Nous utilisons différents cookies afin de vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.
Pour en savoir plus sur notre politique de gestion des cookies, cliquez ici ou suivez le lien qui se situe au bas de n’importe quelle page de notre site.

0

Notifications

Les notifications ci-dessous sont basées sur les filtres qui peuvent être ajustés via les pages du calendrier économique et des webinaires.

Webinaires à venir

Webinaires à venir

0

Événements économiques

Événements économiques

0
Guides de trading gratuits
Souscrire
Veuillez réessayer
EUR/USD
Baissier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
CAC 40
Mitigé
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Or
Baissier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Pétrole WTI
Baissier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Plus Voir plus
Pétrole : La peur de l’inconnu

Pétrole : La peur de l’inconnu

Cedric Damestoy, Analyste Marché

Points clés de l’article :

Omicron fait valser les cours du pétrole

La combinaison d'un long week-end férié aux Etats Unis et de nouvelles effrayantes entourant cette variante Omicron a fait que le pétrole a connu le pire mois de l'année, la peur ayant pris le pas sur la réalité.

Même si les rapports indiquent que cette variante est très bénigne, c'est ce que nous ne savons pas qui effraie le marché. Selon Reuters, les prix du pétrole ont chuté de plus de 3 % mardi après que le PDG de Moderna ait émis des doutes sur l'efficacité des vaccins COVID-19 contre la variante du coronavirus Omicron, ce qui a effrayé les marchés financiers et renforcé les inquiétudes concernant la demande de pétrole. Le directeur du fabricant de médicaments Moderna a déclaré au Financial Times que les vaccins COVID-19 ne seront probablement pas aussi efficaces contre la variante Omicron du coronavirus qu'ils l'ont été contre la variante Delta.

Peut-être que des chiffres fondamentaux réels pourraient réveiller le marché pétrolier. L'offre de pétrole aux États-Unis devrait diminuer de 4 millions de barils cette semaine et si cela se produit, les prix du pétrole pourraient peut-être retrouver la raison. La baisse des cours donne également à l'OPEP une couverture supplémentaire pour retarder son augmentation de la production. La réunion de l'OPEP commence le 1er décembre avec une décision qui sera rendue le 2 décembre.

Un soutien important sur 67 USD

Le pétrole revient sur un support majeur testé vendredi qui avait provoqué un léger rebond. Les moyennes mobiles à 13 et 34 périodes sont orientées à la baisse et les cours ont cassé la moyenne mobile à 200 périodes. La droite de support sur 66,94 USD est le dernier soutien avant un retracement complet de la vague de hausse qui a duré du mois d’Aout à fin Octobre, qui verrait donc les cours revenir sur 61,55 USD.

Si les cours arrivent à préserver les 67 USD alors un rebond est possible vers la droite de polarité à 73,05 USD qui fait office de résistance. Le franchissement de ce dernier seuil relancerait la dynamique haussière.

Evolution du pétrole WTI en données quotidiennes :

Pétrole : La peur de l’inconnu

Twitter @CDamestoy

POURSUIVRE VOTRE LECTURE

QU’EST-CE QUE LE PÉTROLE BRUT ? GUIDE DU TRADING DU PÉTROLE

DailyFX fournit des informations sur le Forex et des analyses techniques sur les tendances qui influencent les marchés de devises internationaux.