Nous utilisons différents cookies afin de vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.
Pour en savoir plus sur notre politique de gestion des cookies, cliquez ici ou suivez le lien qui se situe au bas de n’importe quelle page de notre site.

0

Notifications

Les notifications ci-dessous sont basées sur les filtres qui peuvent être ajustés via les pages du calendrier économique et des webinaires.

Webinaires à venir

Webinaires à venir

0

Événements économiques

Événements économiques

0
Guides de trading gratuits
Souscrire
Veuillez réessayer
EUR/USD
Baissier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
CAC 40
Baissier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
EUR/CHF
Mitigé
Bitcoin
Baissier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Or
Mitigé
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Pétrole WTI
Baissier
Plus Voir plus
Le pétrole fluctue face aux sanctions contre l'Iran

Le pétrole fluctue face aux sanctions contre l'Iran

2017-02-06 10:30:00
Ilya Spivak, Head Strategist, APAC
Share:

Points de discussion :

  • Mouvement de balancier du prix du pétrole brut face aux sanctions contre l'Iran, production en augmentation avec des variations
  • Le prix de l'or augmente alors que les données américaines sur l'emploi calment les spéculations de la Fed sur l'augmentation du taux
  • Le calendrier léger des données place assurément Washington DC sous les feux de la rampe

Le prix du pétrole brut était engagé dans une folle épopée lors de la séance de vendredi. Le WTI de référence a grimpé en flèche après que les États-Unis ont imposé une série de sanctions à l'encontre de l'Iran, en contestation des essais de missile balistique de ce dernier pays. Le mouvement n'a cependant pas pu se poursuivre et les prix ont rapidement reculé avant que le rapport hebdomadaire de Baker Hughes sur le nombre de plateformes ne soit publié.

La prudence des investisseurs était peut-être justifiée : les chiffres indiquaient que le nombre de sites actifs d'extraction du pétrole atteignait son plus haut niveau depuis octobre 2015. Ceci semble mettre en évidence l'incapacité du programme de réduction de la production coordonné par l'OPEP, un catalyseur majeur des hausses récentes de prix, à rester un facteur de soutien alors que l'approvisionnement oscillant par l'Amérique du nord arrive sur le marché.

Le chemin à parcourir ne semble pas moins périlleux. Un calendrier économique mince ne laisse que le flux d'informations émanant de Washington, DC comme principale attraction. Ceci est préoccupant pour les traders compte tenu du rythme effréné auquel l'administration Trump fraîchement nommée apporte ses surprises politiques même si les détails de son ambitieux plan économique restent flous. Une plus grande rupture avec un Iran provocateur peut s'avérer n'être qu'une parmi de nombreuses raisons de volatilité imprévisible.

Entre-temps, le prix de l'or a reflété un rapport américain sur l'emploi qui servait apparemment d'illustration parfaite à l'argument de Janet Yellen en faveur de la prudence à adopter en augmentant les taux d'intérêt trop rapidement. Le taux d'emploi a augmenté plus que prévu et le taux de chômage a affiché une augmentation apparemment bénigne étant donné que la participation a augmenté alors que le rythme de l'inflation des salaires s'est ralenti. Lorsque le président de la Fed parle de plus de relâchement dans le marché du travail, ceci y ressemble bien.

Les marchés ont réagi en conséquence, aplanissant la voie de l'augmentation du taux de 2017 impliquée dans les fonds fédéraux. Il n'est donc pas surprenant que le dollar ait chuté en même temps que les rendements des obligations du Trésor tandis que l'or franchissait des caps plus élevés en même temps que le prix des actions. Ici aussi cependant, la marche à suivre semble dépendre de la prochaine manchette qui sortira de la Maison-Blanche. Après tout, la Fed semble aussi consciente que jamais que son prochain mouvement peut y être indirectement décidé.

Comment se présentent les prévisions de DailyFX concernant le prix de l'or et du pétrole brut jusqu'ici au premier trimestre ? À lire ici!

ANALYSE TECHNIQUE DE L'ORLe prix de l'or dépasse de peu le sommet de janvier, suggérant plus de gains à venir. Une clôture jour au-dessus de l'expansion de Fibonacci à 50 % à 1229.40 ouvre la voie à un test du niveau à 61,8 % à 1240.88. Parallèlement, un retour en arrière en dessous du Fibonacci à 38,2 % à 1217.91 met à nouveau à découvert l'expansion à 23,6 % à 1203.71.

Le pétrole fluctue face aux sanctions contre l'Iran

ANALYSE TECHNIQUE DU PÉTROLE BRUTLe prix du pétrole brut continue à s'afficher clairement dans une fourchette familière. Une clôture jour en dessous de la résistance à 53.86 ouvre la voie à un test de la zone 55.21 - 65 (point haut du 3 janvier, expansion de Fibonacci à 38,2 %). Parallèlement, un revirement en dessous du support à 52.44 cible une ligne de tendance ascendante qui sert à couvrir les pertes depuis début décembre, maintenant à 51.57.

Le pétrole fluctue face aux sanctions contre l'Iran

DailyFX fournit des informations sur le Forex et des analyses techniques sur les tendances qui influencent les marchés de devises internationaux.