Nous utilisons différents cookies afin de vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.
Pour en savoir plus sur notre politique de gestion des cookies, cliquez ici ou suivez le lien qui se situe au bas de n’importe quelle page de notre site.

0

Notifications

Les notifications ci-dessous sont basées sur les filtres qui peuvent être ajustés via les pages du calendrier économique et des webinaires.

Webinaires à venir

Webinaires à venir

0

Événements économiques

Événements économiques

0
Guides de trading offerts
S'inscrire à la newsletter
Veuillez réessayer
EUR/USD
Mitigé
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
CAC 40
Haussier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Or
Mitigé
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Pétrole WTI
Mitigé
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Plus Voir plus
Pétrole : Les cours de l’or noir tirés vers le haut

Pétrole : Les cours de l’or noir tirés vers le haut

Cedric Damestoy, Analyste Marché

Points clés de l’article :

  • Des interrogations sur la capacité de l’Opep+ à atteindre ses quotas
  • La dynamique positive sur les cours devrait perdurer

Des interrogations sur la capacité de l’Opep+ à atteindre ses quotas

De plus en plus de rapports indiquant que l'OPEP plus ne parvient pas à respecter ses quotas de production suscitent des inquiétudes quant à la capacité réelle de l'OPEP à produire davantage de pétrole si nécessaire. Ces préoccupations sont actuellement mises en évidence dans un rapport de Platts analytics. Ils estiment que la capacité de production de réserve de l'OPEP + pourrait se réduire à 800 000 barils par jour (bpj) d'ici juin si l'organisation maintient ses augmentations de quotas mensuelles. Selon Platts, cela pourrait créer un déséquilibre au cours du second semestre de l'année.

Mardi dernier, l'OPEP+ a convenu d'augmenter sa production de brut de 400 000 bpj en février, comme prévu. Les prix du brut ont augmenté même après la décision de l'OPEP+ d'augmenter la production, car les augmentations de production du groupe seront probablement inférieures à ce qui avait été convenu. Selon Energy Aspects, seulement 130 000 bpj de brut supplémentaire de l'OPEP+ arriveront sur les marchés en janvier, et seulement 250 000 bpj arriveront sur les marchés mondiaux en février, car certains pays comme l'Angola et le Nigeria ont du mal à atteindre leurs objectifs de production. En outre, la production de brut de l'OPEP en décembre n'a augmenté que de 90 000 bpj.

Si c'est effectivement le cas, tout type de perturbation dans le monde pourrait provoquer une flambée des prix du pétrole. Un réel effort de la part de l’Opep+, mais un échec total si vous voulez faire croire au marché que vous avez la volonté ou la capacité d'augmenter la production pour répondre à la demande croissante de pétrole. Ils soulignent néanmoins que le respect des quotas atteint 116,5 %, soit le niveau le plus élevé depuis l'instauration des réductions pour lutter contre la pandémie au printemps 2020, ce qui constitue un grand changement par rapport à l'époque où l'OPEP produisait toujours trop. Les rapports indiquent que les importants gains de production du Venezuela, du Kazakhstan, de l'Arabie saoudite, de l'Irak et de l'Angola ont plus que compensé les pertes en Libye et au Nigeria.

Malgré les interdictions américaines, Bloomberg News souligne que le Venezuela et l’Iran vendent leur pétrole à la Chine avec peu ou pas d'interférence des Etats Unis. La Chine a doublé ses importations de brut iranien et vénézuélien en 2021, ce qui représente la plus grande quantité de pétrole provenant des régimes sanctionnés par les États-Unis en trois ans.

La dynamique positive sur les cours devrait perdurer

Les cours du brut ont repris une dynamique positive depuis le point bas de début Décembre. Le chandelier avec une longue mèche basse du 2 décembre indiquait la reprise en main des acheteurs. Depuis les cours sont revenus au-dessus de la moyenne mobile à 200 périodes et celles à 13 et 34 périodes se sont retournées à la hausse.

Les cours pourraient se diriger vers les niveaux les plus hauts d’octobre au-dessus de 83 USD. Un franchissement ouvrirait la voie vers le niveau psychologique des 100 USD.

Une sone de polarité qui sert de support se situe sur 73,50 USD. Un retour sous ce niveau invaliderait la dynamique haussière.

Evolution des prix du pétrole WTI en données quotidiennes :

Pétrole : Les cours de l’or noir tirés vers le haut

Twitter @CDamestoy

POURSUIVRE VOTRE LECTURE

DailyFX fournit des informations sur le Forex et des analyses techniques sur les tendances qui influencent les marchés de devises internationaux.