar canadien remonte sur le marché des devises face au dollar américain et à la monnaie unique

Le dollar canadien tente de poursuivre sa remontée sur le marché des changes. Le dollar canadien a été soutenu la semaine passée par de bonnes statistiques sur le marché de l’emploi au Canada, publiées vendredi. Les acheteurs du dollar canadien ont en effet semblé stimulés par le recul du taux de chômage à 5,8% et un nombre de créations d’emplois s’élevant à 54 100 au mois de juillet, meilleurs que les prévisions d’un consensus anticipant un chômage stable à 6% et 17 000 emplois créés. Cette semaine, la valeur du dollar canadien pourrait être catalysée par la parution des chiffres de l’inflation attendus vendredi.

Intéressés par le dollar US ? Voici nos prévisions pour les deux prochains mois

La paire USD/CAD s’est repliée sous la partie supérieure d’un canal descendant

Face à son homologue américain, le dollar canadien retrace ses pertes subies en fin de semaine passée. Le taux de change USD/CAD s’est en effet replié sur la partie supérieure d’un canal descendant à l’intérieur duquel il fluctue depuis le 27 juin. La poursuite de ce recul confirmerait le potentiel du dollar canadien et pourrait reconduire la paire USD/CAD sur son support situé à 1,2973 CAD. Cette stratégie serait toutefois invalidée en cas de sortie du cours USD/CAD par le haut du canal. Le cas échéant, le dollar canadien serait confronté à un risque baissier, la paire remonterait vers 1,3261.

Taux de change USD/CAD en données journalières

Taux de change USD/CAD en données journalières

Graphique préparé par Yoav Nizard

Le taux de change EUR/CAD tente de casser un double niveau de support technique

Le dollar canadien tente par ailleurs d’enfoncer un euro en difficulté sur le marché du Forex. Le taux de change EUR/CAD met sous pression un double niveau de support composé d’une droite de tendance haussière partant de son creux de 2018 et du seuil à 1,50 CAD. Une cassure enfoncerait la paire EUR/CAD en direction de ses supports à 1,4818 et 1,4632 CAD. Un rebond fragiliserait en revanche le dollar canadien, et pourrait mener la paire EUR/CAD sous 1,5167 CAD.

Rejoignez mon webinaire Stratégies Bourse - Forex en direct chaque mardi et jeudi à 14h30 et vendredi à 10h30

Taux de change EUR/CAD en données journalières

Taux de change EUR/CAD en données journalières

Graphique préparé par Yoav Nizard

Poursuivre votre lecture

3 conseils de trading que j’aurais aimé connaître quand j’ai débuté sur le Forex

Quatre indicateurs techniques très efficaces que tout trader devrait connaître

https://www.dailyfx.com/francais/actualite_forex_trading/fondamentaux/previsions/cad/2018/08/10/Analyses-techniques-USDCAD-EURCAD-apres-baisse-taux-chomage-canadien.html


Argent: La baisse des positions vendeuses donne une perspective baissière pour le prix de l’argent


Le Sentiment client IG est un outil très puissant que les traders peuvent utiliser pour analyser les marchés. Si vous souhaitez en savoir plus sur cet outil, obtenez notre guide du Sentiment Client IG ici.

Argent: La baisse des positions vendeuses donne une perspective baissière pour le prix de l'argent

Argent: Les données de trading montrent que 89,3% des traders sont à l’achat avec un ratio de traders passant de la vente à l’achat de 8,32 à 1. Le nombre de traders acheteurs est 0,6% plus faible qu’hier et 0,8% plus faible que la semaine dernière, alors que le nombre de traders vendeurs est 16,3% plus faible qu’hier et 18,9% plus faible que la semaine dernière.

Nous utilisons le Sentiment comme un indicateur contrarien, et le fait que les traders soient majoritairement acheteurs suggère que le cours de l'Argent peut continuer à baisser. Les traders sont plus acheteurs qu’hier et que la semaine dernière, ainsi la combinaison actuelle du Sentiment et des récents changements renforcent notre biais baissier de l'Argent.

Découvrez la nouvelle version des caractéristiques du Trader à Succès dans notre ebook.


ASX200 : La bourse de Sydney bénéficie aussi de la politique monétaire de la Reserve Bank of Australia (RBA)


DailyFX.fr - La baisse surprise des taux d'intérêt de la Banque Centrale d'Australie (RBA) au mois de janvier a eu comme effet immédiat d'entretenir la dynamique baissière du taux de change du Dollar australien (AUD) sur le marché des changes.

Mais la conséquence immédiate sur la bourse de Sydney ne doit pas être mise sous silence. L'indice ASX200 (représenté ci-dessous par le CFD AUS200 de FXCM) a réalisé une cassure technique haussière suite à cette baisse surprise des taux d'intérêt de la RBA.

A travers cette courte alerte d'analyse technique, je tiens à attirer votre attention sur le support à 5684 points pour la mise en place d'une stratégie de trading haussière.

Ce niveau graphique correspond au précédent sommet de l'année 2014, la cassure haussière est franche, ce niveau de prix a désormais acquis le staut de support de la tendance haussière.

Conséquence de la politique monétaire de la Reserve Bank of Australia (RBA) :

  • Dépréciation du taux de change de l'AUD
  • Appréciation du prix des actions à la bourse de Sydney

ASX200 : Le support à 5684 points peut être exploité pour une stratégie haussière

Bourse de Sydney.

Par Vincent Ganne, AnalysteTechnique pour DailyFX.fr

Suivez-moi sur Twitter : @VincentGanne

Suivez mon point de marché quotidien à 14h15 ou 15h15

Please add a description for the image.

