Support & Résistance

Dernière mise à jour:
M - Majeur
   |   
I - Intermédiaire
   |   
m - Mineur
   

EUR/USD : l’euro-dollar espère retrouver 1,19$ après les « Minutes » de la Fed

Analyse technique et fondamentale des marchés financiers

Se connecter via:

Mis sous pression par le rebond du dollar, le taux de change EUR/USD s’est éloigné d’un nouveau sommet pluriannuel. La paire EUR/USD n’a en effet pas su bénéficier de la parution vendredi dernier de décevantes statistiques liées à l’inflation aux Etats-Unis, et a de nouveau été fragilisée ce mardi par la macro-économie américaine. Le marché EUR/USD a en effet pris connaissance de la remarquable hausse de 0,6% des ventes au détail le mois dernier, nettement supérieure à celle de 0,4% espérée par le consensus.

Par ailleurs, la Réserve Fédérale des Etats-Unis publiera ce soir le compte rendu de la plus récente réunion de son comité de politique monétaire (FOMC). Pour rappel, le dollar s’enlisait vers ses plus bas annuels après que Janet Yellen et consorts aient opté en faveur d’un communiqué prudent, rappelant notamment la présence d’un risque désinflationniste persistant aux Etats-Unis.

Retrouvez mes stratégies Forex etindices boursiers chaque mardi, jeudi et vendredi à 14h30.

Du point de vue de l’analyse technique, le cours euro-dollar (EURUSD) tente, après avoir échoué sous le seuil à 1,19$, de préserver un support situé à 1,1685$ et jouant un rôle de pivot à court terme. De même, le graphique en unité de temps 4 heures met en évidence la solidité de la zone de support placée entre les bornes 1,1685$ et 1,1715$. Ainsi, un rebond sur ce support me permettrait de cibler un retour du cours dans les prochaines séances sous les niveaux positionnés à 1,1830$ et 1,1890$. Toutefois, en cas de cassure, ce scénario serait invalidé et l’euro-dollar (EURUSD) pourrait alors se rapprocher de 1,16$.

Notons également que notre indicateur contrarien Sentiment IG signale que 70% des traders particuliers sont à la vente, procurant ainsi un éventuel potentiel haussier de l’EUR/USD.

Téléchargez gratuitement nos guides de trading du 3ème trimestre et recevez nos prévisions de moyen terme sur l’EUR/USD.

Taux de change EUR/USD en données journalières

EUR/USD : l’euro-dollar espère retrouver 1,19$ après les « Minutes » de la Fed

Graphique préparé par Yoav Nizard

Taux de change EUR/USD en unité de temps 4 heures

EUR/USD : l’euro-dollar espère retrouver 1,19$ après les « Minutes » de la Fed

Graphique préparé par Yoav Nizard


USD/JPY : deux signaux haussiers laissent pressentir un retour à 114,35 JPY

Analyse technique et fondamentale des marchés financiers

Se connecter via:

Le marché USD/JPY a vraisemblablement préféré se fier aux niveaux techniques plutôt qu’à l’analyse fondamentale. En effet, le taux de change USD/JPY aurait pu s’écrouler en début de semaine après la publication du PIB au Japon. Selon cette dernière, le taux de croissance a considérablement bondi de 4% au 2ème trimestre, bien au-dessus des espérances du consensus à 2,5%. En dépit de cette excellente statistique, la paire USDJPY a rebondi sur un support à 109,27 JPY, restant ainsi enfermé à l’intérieur d’un trading range (rectangle) situé entre les seuils 108,13 JPY et 114,35 JPY. Ainsi, selon l’analyse technique, un retour de l’USD/JPY sous la résistance à 114,35 JPY me parait envisageable à moyen terme.

Retrouvez mes stratégies Forex en direct chaque mardi, jeudi et vendredi à 14h30.

Taux de change USDJPY en données journalières en bougies japonaises

USD/JPY : deux signaux haussiers laissent pressentir un retour à 114,35 JPY

Graphique préparé par Yoav Nizard

Recevez gratuitement nos guides de trading du 3ème trimestre et découvrez nos prévisions sur le Yen et le Dollar US

Par ailleurs, nos données indiquent que 71% des traders particuliers sont à l’achat sur le taux de change USDJPY. Le nombre de traders acheteurs a très légèrement progressé de 1,7% depuis hier et de 0,3% depuis la semaine passée, alors que le nombre de traders vendeurs a fortement augmenté de 23% en une séance et de 16,5% en une semaine.

Nous utilisons le Sentiment IG comme un indicateur contrarien, et le fait que les traders soient nettement plus vendeurs par rapport à hier et à la semaine passée, alors que les positions acheteuses se sont stabilisées durant cette période, nous procure un important signal haussier sur le taux de change USDJPY, bien que les particuliers soient majoritairement à l’achat.

Positionnement des traders particuliers IG sur USDJPY

Please add a description for the image.

GBP/USD – EUR/GBP : la livre sterling vendue, l’inflation britannique décélère

Analyse technique et fondamentale des marchés financiers

Se connecter via:

A l’entame d’une semaine calme en termes de volatilité, les taux de change GBP/USD et EUR/GBP attendaient la publication des données liées à l’inflation du mois de juillet au Royaume-Uni dans l’espoir de trouver une orientation. Celle-ci est désormais claire : la livre sterling accentue sa baisse après avoir pris connaissance d’un second ralentissement consécutif de la hausse des prix britanniques,logiquement favorable à l’EUR/GBP et néfaste au GBP/USD. Le taux d’inflation global a diminué à 2,6% et l’inflation sous-jacente (hors essence et produits alimentaires) est ressortie à 2,4%, alors que le consensus anticipait respectivement 2,7% et 2,5%.

Par ailleurs, les paires GBP/USD et EUR/GBP devraient une nouvelle fois être influencées par la macro-économie ce mercredi. En effet, le marché prendra connaissance dans la matinée des chiffres de l’emploi au Royaume-Uni, et découvrira dans la soirée le compte rendu – Minutes – de la dernière réunion du comité de politique monétaire de la Fed (FOMC).

Retrouvez mes stratégies sur Forex et indices boursiers chaque mardi, jeudi et vendredi à 14h30.

Analyse technique

GBP/USD – le cours du câble poursuit un repli initié au début du mois et matérialisé par une bougie japonaise ayant la forme d’une étroite étoile filante (shooting star). Le taux de change GBP/USD a cassé une droite de tendance haussière configurée en données hebdomadaires après être repassé sous le seuil à 1,30$. Ainsi, un retour à court terme sur le seuil d’inversion de polarité situé à 1,2730$ me parait fortement probable.

Notons également que l’indicateur contrairen Sentiment IG, du positionnement des traders particuliers, a retiré son signal haussier anciennement donné au GBP/USD.

