Nous utilisons différents cookies afin de vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.
Pour en savoir plus sur notre politique de gestion des cookies, cliquez ici ou suivez le lien qui se situe au bas de n’importe quelle page de notre site.

0

Notifications

Les notifications ci-dessous sont basées sur les filtres qui peuvent être ajustés via les pages du calendrier économique et des webinaires.

Webinaires à venir

Webinaires à venir

0

Événements économiques

Événements économiques

0
Guides de trading gratuits
Souscrire
Veuillez réessayer
EUR/USD
Haussier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
CAC 40
Haussier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
EUR/CHF
Baissier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Or
Haussier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Pétrole WTI
Mitigé
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Plus Voir plus
Pétrole WTI : Le pétrole dans une phase d’hésitation

Pétrole WTI : Le pétrole dans une phase d’hésitation

Cedric Damestoy, Analyste Marché

Points clés de l’article :

  • Les risques sur la croissance restent présents
  • Les cours du pétrole consolident horizontalement

Les risques sur la croissance restent présents

Les prix du pétrole brut WTI sont en baisse modérée depuis vendredi. Les données économiques américaines ont montré une croissance plus faible que prévu de la masse salariale aux États-Unis, ce qui est négatif pour la croissance économique et la demande de carburant. Les pertes sur le brut ont été limitées après que l'indice du dollar ait chuté à son plus bas niveau en quatre semaines.

Aux États-Unis, le nombre d'emplois non agricoles a augmenté de 235 000 en août, ce qui est inférieur aux attentes de 725 000 et représente la plus faible augmentation en 7 mois. Par ailleurs, l'indice PMI Caixin des services en Chine a chuté de 8,2 à 46,7, ce qui est inférieur aux attentes de 52,0 et représente le plus fort taux de contraction en 16 mois. En outre, les ventes au détail de la zone euro ont baissé de façon inattendue de 2,3 % en juillet, ce qui est plus faible que les prévisions de statu quo.

La lenteur du retour de la production américaine de brut dans le golfe du Mexique après le passage de l'ouragan Ida constitue un facteur de soutien pour le brut, 90 % de la production de brut dans le golfe du Mexique étant toujours hors service jeudi après-midi.

Mercredi dernier, l'OPEP+ avait accepté d'augmenter sa production de brut de 400 000 barils par jour, conformément à son plan convenu précédemment. Le cartel a rétabli 45 % de ses réductions de production de 5,8 millions de barils par jour et continuera à restituer progressivement le reste de la production jusqu'en septembre 2022. L'augmentation de la production de brut de l'OPEP est un facteur négatif pour le brut.

Une augmentation du pétrole brut mondial stocké sur les pétroliers à travers le monde est baissière pour les prix du brut. Vortexa a déclaré lundi que le pétrole brut stocké sur les pétroliers qui ont été stationnaires pendant au moins sept jours au cours de la semaine se terminant le 27 août a augmenté de 0,2% en glissement annuel à 93,65 millions de barils.

Enfin, la propagation de la variante delta de Covid est négative pour les prix du brut car elle peut conduire à des restrictions plus strictes qui freinent la croissance économique et la demande d'énergie. Mercredi, la moyenne sur sept jours des nouvelles infections de Covid aux États-Unis a atteint son plus haut niveau depuis sept mois et demi, soit 167 680. Par ailleurs, l'Union européenne a annoncé lundi qu'elle imposerait des restrictions aux voyages non essentiels en provenance des États-Unis, en raison de l'augmentation des nouvelles infections par le virus Covid.

Les cours du pétrole consolident horizontalement

Les cours du brut n’ont pas réussi à franchir la droite de polarité à 70,35 USD, ancienne résistance devenue support. Les cours se stabilisent entre ce niveau et un support intermédiaire sur 66,94 USD.

Le franchissement de la bore haute de cette consolidation horizontale permettrait aux cours de revenir sur 74 USD, plus haut du mois de juillet. A l’inverse, la cassure de la borne basse donnerait un signal de baisse vers la moyenne mobile à 200 périodes et au-delà le support majeur à 61,55 USD.

Evolution des cours du pétrole WTI en données quotidiennes :

Pétrole WTI : Le pétrole dans une phase d’hésitation

Twitter @CDamestoy

POURSUIVRE VOTRE LECTURE

QU’EST-CE QUE LE PÉTROLE BRUT ? GUIDE DU TRADING DU PÉTROLE

DailyFX fournit des informations sur le Forex et des analyses techniques sur les tendances qui influencent les marchés de devises internationaux.