Nous utilisons différents cookies afin de vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.
Pour en savoir plus sur notre politique de gestion des cookies, cliquez ici ou suivez le lien qui se situe au bas de n’importe quelle page de notre site.

0

Notifications

Les notifications ci-dessous sont basées sur les filtres qui peuvent être ajustés via les pages du calendrier économique et des webinaires.

Webinaires à venir

Webinaires à venir

0

Événements économiques

Événements économiques

0
Guides de trading gratuits
Souscrire
Veuillez réessayer
EUR/USD
Mitigé
CAC 40
Mitigé
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
EUR/CHF
Haussier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Bitcoin
Or
Mitigé
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Pétrole WTI
Haussier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Plus Voir plus
Pétrole : L’or noir franchit un plus haut de 3 ans

Pétrole : L’or noir franchit un plus haut de 3 ans

Cedric Damestoy, Analyste Marché

Points clés de l’article :

  • Une augmentation de la production maîtrisée dans un contexte de reprise de la demande
  • Le pétrole franchit une zone de résistance de 3 ans

Une augmentation de la production maîtrisée dans un contexte de reprise de la demande

L'OPEP+ semble prête à augmenter sa production en juillet, comme prévu, alors que les ministres se préparent à aborder la question plus épineuse de la gestion d'un marché pétrolier tendu pour le reste de l'année.

Le comité ministériel conjoint de suivi du groupe a recommandé de poursuivre l'augmentation prévue en juillet, l'OPEP+ devrait ajouter 841 000 barils par jour après les hausses de mai et juin, selon les délégués. Il n'y a pas eu de discussion sur la politique au-delà de cette date, mais une réunion ministérielle complète suivra sous peu.

La demande de pétrole s'accélère à mesure que les programmes de vaccination se développent et que les économies se redressent - et le Brent au-dessus de 71 dollars alimente les craintes d'inflation. Mais les perspectives pour le cartel, qui a conçu la reprise des prix après le crash historique de l'année dernière, continuent d'être embourbées dans l'incertitude alors que l'attention se porte sur la façon dont il va gérer un marché de plus en plus tendu plus tard cette année.

"Notre boussole continue de pointer dans la direction d'une reprise durable", a déclaré le secrétaire général de l'OPEP, Mohammad Barkindo. Mais il a mis en garde contre toute complaisance, prévenant que "le Covid-19 est un ennemi persistant et imprévisible, et que les mutations vicieuses restent une menace".

Outre le risque de nouvelles variantes du virus, le retour potentiel de l'Iran sur les marchés internationaux est un autre facteur qui pèse sur la décision des ministres. Alors que le marché présente un déficit important à combler au cours du second semestre, ces deux considérations pourraient inciter certains producteurs à faire une pause avant toute nouvelle augmentation de la production.

Après l'augmentation de juillet, l'OPEP+ devrait maintenir l'offre à ce niveau jusqu'en avril 2022, conformément à l'accord signé il y a un an pour sauver les producteurs d'une âpre guerre des prix. Bien que l'accord puisse être renégocié - et il y aura des pressions en ce sens si la demande continue de se redresser - il constitue une position de repli pour le groupe.

Le pétrole franchit une zone de résistance de 3 ans

Le pétrole franchit la zone de résistance qui avait bloqué la progression des cours à 3 reprises depuis début 2019. Les cours sont soutenus par la moyenne mobile à 13 périodes, ce qui indique la puissance du mouvement. L’or noir se dirige vers les plus hauts de 2018 à 76,81 USD.

Un retour avec une clôture hebdomadaire sous 67 USD remettrait en cause le signal déclenché par le franchissement de la résistance. Sous 61,55 USD une phase de consolidation se mettrait en place mais le scénario positif serait invalidé uniquement sous le support à 57,26 USD, passage de la moyenne mobile à 34 périodes.

Evolution du pétrole WTI en données hebdomadaires :

Pétrole : L’or noir franchit un plus haut de 3 ans

Twitter @CDamestoy

POURSUIVRE VOTRE LECTURE

QU’EST-CE QUE LE PÉTROLE BRUT ? GUIDE DU TRADING DU PÉTROLE

DailyFX fournit des informations sur le Forex et des analyses techniques sur les tendances qui influencent les marchés de devises internationaux.