Pour tout savoir sur le dollar US et la livre sterling, recevez gratuitement nos guides prévisionnels du 3ème trimestre

Taux de change GBP/USD en données hebdomadaires

GBP/USD – EUR/GBP : la livre sterling vendue, l’inflation britannique décélère

Graphique préparé par Yoav Nizard

EUR/GBP – la tendance est fortement haussière. Après avoir effectué un pull-back sur l’ancienne résistance à 0,9025£, la paire EUR/GBP atteint son point haut de la semaine du 10 octobre 2016, pendant que l’indicateur de momentum RSI accélère. Le taux de change EUR/GBP pourrait selon moi rejoindre à moyen terme son point haut pluriannuel situé à 0,9435£.

L’indicateur contrarien Sentiment IG indique par ailleurs que 70% des particuliers sont à la vente, procurant un potentiel haussier sur la paire EUR/GBP.

Taux de change EUR/GBP en données hebdomadaires

GBP/USD – EUR/GBP : la livre sterling vendue, l’inflation britannique décélère

Graphique préparé par Yoav Nizard


Stratégies de ventes sur le CHF

Analyse technique et fondamentale des marchés boursiers, étude des corrélations et des niveaux clés

Se connecter via:


L’AUD/USD pourrait continuer ses mouvements baissiers


L’AUD/USD pourrait continuer ses mouvements baissiers

AUD/USD : Les données de trading montrent que 32,2% des traders sont à l’achat avec un ratio de traders passant de la vente à l’achat de 2,11 à 1. En fait, les traders sont restés majoritairement vendeurs depuis le 04 de juin lorsque le AUD/USD était proche de 0,74466 ; (le prix a depuis augmenté de 5.7%). Le nombre de traders acheteurs est 6,4% plus faible qu’hier et 00,0% plus faible que la semaine dernière, alors que le nombre de traders vendeurs est 11,0% plus faible qu’hier et 11,8% plus faible que la semaine dernière.

Nous utilisons le Sentiment comme un indicateur contrarien, et le fait que les traders soient majoritairement vendeurs suggère que le cours de l’AUD/USD peut continuer à augmenter. Les traders sont moins vendeurs qu’hier et la semaine dernière. Les récents changements du Sentiment du marché indiquent que la tendance du cours actuel de l’AUD/USD peut bientôt se renverser, malgré le fait que les traders soient majoritairement vendeurs.

Que se passe-t-il lorsque la quantité des positions acheteuses des traders particuliers surpassent celle des positions vendeuses ? Découvrez les avantages de l'analyse du positionnement des traders dans notre guide du sentiment IG.


USD/CAD : le marché trébuche après un important déstockage de pétrole

Analyse technique et fondamentale des marchés financiers

Se connecter via:

La faiblesse du pétrole a favorisé le rebond de la paire USD/CAD. Positivement corrélé au dollar canadien, le baril de WTI reste maintenu sous un seuil symbolique à 50$, malgré la publication relative à l’évolution hebdomadaire des stocks de brut aux Etats-Unis. Selon le Département de l’Energie américain (AIE), ces derniers se sont réduits de 8,945 millions barils alors que le consensus tablait sur un déstockage de 3,382 millions barils. Toutefois, en dépit de cette réaction incohérente du pétrole (WTI), le taux de change USD/CAD ne saisit pas cette opportunité et se replie également.

Le dollar américain, de son côté, préserve un rebond initié en début de semaine et entretenu par l’accélération des ventes au détail aux Etats-Unis (+0,6%). Le billet vert pourrait être une nouvelle fois impacté ce mercredi soir par la parution du compte rendu « Minutes » de la dernière réunion de politique monétaire de la Réserve Fédérale (FOMC).

Du point de vue de la macro-économie, le marché USD/CAD se projette désormais sur son principal catalyseur de la semaine : la publication du taux d’inflation du mois de juillet au Canada.

Retrouvez mes stratégies sur Forex etindices boursiers chaque mardi, jeudi et vendredi à 14h30.

Sur le plan de l’analyse technique, le taux de change USD/CAD a rebondi sur le support à 1,2438 CAD et retracé 23,6% de son précèdent mouvement baissier. L’USDCAD ne parvient pour le moment pas à franchir ce seuil correspondant à la résistance à 1,2738 CAD, mais pourrait, en cas de break-out, rejoindre le seuil de 50% retracement de Fibonacci proche d’une résistance située à 1,3118 CAD.

Notons toutefois le signal haussier détecté par l’indicateur contrarien Sentiment IG.

Taux de change USD/CAD en données hebdomadaires

USD/CAD : le marché trébuche après un important déstockage de pétrole

Graphique préparé par Yoav Nizard


NZD/USD : Reprise de la tendance baissière

Analyse macroéconomique et technique des marchés financiers mondiaux

Se connecter via:

Pour comprendre l’économie Néo-Zélandaise et les facteurs qui l’influencent, il faut savoir que 55% de son PIB provient du commerce extérieur et que la Chine et l’Australie sont ses deux principaux partenaires. La monnaie Néo-Zélandaise est donc très influencée par les économies et les monnaies Australienne et Chinoise.

N’hésitez pas à suivre le Market live IG pour une actualité des marché en direct au quotidien

Le récent ralentissement de la hausse des matières premières minières a fortement impacté la paire de monnaies AUD/USD, et de fait, a fait pression sur le NZD/USD. De plus, les publications en provenance de la Chine sont décevantes, avec notamment la production industrielle publiée la nuit dernière et ressortie sous le consensus des analystes et également en baisse par rapport à la publication précédente.

Ces deux points auront un impact sur le cours des matières premières qui pourrait faire pression sur le Dollar Australien et le Dollar Néozélandais.

Téléchargez gratuitement notre guide de prévisions Forexpour connaître les prévisions de nos analystes sur le troisième trimestre

Enfin, le dernier compte rendu de la banque centrale Néozélandaise précisait que le NZD devra également être faible afin de favoriser le retour de l’inflation et la croissance.

Cours du NZD/USD

NZD/USD : Reprise de la tendance baissière

Graphique du NZD/USD en journalier par Vincent Boy.

Twitter : @VincentBoy_IG

Le cours du NZD/USD a tenté un rebond sur le plus bas récent à 0,7252 en fin de semaine dernière, mais semble reprendre le chemin de la baisse aujourd’hui. Le franchissement du retracement de Fibonacci de 38,2% (hausse de mai à juillet 2017) à 0,7276 pourrait mener la paire de devises à tester de nouveau le plus bas récent à 0,7252, voire le support à 0,7244.

En cas de cassure validée, le cours du NZD/USD pourrait poursuivre en direction du range comprit entre le support à 0,7202 et le retracement de Fibonacci de 50,0% à 0,7188, bientôt rejoint par la moyenne mobile 100 périodes aujourd’hui à 0,7178.

