Nous utilisons différents cookies afin de vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.
Pour en savoir plus sur notre politique de gestion des cookies, cliquez ici ou suivez le lien qui se situe au bas de n’importe quelle page de notre site.

0

Notifications

Les notifications ci-dessous sont basées sur les filtres qui peuvent être ajustés via les pages du calendrier économique et des webinaires.

Webinaires à venir

Webinaires à venir

0

Événements économiques

Événements économiques

0
Guides de trading offerts
S'inscrire à la newsletter
Veuillez réessayer
EUR/USD
Mitigé
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
CAC 40
Mitigé
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Pétrole WTI
Mitigé
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Plus Voir plus
Pétrole : nouveau plus haut sur fond de tensions géopolitiques

Pétrole : nouveau plus haut sur fond de tensions géopolitiques

Valentin Aufrand, Contributeur

Points-clés de l’article sur le pétrole :

  • Les tensions géopolitiques continuent de pousser les cours de pétrole
  • L’optimisme des négociations sur le nucléaire iranien ralentit l’envolée
  • Les cours de pétrole pourraient corriger au cours des prochaines semaines

Les tensions géopolitiques continuent de pousser les cours de pétrole

Les cours de pétrole commencent la semaine par inscrire des nouveaux plus hauts pluriannuels sur fond de tensions géopolitiques persistantes en Ukraine. Les opérateurs du marché s'inquiètent d'une éventuelle invasion de l'Ukraine par la Russie, suite à des informations de la chaîne de télévision publique américaine PBS, vendredi, selon lesquelles "les États-Unis pensent que Vladimir Poutine a décidé d'envahir l'Ukraine".

Le conseiller à la sécurité nationale, Jake Sullivan, a réagi en déclarant que la Maison Blanche ne pense pas que Poutine ait pris une décision finale, mais a reconnu une "possibilité distincte" que la Russie puisse envahir l'Ukraine avant la fin des Jeux olympiques.

Les prix du pétrole sont également soutenus par les rapports de l'AIE qui confirment le déficit de production de l'OPEP+. Selon l'Agence internationale de l'énergie (AIE), le déficit de production de l'OPEP+ par rapport à son objectif s'est creusé pour atteindre 900 000 bpj en janvier.

Heureusement, les quelques espoirs d'un accord potentiel sur le dossier nucléaire iranien entre Washington et Téhéran limitent la flambée des prix du pétrole. L'envoyé de la Russie aux négociations, Mikhaïl Oulianov, a déclaré sur Twitter que "des progrès significatifs ont été réalisés dans les négociations", mais le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, a déclaré qu'il restait encore beaucoup de chemin à parcourir avant de pouvoir relancer l'accord de 2015.

Les prix du pétrole pourraient donc continuer à augmenter à court terme si les tensions géopolitiques s'intensifient. Néanmoins, le marché semble destiné à revenir sur ses pas dans les prochaines semaines compte tenu du fort ralentissement de l'économie. En effet, les cours de pétrole avaient tendance à corriger lorsque l’économie américaine ralentissait.

Les cours de pétrole pourraient toutefois corriger au cours des prochaines semaines

Graphique journalier du pétrole WTI réalisé sur TradingView :

Pétrole : nouveau plus haut sur fond de tensions géopolitiques

Sur le plan de l’analyse technique, la tendance est indiscutablement haussière, mais la configuration semble également indiquer que les cours de pétrole sont voués à corriger au cours des prochaines semaines. Le prix du baril progresse, mais son momentum ralentit, créant ainsi une divergence baissière du RSI.

Les deux dernières fois que des divergences baissières sont apparues alors que le moment était « suracheté » et que le prix du baril progressait à un plus haut de plusieurs années (juillet et octobre 2021), le prix du baril a rapidement corrigé de 15 à 25%.

Le prix du baril Brent pourrait donc continuer à progresser proche du seuil symbolique à 100$ après quoi il pourrait entreprendre une correction. Un repli sous la moyenne mobile à 20 séances serait un signal en faveur d’une correction.

POURSUIVRE VOTRE LECTURE

DailyFX fournit des informations sur le Forex et des analyses techniques sur les tendances qui influencent les marchés de devises internationaux.