Nous utilisons différents cookies afin de vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.
Pour en savoir plus sur notre politique de gestion des cookies, cliquez ici ou suivez le lien qui se situe au bas de n’importe quelle page de notre site.

0

Notifications

Les notifications ci-dessous sont basées sur les filtres qui peuvent être ajustés via les pages du calendrier économique et des webinaires.

Webinaires à venir

Webinaires à venir

0

Événements économiques

Événements économiques

0
Guides de trading offerts
S'inscrire à la newsletter
Veuillez réessayer
EUR/USD
Haussier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
CAC 40
Mitigé
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Pétrole WTI
Haussier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Plus Voir plus
Pétrole : La détente des cours semble avoir touché un point bas

Pétrole : La détente des cours semble avoir touché un point bas

Cedric Damestoy, Analyste Marché

Points clés de l’article :

  • Des signes contraires permettent au pétrole de se stabiliser
  • Pétrole WTI : La forte zone de support au-dessus de 92,45 USD relance les prix

Des signes contraires permettent au pétrole de se stabiliser

Les prix du pétrole brut ont atteint son plus haut niveau depuis trois semaines hier. Le pétrole brut s'est redressé en raison des inquiétudes concernant l'offre, après que la Libye ait fermé son plus grand champ pétrolier. De plus, les commentaires du prince héritier saoudien Mohammed bin Salman laissent entendre que l'OPEP+ n'augmentera pas sa production pour compenser la réduction de l'offre de brut russe. Les gains du brut ont été limités après que l'indice dollar ait atteint un sommet de près de 2 ans.

De nouvelles perturbations de l'offre mondiale de brut, déjà tendue, poussent les prix à la hausse après que la Libye ait arrêté la production de son champ pétrolier de Sharara, le plus grand du pays, en raison de manifestations contre le premier ministre libyen. Les manifestants ont également forcé deux ports libyens à arrêter le chargement, et la production de brut a été interrompue dans le champ pétrolier libyen d'El Feel. La Libye a déclaré que 535 000 barils par jour de production de brut avaient été interrompus en raison de la fermeture des champs pétroliers.

Les prix du brut ont aussi bénéficié d'une conversation téléphonique samedi entre le président russe Poutine et le prince héritier saoudien Mohammed bin Salman. Ils ont donné une "évaluation positive" de leur coopération avec le groupe de producteurs OPEP+ pour stabiliser le marché mondial du pétrole. Ce commentaire suggère qu'ils sont satisfaits des prix actuels et que l'OPEP+ résistera aux appels des États-Unis et de leurs alliés d’augmenter la production de brut.

Les craintes que les fermetures pour cause de pandémie en Chine ne sapent la croissance économique et la demande d'énergie contrebalancent la hausse des prix. Les données de lundi ont montré que les ventes au détail en Chine ont chuté de 3,5 % en glissement annuel, ce qui est inférieur aux attentes de 3,0 % et constitue la plus forte baisse en près de deux ans. D'après le chercheur PGE, les blocages ont entraîné une baisse de 1,2 à 1,3 million de bpj de la demande chinoise de carburant pour le transport, le kérosène représentant environ la moitié de cette quantité. Une résurgence des infections à Covid en Chine a incité le gouvernement à placer 45 millions de personnes sous confinement.

Le FMI a abaissé les projections de croissance pour cette année et 2023 et a relevé les prévisions d'inflation, en raison de la guerre en Ukraine. Dans le même temps, les commentaires agressifs des responsables de la Fed ont fait naître la perspective d'un resserrement plus rapide de la politique monétaire, ce qui a fait grimper le dollar et baisser les prix du pétrole.

Toutefois, les prix du brut restent soutenus par les signes d'une guerre prolongée en Ukraine après que le président russe Poutine ait déclaré mardi dernier que les pourparlers de paix avec l'Ukraine sont "dans une impasse", et qu'il ait juré de poursuivre l'invasion de l'Ukraine par la Russie.

.

Pétrole WTI : La forte zone de support au-dessus de 92,45 USD relance les prix

Les prix du pétrole ont rebondi la semaine dernière sur un support majeur constitué par une droite horizontale sur 92,45 USD et un retracement Fibonacci de 61,8% de la dernière vague de hausse. La tendance reste en effet haussière au-dessus de ce niveau. Le franchissement de l’oblique baissière pourrait annoncer une nouvelle vague haussière mais le chandelier du jour baissier amoindrit ce scénario.

Pour renouer avec la dynamique positive, les cours doivent rester au-dessus des moyennes mobiles de court terme qui rejoignent le retracement Fibonacci de 38,2% Sous ces supports, les cours pourraient se stabiliser mais seule une cassure de la moyenne mobile à 200 périodes inverserait la tendance.

Evolution des cours du pétrole en données quotidiennes :

Analyse technique WTI

Twitter @CDamestoy

POURSUIVRE VOTRE LECTURE

DailyFX fournit des informations sur le Forex et des analyses techniques sur les tendances qui influencent les marchés de devises internationaux.