Le RSI s’approche de la zone de survente, mais montre encore un potentiel de baisse sur la paire de devises.


GBP/USD – EUR/GBP : la livre sterling vendue, l’inflation britannique décélère

Analyse technique et fondamentale des marchés financiers

Se connecter via:

A l’entame d’une semaine calme en termes de volatilité, les taux de change GBP/USD et EUR/GBP attendaient la publication des données liées à l’inflation du mois de juillet au Royaume-Uni dans l’espoir de trouver une orientation. Celle-ci est désormais claire : la livre sterling accentue sa baisse après avoir pris connaissance d’un second ralentissement consécutif de la hausse des prix britanniques,logiquement favorable à l’EUR/GBP et néfaste au GBP/USD. Le taux d’inflation global a diminué à 2,6% et l’inflation sous-jacente (hors essence et produits alimentaires) est ressortie à 2,4%, alors que le consensus anticipait respectivement 2,7% et 2,5%.

Par ailleurs, les paires GBP/USD et EUR/GBP devraient une nouvelle fois être influencées par la macro-économie ce mercredi. En effet, le marché prendra connaissance dans la matinée des chiffres de l’emploi au Royaume-Uni, et découvrira dans la soirée le compte rendu – Minutes – de la dernière réunion du comité de politique monétaire de la Fed (FOMC).

Retrouvez mes stratégies sur Forex et indices boursiers chaque mardi, jeudi et vendredi à 14h30.

Analyse technique

GBP/USD – le cours du câble poursuit un repli initié au début du mois et matérialisé par une bougie japonaise ayant la forme d’une étroite étoile filante (shooting star). Le taux de change GBP/USD a cassé une droite de tendance haussière configurée en données hebdomadaires après être repassé sous le seuil à 1,30$. Ainsi, un retour à court terme sur le seuil d’inversion de polarité situé à 1,2730$ me parait fortement probable.

Notons également que l’indicateur contrairen Sentiment IG, du positionnement des traders particuliers, a retiré son signal haussier anciennement donné au GBP/USD.

Pour tout savoir sur le dollar US et la livre sterling, recevez gratuitement nos guides prévisionnels du 3ème trimestre

Taux de change GBP/USD en données hebdomadaires

GBP/USD – EUR/GBP : la livre sterling vendue, l’inflation britannique décélère

Graphique préparé par Yoav Nizard

EUR/GBP – la tendance est fortement haussière. Après avoir effectué un pull-back sur l’ancienne résistance à 0,9025£, la paire EUR/GBP atteint son point haut de la semaine du 10 octobre 2016, pendant que l’indicateur de momentum RSI accélère. Le taux de change EUR/GBP pourrait selon moi rejoindre à moyen terme son point haut pluriannuel situé à 0,9435£.

L’indicateur contrarien Sentiment IG indique par ailleurs que 70% des particuliers sont à la vente, procurant un potentiel haussier sur la paire EUR/GBP.

Taux de change EUR/GBP en données hebdomadaires

GBP/USD – EUR/GBP : la livre sterling vendue, l’inflation britannique décélère

Graphique préparé par Yoav Nizard


Le GBP/JPY, l’EUR/JPY vers la continuation/revirement de l’aversion au risque

Price action and Macro.

Se connecter via:

- Si vous cherchez des idées de trading, veuillez consulter nos guides de trading. Et si vous cherchez quelque chose de plus interactif, veuillez assister à nos webinaires DailyFX en direct.

Cette configuration cherche le trading sur les perspectives d'aversion au risque dans les marchés mondiaux. Au cours des semaines passées, nous avons vu le dollar faire preuve d'un peu de force après le rapport de la semaine dernière sur les emplois hors agriculture. Mais cela a manqué de symétrie, car nous avons également vu des manifestations de force dans les métaux et le yen japonais, ce qui signifierait que ce que nous voyons actuellement est plus un essoufflement de la précédente tendance haussière de l'EUR/USD alors que les traders se renforcent. Nous avons discuté de ce postulat au cours de l'Entretien sur le marché de ce matin et quant aux raisons de cette première indication d'aversion au risque, nous en avons discuté hier dans l'article intitulé, Tentative du Yen alors que le risk-off fait son apparition après les commentaires enflammés et virulents de Trump : une correction plus importante est-elle possible ?

Le GBP/JPY vers la continuation de l'aversion au risque

Pour une continuation de l'aversion au risque, le GBP/JPY pourrait être une option plutôt intéressante. Non seulement les traders auraient la possibilité d'explorer l'exposition longue sur le yen, mais la livre sterling est faible depuis le 'Super jeudi' de la semaine passée à la Banque d’Angleterre. On dirait que les axes haussiers vont rester faibles dans le sterling jusqu'à ce qu'une indication plus claire de l'inflation soit observée. Dernièrement, les données ont été plus mauvaises au Royaume-Uni, ce qui nous laisse donc plus d'espace pour travailler avec l'exposition baissière du GBP.

Nous avons discuté de la configuration technique du GBP/JPY dans l'article technique d'hier et ci-dessous, nous trouvons la configuration mise à jour. La variation du cours est actuellement supportée au niveau du retracement de 23,6 % du mouvement majeur d'octobre-décembre 2016. Une cassure durable en dessous de ce niveau expliquerait aussi une cassure en dessous de la formation en biseau ascendante qui est en train de se constituer dans la paire et ceci ouvrirait la voie à l'exposition du côté des positions courtes dans la paire.

Quatre heures du GBP/JPY : Cassure menaçante vers le bas du biseau ascendant, du support de Fibonacci

Le GBP/JPY, l'EUR/JPY vers la continuation/revirement de l'aversion au risque

Graphique créé par James Stanley

Sur le graphique ci-dessous, nous avons ajouté trois niveaux de support qui peuvent être utilisés pour de possibles cibles de bénéfice, ainsi que trois niveaux de résistance qui peuvent être utilisés pour placer les stops une fois que cette cassure vers le bas se sera mise en place.

GBP/JPY par heure : Niveaux de résistance/support appliqués

Le GBP/JPY, l'EUR/JPY vers la continuation/revirement de l'aversion au risque

Graphique créé par James Stanley

L'EUR/JPY est supposé réduire l'aversion au risque

Le fait que les niveaux de support soient respectés est significatif. Alors que nous avons vu le premier pic d'aversion au risque, nous n'avons pas encore vu les vendeurs prendre le contrôle pour l'instant. Alors que la variation du cours s'accroche au fil proverbial du GBP/JPY, la configuration de l'EUR/JPY semble plus forte et au vu de l'axe de force acquis par l'euro grâce à l'amélioration de la croissance et à l'inflation dans le bloc, cela pourrait être une contre-configuration du GBP/JPY du côté des positions courtes. Nous avons discuté de cette configuration dans l'article technique d'hier intitulé, Analyse technique de l'EUR/JPY : Les acheteurs réagissent au support de Fibonacci.