Analyse du S&P 500, FTSE 100 et Nikkei 225

Analyse technique et fondamentale des marchés boursiers, étude des corrélations et des niveaux clés

Se connecter via:

  • S&P 500 : Franchissement de l’oblique baissière, signal haussier jusqu’aux sommets
  • FTSE 100 : L’indice britannique proche de son plus haut historique à 7800 points
  • Nikkei 225 : L’indice japonais dépasse son plus haut de février, les sommets de l’année en ligne de mire

CAC 40 surperforme FANG, Dow Jones, GAFAM, Nikkei

Cette semaine, nous avons continué à voir les indices européens surperformer Wall Street, mais les marchés américains qui étaient sous pression depuis le scandale Cambridge Analytica de Facebook commencent à fournir des signaux haussiers intéressants.

En effet, depuis le scandale sur les données privées des investisseurs de Facebook, les investisseurs ont grandement diminué leur appétit pour les GAFAM, ce qui a par conséquent grandement pénalisé Wall Street étant donné que ces mastodontes technologiques sont les moteurs des marchés américains depuis ces dernières années.

Comme nous pouvons le constater dans le graphique ci-dessous, le CAC 40 a surperformé l’indice FANG jusqu’à la fin avril, ainsi que le Dow Jones et le Nikkei. En fait, c’est depuis que l’indice parisien a rejoint son seuil psychologique à 5500 points que les investisseurs diminuent leur appétit pour celui-ci et se retournent sur le DAX et Wall Street (courbes relatives rose et verte en baisse indiquant une sous-performance du CAC40).

Alors que le CAC est a à peine 1% de ses sommets de l’année et le DAX à 4%, le S&P 500 a plus de 5% de marge de progression et le Dow Jones 7% ! De ce fait, je table sur un retour des flux vers les US avec une surperformance des indices américains lors des prochaines semaines.

Avant de commencer l’analyse technique, voici le sentiment IG des spéculateurs particuliers sur quelques indices.

S&P 500, Dow Jones, Dax, CAC et FOOTSIE survendus par les spéculateurs particuliers IG

Nous pouvons remarquer que le FTSE est dorénavant l’indice le plus vendu par les traders particuliers, suivi par les indices de la zone euro, puis Wall Street. Vous pouvez télécharger la notice d’utilisation de ces données, mais voici une indication. Une survente ou un surachat n’est pas un signal exploitable. En fait, dans le cas du FTSE, il y a tellement de vendeurs qu’il est compliqué d’en avoir plus. Par conséquent, la probabilité d’une augmentation du nombre d'acheteurs est plus importante, donc le signal n’est donc pas haussier, mais ni baissier. Par contre, le sentiment des indices de Wall Street ne semble pas en excès comparé au FTSE. Le signal est donc plus qualitatif, la hausse semble mieux exploitable.

S&P 500 : Franchissement de l’oblique baissière, signal haussier jusqu’aux sommets

Comme vous aurez pu le constater, beaucoup d’arguments me laissent à penser que Wall Street pourrait à nouveau surperformer après un peu plus d’un mois dans l’ombre des indices européens boostés par la baisse de l’euro.

L’analyse technique du S&P 500 est haussière. L’indice est sorti par le haut de son canal descendant, ce qui est un signal haussier jusqu’à ses sommets du début d’année à 2880 points. Néanmoins, avant cette résistance, le S&P devra faire face aux 2800 points qui correspondent au sommet de mars. La clôture hebdomadaire au-dessus du sommet d’avril à 2718 permet de renforcer la conviction bullish après le franchissement de l’oblique baissière.

Pour une analyse technique et fondamentale de long terme sur les indices majeurs consultez la page Guides de trading DailyFX.

Graphique journalier du S&P 500 réalisé sur la plateforme ProRealTime

S&P 500 direction haussière jusqu'à 2880 points

FTSE 100 : L’indice britannique proche de son plus haut historique à 7800 points

L’indice britannique profite de la baisse de la livre sterling pour s’approcher de ses plus hauts historiques inscrits en début d’année à 7800 points. Les ministres des affaires étrangères européens se réuniront lundi 14 mai pour discuter du Brexit. La déclaration qui suivra sera surveillée par le marché, même si elle ne présente pas un risque direct étant donné que les négociations se déroulent plutôt bien depuis décembre.

Techniquement, le FTSE 100 pourrait continuer à progresser en direction de ses sommets. Le seul facteur qui semble actuellement avoir un impact sur les marchés actions britanniques est la livre sterling, mais compte tenu du fait que la livre est sous pression face à un dollar revigoré, la tendance haussière du FTSE devrait être sauvegardée.

Graphique journalier du FTSE 100 réalisé sur la plateforme ProRealTime

FTSE 100 haussier jsuqu'à 7800 points

Nikkei 225 : L’indice japonais dépasse son plus haut de février, les sommets de l’année en ligne de mire

Pour terminer, l’indice japonais a clôturé cette semaine au-dessus de son sommet de février après plus de deux semaines d’essais. Le Nikkei devrait continuer à progresser, mais un rebond du yen pourrait rapidement limiter les gains de l’indice. Le cours devrait continuer à tendre vers ses sommets de l’année à 24,192 points, mais les résistances à 22,947 et 23,285 points seront à surveiller.

Graphique journalier du Nikkei 225 réalisé sur la plateforme ProRealTime

Nikkei 225 dépasse son plus haut de février 2018

Poursuivre votre lecture

>>3 conseils de trading que j’aurais aimé connaître quand j’ai débuté sur le Forex

>> Quatre indicateurs techniques très efficaces que tout trader devrait connaître


Pétrole WTI : Les tensions commerciales et les stocks de pétrole font plier l’or noir

Analyse technique et fondamentale des marchés boursiers, étude des corrélations et des niveaux clés

Se connecter via:

  • La Chine va taxer de 25% supplémentaire le pétrole américain.
  • Les stocks de pétrole brut diminuent moins que prévu aux États-Unis.
  • Le cours du pétrole WTI pourrait revenir tester sa moyenne mobile à 200 jours à environ 65$.

