Nous utilisons différents cookies afin de vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.
Pour en savoir plus sur notre politique de gestion des cookies, cliquez ici ou suivez le lien qui se situe au bas de n’importe quelle page de notre site.

0

Notifications

Les notifications ci-dessous sont basées sur les filtres qui peuvent être ajustés via les pages du calendrier économique et des webinaires.

Webinaires à venir

Webinaires à venir

0

Événements économiques

Événements économiques

0
Guides de trading gratuits
Souscrire
Veuillez réessayer
EUR/USD
Mitigé
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
CAC 40
Baissier
EUR/CHF
Mitigé
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Bitcoin
Mitigé
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Or
Mitigé
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Pétrole WTI
Mitigé
Plus Voir plus
CUIVRE : « Docteur Copper » n’est pas guéri

CUIVRE : « Docteur Copper » n’est pas guéri

Cedric Damestoy, Analyste Marché

Points clés de l’article :

  • Le cuivre dépend de la reprise chinoise
  • La lente récupération des cours donne des signes de faiblesse

Le cuivre dépend de la reprise chinoise

Le cuivre souvent appelé « docteur copper » car considéré comme un élément précurseur de l’état de l’économie mondiale se porte mieux depuis le 19 mars mais reste encore sous l’oxygène des plans de relance des gouvernements et des perfusions de liquidités des banques centrales. L’or rouge reste dépendant de son principal marché la Chine qui sort peu à peu de son confinement mais le coronavirus a mis à plat l’économie de l’empire céleste.

La Chine vient d’enregistrer sa première contraction trimestrielle de son PIB depuis des décennies avec un chiffre à -6,8%. Pour la première fois depuis l’ère Mao, autant dire remonter au moyen age du capitalisme dans ce pays, le PIB pourrait être négatif sur l’année. Les ventes au détail ont plongé de 15,8% en Mars et l’investissement de 16,1% sur le trimestre. Sous le choc de ces chiffres pour le moins inhabituels, les autorités ont promis de réanimer encore plus l’économie à travers des baisses de taux d’intérêts pour favoriser la demande. Le processus de retour à la normale a été long et pour récupérer complètement ses pleines capacités, il faudra que la demande interne soit forte pour prendre le relais d’une demande internationale atone.

En ce qui concerne la production, elle se tarit d’elle-même avec la fermeture forcée des mines dans les pays africains ou d’Amérique du sud. Les géants du secteur comme Glencore ne peuvent faire autrement que de cesser leur activité, la dernière en date au Zambie à cause de la chute des cours et des problèmes de logistique. Ces fermetures créent des tensions avec les pays qui ont accordé les licences d’exploitation.

La lente récupération des cours donne des signes de faiblesse

Le cuivre s’est extirpé d’un triangle en dépassant le niveau des 22385 et poursuit sa remontée au-dessus d’une oblique haussière qui sert de support. L’or rouge a réussi à récuperer un retracement de Fibonacci de 38,2% mais se heurte maintenant à une oblique baissière. Si les cours parvenaient à la dépasser, l’objectif serait l’ancien support de 2018 et 2019 qui deviendrait résistance. Le cuivre serait complètement guéri au-dessus mais cette prévision n’est pas encore d’actualité.

La première alerte viendrait d’une cassure de l’oblique haussière. En dessous des 22385, une rechute serait inévitable.

Evolution des cours du cuivre au quotidien :

CUIVRE : « Docteur Copper » n’est pas guéri

Twitter @CDamestoy

POURSUIVRE VOTRE LECTURE

DailyFX fournit des informations sur le Forex et des analyses techniques sur les tendances qui influencent les marchés de devises internationaux.