L'EUR/JPY reste supporté à un niveau clé qui a détenu les points bas de la paire pendant une grande partie de juillet. Ce niveau à 128.52 est le retracement de 38,2 % du mouvement des ‘Abenomics’ dans la paire et au moins à ce stade, les acheteurs ont été en mesure de maintenir les cours au-dessus de ce niveau. Ceci peut ouvrir la voie à l'exposition haussière. Sur le graphique ci-dessous, nous avons ajouté trois niveaux de résistance pour des cibles éventuelles ainsi que trois niveaux de support qui peuvent être explorés pour la gestion du risque ou le placement de stops.

Quatre heures de l'EUR/JPY : L'EUR/JPY reste supporté, niveaux de résistance/support appliqués

Le GBP/JPY, l'EUR/JPY vers la continuation/revirement de l'aversion au risque

Graphique créé parJames Stanley


Le Gold surperforme Wall Street, Stratégies vendeuses NZD-CAD-GBP vs JPY-USD

Analyse technique et fondamentale des marchés boursiers, étude des corrélations et des niveaux clés

Se connecter via:

Indices boursiers :

La montée d'un nouveau cran des tensions entre les États-Unis et la Corée du Nord accentue l'aversion au risque et continue de replier tous les indices mondiaux.

L'objectif des 12000 points sur le DAX a été atteint, le CAC à 5000 points devrait bientôt avoir lieu.

S'inscrire au webinaire en live.

Forex :

JPY - USD : bullish

NZD - CAD - GBP : bearish

Stratégies vendeuses : NZD/USD, NZD/JPY, GBP/USD, GBP/JPY, CAD/JPY

Stratégie acheteuse : USD/CAD

Matières premières :

L'Once d'or reprend sa surperformance face à Wall Street. Poursuite de la stratégie acheteuse jusqu'à 1300$. Nos prévisions de moyen terme sur l'or.

Le pétrole sort par le bas de son range de court terme. La clôture hebdomadaire devrait donner des signaux vendeurs pour la semaine prochaine.


Le marché de changes s’annonce volatile au vu de l’augmentation des risques politiques : NFP vendredi

par  , Stratégiste Devises senior ; , Analyste  et Oliver Morrison

Points de discussion :

- La transition vers la première semaine du mois implique que le calendrier économique sera saturé d’importantes données tout au long de la semaine.

- L’augmentation du risque politique a un important impact sur le marché des changes ; L’attention de l’Europe sera portée vers l’euro en attente des résultats du référendum constitutionnel italien.

Les marchés reviennent rapidement aux conditions de liquidité normales après la perturbation la semaine dernière liée aux congés. Les traders n’auront pas assez de temps pour se repérer, car le calendrier économique a été bouleversé par un important risque événementiel en début de semaine et parvient à son apogée avec le rapport Nonfarm Payrolls vendredi – le dernier rapport du marché de l’emploi prévu avant la réunion de la Réserve fédérale pour sa dernière réunion de 2016 le 14 décembre.

Mais auparavant, l’Europe requiert à juste titre notre attention, car elle vient à peine de traverser la phase des primaires du parti républicain français et attend désormais le référendum constitutionnel italien qui se tiendra le dimanche 4 décembre Le Président de la Banque centrale européenne Mario Draghi fera des discours à plusieurs reprises au cours de cette semaine et, de même, nous aurons les mesures de l’IPC pour l’Allemagne et pour la zone euro ; tous ces événements permettront d’orienter davantage les attentes relatives à la dernière réunion annuelle de la BCE le 8 décembre (depuis septembre), nous prévoyons un changement par la BCE de son programme d’assouplissement quantitatif à la réunion de décembre).

Reportez-vous au Calendrier de DailyFX pour une liste complète, l’emploi du temps et les prévisions consensuelles des indicateurs économiques à venir.

Mercredi 30/11 | 7 h GMT | GBP Rapport sur la stabilité financière de la BOE

Un rapport publié deux fois par an par le Comité de politique financière (FPC) sur les forces et faiblesses actuelles du système financier britannique doit paraître le dernier jour de novembre. Le rapport fournit également une perspective d’avenir et une analyse rétrospective des actions du FPC au cours des précédentes périodes de rapport et souligne l’efficacité de ses actions, ce qui sera intéressant étant donné que la période de rapport couvre les actions immédiates après le vote du Brexit du 23 juin.

Le précédent rapport publié le 5 juillet 2016 portait sur la première réaction à la décision du Royaume Uni de quitter l’Union européenne, lorsque la paire GBP/USD a brutalement chuté d’environ 1,5000 à 1,3300. Le discours prédominant du FPC était que le pays connaitra rapidement une stagnation de la croissance suivie d’une forte récession. Depuis lors, les données économiques font état d'une reprise post-Brexit, en grande partie attribuable aux effets positifs d’une plus faible livre, même si l’inflation importée occupe désormais beaucoup les pensées des décideurs.

Pour l’avenir, le FPC notera probablement que même si les marchés financiers sont stabilisés, avec le déclenchement de l’Article 50 d’ici fin mars, l’incertitude au plan national et international est à venir. L’augmentation du déficit courant du Royaume-Uni sera également surveillée de près. Les déficits courants nécessitent une compensation de la part de la devise plus faible, ce qui, pour ce qui est de la livre sterling, pourrait causer une source de préoccupation supplémentaire au vu des ramifications de l’inflation.

Paire à surveiller : GBP/USD

Mercredi 30/11 | 10 h GMT | EUR Indice des prix à la consommation de la zone euro (NOV A)

Please add a description for the image.

Les premiers chiffres de l’IPC de la zone euro pour le mois de novembre seront publiés mercredi et peuvent jouer un rôle dans la détermination de la politique de la Banque centrale européenne avant sa prochaine réunion du 8 décembre. En octobre, l’IPC final pour la zone euro est passé de +0,4 % à +0,5 % dans le mois qui précède (d’une année à l’autre). Cet indice était supérieur aux prévisions des analystes qui tablaient sur +0,4 % et représentait la plus forte hausse depuis juin 2014. L'inflation sous-jacente était établie à +0,8 % (d’une année à l’autre). De même, les récentes données du PMI qui mettaient en avant une plus forte croissance en Europe et l’augmentation des pressions inflationnistes.

Selon les analystes, l’inflation sous-jacente mercredi devrait rester à +0,8 %. Le taux global devrait, selon les prévisions, légèrement augmenter, allant de +0,5 % à +0,6 % (mois après mois). Les inquiétudes que l’objectif de la banque centrale de stimuler l’économie réelle ne fonctionne pas se multiplient, en dépit de la présence de plus d’indices d’une augmentation de l’inflation au-delà des attentes dans la zone euro. Enfin, même si cela est important sur le long-terme, l’IPC de novembre ne pourra cependant pas affecter la décision de la BCE d’étendre son programme d’achat d’obligations au-delà de mars ce qui, pour plus ou moins de raisons techniques, pourrait être effectué le 8 décembre.