Graphique hebdomadaire du pétrole WTI réalisé sur la plateforme ProRealTime :

Guerre commerciale et réduction des stocks de pétrole font pression sur les cours de pétrole

La Chine va taxer le pétrole américain

Le ministre du commerce chinois a répondu de la même intensité aux nouvelles taxes américaines annoncée par le département américain mardi. Pékin a annoncé taxer de 25% supplémentaire une liste de 333 biens américains d’une valeur de 16 milliards de dollars, y compris les voitures et le pétrole américain, à compter du 23 août.

L’impact économique de ces tarifs douaniers sur le pétrole américain pourrait être assez important. En 2017, la Chine était le deuxième client de pétrole brut des États-Unis avec un peu plus de 4,4 milliards de dollars (derrière le Canada).

Les stocks de pétrole brut diminuent moins que prévu aux États-Unis

Baisse moins importante qu'attendue des stocks de pétrole brut aux Etats-Unis

Dans le même temps, la réduction plus faible que prévu des stocks de pétrole brut aux États-Unis ont également affecté les cours de pétrole. L’agence d’information de l’énergie des États-Unis a annoncé une baisse de 1,35 million de barils (mbs) la semaine dernière alors que le consensus de Reuters tablait sur une réduction de 3,367 mbs. Les stocks d’essence ont quant à eux augmenté de 2,9 millions de barils alors que le marché s’attendait à une diminution de 1,433 mbs…

Le cours du pétrole WTI pourrait revenir tester sa moyenne mobile à 200 jours à environ 65$

Graphique journalier du pétrole WTI réalisé sur la plateforme ProRealTime :

Analyse technique du cours du pétrole WTI

Sur le plan de l’analyse technique, le cours du pétrole WTI continue d’évoluer entre son canal ascendant (dans lequel il a oscillé pendant un an jusqu’en juillet), et sa moyenne mobile à 200 séances, mais chute de plus en 3% en intraday !

Cette zone est délicate à trader, car elle montre un ralentissement du momentum haussier (prix qui sort par le bas du canal), mais une tendance toujours haussière puisque le prix se maintient toujours au-dessus de sa moyenne à 200 jours.

Le prochain support du pétrole WTI correspond à cette moyenne mobile à long terme, actuellement à 65,61$. Une clôture journalière sous cette moyenne serait un puissant signal baissier une première depuis que le cours est passé au-dessus de celle-ci pendant l’été 2017.

Ce signal suggèrerait un repli du WTI jusqu’à 60$ puis 58 (50% retracement de la tendance haussière).

Pour connaitre notre analyse de moyen et long terme, je vous invite à télécharger notre nouveau guide prévisionnelvalable pour le troisième trimestre de l’année.

POURSUIVRE VOTRE LECTURE

>> 3 conseils de trading que j’aurais aimé connaître quand j’ai débuté sur le Forex

>> Quatre indicateurs techniques très efficaces que tout trader devrait connaître


Analyse du CAC 40 : Italie et la guerre commerciale États-Unis/Chine font pression

Analyse technique et fondamentale des marchés boursiers, étude des corrélations et des niveaux clés

Se connecter via:

  • Le risque de dérapage des dépenses du gouvernement italien pèse sur la zone euro.
  • Guerre commerciale et fin des publications des résultats des entreprises pèsent.
  • Analyse technique du CAC 40 : L’indice pourrait revenir en bas de son canal haussier.

Graphique 4 heures du CAC 40 réalisé sur la plateforme ProRealTime :

Le CAC 40 est sous pression en raison des incertitudes politiques en italie et la guerre commerciale entre les Etats-Unis et la Chine

Le risque de dérapage des dépenses du gouvernement italien pèse sur la zone euro

Les marchés européens se tendent à nouveau depuis vendredi sur fond de spéculationd’un dérapage des dépenses italiennes dans le projet de budget 2019 et d’une démission du ministre de l’Économie.

En effet, la spéculation continue de dominer lundi matin quant à une hausse des dépenses dans le projet du budget 2019, alors que Giovanni Tria, Ministre de l’économie considéré comme « gardien » de l’orthodoxie financière pourrait démissionner. Le ministre italien rencontrerait des pressions au sein du gouvernement eurosceptique pour œuvrer sur une hausse des dépenses qui pourraient se heurter aux normes budgétaires de Bruxelles.

Conséquence, les spread périphériques en zone euro s’écartent. La courbe des taux entre le BTP 10 ans et 2 ans a perdu 10 bps la semaine dernière (à 191 bps ce matin) et le spread entre le 10 ans BTP-Bund est à son plus haut depuis la fin juin, en hausse de 13 bps la semaine dernière (à 249 bps ce matin).

Guerre commerciale et fin des publications des résultats des entreprises pèsent

En plus du risque italien, ceux concernant l’intensification de la guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine continuent à peser sur le moral des investisseurs.

La Chine a répondu aux menaces de Donald Trump, annonçant être prête à taxer à un taux entre 5% et 25%, des biens et des produits américains importés d’une valeur de 60 milliards de dollars. Et le fait que la saison de publication des résultats des entreprises du second trimestre touche à sa fin, l’appétit au risque généré par les très bons résultats devrait fortement diminuer l’optimisme des investisseurs, ce qui pourrait engendrer de plus importantes prises de bénéfices pendant ce mois d’août.

Analyse technique du CAC 40 : L’indice pourrait revenir en bas de son canal haussier

Graphique horaire du CAC 40 réalisé sur la plateforme ProRealTime :

Analyse technique du CAC 40 - tendance haussière depuis juillet

Analyse de moyen terme des indices majeurs internationaux

Sur le plan de l’analyse technique, nous pouvons constater le CAC 40 évoluer dans un canal haussier depuis le début du mois de juillet, ce qui nous indique que la psychologie des investisseurs est plutôt optimiste depuis un peu plus d’un mois, mais ce qui n’est plus le cas de son camarade allemand qui évolue dorénavant sous celui-ci.

Prudence donc avec les stratégies longues en cas de retour de l’indice sur supportcomme le bas du canal haussier tant que le DAX 30 évolue en dessous de son canal ascendant. Une convergence des signaux des deux indices majeurs de la zone euro sera nécessaire pour se positionner en pleine confiance sur les indices de la zone euro. Une sortie par le bas du canal ascendant de l’indice parisien coïnciderait avec les signaux baissiers du DAX et inviterait donc à privilégier les positions short sur les indices de la zone euro.

