Nous utilisons différents cookies afin de vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.
Pour en savoir plus sur notre politique de gestion des cookies, cliquez ici ou suivez le lien qui se situe au bas de n’importe quelle page de notre site.

0

Notifications

Les notifications ci-dessous sont basées sur les filtres qui peuvent être ajustés via les pages du calendrier économique et des webinaires.

Webinaires à venir

Webinaires à venir

0

Événements économiques

Événements économiques

0
Guides de trading offerts
S'inscrire à la newsletter
Veuillez réessayer
EUR/USD
Mitigé
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
CAC 40
Mitigé
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Pétrole WTI
Mitigé
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Plus Voir plus
Pétrole WTI : Les cours du pétrole repartent à la hausse

Pétrole WTI : Les cours du pétrole repartent à la hausse

Cedric Damestoy, Analyste Marché

Points clés de l’article :

  • La menace d’un embargo sur le pétrole russe enflamme les prix
  • Les cours pourraient revenir sur 115 USD à court terme

La menace d’un embargo sur le pétrole russe enflamme les prix

Les prix du pétrole ont encore augmenté lundi après que les pourparlers entre la Russie et l'Ukraine n'aient donné aucun signe de progrès et que les marchés aient continué à s'inquiéter de l'insuffisance de l'offre, ce qui a conduit l'Agence internationale de l'énergie à appeler à une réduction de la demande de pétrole.

Les prix du pétrole ont été volatils ces dernières semaines : ils ont atteint des sommets en mars avant de dégringoler de plus de 20 % la semaine dernière pour passer sous la barre des 100 dollars. Ils ont à nouveau bondi dans la seconde moitié de la semaine dernière pour dépasser ce niveau.

L'incertitude persistante concernant la Russie et l'Ukraine, ainsi que l'espoir que le dernier impact du Covid de la Chine pourrait être moins grave que prévu dans le contexte d'un assouplissement des restrictions sont les facteurs majeurs de la hausse de l’or noir. Le centre névralgique de Shenzhen a partiellement ouvert ses portes vendredi, cinq districts ayant été autorisés à reprendre le travail et les transports publics, selon Reuters.

Les responsables ukrainiens et russes se sont rencontrés par intermittence pour des pourparlers de paix, qui n'ont jusqu'à présent pas abouti à des concessions essentielles. Pourtant, le président ukrainien Volodymyr Zelenksyy a appelé à une nouvelle série de pourparlers avec Moscou.

Pendant ce temps, l'offre restreinte a continué d'inquiéter les marchés, suscitant un appel de l'Agence internationale de l'énergie (AIE), vendredi, à des "mesures d'urgence" pour réduire l'utilisation du pétrole. Dans un plan en 10 points, les suggestions de l'AIE pour réduire la demande de pétrole comprennent la réduction des limites de vitesse des véhicules, le travail à domicile jusqu'à trois jours par semaine et l'évitement des voyages d'affaires en avion.

"Nous estimons que la mise en œuvre complète de ces mesures dans les économies avancées peut à elle seule réduire la demande de pétrole de 2,7 millions de barils par jour au cours des quatre prochains mois, par rapport aux niveaux actuels", a déclaré l'AIE vendredi.

La guerre entre la Russie et l'Ukraine a suscité des inquiétudes quant aux perturbations de l'offre résultant des sanctions américaines contre le pétrole et le gaz russes. Le Royaume-Uni et l'Union européenne ont également déclaré qu'ils élimineraient progressivement les combustibles fossiles russes. La Russie a fourni 11 % de la consommation mondiale de pétrole et 17 % de la consommation mondiale de gaz en 2021, et jusqu'à 40 % de la consommation de gaz de l'Europe occidentale au cours de la même période, selon les statistiques de Goldman Sachs.

Les gouvernements de l'Union européenne doivent rencontrer le président américain Joe Biden cette semaine, alors que l'UE envisage un embargo pétrolier sur la Russie. Cette nouvelle a suffi à enflammer les cours aujourd’hui.

Les cours pourraient revenir sur 115 USD à court terme

Les cours du pétrole ont corrigé leur hausse vertigineuse qui a vu les cours atteindre 128,40 USD. Toutefois les cours ont rebondi sur la droite de polarité à 92,40 USD et se situent au-dessus des moyennes mobiles à 13 et 34 périodes qui s’orientent à la hausse.

Les cours pourraient revenir sur la forte résistance à 115 USD. Droite de polarité et retracement Fibonacci de 61,8%. Le dépassement de ce seuil déclencherait une nouvelle accélération haussière vers le précèdent sommet et sans doute au-delà. Le RSI qui repart la hausse appuie cette lecture positive.

Toutefois un scénario alternatif serait une stabilisation sur les niveaux actuels si les cours échouaient sur 115 USD.

Evolution des cours du pétrole WTI (CFD) en données quotidiennes :

Pétrole WTI : Les cours du pétrole repartent à la hausse

Twitter @CDamestoy

POURSUIVRE VOTRE LECTURE

DailyFX fournit des informations sur le Forex et des analyses techniques sur les tendances qui influencent les marchés de devises internationaux.