Paire à surveiller : EUR/USD

Mercredi 30/11| 13 h 30 GMT | CAD Produit intérieur brut (Q3)

Please add a description for the image.

Un premier aperçu de la croissance du PIB du Canada au troisième trimestre de 2016 devrait afficher une reprise après le ralentissement du premier semestre, avec les prévisions de septembre tablant sur +0,1 % (d’un mois à l’autre), +1,8 % (year to year), et +3,4 % annualisé (d’un trimestre à l’autre). Tout compte fait, il s’agira d’améliorations par rapport aux premières mesures : la croissance d’une année à l’autre était de -1,3 % jusqu’en août et la croissance annualisée était de -1,6 % au deuxième trimestre de 2016.

L’économie canadienne continue de se redresser après les incendies en Alberta en début d’année, tandis que les recettes intérieures ont été limitées par le déclin de plusieurs années des prix du pétrole. Même si la consommation privée a été faible pendant une partie de l’année, vous devez vous préparer à assister à une reprise du sentiment des entreprises et du consommateur ainsi que des baromètres d'investissements ; l’indice Ivey PMI au Canada est monté à 59,7 en octobre.

Paire à surveiller : USD/CAD

Jeudi 01/12 | 03 h GMT | CNY PMI manufacturier chinois (NOV)

L’indice manufacturier chinois est monté à 51,2 en octobre en dépassant les attentes du marché qui tablaient à 50,2 et en marquant le quatrième mois consécutif d’expansion économique et la valeur la plus élevée depuis juillet 2014. Selon le fournisseur de données IHS Markit, la production chinoise a affiché le rythme de croissance le plus rapide en plus de cinq ans et demi, favorisé par une reprise de l’augmentation des nouvelles commandes. Le marché prévoit un léger recul à 51,0 en novembre, un taux de croissance certes positif, mais plus lent que les précédents.

Les données officielles font état d’une croissance de l’économie chinoise à hauteur de +6,7% au cours du troisième trimestre, le même niveau que le premier et le deuxième trimestre. L’exportation ce mois aura été favorisée par l’affaiblissement de la devise chinoise. Le yuan s’est récemment négocié à jusqu’à 6,965 USD/CNH, ayant commencé le mois autour de 6,7750.

Paire à surveiller : USD/CNH

Vendredi 02/12 | 13 h 30 GMT | USD Nonfarm Payrolls et taux de chômage (NOV)

Les attentes relatives aux rapports d’emploi aux États-Unis de novembre sont modestes, selon les prévisions, le taux de chômage se maintiendra à 4,9%. La tendance d’augmentation de 200 000 emplois par mois a récemment été un niveau psychologique pour les marchés, cependant, les autorités de la Fed ont tendance à avoir un autre chiffre à l’esprit. En octobre 2015 (et à plusieurs reprises depuis lors), le Président de la Fed de San Francisco John Williams a rédigé une note de recherche signifiant que selon lui, la croissance de 100 000 emplois était suffisante pour favoriser la croissance de la main d'œuvre et maintenir le taux de chômage actuel. En décembre 2015 (et à plusieurs reprises depuis lors), la Présidente Janet Yellen a réitéré ce point de vue. Selon le calculateur d’emplois de la Fed d’Atlanta, en considérant une taux d’emploi 4,9 % sur le long terme, l’économie a uniquement besoin d’une croissance 120 000 emplois par mois pour maintenir ce niveau jusqu’en octobre 2017.

Les données ne devront avoir aucune incidence sur la décision de la Réserve fédérale d’augmenter les taux en décembre ou pas. Les Futures Fed Funds établissent actuellement les prix en misant sur une probabilité de 100 % d’augmentation de 25 points de bases le mois prochain. En revanche, le rythme d’augmentation des emplois aidera considérablement le marché à déterminer quelle sera selon lui la trajectoire de la Fed : Les hausses de 25 points de base sont actuellement prises en compte pour juin 2017 et décembre 2017.

Découvrez nos guides de trading afin d'apprendre à trader sur les marchés financiers


Le dollar américain va se heurter au barrage des données économiques cette semaine

News events, market reactions, and macro trends.

Se connecter via:

Le dollar américain va se heurter au barrage des données économiques cette semaine

Prévision fondamentale pour le dollar américain : Neutre

- Le calendrier économique surchargé a la possibilité d'insuffler une nouvelle vie au dollar américain en berne.

- Les traders au détail continuent de fragiliser le billet vert, selon l'indice du sentiment client IG.

- Découvrez comment nos prévisions pour l'EUR/USD au 2e trimestre de 2017 s'en sont sorties.

En raison d'un calendrier économique peu chargé et d'une succession de déclarations fermes des membres de la Fed, le dollar américain n'a été que modestement soutenu la semaine passée. La recherche que le billet vert a entreprise pour trouver une base n'a pas encore aboutie, particulièrement à la suite de la réunion de juin du FOMC qui a entraîné une augmentation du taux de 25 pb pour le troisième trimestre consécutif. L'effet de rétroaction en ce qui concerne les bénéfices du dollar américain est simple : de meilleures données économiques entraîneront un cycle plus rapide de resserrement de la part de la Fed.

Malheureusement pour le dollar américain, à l'heure actuelle, les données économiques américaines n'ont pas cessé d'être décevantes. Selon l'indice américain de surprise économique de Citi, la dynamique des données américaines est à son niveau le plus bas en six ans. Du fait d'un calendrier économique surchargé cette semaine (ce qui semble être commis pour venger le temps mort de la semaine passée), le dollar américain se voit offrir sa meilleure opportunité de consolider son rebond si les données amorcent un virage.

Après une semaine qui n'a connu absolument aucun événement considéré de ‘haute importance’, la semaine à venir va en vivre 6 (et 22 autres événements considérés de ‘moyenne importance’). Dans la série de publications de données, certaines sont majeures aussi. Lundi apportera les données préliminaires sur les commandes de biens durables en mai, qui sont un indicateur de la santé financière à long terme des consommateurs américains. Mardi apportera la publication du rapport sur la confiance des consommateurs en juin, ainsi qu'un discours à Londres de Janet Yellen, la Présidente de la Fed, sur les problèmes économiques mondiaux.

Mercredi apportera le solde anticipé du commerce des marchandises en mai, alors que jeudi apportera l'estimation finale du PIB au 1er trimestre 2017. La publication peut-être la plus importante de la semaine, les chiffres clés des dépenses de base de consommation personnelle en mai, sera vendredi surveillée d'un œil plus critique car il s'agit de l'un des indicateurs préférés de la Fed en matière d'inflation. Alors qu'il y aura une pléthore d'autres données entre ceci, ces événements revêtent une importance toute particulière pour le dollar américain dans sa quête d'un support.

