Nous utilisons différents cookies afin de vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.
Pour en savoir plus sur notre politique de gestion des cookies, cliquez ici ou suivez le lien qui se situe au bas de n’importe quelle page de notre site.

0

Notifications

Les notifications ci-dessous sont basées sur les filtres qui peuvent être ajustés via les pages du calendrier économique et des webinaires.

Webinaires à venir

Webinaires à venir

0

Événements économiques

Événements économiques

0
Guides de trading offerts
S'inscrire à la newsletter
Veuillez réessayer
EUR/USD
Haussier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
CAC 40
Mitigé
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
EUR/CHF
Mitigé
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Or
Baissier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Plus Voir plus
SP500 : Le potentiel baissier n’est pas encore épuisé

SP500 : Le potentiel baissier n’est pas encore épuisé

Cedric Damestoy, Analyste Marché

Points clés de l’article :

  • Les taux se détendent dans le sillage des indicateurs économiques qui se dégradent
  • Un pessimisme extrême qui nous rapproche d’un creux de marché
  • Le SP500 pourrait poursuivre sa glissade vers 3500 points

Les taux se détendent dans le sillage des indicateurs économiques qui se dégradent

Les contrats à terme de septembre sur le S&P 500 sont en hausse ce matin. Une baisse des rendements des T-notes aujourd'hui soutient les gains des indices boursiers américains. Le rendement des obligations à 10 ans est tombé à son plus bas niveau depuis une semaine et demie, à 3,08 %. De plus, la baisse des prévisions d'inflation est favorable aux actions après que le point mort d'inflation à 10 ans a atteint son plus bas niveau depuis quatre mois, à 2,470 %.

Cependant, les préoccupations économiques limitent les gains des actions après que le président de la Fed, M. Powell, a déclaré mercredi que la tâche d'organiser un atterrissage économique en douceur est "très difficile". Les indices boursiers sont aussi retombés de leurs meilleurs niveaux ce matin après que les inscriptions hebdomadaires au chômage aient diminué moins que prévu et que le déficit des comptes courants du premier trimestre ait atteint un record.

Les demandes initiales de chômage hebdomadaires aux États-Unis ont diminué de 2 000 à 229 000, montrant un marché du travail légèrement plus faible que les attentes de 226 000.

Le déficit de la balance courante des États-Unis au premier trimestre a atteint un niveau record de -291,4 milliards de dollars, ce qui est supérieur aux prévisions de -275,0 milliards de dollars.

Par ailleurs les PMI aux Etats Unis sont ressortis en baisseavec un indice manufacturier à 52,4 contre 56 attendu et celui des services à 51,6contre 53,5 attendus.

H2 Un pessimisme extrême qui nous rapproche d’un creux de marché

Le sentiment de marché s’est encore détérioré avec un niveau de pessimisme qui atteint maintenant près de 6 investisseurs sur 10. Ce taux extrême est d’un point de vue contrariant un signal qu’un creux de court terme se rapproche mais si la pression vendeuse peut encore s’exercer quelques jours.

SP500 : Le potentiel baissier n’est pas encore épuisé

Le SP500 pourrait poursuivre sa glissade vers 3500 points

Le SP500 est toujours englué dans une tendance baissière sous les moyennes mobiles à 13 et 34 périodes même si l’indice a engagé un timide rebond qui reste limité sous la moyenne mobile à 13 périodes et sans parvenir à clôturer au-dessus des 3800 points.

Les cours pourraient retracer le ratio Fibonacci de 50% de la hausse de 2020/2021 au-dessus de 3500 points avant d’effectuer un véritable rebond.

Un retour au-dessus des 3820 points pourrait signifier que le creux de court terme est déjà en place et voir le SP500 effectuer une reprise haussière en direction des 4000 points.

Evolution de l’indice SP500 en données quotidiennes :

SP500 : Le potentiel baissier n’est pas encore épuisé

Twitter @CDamestoy

POURSUIVRE VOTRE LECTURE

DailyFX fournit des informations sur le Forex et des analyses techniques sur les tendances qui influencent les marchés de devises internationaux.