Nous utilisons différents cookies afin de vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.
Pour en savoir plus sur notre politique de gestion des cookies, cliquez ici ou suivez le lien qui se situe au bas de n’importe quelle page de notre site.

0

Notifications

Les notifications ci-dessous sont basées sur les filtres qui peuvent être ajustés via les pages du calendrier économique et des webinaires.

Webinaires à venir

Webinaires à venir

0

Événements économiques

Événements économiques

0
Guides de trading gratuits
Souscrire
Veuillez réessayer
EUR/USD
Baissier
CAC 40
Baissier
EUR/CHF
Haussier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Bitcoin
Or
Mitigé
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Pétrole WTI
Mitigé
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Plus Voir plus
Informations en Temps Réel
  • Position de la Fed : quel degré d’orgie sur les marchés financiers et dans l’immobilier sommes-nous prêts à accepter encore pour ramener 7 millions d’américains à l’emploi ? (sur 153 millions employés avant crise, hors emplois agricoles)
  • ...mais ajoute : « il est difficile de prévoir exactement quand cela passera » https://t.co/kBMc4igk9H
  • Fed / Powell -je suis relativement confiant dans l’anticipation d’une inflation transitoire (« I have a level of confidence »)
  • #Fed / #Powell -non, une inflation à 5% n’est pas acceptable -il faut être un peu patient pour voir ce qu’il se passe vraiment -nous sommes prêts à utiliser nos instruments si nécessaire -les facteurs qui pèsent sur l’emploi devraient régresser dans les mois à venir
  • Fed / Mester L'économie américaine n'est pas encore au stade où elle fait face à un risque élévé concernant la stabilité financière (traduction : Mester veut un nouveau record asap sur le SP500)
  • ...et 10 secondes plus tard Fed / Mester : - la Fed doit surveiller ses instruments de communication pour être sûr qu'ils ne contribuent pas à la volatilité de marché https://t.co/TSj6VFXmYx
  • Fed /Mester -la stabilité financière ne devrait pas être ajoutée au mandat de la Fed comme troisième objectif (effectivement, elle l'est déjà...)
  • RT @bullfrog_jerry: Fantastic Street Art 🖼 Munster, Germany 🇩🇪 https://t.co/mkdVXmwfW7
  • RT @IGFrance: 🎥 Webinaire : Revue de marché Indices🚀 Avec Thomas Pereira dans la mise en application des analyses de Cédric Damestoy sur n…
  • RT @GallantNicolas1: La #Fed va être moins accommodante, comment réagira la #bourse en Europe ? Décryptage d'Alexandre Baradez (IG) #taux #…
Brent : Le prix du baril dans une figure d’indécision de long terme

Brent : Le prix du baril dans une figure d’indécision de long terme

Valentin Aufrand, Contributeur

Points-clés de l’article sur les cours de pétrole :

  • Les prix du pétrole reculent sur fond d’incertitudes sur la demande mondiale
  • Le cours du pétrole dans une figure d’indécision depuis le début de l’année
  • Le baril Brent consolide dans un range étroit à court terme

Découvrez nos prévisions pour les prochains mois.

Les prix du pétrole reculent sur fond d’incertitudes sur la demande mondiale

Les prix des barils sont en légèrement baisses depuis le début de la semaine, en raison des inquiétudes persistantes concernant la demande mondiale de pétrole, après la faiblesse des données manufacturières en Europe et au Japon.

La première estimationde l'indice PMI composite japonais est tombée à 51,5 en septembre, après une lecture finale de 51,9 en août. L’activité de services est passée de 53,3 en août à 52,8, tandis que l’activité manufacturière est passée de 49,3 à 48,9.

En Europe, les craintes des investisseurs à l’égard de la croissance économique dans la zone euro s’intensifient après des données plus faibles que prévues. L'activité du secteur privé allemand a diminué pour la première fois depuis avril 2013 et la production manufacturière a enregistré sa plus forte contraction depuis 2009. Le secteur privé français a enregistré sa plus faible croissance en quatre mois, le secteur manufacturier a à peine augmenté et le secteur des services a enregistré sa plus faible croissance depuis mai.

La baisse des cours de pétrole a toutefois été limitées par l’incertitude quant au temps nécessaire pour que les installations saoudiennes reprennent leur pleine opérationnalité après les attaques sur ses installations.

Le cours du pétrole dans une figure d’indécision depuis le début de l’année

Sur le plan de l’analyse technique, le cours du Brent continue d’évoluer sans direction claire sur du long terme à l’image des récents croisements haussiers et baissiers des moyennes mobiles avec le prix.

Nous pouvons constater sur le graphique journalier (gauche) que le cours a clôturé à une oblique baissière lundi 16/09 après l’attaque de drones. Cette oblique baissière forme en fait un triangle symétrique dans lequel le Brent et le WTI évoluent depuis le début de l’année. Cette figure est également signe d’indécision.

Graphique journalier du cours du pétrole Brent réalisé sur la plateforme TradingView :

Brent : Le prix du baril dans une figure d’indécision de long terme

La direction de sortie du triangle symétrique devrait donner la température pour les prochaines semaines. Une sortie par le bas devrait s’accompagner d’aversion au risque, ce qui devrait peser sur les bourses mondiales, tandis qu’une sortie par le haut devrait s’accompagner par un secteur énergétique performant et donc potentiellement une hausse des indices.

En cas de sortie par le bas, le premier objectif théorique serait une baisse jusqu’à 50$ puis éventuellement le plus bas de décembre vers 45$. A l’inverse, en cas de sortie par le haut, le premier objectif théorique serait la résistance de février à 75$ puis éventuellement le plus haut de septembre 2018 à 87$.

Le baril Brent consolide dans un range étroit à court terme

A court terme, le prix du baril Brent oscille dans un range assez étroit entre environ 68$ et 60$. Un retour en bas de cette fourchette de prix est à privilégier compte tenu des incertitudes sur la croissance mondiale.

La troisième estimation du PIB américain du 2nd trimestre sera publié jeudi. Cette donnée sera la plus importante de la semaine et devrait générer de la volatilité si elle diffère des attentes du consensus actuellement à 2%.

POURSUIVRE VOTRE LECTURE

DailyFX fournit des informations sur le Forex et des analyses techniques sur les tendances qui influencent les marchés de devises internationaux.