Globalement, de meilleures données pourraient immédiatement pallier la source de faiblesse du dollar américain : les marchés ne croyant pas à la voie prescrite par la Fed pour l'augmentation des taux et la normalisation de la politique. Alors qu'au cours de sa réunion de juin, la Fed affirmait son intention d'augmenter les taux encore une fois en 2017 et de commencer le processus de normalisation du bilan financier d'ici la fin de l'année, les marchés des taux d'intérêt envisagent seulement mars 2018 comme étant la première période pendant laquelle la Fed pourrait réaliser sa prochaine augmentation des taux. En effet, les marchés des taux n'envisagent qu'une augmentation d'ici la fin 2018. L'apparition d'une pente dans la courbe de cotation des taux contribuerait grandement à aider ce qui a été un dollar américain en berne tout au long du 1er semestre de 2017.

Découvrez comment nos prévisions pour l'EUR/USD au 2e trimestre de 2017 s'en sont sorties - Consultez nos guides de trading DailyFX.


USD/CAD : le marché trébuche après un important déstockage de pétrole

Analyse technique et fondamentale des marchés financiers

Se connecter via:

La faiblesse du pétrole a favorisé le rebond de la paire USD/CAD. Positivement corrélé au dollar canadien, le baril de WTI reste maintenu sous un seuil symbolique à 50$, malgré la publication relative à l’évolution hebdomadaire des stocks de brut aux Etats-Unis. Selon le Département de l’Energie américain (AIE), ces derniers se sont réduits de 8,945 millions barils alors que le consensus tablait sur un déstockage de 3,382 millions barils. Toutefois, en dépit de cette réaction incohérente du pétrole (WTI), le taux de change USD/CAD ne saisit pas cette opportunité et se replie également.

Le dollar américain, de son côté, préserve un rebond initié en début de semaine et entretenu par l’accélération des ventes au détail aux Etats-Unis (+0,6%). Le billet vert pourrait être une nouvelle fois impacté ce mercredi soir par la parution du compte rendu « Minutes » de la dernière réunion de politique monétaire de la Réserve Fédérale (FOMC).

Du point de vue de la macro-économie, le marché USD/CAD se projette désormais sur son principal catalyseur de la semaine : la publication du taux d’inflation du mois de juillet au Canada.

Retrouvez mes stratégies sur Forex etindices boursiers chaque mardi, jeudi et vendredi à 14h30.

Sur le plan de l’analyse technique, le taux de change USD/CAD a rebondi sur le support à 1,2438 CAD et retracé 23,6% de son précèdent mouvement baissier. L’USDCAD ne parvient pour le moment pas à franchir ce seuil correspondant à la résistance à 1,2738 CAD, mais pourrait, en cas de break-out, rejoindre le seuil de 50% retracement de Fibonacci proche d’une résistance située à 1,3118 CAD.

Notons toutefois le signal haussier détecté par l’indicateur contrarien Sentiment IG.

Taux de change USD/CAD en données hebdomadaires

USD/CAD : le marché trébuche après un important déstockage de pétrole

Graphique préparé par Yoav Nizard


Cours de l’or : La géopolitique retombe les investisseurs se tournent vers les publications.

Analyse macroéconomique et technique des marchés financiers mondiaux

Se connecter via:

Après une semaine chargée de tensions géopolitiques entre Pyongyang et les Etats-Unis, les marchés semblent reprendre leur hausse dans une semaine qui est chargée en publications économiques. Hier, le PIB Allemand et l’inflation au Royaume-Uni sont ressortis inférieurs aux consensus, en revanche aux Etats-Unis les indicateurs de ventes au détail sont ressortis supérieurs aux attentes, mais également en hausse par rapport au précédent.

Suivez le Market live IG pour une actualité en direct au quotidien.

Aujourd’hui, le Royaume-Uni a publié de bons indicateurs concernant le marché du travail, et les chiffres de l’inflation en zone euro sont ressortis conformes au consensus.

L’information importante vient de Mario Draghi qui ne devrait pas délivrer de nouveau message lors du Symposium des banquiers centraux de Jackson Hole prévu la semaine prochaine. Les marchés resteront tout de même très attentifs à ce rendez-vous économique de premier ordre.

Cours de l’or

Cours de l’or : La géopolitique retombe les investisseurs se tournent vers les publications.

Graphique du cours de l’or en journalier par Vincent Boy. Twitter : @VincentBoy_IG

Le cours de l’or a échoué sur la résistance située à 1290 dollars et corrige depuis. Aujourd’hui au contact d’une ancienne résistance importante, le cours de l’or pourrait poursuivre en cas de cassure de ce niveau. La réintégration du range comprit entre le retracement e Fibonacci de 23,6% (Baisse de septembre 2011 à décembre 2015) à 1253,8 et le retracement de 50,0% (baisse de juillet à décembre 2016) à 1249$ l’once.

Vous souhaitez poursuivre votre analyse, consultez gratuitement notre nouveau guide de prévisions matières premières

Ces niveaux correspondent également, respectivement aux moyennes mobiles 100 et 50 périodes et pourraient servir au cours de l’or afin d’entamer son rebond haussier. Le RSI en baisse depuis la zone de sur-achat et évoluant actuellement en zone neutre montre le potentiel de baisse restant.


Les matières premières minières dans l’attente de publications économiques

Analyse macroéconomique et technique des marchés financiers mondiaux

Se connecter via:

Les marchés devraient évoluer sans réelles convictions dans la journée en l’absence de publication économique significative. En effet seule la production industrielle Allemande était publiée ce matin. Cette dernière qui est ressortie, en baisse par rapport au moins précédent, en dessous du consensus et également négative montre un fort ralentissement de l’activité industrielle Allemande au mois de juin.

Cette semaine les marchés surveilleront les publications Chinoises avec notamment la balance commerciale ou encore les chiffres sur l’inflation. Cette publication pourrait avoir un impact sur les marchés et particulièrement les matières premières minières telles que le cours de l’or, de l’argent ou encore du cuivre. En effet, en cas de publications décevantes mettant en évidence un ralentissement de l’activité Chinoise, déjà observé depuis quelques semaines, les matériaux de base servant dans l’industrie pourraient pâtir de ce ralentissement.

Pour une actualité en direct au quotidien, n’hésitez pas à suivre le Market live IG.

Les investisseurs seront également attentifs aux publications de l’inflation en Allemagne, en France, en Italie, en Espagne et surtout aux Etats-Unis. Cette dernière sera la publication attendue par les investisseurs afin de conforter ou non la décision de la Fed quant au calendrier prévisionnel de la réduction de la politique monétaire accommodante et de la hausse des taux d’intérêts.

