Ne manquez aucun article de Valentin Aufrand

Inscrivez-vous pour recevoir des informations sur les prochaines publications
Veuillez indiquer un prénom valide
Veuillez compléter ce champ.
Veuillez indiquer un nom valide
Veuillez compléter ce champ.
Veuillez indiquer une adresse email valide
Veuillez compléter ce champ.
Veuillez sélectionner un pays

Je souhaite recevoir par e-mail des informations de la part de Daily FX et IG sur les opportunités de trading et leurs produits et services.

Veuillez compléter ce champ.

Nos prévisions seront bientôt disponibles dans votre boîte mail

En plus de lire nos analyses, nous vous proposons d'aller encore plus loin en les testant. Nos prévisions vous donnent en effet accès à un compte démo gratuit auprès de notre fournisseur IG, pour vous permettre de tester et de vous entraîner au trading sans risque.

Votre démo est créditée de 30 000€ de fonds virtuels que vous pouvez utiliser pour trader sur plus de 7500 valeurs.

Vous recevrez vos identifiants par email sous peu.

En savoir plus sur votre démo

Vous êtes inscrits aux articles de Valentin Aufrand

Vous pouvez gérer vos inscriptions en cliquant sur le lien qui se trouve au bas de chaque email que vous recevez

Une erreur s'est produite lors de l'envoi de votre formulaire.
Veuillez réessayer.

Points-clés de l’article :

  • L’OPEP augmente sa production, les Etats-Unis réduisent leur dépendance.
  • Les incertitudes sur l’offre persistent en raison de la reprise des sanctions contre l’Iran.
  • Les cours de pétrole Brent et WTI sont sous résistances à 80$ et 70$ respectivement

Graphique journalier du pétrole WTI réalisé sur la plateforme ProRealTime :

Cours de pétrole sous résistance à 70$

L’OPEP augmente sa production, les Etats-Unis réduisent leur dépendance

Alors portés depuis plus d’un an par les craintes d’une réduction de l’offre mondiale, les cours de pétrole présentent dorénavant des risques baissiers avec l’augmentation de la production de pétrole de l’OPEP et des États-Unis.

En effet, le premier producteur du cartel pétrolier, l’Arabie Saoudite, augmente sa production depuis que l’organisation a abandonné ses limites. Son allié, la Russie, continue également d’augmenter son offre.

Evolution de la production de pétrole des Etats-Unis depuis les années 2000

Les États-Unis, qui ont déclassé l’Arabie Saoudite au rang de troisième producteur mondial, augmentent également sa production (+17,6% sur une année), réduisant ainsi sa dépendance envers ses partenaires. Ses importations nettes de pétrole brut (moyenne de 5 millions de barils par jour sur 4 semaines glissantes), sont par ailleurs en baisse constante depuis 2008.

Evolution des importations nettes de pétrole par les Etats-Unis depuis 2002.

Nous avons donc d’un côté une offre internationale qui recommence à augmenter depuis la fin du gel de la production de l’OPEP et de ses alliés et d’un autre côté une demande américaine qui se réduit grâce à l’augmentation de sa production.

Les incertitudes sur l’offre persistent en raison de la reprise des sanctions contre l’Iran

Alors que les cours de pétrole étaient orientés à la baisse en début août, ils ont rebondi vers la quinzaine à la suite d’un rapport indiquant une réduction des achats de pétrole iranien en amont de la reprise des sanctions américaines le 4 novembre.

L’absence de chiffre exact sur la baisse des exportations iraniennes est le facteur qui justifie l’actuel niveau de prix des cours de pétrole. Les estimations ne sont pas suffisamment précises pour que les investisseurs aient des perspectives claires sur l’état du marché du pétrole à moyen et long terme. Les différents consensus varient entre une réduction des exportations iraniennes de 300,000 à 1 million de barils par jour… ce qui n’est pas une quantité négligeable, même à l’échelle internationale.

La tendance à moyen et long terme des cours devraient donc dépendre de l’évolution des estimations des investisseurs concernant la réduction des exportations iraniennes.

En 2011, lorsque les nations unies avaient mis en place des sanctions contre l’Iran, les exportations iraniennes avaient chuté de 46% entre 2011 et 2014 (-1,2 Mbj).

Les cours de pétrole Brent et WTI sont sous résistances à 80$ et 70$ respectivement

Graphique journalier du pétrole Brent réalisé sur la plateforme ProRealTime :

Stratégie baissière sur le pétrole Brent sous 80$ le baril

Toutefois, l’analyse technique montre des niveaux de résistances importantes sur les cours de pétrole WTI et Brent.

Depuis la fin du printemps, les cours de ces deux barils n’ont pas inscrit des nouveaux plus hauts de 52 semaines. Le Brent est sous pression sous 80$ et le WTI sous 70$ depuis la mi-juillet.

Tant que ces deux résistances ne sont pas dépassées, le ratio rendement-risque semble davantage en faveur d’une baisse des cours. Surtout que les graphiques hebdomadaires montrent des divergences baissières entre les momentum et les prix.

De ce fait, il pourrait être attractif de vendre le Brent à 80$ pour viser la moyenne mobile à 200 jours sur lequel il a rebondi cet été (actuellement à 71,50$). Le WTI peut quant à lui se vendre sous 70$ avec un objectif à la MM200 jours également (actuellement à 65,67$).

Des nouveaux sommets annuels invalideraient les stratégies vendeuses.

Découvrez notre analyse de moyen terme des cours de pétrole dans notre guide prévisionnel.

POURUIVRE VOTRE LECTURE

>> Pétrole WTI vs Brent : Quelles sont les différences ?

>> Quatre indicateurs techniques très efficaces que tout trader devrait connaître