En attendant, l’analyse technique invite à surveiller les signaux lorsque le CAC s’approchera du bas de son canal, qui correspond également à sa moyenne mobile à 200 périodes de l’unité de temps horaire et à son actuel pivot mensuel.

Une sortie par le bas laisserait entrevoir une baisse jusqu’à 5386 points (seuil de 50% de retracement de la précédente tendance), puis jusqu’au creux du 20 juillet à 5340 points.

A noter que l'entrée en vigueur ce lundi des premières sanctions financières américaines contre le régime iranien pourrait renforcer l'aversion au risque des investisseurs.

POURSUIVRE VOTRE LECTURE

>> 3 conseils de trading que j’aurais aimé connaître quand j’ai débuté sur le Forex

>> Quatre indicateurs techniques très efficaces que tout trader devrait connaître


Le CAC 40 a surperformé la zone euro au second trimestre 2018, le FTSE 100 termine en beauté, le MIB finit en baisse

Analyse technique et fondamentale des marchés boursiers, étude des corrélations et des niveaux clés

Se connecter via:

  • Le FTSE 100 termine le trimestre en beauté (+8,5%).
  • Le CAC 40 surperforme la zone euro (+3,35%).
  • L’indice italien termine en baisse de 3,60%.

Performance des indices mondiaux majeurs au deuxième trimestre 2018

Source : Terminal Bloomberg

Le FTSE 100 termine le trimestre en beauté (+8,5%)

L’indice britannique a surperformé l’Europe ce deuxième trimestre de l’année. Plusieurs raisons expliquent cette surperformance dont tout d’abord l’absence de crise majeure au Royaume-Uni. En effet, les marchés britanniques ont été touchés dans une plus faible mesure par les crises de la zone euro. Les indices de la zone euro ont été secoués de plein fouet par les incertitudes sur la politique du nouveau gouvernement italien, puis par la crise des migrants.

Le deuxième facteur qui justifie cette hausse de plus de 8%, est le fait que l’indice avait cédé le même montant lors du premier trimestre de l’année. L’excès vendeur du T1 n’a donc que simplement été corrigé au T2. L’indice FTSE 100 est en baisse de 0,19% depuis le début de l’année contre une hausse de 0,41% pour le CAC 40.

Graphique 4 heures du FTSE 100 réalisé sur la plateforme ProRealTime

FTSE 100 meilleure surperformance de l'Europe au T2 2018

Techniquement, nous pouvons constater un puissant niveau de support du FTSE100 à 7500 points. Ce support correspond à plusieurs seuils psychologiques dont le nombre rond (7500 pts), le seuil de 38,2% de retracement de Fibonacci (de la tendance haussière d’avril/mai), de la moyenne mobile à 200 périodes (de l’unité de temps 4 heures), ainsi que la borne basse du canal baissier dans lequel le cours évolue depuis la mi-mai.

L’indice britannique pourrait continuer son actuelle rebond jusqu’à la borne haute du canal vers 7700 points. Un franchissement de cette résistance serait un signal haussier de type breakout, exploitable pour mettre en place des stratégies acheteuses de court terme jusqu’au sommet de l’année à 7900 points.

À l'inverse, un échec du franchissement de cette résistance serait un signal baissier jusqu’à 7500 points. Un retour sur ce niveau de prix pourrait être une opportunité acheteuse, à condition que des signaux haussiers se manifestent à nouveau, comme par exemple la divergence haussière du RSI.

Le CAC 40 surperforme la zone euro (+3,35%)

Parmi les indices de la zone euro, c’est le CAC 40 qui a de loin surperformé ses voisins. L’indice français est l’indice ayant le moins subit la crise italienne (commencé le 20 mai), et la crise des migrants qui a entaché le leadership d'Angela Merkel (commencé le 18 juin).

Graphique 4 heures du CAC 40 réalisé sur la plateforme ProRealTime

Le CAC 40 a surperformé les indices de la zone euro au deuxième trimestre

L’analyse des indices européens se ressemble. L’analyse technique du CAC 40 est très similaire à celle du FTSE 100 au second trimestre. La seule différence réside dans l’amplitude du retracement du bull-market d’avril/mai. Le FTSE 100 n’a que retracé 38%, alors que le CAC 40 en a retracé 62%.

Toutefois, le pivot majeur à 5300 points, dépassé au début du trimestre, a su être sauvegardé. Ce seuil peut-être comparable aux 7500 points de l’indice britannique, car il correspond à plusieurs seuils psychologiques dont un nombre rond et un seuil de retracement de Fibonacci.

Ce support pourrait donc être intéressant à repayer (pour ceux qui l’ont acheté), dans le but de viser le haut du canal baissier dans lequel le CAC 40 évolue depuis la mi-mai après avoir inscrit ses sommets annuels à 5657 points.

Une sortie par le haut de ce range semble peu probable tant que les pressions commerciales provenant des États-Unis persistent.

Découvrez notre guide de trading pour apprendre les bases de la négociation sur le marché des changes

L’indice italien termine en baisse de 3,60%.

Pour terminer ce bilan des indices européens du deuxième trimestre 2018, c’est l’indice italien que nous allons analyser.

L’analyse technique du MIB permet de constater que ce sont les inquiétudes sur la politique domestique qui a fait pression sur l’indice depuis la mi-mai.

Toutefois, nous pouvons constater le cours évoluer dans un range entre 21 301 et 22 500 points depuis fin mai. Une sortie par le haut du range permettrait d’interpréter ce range comme un triple bottom, ce qui donnerait un objectif théorique haussier à 23 500 points.

A noter que le RSI journalier diverge à la hausse avec le prix depuis la « fin » des inquiétudes italiennes.

