Nous utilisons différents cookies afin de vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.
Pour en savoir plus sur notre politique de gestion des cookies, cliquez ici ou suivez le lien qui se situe au bas de n’importe quelle page de notre site.

0

Notifications

Les notifications ci-dessous sont basées sur les filtres qui peuvent être ajustés via les pages du calendrier économique et des webinaires.

Webinaires à venir

Webinaires à venir

0

Événements économiques

Événements économiques

0
Guides de trading offerts
S'inscrire à la newsletter
Veuillez réessayer
EUR/USD
Haussier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
CAC 40
Haussier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Pétrole WTI
Haussier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Plus Voir plus
Pétrole WTI : Les prix se dirigent vers les 100 USD

Pétrole WTI : Les prix se dirigent vers les 100 USD

Cedric Damestoy, Analyste Marché

Points clés de l’article :

  • Les cours du pétrole ballotés par les développements internationaux en Ukraine et en Iran
  • WTI : La tendance reste haussière au-dessus de 87,50 USD

Les cours du pétrole ballotés par les développements internationaux en Ukraine et en Iran

Vladimir Poutine a donc franchi le pas, ce qui a entrainé la mise en place de sanctions de la part de l’occident. Les prix du pétrole ont grimpé en flèche après l'intervention de la Russie dans les régions séparatistes de l'Ukraine, augmentant ainsi les risques d'une guerre plus vaste. Une guerre qui pourrait avoir un impact majeur sur l'équilibre délicat entre l'offre et la demande sur un marché mondial du pétrole déjà très tendu. En réponse, le chancelier allemand Olaf Scholz a déclaré qu'il arrêterait la certification du gazoduc Nord Stream 2, affirmant que "cela ne peut pas se faire maintenant". Le marché doit maintenant attendre de savoir si la Russie répondra en réduisant l'offre européenne. Le pétrole brut Brent a atteint 99,00 dollars, son plus haut niveau depuis 2006, suite à une vague d'achats.

La chambre basse du parlement russe, la Douma, a ratifié à l'unanimité les traités du Kremlin reconnaissant deux républiques autoproclamées dans l'est de l'Ukraine. Le président Vladimir Poutine avait déjà ordonné à ses forces de pénétrer dans la région. Pourtant, la question de savoir s'il s'agit d'une véritable invasion ou d'une simple incursion mineure fait toujours débat. Le président américain a riposté donc en annonçant des sanctions ainsi que la majeure partie des gouvernements occidentaux. Les rapports du Royaume-Uni indiquent qu'il n'y a pas eu d'invasion à grande échelle et qu'ils vont travailler sur des sanctions graduelles contre la Russie.

Mais les retombées ne se sont pas limitées au pétrole. Le marché boursier s'est effondré, mais il se redresse à la suite d'informations selon lesquelles la Fed pourrait devoir ralentir ses hausses de taux d'intérêt en raison d'un choc pétrolier potentiel pour l'économie. Les marchés céréaliers se sont également envolés, l'Ukraine étant un important exportateur de céréales.

On apprend également que le représentant russe aux négociations sur le nucléaire iranien a déclaré sur Twitter que les négociations étaient sur le point d'aboutir. Ces rumeurs d’arrivée du pétrole Iranien sur le marché font baisser les cours en même temps que la non invasion totale de l’Ukraine. Le tout est de savoir si l’épisode Ukrainien est terminé. Rien n’est moins sûr étant donné que la rencontre entre les chefs de la diplomatie russe et américaine est annulée.

L'offre de pétrole américain devrait également connaître une baisse malgré la libération des réserves stratégiques par Biden. Des sources privées montrent qu'elle a baissé de 1,657 million de barils au point de livraison de Cushing, en Oklahoma. L'offre de brut devrait baisser de 3,0 millions de barils. L'offre d'essence devrait baisser de 1,5 million de barils.

WTI : La tendance reste haussière au-dessus de 87,50 USD

Les cours du pétrole sont toujours dans une tendance haussière au-dessus des moyennes mobiles ascendantes à 13 et 34 périodes même si le momentum semble ralentir. Tant que les cours se situent au-dessus de la droite de support à 87,51, l’inertie haussière peut se poursuivre vers l’objectif défini par l’extension Fibonacci sous le seuil psychologique des 100 USD.

Une rupture de la moyenne mobile à 34 périodes suivi du niveau à 87,50 donnerait le signal d’une entrée en consolidation.

Evolution des cours du pétrole WTI (CFD) en données quotidiennes :

Pétrole WTI : Les prix se dirigent vers les 100 USD

Twitter @CDamestoy

POURSUIVRE VOTRE LECTURE

DailyFX fournit des informations sur le Forex et des analyses techniques sur les tendances qui influencent les marchés de devises internationaux.