Nous utilisons différents cookies afin de vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.
Pour en savoir plus sur notre politique de gestion des cookies, cliquez ici ou suivez le lien qui se situe au bas de n’importe quelle page de notre site.

0

Notifications

Les notifications ci-dessous sont basées sur les filtres qui peuvent être ajustés via les pages du calendrier économique et des webinaires.

Webinaires à venir

Webinaires à venir

0

Événements économiques

Événements économiques

0
Guides de trading gratuits
Souscrire
Veuillez réessayer
EUR/USD
Mitigé
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
CAC 40
Haussier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Or
Haussier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Pétrole WTI
Haussier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Plus Voir plus
Or, Argent, Pétrole : Quelles perspectives pour les matières premières en 2021 ?

Or, Argent, Pétrole : Quelles perspectives pour les matières premières en 2021 ?

Cedric Damestoy, Analyste Marché

Points clés de l’article :

  • Les métaux précieux : Or, argent des perspectives favorables
  • Une dose d’énergie : Le cadeau de début d’année de l’Arabie Saoudite… le baril WTI vers 55 USD ?
  • Du côté des matières premières agricoles : Tendance haussière sur le sucre mais suracheté

Les métaux précieux : Or, argent des perspectives favorables

 Or, Argent, Pétrole : Quelles perspectives pour les matières premières en 2021 ?

Les métaux précieux ont repris le chemin de la hausse, l'or atteignant son plus haut niveau depuis un mois et demi. Les métaux précieux ont bénéficié du soutien d'un dollar plus faible, de la hausse des attentes en matière d'inflation et de l'incertitude politique aux États-Unis à l'approche du second tour des élections en Géorgie, mardi. Les prix de l'argent ont également trouvé un soutien grâce aux signes de vigueur de l'activité manufacturière américaine.

Les prix des métaux précieux sont soutenus par la hausse des attentes d'inflation, qui a alimenté l'achat de métaux précieux comme couverture à la hausse des prix. Mardi, le taux d'inflation qui était au point mort depuis dix ans a atteint son plus haut niveau depuis deux ans, soit 2,046 %, dépassant ainsi l'objectif de la Fed de +2 %. Comme je l’ai souligné dans mes prévisions sur l’euro dollar la semaine dernière, l’inflation pourrait être un fait majeur cette année et revenir progressivement au centre des préoccupations des investisseurs. Les prix de l’or pourraient en profiter et je vise 2100 USD cette année.

Les prix de l’argent sont soutenus par la reprise économique et la consommation de métaux industriels par la chien. Les bons chiffres manufacturiers américains hier devraient se poursuivre cette année et soutenir les métaux comme l’argent ou le Platinium.

Les prix de l’argent ont repris le chemin de la hausse depuis le franchissement de l’oblique descendante le 16 décembre. Les moyennes mobiles à 13 et 34 périodes sont ascendantes et les cours pourraient rejoindre les plus hauts de 2020 à 30 USD. Au-delà les cours pourraient poursuivre jusqu’à la résistance mensuelle de 2012 à 35,50 USD. Les supports se situent sur 23,50 à court terme et 22 USD à moyen terme.

Evolution des prix de l’argent en données quotidiennes :

 Or, Argent, Pétrole : Quelles perspectives pour les matières premières en 2021 ?

Une dose d’énergie : Le cadeau de début d’année de l’Arabie Saoudite… le baril WTI vers 55 USD ?

 Or, Argent, Pétrole : Quelles perspectives pour les matières premières en 2021 ?

L'Arabie Saoudite va unilatéralement réduire sa production de pétrole brut d'un million de barils par jour en février et mars, dans le cadre d'un accord OPEP+ qui permet à la Russie d'augmenter sa production. Cette concession a été saluée mardi dernier comme un "cadeau de la nouvelle année" pour les marchés pétroliers par le vice-premier ministre russe et a permis d'augmenter les prix du Brent de près de 5 %. Le même soir, un bloc d'États arabes dirigé par l'Arabie Saoudite a accepté de rétablir les liens avec le Qatar, suite à une pression soutenue des États-Unis pour que la région s'unisse contre l'Iran. Dans le cadre de cette réconciliation, l'espace aérien et les frontières saoudiennes ont été rouverts avec le Qatar.

Cette décision permet de lever le risque d’une baisse des prix car le marché reste fragile. Il est certain que le fait que l'Angleterre soit entrée dans un troisième confinement et que l'Allemagne va rester en confinement jusqu'en février et que le Japon envisage un autre état d'urgence pour la région de Tokyo à cause de Covid ajoute de l’incertitude sur le niveau de la demande. Mais la crainte que l'OPEP et la Russie ne provoquent une nouvelle guerre de production, ce que redoutait le plus les marchés, est écartée.

J’anticipe une poursuite de la hausse du pétrole avec une demande qui va rester cahoteuse au moins au premier trimestre. Maintenant que l’offre semble sous contrôle, des prix plus élevés vont certainement nécessiter plus de certitudes du côté de la consommation mais les prix devraient revenir sur 55 USD cette année.

Les prix vont tester la résistance à 51 USD, ancien support selon le principe de polarité. Une consolidation n’est pas à exclure sous ce niveau mais la tendance de moyen terme reste haussière avec des moyennes mobiles à 13 et 34 jours ascendantes. En cas de franchissement le prochain obstacle, qui pourrait être plus conséquent, est représenté par l’oblique mensuelle baissière actuellement sur 62 USD. Au-delà se situe la résistance hebdomadaire à 65,45 USD.

Evolution des cours du CFD WTI en données hebdomadaires :

 Or, Argent, Pétrole : Quelles perspectives pour les matières premières en 2021 ?

Du côté des matières premières agricoles : Tendance haussière sur le sucre mais suracheté

 Or, Argent, Pétrole : Quelles perspectives pour les matières premières en 2021 ?

Les cours du sucre à New York et Londres sont en hausse sur ce qui semblait être des achats spéculatifs liés aux prévisions de conditions météorologiques plus sèches au Brésil. L'offre mondiale suscite encore des inquiétudes.

Les cours du sucre sont revenus sur le plus haut de 2020 à 435 USD qui en cas de franchissement libérerait un potentiel vers 500 USD et confirmerait la tonalité positive pour 2021. Les creux et sommets ascendants confirment la tendance haussière avec des moyennes mobiles à 13 et 34 périodes ascendantes.

Cependant, la bougie du jour si elle était confirmée en clôture représente un doji, chandelier au contact d’une résistance qui annonce un possible retournement à court terme. Le RSI en zone de surachat et l’écart des prix avec les moyennes mobiles montrent un excès haussier. L’ensemble de ces éléments plaident pour une correction à court terme.

Malgré cette hytpothèse, tant que le support à 386 n’est pas enfoncé, la tendance ne sera pas remise en cause.

Evolution des cours du sucre en données quotidiennes :

 Or, Argent, Pétrole : Quelles perspectives pour les matières premières en 2021 ?

Twitter @CDamestoy

POURSUIVRE VOTRE LECTURE

DailyFX fournit des informations sur le Forex et des analyses techniques sur les tendances qui influencent les marchés de devises internationaux.