Graphique 4 heures du MIB réalisé sur la plateforme ProRealTime

L'indice FTSE MIB a baissé de 3% au deuxième trimestre 2018 en raison de la crise politique italienne

POURSUIVRE VOTRE LECTURE

>>3 conseils de trading que j’aurais aimé connaître quand j’ai débuté sur le Forex

>> Quatre indicateurs techniques très efficaces que tout trader devrait connaître


Banque d’Angleterre : la livre sterling est vendue après l’intervention de Carney

Analyse technique et fondamentale des marchés financiers

Se connecter via:

Contrariée par les propos de Mark Carney, la livre sterling manque une occasion de bénéficier de la hausse de taux de la Banque d'Angleterre.

Sujets évoqués dans cette analyse livre sterling

  • La livre sterling ne parvient pas à profiter de la hausse de taux directeur de la Banque d’Angleterre
  • Mark Carney avertit que la Banque d’Angleterre resterait attentive l’issue des négociations Brexit
  • La livre sterling perd du terrain après les déclarations prudentes de Mark Carney en conférence de presse

La livre sterling ne parvient pas à profiter de la hausse de taux directeur de la Banque d’Angleterre

La Banque d’Angleterre a conformément aux anticipations du consensus relevé le niveau de son principal taux directeur, provoquant un regain de volatilité sur la livre sterling. Les neuf membres du comité de politique monétaire de la Banque d’Angleterre ont voté à l’unanimité en faveur d’une hausse de son taux de refinancement de 25 points de base à 0,75%. Ce tour de vis monétaire du comité gouverné par Mark Carney, le deuxième en mois d’un an, positionne le taux à son plus haut depuis mars 2009. Bien qu’elle ait profité d’une légère première réaction positive, la livre sterling parait hésitante suite à cette intervention de la Banque d’Angleterre.

Livre sterling : voici nos prévisions et objectifs de cours pour les deux prochains mois

Mark Carney avertit que la Banque d’Angleterre resterait attentive l’issue des négociations Brexit

Mark Carney et les autres membres ont toutefois laissé entendre qu’ils se contenteraient d’une seule hausse cette année, atténuant l’enthousiasme de la livre sterling. Le gouverneur de Banque d’Angleterre a par ailleurs indiqué s’attendre à une à une accélération « légère » de l’inflation britannique. Mark Carney s’est également montrant prudent en avertissant les investisseurs de la livre sterling que le Brexit aura un impact sur l’évolution de la politique monétaire de la Banque d’Angleterre. En outre, M. Carney a justifié cette hausse de taux de la Banque d’Angleterre en déclarant s’attendre à une sortie « douce »du Royaume-Uni de l’Union Européenne, sans parvenir à soutenir la livre sterling.

Rejoignez mon webinaire Stratégies Forex en direct chaque mardi et jeudi à 14h30 et vendredi à 10h30

livre sterling perd du terrain après les déclarations prudentes de Mark Carney en conférence de presse

D’un point de vue technique, la livre sterling semble repartir à la baisse face à l’euro. Le cours EUR/GBP a en effet rebondi sur un double support composé d’une droite de tendance haussière et du seuil à 0,8870£. Ainsi, la monnaie unique pourrait poursuivre son rebond face à la livre sterling et tester la résistance à 0,8968£. Un franchissement de ce niveau pourrait enfoncer la livre sterling sur ses plus bas annuels et mener le taux de change sous 0,9013£.

Taux de change EUR/GBP en données journalières

Graphique du cours EUR/GBP en données journalières

Graphique préparé par Yoav Nizard

Poursuivre votre lecture

3 conseils de trading que j’aurais aimé connaître quand j’ai débuté sur le Forex

Quatre indicateurs techniques très efficaces que tout trader devrait connaître


EUR/USD sous 1,15 - Le dollar à un plus haut d’un an à 96 points

Analyse technique et fondamentale des marchés boursiers, étude des corrélations et des niveaux clés

Se connecter via:

Actualité du matin – L’actualité à 09h00 CEST

Lien d’inscription au webinaire

Turquie. Le FinancialTime a reporté ce matin que la BCE serait inquiète de l'exposition de certaines banques de la zone euro envers les emprunteurs turcs (BNP, BBVA, UniCredit).

BCE. Dans son dernier bulletin économique, la BCE a indiqué les risques entourant la croissance mondiale et la confiance avec la montée du protectionnisme.

États-Unis. Baisse inattendue des inscriptions au chômage en juillet

Japon. L'économie japonaise a progressé plus que prévu au deuxième trimestre (+0,4% vs +0,2%), grâce à la forte reprise des dépenses des ménages et des entreprises.

Arabie Saoudite. Le ministre saoudien de l'Énergie assure le Canada que le différend diplomatique entre Riyad et Ottawa n'affectera pas les ventes de pétrole.

Russie. La Russie a promis des mesures de rétorsion aux nouvelles sanctions imposées par les États-Unis en lien avec l'empoisonnement à l'agent innervant Novitchok au Royaume-Uni.

RBA. La RBA a déclaré que les facteurs temporaires affectant les prix administrés en Australie, comme l’électricité et l’éducation, devraient contenir l’inflation à très court terme.

Susceptible de vous intéresser : DAX : De retour à 12 500 sur fond d’inquiétudes de la BCE sur certaines banques européennes

RENDEZ-VOUS DE LA JOURNÉE : IPC US

Calendrier macro-économique du 10 août 2018 de DailyFX

Calendrier macroéconomique du 10 août 2018

Le Bitcoin chute sous son oblique baissière, le BTC/USD pourrait revenir à 5755$

Analyse technique et fondamentale des marchés boursiers, étude des corrélations et des niveaux clés

Se connecter via:

  • Le cours du Bitcoin confirme le rôle de résistance de son oblique baissière.
  • Le BTC/USD pourrait rejoindre ses plus bas de l’année à 5755$ avant des nouveaux plus bas.

