Nous utilisons différents cookies afin de vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.
Pour en savoir plus sur notre politique de gestion des cookies, cliquez ici ou suivez le lien qui se situe au bas de n’importe quelle page de notre site.

0

Notifications

Les notifications ci-dessous sont basées sur les filtres qui peuvent être ajustés via les pages du calendrier économique et des webinaires.

Webinaires à venir

Webinaires à venir

0

Événements économiques

Événements économiques

0
Guides de trading gratuits
Souscrire
Veuillez réessayer
EUR/USD
Haussier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
CAC 40
Baissier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
EUR/CHF
Haussier
Bitcoin
Or
Mitigé
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Pétrole WTI
Haussier
Plus Voir plus
Informations en Temps Réel
  • Replay du MarketLive --> https://t.co/tIM9JMCBJB -CAC/DAX/SP500/Dow/Nasdaq -EUR/GBP/JPY -WTI/Gold/Silver #Bitcoin #Ethereum https://t.co/PPxD7DwSxM
  • #MarketLive 11h "Bons chiffres macro en zone euro…en attendant l’inflation PCE aux Etats-Unis" Analyses macro et techniques : -CAC/DAX/SP500/Dow/Nasdaq -EUR/GBP/JPY -WTI/Gold/Silver/Copper #Bitcoin #Ethereum Live --> https://t.co/tIM9JMCBJB https://t.co/zD3IKwUy4o
  • Comme en Chine avec quelques mois de décalage : des indicateurs qui restent bons mais qui se tassent un peu et une banque centrale moins accommodante --> https://t.co/bF0ly77dd7
  • Croissance plus faible de la masse monétaire M3 en zone euro en mai vs avril La #BCE lève un peu le pied ? --> https://t.co/NWzP4GCW9C
  • Italie La confiance des consommateurs au plus haut depuis octobre 2018
  • Le #DAX évolue toujours dans une zone étroite comprise entre l'oblique cassée et le haut de l'ancienne zone de consolidation Un nouveeau test de 15500 ferait planer le risque d'un retour pendant qques temps dans cette zone de consolidation $DAX --> https://t.co/UbILB0v06L
  • FMI par rapport au #Salvador #Bitcoin "The discussions between our staff and the authorities in El Salvador on potential support from the IMF... are continuing," The Fund sees macroeconomic, financial and legal issues with the bitcoin adoption that "require careful analysis"
  • Le groupe Bitmain, plus gros fabricant chinois de machines de minage pour les cryptodevises annonce la suspension de ses ventes pour alléger les pressions vendeuses sur le marché secondaire #Bitmain #crypto #China
  • #forex #Dollar Morning Forex : https://www.dailyfx.com/francais/actualite_forex_trading/fondamentaux/actualite_forex/2021/06/25/Morning-Meeting-Forex-Le-dollar-se-maintient-au-dessus-dun-support-a-9150-.html
  • La BCE indique qu'elle va prendre le contrôle de la supervision des sociétés d'investissement systémiques qui devront également demander une licence bancaire (notamment celles avec des actifs > 30 milliards€)
Brent : le prix du baril rebondit après avoir inscrit un plus bas de 18 ans

Brent : le prix du baril rebondit après avoir inscrit un plus bas de 18 ans

Valentin Aufrand, Contributeur

Points-clés de l’article sur le pétrole Brent :

  • Les craintes d’une récession mondiale font chuter les cours de pétrole
  • Le pétrole dégringole également face à la guerre des prix lancée par l’Arabie Saoudite
  • Le prix du baril rebondit après avoir inscrit un plus bas de 18 ans

Les craintes d’une récession mondiale font chuter les cours de pétrole

Les cours de pétrole dégringolent face à un niveau d’offre surabondant et les craintes d’une récession mondiale. En effet, avec l’arrêt de production des usines et les confinements dans de nombreux pays, la production et la consommation devraient chuter et provoquer une importante récession.

Par ailleurs, les entreprises touchées par la pandémie commencent à licencier. Les inscriptions initiales aux allocations chômage ont bondi à un plus haut de plus de deux ans aux Etats-Unis, ce qui marquait souvent le début d’une récession américaine.

Les marchés sont très volatils, car ils n’arrivent pas à estimer la durée de cette récession mondiale. Dans le meilleur des cas (si le virus meurt avec les températures chaudes de l’été), la récession pourrait s’arrêter à la fin du deuxième trimestre.

Dans le pire des scénarios (si le virus survit aux températures chaudes), la récession pourrait durer au moins jusqu’au troisième trimestre, car un antidote ou un vaccin ne pourra pas être trouvé, fabriqué et distribué d’ici là d’après les scientifiques.

Les grandes institutions et banques s’accordent désormais sur la grosse récession des économies développées depuis la Grande Dépression des année 30. Goldman Sachs table sur un repli de 5% du PIB américain au second trimestre et Deutsche Bank de -13%. En Europe, Thierry Breton, le commissaire européen, estime que la zone euro se dirige vers une récession d'au moins 1% cette année. La banque allemande s’attend à une chute de 25% du PIB au second trimestre.

A l’échelle mondiale, Morgan Stanley s’attend à une courte récession cette année avant une reprise en fin d’année.

Brent : le prix du baril rebondit après avoir inscrit un plus bas de 18 ans

Prévision croissance mondiale Morgan Stanley

Le pétrole dégringole également face à la guerre des prix lancée par l’Arabie Saoudite

En plus des craintes sur l’économie, les cours de pétrole subissent la guerre des parts de marché des pays du Moyen-Orient après le vol en éclat de leur alliance avec la Russie.

Le premier exportateur mondial, l’Arabie Saoudite, a procédé à la plus forte baisse de ses prix en 20 ans et a annoncé une hausse de sa production de 3 millions de barils par jour dans les prochains mois.

Tiraillé entre une importante baisse de la demande et une importante augmentation de l’offre, les cours de pétrole connaissent l’un de leur pire mois de leur histoire. Le Brent chute de plus de 44% depuis le 1er mars.

Le prix du baril rebondit après avoir inscrit un plus bas de 18 ans

Graphique mensuel du cours du Brent réalisé sur TradingView :

Brent : le prix du baril rebondit après avoir inscrit un plus bas de 18 ans

Prévision prix du baril Brent

Sur le plan de l’analyse technique, le prix du baril Brent a enfoncé un support majeur mercredi correspondant à son plus bas de 2016 à 28,62$. Toutefois, le prix du baril rebondit depuis cette nuit après le nouveau QE « spécial pandémie » lancé par la BCE cette nuit.

La clôture mensuelle sera la plus importante. Une chute sous ce support ouvrirait la voie vers une poursuite de la chute jusqu’à son plus bas de 2002 à 17,27$ le baril.

Au contraire, si le support à 28,62$ tient et que nous apercevons des signaux haussiers sur les unités de temps plus courtes, nous pourrions envisager un rebond des cours de pétrole jusqu’à au moins 35$.

POURSUIVRE VOTRE LECTURE

DailyFX fournit des informations sur le Forex et des analyses techniques sur les tendances qui influencent les marchés de devises internationaux.