Pour une analyse de moyen terme, vous pouvez télécharger notre nouveau guide de prévisions matières premières.

Le reste de la semaine devrait être assez calme en termes de publications économiques mis à part les traditionnels stocks de pétrole brut aux Etats-Unis très suivis par les investisseurs toujours dans l’attente d’une reprise durable de la hausse des cours du pétrole.

Cours de l’or

Les matières premières minières dans l’attente de publications économiques

Graphique du cours de l'or en journalier par Vincent Boy. Twitter : @VincentBoy_IG

Le cours de l’or qui a entamé une correction depuis les différents échecs sur la résistance à 1271$ et est venu rebondir sur le retracement de Fibonacci de 23,6% (baisse de septembre 2011 à décembre 2015) à 1253,8 correspondant également à la moyenne mobile 100 périodes. Le cours de l’or pourrait maintenant poursuivre vers le prochain retracement de Fibonacci de 50,0% (baisse de juillet à décembre 2016) à 1249$ voir la moyenne mobile 50 périodes à 1246 dollars l’once.


Un rapport NFP bien au-dessus des attentes des experts à 209k vs 180k

Analyse technique et fondamentale des marchés boursiers, étude des corrélations et des niveaux clés

Se connecter via:

Les chiffres de l'emploi aux Etats-Unis ont été publié largement au-dessus des prévisions des analystes et économistes, qui tablaient sur 180k créations d'emplois (non agricole) en juillet. La publication à 209k, également supérieur à la moyenne depuis le début de l'année à 194k, a été accompagné par une baisse de chômage de 0,1% dorénavant à 4,3% et une hausse du salaire moyen de 2,5% ce qui devrait permettre à l'inflation de progresser pendant les prochains mois.

US Dollar :

Le dollar US rebondit donc sur son support à 92.5 points, mais les clôtures journalière et hebdomadaire seront les plus importantes pour indiquer la tendance de la semaine prochaine.

Inscrivez-vous à mon webinaire quotidien de 09h00 CEST pour des stratégies intraday/swing trading au quotidien.

Gold :

Le cours de l'or réagit négativement à cette publication étant donné que celui est côté face au dollar. L'once d'or perd 0,88% à 16h35 et tend vers les 1250$. Néanmoins, lla tendance reste haussière, ce qui devrait continuer de soutenir l'once d'or la semaine prochaine.

EUR/USD :

Le NFP neutralise la progression de l'euro cette semaine, et affiche à 16h35 CEST un doji sur le graphique hebdomadaire et évolue donc en dessous de la résistance majeure à 1,1787$, cassé en début de semaine. Un pullback à 1,1650$ pourrait être un niveau de prix intéressant pour passer à l'achat et viser les 1,20$.


Bien que les positions vendeuses augmentent et que le S&P 500 est proche de ses plus hauts, le Sentiment est bullish


Bien que les positions vendeuses augmentent et que le S&P 500 est proche de ses plus hauts, le Sentiment est bullish

S&P 500 : Les données de trading montrent que 15,7% des traders sont à l’achat avec un ratio de traders passant de la vente à l’achat de 5,39 à 1. Le nombre de traders acheteurs est 1,3% plus faible qu’hier et 2,5% plus faible que la semaine dernière, alors que le nombre de traders vendeurs est 3,0% plus élevé qu’hier et 1,6% plus élevé que la semaine dernière.

Nous utilisons le Sentiment comme un indicateur contrarien, et le fait que les traders soient majoritairement vendeurs suggère que le cours du S&P 500 peut continuer à augmenter. Les traders sont plus vendeurs qu’hier et que la semaine dernière, ainsi la combinaison actuelle du Sentiment et des récents changements renforcent notre biais haussier du S&P 500.

Le Sentiment client IG est un outil très puissant que les traders peuvent utiliser pour analyser les marchés. Si vous souhaitez en savoir plus sur cet outil, obtenez notre guide du Sentiment Client IG ici.


L’euro positionné pour poursuivre le rallye contre le billet vert et les devises liées aux matières premières

News events, market reactions, and macro trends.

Se connecter via:

L'euro positionné pour poursuivre le rallye contre le billet vert et les devises liées aux matières premières

Prévision fondamentale pour l'EUR/USD : Haussier

- La progression continue du risque politique américain a accru l'attrait de l'euro par rapport au dollar américain, en particulier comme la programmation du stimulus fiscal américain semble avoir été repoussée de façon importante.

- La grande majorité des investisseurs au détail n'achète toujours pas pendant le rallye de l'EUR/USD – ce qui signifie que cela peut lui laisser encore plus de place pour évoluer.

- Découvrez comment nos prévisions pour l'EUR/USD au 2e trimestre de 2017 s'en sortent jusqu'à présent.

L'euro bénéficie d'une autre semaine forte et est systématiquement protégé contre le franc suisse. L'EUR/USD a été la paire de l'euro avec les meilleures performances, clôturant en hausse d'environ +2,45 % et s'établissant au-dessus de 1.1200 pour la première fois depuis le 5 octobre 2016. Les autres paires de l'EUR ont effectué un rallye vers de nouveaux points hauts depuis plusieurs mois : l'EUR/AUD est à ses niveaux les plus hauts depuis septembre 2016 ; l'EUR/JPY est à ses niveaux les plus hauts depuis juin 2016 ; et l'EUR/NZD est à ses niveaux les plus hauts depuis mai 2016.

Maintenant que le gros du risque politique dans la zone euro est derrière nous et que les données économiques continuent de s'améliorer, il semble que l'euro tire profit à la fois de la détérioration des fondamentaux aux États-Unis et de la probabilité lentement grandissante que la banque centrale européenne reviendra sur ses mesures exceptionnelles d'assouplissement. Les chances que le marché implique une augmentation du taux d'intérêt d'ici la fin de l'année sont de 34 %, selon les swaps sur indice au jour le jour.

Mais ces chances demandent un peu d'analyse, étant donné le contexte actuel de la politique. Une augmentation n'est pas probable tant que la BCE continue d'acheter des obligations au nom de son programme d'achat d'actifs, aussi les marchés commencent plutôt à ignorer un changement dans le discours que tient la BCE pour décrire son programme en matière de taux d'intérêt ainsi que l'abandon de son programme d'achat d'obligations.

Les données en provenance de la zone euro se sont avérées fortes, avec l'indice de surprises économiques de Citi pour la zone euro à +59.5 le 19 mai contre +49.3 il y a un mois. De même, les attentes d'inflation à moyen terme ont à peine évolué au cours du mois passé, avec les forwards sur swap indexé sur l'inflation à 5 ans clôturant la semaine dernière à 1,597 % au lieu du 1,610 % du 21 avril.