Le cours du Bitcoin confirme le rôle de résistance de son oblique baissière

Analyse technique du Bitcoin, BTC/USD pourrait revenir à 5000 dollars

Graphique journalier du BTC/USD réalisé sur TradingView

Le cours du Bitcoin a déjà corrigé 50% de sa tendance haussière qui a débuté à la fin du mois de juin après avoir inscrit un plus bas annuel à 5755$, jusqu’à 8500$.

En effet, le cours a buté sous son oblique baissière qui vient chercher tous les sommets depuis le début de l’année sur une échelle logarithmique. La divergence baissière sur l’unité de temps 4 heures a signalé cette baisse le 26 juillet.

Téléchargez notre guide éducatif sur le Bitcoin pour apprendre les bases de trading sur la cryptomonnaie la plus populaire.

Le BTC/USD pourrait rejoindre ses plus bas de l’année à 5755$ avant des nouveaux plus bas

Techniquement, l’objectif 100% d’une correction de tendance est un retracement de l’intégralité de l’impulsion, c’est-à-dire un retour aux plus bas de l’année à 5755$. Le seuil de 50% de retracement n’est qu’un premier objectif intermédiaire, avant le seuil des 61,8% retracement de Fibonacci à 6800 dollars environ.

Toujours sur le plan de l’analyse technique, aucune tendance haussière n’est à suggérer tant que le BTC/USD évolue sous son oblique baissière. De ce fait, chaque rebond du cours permet de mettre en place des stratégies shortsjusqu’aux récents plus bas.

Un retour aux plus bas de juin, correspondant également aux plus bas de l’année à 5755$, me semble donc envisageable depuis que le cours a confirmé son renversement au contact de son oblique baissière. Un dépassement de ce supportcontinuerait à indiquer que le momentum est baissier, car les sommets et les creux continueraient d’être de plus en plus bas. Un objectif baissier jusqu’à 5500 dollars me semblerait donc cohérent.

POURSUIVRE VOTRE LECTURE

>> 3 conseils de trading que j’aurais aimé connaître quand j’ai débuté sur le Forex

>> Quatre indicateurs techniques très efficaces que tout trader devrait connaître


Analyse technique des cryptomonnaies : Litecoin – XRP - Ether

Analyse technique et fondamentale des marchés boursiers, étude des corrélations et des niveaux clés

Se connecter via:

Analyse technique du Litecoin (LTC), XRP et Ether (Ethereum)

  • Le Litecoin consolide entre 192 et 228 dollars
  • Le XRP consolide autour de son pivot à 1 dollar
  • L’Ether en direction de son support à 804$

Le marché des cryptomonnaies plafonne sous les 500 milliards de dollars de capitalisations boursières. Les menaces des régulateurs du début d’année continuent de peser sur le marché émergeant, mais la réunion du G20 en mars avec comme thème les cryptomonnaies pourraient être un catalyseur de soutien pour les cryptos. En effet, bien que les régulateurs soient encore très critiques, chaque État semble plus ou moins travailler sur la régularisation et l’utilisation de ceux-ci comme par exemple l’État d’Alabama qui accepte dorénavant le paiement d’impôt via ces monnaies électroniques.

Capitalisation boursière des cryptomonnaies

Dans cet article, nous ferons les analyses techniques du Litecoin, du XRP de Ripple et l’Ether de l’Ethereum.

Téléchargez notre guide éducatif sur le Bitcoin pour apprendre les bases de trading sur la cryptomonnaie la plus populaire.

Le Litecoin consolide entre 192 et 228 dollars

Le cours du Litecoin (LTC) consolide entre son récent creux à 192$ et sommet à 228$. Ces deux niveaux sont clés, car un dépassement du récent sommet permettrait de caractériser le cours du Litecoin haussier. En effet, depuis son plus bas à 125$ atteint début février, le Litecoin inscrit des points bas de plus en plus hauts, mais n’a pas encore inscrit de points hauts de plus en plus hauts. Une clôture journalière au-dessus du précédent sommet à 228$ permettrait donc de définir le LTC/USD haussier, auquel cas une poursuite de la hausse jusqu’à 300 dollars sera possible.

Dans le cas contraire, un dépassement de son support à 192$ suggérerait une baisse plus importante jusqu’au seuil psychologique à 150$, puis son plus bas de l’année à 125$.

Graphique journalier du LTC/USD réalisé sur la plateforme TradingView

Graphique journalier du LTC/USD

>> Goldman Sachs intensifie sa présence sur le marché des cryptomonnaies en acquérant Poloniex

Le XRP consolide autour de son pivot à 1 dollar

Pour ce qui est du XRP de la FinTech Ripple, le cours consolide autour du seuil psychologique à 1$ depuis début février. Le plus bas de l’année à 0,68$ pourrait être utilisé comme support afin de se positionner sur du swing et moyen terme avec comme objectif la résistance à 1,1382$.

Il semblerait que les seuils psychologiques ont une importance accrue sur cette cryptomonnaie. De ce fait, un dépassement de la prochaine résistance à 1,3820$ suggérerait une hausse potentielle jusqu’à 1,50$ puis 2,00$.

Graphique journalier logarithmique du XRP/USD réalisé sur la plateforme TradingView

Graphique journaliser du XRP/USD

L’Ether en direction de son support à 804$

Enfin, l’analyse technique de l’Ether (ETH) ressemble grandement à celle du Litecoin. Depuis qu’il a inscrit son plus bas début février à 635$, le cours de l’Ether inscrit des points bas de plus en plus hauts. Il ne manque plus qu’un nouveau sommet pour définir l’Ether dans une tendance haussière. Une clôture journalière au-dessus du précédent sommet à 975$ sera donc nécessaire pour anticiper un rebond plus important. Par la suite, la prochaine résistance sera 1220$ puis le plus haut historique inscrit en début d’année à environ 1400$.

En attendant le dépassement du récent sommet à 975$, l’ETH/USD est en baisse en direction de son support de la fin février à 804$. Ce support est important, car il pourrait annuler les premiers signes d’une reprise de tendance haussière. En effet, le dépassement de ce support irait à l’encontre des points bas de plus en plus hauts inscrits depuis le début février.

