Ne manquez aucun article de Ilya Spivak

S'inscrire pour recevoir des informations quotidiennes sur les publications
Veuillez indiquer un prénom valide
Veuillez compléter ce champ.
Veuillez indiquer un nom valide
Veuillez compléter ce champ.
Veuillez indiquer une adresse email valide
Veuillez compléter ce champ.
Veuillez sélectionner un pays

Je souhaite recevoir par e-mail des informations de la part de DailyFX et IG sur les opportunités de trading et leurs produits et services.

Veuillez compléter ce champ.

Nos prévisions seront bientôt disponibles dans votre boîte mail

En plus de lire nos analyses, nous vous proposons d'aller encore plus loin en les testant. Nos prévisions vous donnent en effet accès à un compte démo gratuit auprès de notre fournisseur IG, pour vous permettre de tester et de vous entraîner au trading sans risque.

Votre démo est créditée de 30 000€ de fonds virtuels que vous pouvez utiliser pour trader sur plus de 7500 valeurs.

Vous recevrez vos identifiants par email sous peu.

En savoir plus sur votre démo

Vous êtes inscrits aux articles de Ilya Spivak

Vous pouvez gérer vos inscriptions en cliquant sur le lien qui se trouve au bas de chaque email que vous recevez

Une erreur s'est produite lors de l'envoi de votre formulaire.
Veuillez réessayer.

Points de discussion :

  • Le prix du pétrole brut marque le pas, tout à fait indifférent à la surprise des inventaires de l'EIA
  • Le prix de l'or part à la baisse alors que les rendements des bons du Trésor américain effectuent à nouveau une poussée vers le haut
  • Les marchés restent totalement consommés par le jeu de devinettes résultant de l'observation de Trump

Le prix du pétrole brut continue de marquer le pas dans un territoire familier. Une taille plus importante que prévu de l'inventaire communiqué par l'EIA a un peu exercé une pression de vente, mais n'a pas réussi à pousser les prix en dehors des fourchettes récentes. Les données ont montré que les réserves ont présenté un ajout de 2,84 millions de barils la semaine dernière, beaucoup plus que le gain de 1,47 millions de barils prévus par les économistes.

Le prix de l'or a baissé alors que les rendements des obligations du Trésor américain atteignaient un niveau plus élevé dans un contexte largement à risques, affaiblissant la demande pour des actifs non productifs d'intérêt. Le passage à l'achat est cependant à peine assuré alors que les investisseurs qui observent Trump luttent pour déterminer une description de la base de référence de l'impact probable des changements à venir de politique fiscale.

Cela étant dit, les marchés regarderont probablement au-delà de quelques données superficielles de second rang sur l'économie américaine alors que les traders continuent de garder un regard attentif sur tout ce qui vient de la Maison-Blanche. La volatilité Kneejerk peut être déclenchée par une annonce officielle et aussi par un tweet égaré.

Comment se comporteront les prix de l'or et du pétrole brut au cours du reste du premier trimestre ? Consultez nos prévisions ici !

ANALYSE TECHNIQUE DE L'ORLe prix de l'or amorce la baisse comme prévu après la mise en place d'une figure de chandelier de la couverture nuageuse sombre baissière associée à l'écart négatif du RSI. Une clôture jour en dessous de 1199.80 met initialement à découvert l'expansion de Fibonacci à 14,6 % à 1183.28. Alternativement, une retournement au-dessus du retracement de Fibonacci à 38,2 % à 1219.20 vise la zone 1248.98 - 50.65 (niveau à 50 %, point bas du 24 juin).

Le pétrole marque le pas : tous les regards sont tournés vers la Maison-Blanche

ANALYSE TECHNIQUE DU PÉTROLE BRUTLe prix du pétrole brut lutte pour donner suite à la formation d'une figure de graphique épaule-tête-épaule(H&S) baissière mais il est possible que la configuration s'arrange encore. Une clôture jour en dessous de 52.44 ouvre la voie à une contestation de la zone 50.25 - 69 (retracement de Fibonacci à 38,2 %, point bas du 10 janvier), avec une cassure confirmée sur une base de clôture jour confirmant la structure épaule-tête-épaule. Alternativement, une poussée au-dessus de l'expansion de Fibonacci à 23,6 % à 53.75 vise la zone 55.21 - 65 (point haut du 3 janvier, expansion à 38,2 %).

Le pétrole marque le pas : tous les regards sont tournés vers la Maison-Blanche