Le calendrier économique est plutôt peu chargé, étant donné que les premiers PMI de mai de la zone euro sont les seuls éléments présentant un réel intérêt attendus cette semaine (la publication définitive du PIB allemand au 1er trimestre ne devrait pas entraîner beaucoup de variations de cours). Il est attendu des PMI à venir qu'ils incitent à une légère croissance constante dans la zone et de la publication composite qu'elle encourage une légère baisse à 56.7 en mai par rapport au 56.8 d'avril. Cependant, étant donné que le principal moteur de la solidité de l'euro semble venir de forces essentiellement exogènes, il est peu probable que les données attendues dans les jours à venir modifieront véritablement l'attitude de l'euro en lui-même sur le marché.

Découvrez comment nos prévisions pour l'EUR/USD au 2e trimestre de 2017 s'en sortent jusqu'à présent - Consultez nos guide de trading DailyFX.




Séance asiatique : une nouvelle journée d’aversion au risque

Analyse technique et fondamentale des marchés boursiers, étude des corrélations et des niveaux clés

Se connecter via:

Le Yen et le cours de l’or ont progressé cette nuit, soutenu par leurs caractères défensifs qui tendent à s’apprécier lorsque le marché cherche à se couvrir ou se protéger. L’aversion au risque qui a commencé dès le début de la semaine, lundi pendant la séance asiatique, a continué pendant la séance européenne et américaine hier, faisant replier les indices boursiers. Il semblerait que le marché cherche à se protéger avant les évènements de jeudi qui sont la BCE, l’audition de James Comey (ex-dirigeant du FBI), les législatives britanniques et l’inflation chinoise. Cette nuit, le Nikkei a pour la seconde fois baissé, cédant 0,95% à 08h54 CEST et le cours de l’or progresse de 0,77% depuis le début de la séance, arrivant à ses plus hauts annuels.

Nikkei 225 :

Après avoir cassé son plus haut de 2015 autour des 20.000 points, le Nikkei 225 est en phase de pullback et sont actuellement en train de casser ce support. En cas de clôture journalière en dessous de ce pivot, l’indice japonais pourrait aller retrouver le prochain niveau de support à 19.747 points si le comportement d’aversion pour le risque du marché domine tout au long de la semaine.

Résistances : 20.235 pts

Supports : 20.000 pts ; 19.747 pts ; 19.500 pts

Séance asiatique : une nouvelle journée d’aversion au risque

Graphique hoaire du Nikkei 225 réalisé sur la plateforme TradingView

Télécharger nos prévisions sur le Yen et l’Or pour connaitre notre analyse de moyen/terme sur ces deux actifs.

Gold :

Le cours de l’or a atteint cette nuit sa zone de résistance majeure à 1290$ l’once, qui correspond à son plus haut de l’année réalisé le 17 mai. À court terme, le cours pourrait se stabiliser sur ce niveau, puis repartir à la hausse si le « risk off » est toujours dominant. La prochaine résistance que pourrait aller chercher le cours de l’or est le seuil psychologique des 1300$.

Résistances : 1289/1292 $ ; 1300 $ ; 1308 $

Supports : 1284$ ; 1276$ ; 1267$

Séance asiatique : une nouvelle journée d’aversion au risque

Graphique 4 heures du Gold réalisé sur la plateforme TradingView

EUR/JPY :

Le cours de l’EUR/JPY revient sur un niveau de support important, qui était la clôture mensuelle du mois de décembre 2016 et donc également le prix de clôture de l’année 2016, ce qui en fait un niveau de support solide, où le cours a déjà rebondi plusieurs fois dessus depuis le début du mois de mai. En attendant le rebond, nous pouvons anticiper la tendance baissière du cours jusqu’à ce niveau de support avant le discours de Mario Draghi, jeudi. L’euro devrait ensuite reprendre le dessus, mais dépendra du ton employé par le président de la BCE lors de son discours. Ainsi, s’il y a un rebond sur ce support mensuel, le cours devrait aller revenir chercher les 125 yens. Dans le cas contraire, un enfoncement en dessous de ce niveau amènerait dans un premier temps, le cours à 122.52 yens.

Résistances : 123.83¥‎; 124.42 ¥‎ ; 125 ‎¥‎

Supports : 123.17 ¥ ; 122.52 ¥

Séance asiatique : une nouvelle journée d’aversion au risque

Graphique hoaire de l'EUR/JPY réalisé sur la plateforme TradingView

Suivez-moi sur Twitter : @ValentinAufrand


FOOTSIE : Pourquoi la tendance est haussière ?

Analyse technique et fondamentale des marchés boursiers, étude des corrélations et des niveaux clés

Se connecter via:

Depuis le vote en faveur du Brexit, l’indice britannique FOOTSIE (qui regroupe les 100 plus grosse capitalisation boursière des entreprises), s’est apprécié de 18%. Une question légitime est de se demander si la tendance est cohérente alors que les plus grosses entreprises britanniques - qui exportent beaucoup de leur production - subiront probablement des restrictions à l’accès au marché unique européen, à des frais de douanes, etc.

Actuellement à 7,376 points, la raison qui explique la surperformance de l’indice versus indices européens et la dépréciation de la livre Sterling, qui mécaniquement, améliore la rentabilité des entreprises britanniques alors à l’exportation. Actuellement les chiffres publiés justifient la hausse, les exportations, l’indice PMI et les bénéfices des entreprises augmentent. La spéculation du marché est donc cohérente, mais devrait rester assez limitée. À noter toutefois que la production manufacturière est neutre et même en déclin depuis le mois de mars.

FOOTSIE : Pourquoi la tendance est haussière ?

Graphique journalier du FOOTSIE100 réalisé sur la plateforme TradingView

Cette hausse de l’indice n’est donc pas forcément justifiable d’un point de vue fondamental. Néanmoins, l’analyse technique nous montre que le cours évolue à la hausse, soutenu par une ligne de tendance haussière depuis début 2016. Actuellement sous résistance, le cours devrait dépasser son précédent plus haut à 7,430 points en raison de la cassure de l’oblique baissière de moyen terme du RSI, qui traduit une poursuite du momentum haussier. En cas de cassure du précédent plus haut, les prochaines résistances seront les seuils psychologiques (7,500 ; 7,600 ; etc.)

Vous appréciez mon analyse sur le FOOTSIE ? Télécharger gratuitement nos prévisions sur les autres indices

En conclusion, l’indice est haussier grâce aux bons fondamentaux des entreprises britanniques. En revanche, la santé de la tendance pourrait ne reposer que sur le Brexit. La chute de la livre des dernières années profite aux entreprises d’outre-Manche, mais à terme, l’avenir de celles-ci devrait dépendre des négociations entre l’Union Européenne et le Royaume-Uni et donc, ne pourrait être durable.

Suivez-moi sur Twitter : @ValentinAufrand