Le support à 804$ est donc essentiel pour espérer une tendance haussière, mais un dépassement de celui-ci suggérerait une baisse jusqu’à son prochain support correspondant à son plus bas de l’année à 635$.

Poursuivre votre lecture : 4 raisons qui pourraient faire bondir le Bitcoin en 2018

Graphique journalier de l’ETH/USD réalisé sur la plateforme ProRealTime

Graphique journalier de l'ETH/USD


Analyse technique : BTC/USD, ETH/USD, XRP/USD, BCH/USD, LTC/USD

Analyse technique et fondamentale des marchés boursiers, étude des corrélations et des niveaux clés

Se connecter via:

  • Le rebond des cryptos pourrait toucher à sa fin
  • Bitcoin et Ether continuent d’évoluer sous leur oblique baissière
  • Signal haussier sur le XRP, Litecoin et Bitcoin Cash

Le rebond des cryptos pourrait toucher à sa fin

Le marché teste une oblique majeure

Le marché des crypto-monnaies a rebondi la semaine dernière comme prévue dans ledernier article. Les divergences haussières sur la plupart du top 10 des cryptos signalaient ce possible rebond. Depuis notre dernière analyse technique, la capitalisation boursière a augmenté de 20%, passant d’environ 275 milliards de dollars à 325 au moment de la rédaction de l’article (12h23 CEST).

Tout le marché a rebondi, aucune crypto du top 100 ne s’est dépréciée lors des 7 derniers jours (en matière de capitalisation boursière). Parmi le top 10, IOTA et Cardano ont surperformé les autres cryptos (+57,65% et +51,77% respectivement). Le Litecoin était quant à lui à la traîne (seulement +8,40%).

Les signaux techniques actuels sur les crypto-monnaies sont mixes. Les deux plus grosses cryptos en matière de capitalisation boursière, le Bitcoin et l’Ether, restent sous leur oblique baissière en place depuis le début de l’année, tandis que le XRP, le Bitcoin Cash ou encore le Litecoin ont dépassé celle-ci la semaine dernière... Par ailleurs, si nous traçons une oblique baissière sur la capitalisation totale du marché, nous pouvons constater que celle-ci est en train d’être testée…(ci-dessus)

Nous sommes donc peut-être proches d’un nouveau bull-market sur les cryptos, mais il sera indispensable d’attendre que le Bitcoin et l’Ether confirment ces signaux haussiers fournis par le XRP, BCH et LTC.

Les analyses techniques qui vont suivre sont réalisées sur une échelle logarithmique.

Découvrez notre nouveau ebook crypto-monnaies. Une quinzaine de pages pour en apprendre plus sur la technologie, les enjeux et le trading de celles-ci.

Bitcoin et Ether continuent d’évoluer sous leur oblique baissière

La semaine dernière, nous avions alerté du possible rebond des cryptos. La cible de l’Ether était 500$ et le Bitcoin 7500$.

Bien que ces cibles aient été atteintes, le Bitcoin et l’Ether continuent d’évoluer sous l’oblique baissière en place depuis le début de l’année. Celle-ci s’est montrée relativement fiable pour shorter les cryptos. Mon opinion de moyen terme du marché reste baissier tant que le Bitcoin et l’Ether (qui représentent à eux deux 57% de la capitalisation totale du marché) sont sous leur oblique baissière comme nous pouvons le constater ci-dessous.

Bitcoin (BTC/USD) :

Actuellement à 9000$, le Bitcoin a fait son pullback sous son oblique haussière qui était en 2017 le bas de son canal haussier. Le Bitcoin est également proche de son oblique baissière en place depuis la mi-décembre (en rouge). C’est cette oblique qui pourrait donner un signal haussier pour l’ensemble du marché si le Bitcoin et l’Ether dépassent celle-ci.

Graphique journalier du Bitcoin réalisé sur la plateforme ProRealTime

Le BTC/USD teste une oblique baissière en place depuis le début de l'année

Ether (ETH/USD) :

L’Ether est plus loin de sa ligne de tendance baissière. Actuellement à 512 dollars, l’ETH/USD pourrait consolider vers ce niveau de prix, puis tester sa oblique. L’absence de signaux baissiers empêche pour le moment de vendre à découvert (shorter) l’Ether.

Graphique journalier de l’Ether réalisé sur la plateforme ProRealTime

L'ETH/USD sous pression, consolide à 500 dollars

Signal haussier sur le XRP, Litecoin et Bitcoin Cash

A l’inverse du Bitcoin et de l’Ether, le XRP, le Litecoin et le Bitcoin Cash ont dépasse l’oblique baissière la semaine dernière. Mais dans un marché corrélé, il est important d’avoir des signaux convergents, en partie avec les plus grosses cryptos pour juger l’état d’un marché.

Le XRP/USD a donc dépassé sa oblique et sa moyenne mobile à 20 jours. Sa prochaine résistance se situe à 0,8841$, mais une consolidation voire un repli n’est pas à exclure à court terme étant donné que le Bitcoin teste sa oblique baissière (tout le marché est donc sous pression).

Un repli à 0,50$ pourrait être une opportunité d’achat SI l’Ether et le Bitcoin n’émettent pas de signaux baissiers comme par exemple un avalement baissier, auquel cas il faudra éviter l’achat.

Graphique journalier du XRP/USD réalisé sur la plateforme ProRealTime

Le XRP/USd pourrait rejoindre 1 dollar si le Bitcoin dépasse son olbique baissière

L’analyse technique du Litecoin et du Bitcoin Cash est identique à celle du XRP/USD. Ils ont dépassé l’oblique baissière en place depuis le début de l’année, mais seront grandement influencés par la réaction du Bitcoin au contact de l’oblique.

Conclusion :Si le Bitcoin franchit l’oblique baissière, c’est l’ensemble du marché qui devrait en profiter. Le Litecoin rejoindra assez rapidement 150$ et le Bitcoin Cash 1000$. Dans le cas contraire, l’ensemble des cryptos pourrait revenir à leurs récents plus bas . Le Litecoin vers 110$ et le Bitcoin Cash vers 600$.


