Nous utilisons différents cookies afin de vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.
Pour en savoir plus sur notre politique de gestion des cookies, cliquez ici ou suivez le lien qui se situe au bas de n’importe quelle page de notre site.

0

Notifications

Les notifications ci-dessous sont basées sur les filtres qui peuvent être ajustés via les pages du calendrier économique et des webinaires.

Webinaires à venir

Webinaires à venir

0

Événements économiques

Événements économiques

0
Guides de trading gratuits
Souscrire
Veuillez réessayer
EUR/USD
Baissier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
EUR/CHF
Baissier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Or
Baissier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Pétrole WTI
Baissier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Plus Voir plus
Pétrole : les prix au plus haut depuis 7 ans

Pétrole : les prix au plus haut depuis 7 ans

Research, Equipe de recherche

Points clés de l’article :

  • Le marché du pétrole reste très tendu
  • Le pétrole dépasse ses plus hauts niveaux de 2018

Le marché du pétrole reste très tendu

Les prix du pétrole brut et ceux de l'essence reprennent leur hausse, l'essence ayant atteint son plus haut niveau sur un mois. Les prix du brut se sont redressés en raison de la faiblesse du dollar et de données économiques américaines meilleures que prévu, qui montrent la vigueur de la demande d'énergie.

L'alliance OPEP+ s’est réuni ce lundi pour discuter de sa prochaine augmentation mensuelle de la production de brut prévue pour novembre. Le mois dernier, le groupe a convenu d'augmenter sa production de brut d'octobre de +400 000 bpj. L’organisation a annoncé ne pas réaliser d’augmentation supplémentaire malgré la hausse des prix.

Mercredi, le FGE avait déclaré que le marché mondial du pétrole semblait "extrêmement tendu" au quatrième trimestre et que si l'OPEP+ s'en tenait à son plan d'augmentation de la production de brut de 400 000 bpj en novembre au lieu d'une augmentation de 800 000 bpj, les prix du pétrole dépasseraient probablement les 90 dollars le baril pour le brent.

Les données économiques américaines de vendredi ont été favorables à la demande d'énergie et aux prix du brut. Les dépenses personnelles ont augmenté de +0,8 % mensuel aux États-Unis en août, ce qui est supérieur aux attentes de +0,7%. De plus, l'indice ISM manufacturier de septembre a augmenté de façon inattendue de +1,2 pour atteindre un sommet de 6 mois à 61,1, plus fort que les attentes d'une baisse à 59,5. Enfin, l'indice de confiance des consommateurs de l'Université du Michigan a augmenté de +1,8 pour atteindre 72,8, ce qui est plus fort que les attentes d'un changement à 71,0.

Le pétrole brut bénéficie des attentes d'une forte demande énergétique chinoise, après que le vice-Premier ministre chinois Han Zheng a ordonné aux principales entreprises énergétiques publiques de sécuriser à tout prix les approvisionnements pour l'hiver prochain.

Les inquiétudes concernant le resserrement de l'offre mondiale de pétrole brut sont positives pour les prix. Selon les données de Kayrros, les réserves mondiales de brut onshore ont chuté de 20,9 millions de barils au cours de la semaine qui s'est terminée le 19 septembre, grâce à une baisse de 14 millions de barils des stocks de brut chinois. La flambée des prix du gaz naturel, qui ont atteint mardi leur plus haut niveau depuis 7 ans et demi, pourrait également inciter certains consommateurs à se tourner vers le pétrole, ce qui pourrait resserrer davantage le marché avant l'hiver dans l'hémisphère nord.

Un facteur positif pour le brut est la perspective d'une augmentation de la demande de carburéacteur après que les États-Unis aient levé lundi dernier les restrictions sur les voyages aériens vers le Royaume-Uni et l'UE. Selon Energy Aspects Ltd, la levée des restrictions sur les voyages aux États-Unis pourrait faire augmenter la demande de carburéacteur de 200 000 bpj.

Le pétrole dépasse ses plus hauts niveaux de 2018

La hausse des prix du pétrole WTI dépasse en séance le plus haut niveau de 2018. Les prix avaient donné un signal de reprise en franchissant l’oblique baissière après une consolidation qui a duré tout l’été.

Une clôture au-dessus de 76,81 USD donnerait une nouvelle impulsion qui pourrait voir le prix revenir sur 91,43 USD, un niveau support qui pourrait devenir résistance.

Un retour sous le dernier creux à 73 USD remettrait l’or noir dans une position neutre.

Evolution du pétrole WTI en données quotidiennes :

Pétrole : les prix au plus haut depuis 7 ans

Twitter @CDamestoy

POURSUIVRE VOTRE LECTURE

QU’EST-CE QUE LE PÉTROLE BRUT ? GUIDE DU TRADING DU PÉTROLE

DailyFX fournit des informations sur le Forex et des analyses techniques sur les tendances qui influencent les marchés de devises internationaux.