Analyse technique BTC/USD et ETH/USD : Bitcoin rebondit depuis ses plus bas de 7 mois - Possible retour de l’Ether à 500$

Analyse technique et fondamentale des marchés boursiers, étude des corrélations et des niveaux clés

Se connecter via:

  • Les crypto-monnaies pourraient poursuivre leurs rebonds entrepris dimanche.
  • L’Ether pourrait revenir à 500$ avant de revenir à ses plus bas de l’année.

BTC/USD et ETH/USD rebondissent après avoir inscrit des plus bas

Les crypto-monnaies pourraient poursuivre leurs rebonds entrepris dimanche

Les crypto-monnaies rebondissent depuis hier soir, après avoir chuté en moyenne de 20% la semaine dernière en raison du piratage de la plateforme d'échange de crypto-monnaies sud-coréenne Bithum ayant encore une fois affecté la confiance des investisseurs sur ce marché qui peine à convaincre depuis le début de l’année.

Le prix du Bitcoin progresse d’environ 5% sur les 24 dernières heures, après que le cours ait atteint son niveau le plus bas depuis décembre 2017 sous le seuil des 6000$ ce weekend. D’un point de vue de l’analyse technique, nous pouvons constater une configuration similaire à celle du 11/13 juin ou encore du 25/29 mai lorsque le prix et le momentum divergeaient en faveur de la hausse.

Les derniers rebonds signalés par les divergences du RSIétaient d’une amplitude d'environ 10%, ce qui pourrait ramener le cours actuel du BTC à environ 6400$, correspondant au plus bas mensuel de mars et avril.

Graphique 4 heures du BTC/USD réalisé sur la plateforme ProRealTime

Le Bitcoin pourrait revenir à 6400$

L’Ether pourrait revenir à 500$ avant de revenir à ses plus bas de l’année

La configuration technique de l’Ether est identique à celle du Bitcoin, tout comme l’ensemble du top 10 des crypto-monnaies en termes de capitalisation boursière.

Le cours de l’ETH/USD pourrait poursuivre son rebond jusqu’à 500$, seuil qu’il a franchi la semaine dernière. Un retour sous ce niveau de prix serait l’occasion de s’intéresser aux positions short sur l’Ether au vu de la tendance baissière dominante sur les cryptos depuis le début de l’année et encore plus depuis début mai.

L’objectif baissier serait alors un retour aux récents plus bas à 425$, puis aux plus bas de l’année vers 388$.

Envie de trader les cryptos ? Commencez par lire notre ebook d’introduction au monde des crypto-devises.

Graphique 4 heures de l’ETH/USD réalisé sur la plateforme ProRealTime

Cours de l'Ethereum pourrait revenir à 500$

POURSUIVRE VOTRE LECTURE

>>3 conseils de trading que j’aurais aimé connaître quand j’ai débuté sur le Forex

>> Quatre indicateurs techniques très efficaces que tout trader devrait connaître


Wall Street : fermé aujourd’hui, que prévoir cette semaine ?

Analyse technique et fondamentale des marchés boursiers, étude des corrélations et des niveaux clés

Se connecter via:

Wall Street est fermé aujourd’hui pour célébrer la journée du Mémorial, d’où le manque de volatilité sur le marché aujourd’hui. Opportunité pour les acteurs européens de faire un point et préparer la semaine sur les indices américains et le dollar.

Les indices américains à leurs sommets : la semaine dernière, les indices américains ont marqué des nouveaux plus hauts historiques, poussé par les secteurs technologiques et industriels. Le S&P500 a marqué un plus haut à 2418 points et le grand gagnant, l’indice NASDAQ à 5793 points. Quant à l’indice Dow Jones, celui-ci a été empêché de marquer des nouveaux plus hauts à cause du secteur pétrolier, qui a une pondération plus importante sur cet indice que sur le S&P500. Ainsi, le Dow Jones évolue toujours sous ses sommets historiques situés à 21.169 points.

Réforme fiscale américaine :le projet de fiscalité de Donald Trump n’a toujours pas été voté par les assemblées. Le projet fiscal consiste à baisser drastiquement le taux d’imposition des entreprises américaines dans le but de faire revenir les fonds stockés dans les paradis fiscaux et alléger les charges des entreprises pour soutenir la croissance. La réforme fiscale devrait avoir du mal à être voté, car elle provoquerait un déficit de 7 à 8000 milliards de dollars dans le budget des États-Unis en 10 ans (sans prendre en compte les impacts positifs/négatifs de cette réforme).

Calendrier économique :du côté de l’agenda économique, cette semaine sera rythmée par la publication du PCE core ainsi que la confiance des consommateurs mardi 30 mai, les promesses de vente de logements mercredi 31 mai et très attendus car les précédentes publications étaient décevantes quant au marché immobilier américain. Enfin, différents gouverneurs des Fed auront lieu le jeudi 1er juin et le NFP sera publié vendredi 2 juin.

Dow Jones :

Actuellement sous ses sommets, le Dow Jones évolue toujours au-dessus de ses moyennes mobiles à 20 et 50 séances, et le RSI évolue au-dessus de 50, ce qui donne un biais haussier sur du moyen terme. À court terme, il semble qu’un catalyseur macroéconomique ait nécessaire pour casser le précédent sommet. Celui-ci pourrait venir des promesses de vente de logements ou du NFP de vendredi. Une remontée des cours du pétrole serait également un catalyseur permettant au Dow Jones de marquer des nouveaux records.

Résistances : 21,165 pts ; 22,000 pts

Supports : 20,962 pts ; 20,804 pts ; 20,663 pts

Wall Street : fermé aujourd’hui, que prévoir cette semaine ?

Graphique journalier du Dow Jones réalisé sur la plateforme TradingView

Suivez-moi sur Twitter : @ValentinAufrand