Nous utilisons différents cookies afin de vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.
Pour en savoir plus sur notre politique de gestion des cookies, cliquez ici ou suivez le lien qui se situe au bas de n’importe quelle page de notre site.

0

Notifications

Les notifications ci-dessous sont basées sur les filtres qui peuvent être ajustés via les pages du calendrier économique et des webinaires.

Webinaires à venir

Webinaires à venir

0

Événements économiques

Événements économiques

0
Guides de trading offerts
S'inscrire à la newsletter
Veuillez réessayer
EUR/USD
Haussier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
CAC 40
Haussier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
EUR/CHF
Baissier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Or
Baissier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Plus Voir plus
DAX : Une semaine encore très négative !

DAX : Une semaine encore très négative !

Cedric Damestoy, Analyste Marché

Points clés de l’article :

  • Les craintes de récession dans un contexte inflationniste se précisent
  • Un niveau de pessimisme extrême qui pourrait signifier qu’un point bas est proche
  • Un possible retour sur les points bas annuels

Les craintes de récession dans un contexte inflationniste se précisent

Les principales bourses européennes ont regagné un peu de terrain ce matin, mais elles se situent proche de points bas de plusieurs semaines et sont en passe de perdre près de 4 % sur la semaine, soit la pire perte hebdomadaire depuis le début de l'invasion russe en Ukraine. Les investisseurs craignent toujours que la hausse des taux d'intérêt ne pèse lourdement sur les économies et les bénéfices des entreprises.

Les actions ont fortement baissé jeudi, le S&P 500 et le Dow Jones Industrials tombant à leur plus bas niveau depuis un an et demi et le Nasdaq 100 à son plus bas niveau depuis 19 mois. Les craintes de récession ont assailli les marchés boursiers américains et européens qui craignent que les banques centrales mondiales ne doivent continuer à relever les taux d'intérêt pour contenir l'inflation. En outre, les indices boursiers ont reculé à la suite des données économiques américaines plus faibles que prévu publiées jeudi.

Les inquiétudes renouvelées quant à l'impact du resserrement monétaire sur la production économique et la valorisation des actifs ont provoqué un effondrement des actions américaines et européennes jeudi. Par ailleurs, les rendements des obligations d'État européennes ont grimpé en flèche après que la banque centrale suisse a, contre toute attente, relevé son taux directeur de 50 points de base pour le porter à -0,25 %, sa première hausse depuis 2007, et après que la Banque d'Angleterre (BOE) a relevé son taux de référence de 25 points de base pour la cinquième réunion consécutive. Le rendement du bund allemand à 10 ans a atteint jeudi un nouveau sommet en huit ans à 1,928 %, et le rendement du gilt britannique à 10 ans a atteint un sommet en sept ans et demi à 2,742 %.

L'enquête de juin de la Fed de Philadelphie sur les perspectives d'activité aux États-Unis a chuté de manière inattendue de -5,9 à -3,3, son plus bas niveau en deux ans, ce qui est inférieur aux attentes d'une augmentation à 5,0.

Les mises en chantier de logements aux États-Unis en mai ont chuté de 14,4 % mensuellement pour atteindre leur plus bas niveau en 13 mois à 1,549 million, ce qui est inférieur aux attentes de 1,693 million. Les permis de construire de mai aux États-Unis, une approximation de la construction future, ont chuté de 7,0 % mensuellement pour atteindre un creux de 8 mois de 1,695 million, plus faible que les attentes de 1,778 million.

Un niveau de pessimisme extrême qui pourrait signifier qu’un point bas est proche

La dernière enquête sur le sentiment des investisseurs individuels montre un taux de pessimisme et un niveau d’optimisme à des extrêmes rarement vus. D’un point de vue contrariant, comme cet indicateur doit être analysé, un creux de marché pourrait être proche même si en termes de timing ces indicateurs ne sont pas très précis. On pourrait donc toucher un point bas au moins à court terme d’ici 1 mois.

DAX : Une semaine encore très négative !

Un possible retour sur les points bas annuels

L’indice allemand a ouvert deux gaps baissiers depuis son point haut à 14 709 points. Les moyennes mobiles à 13 et 34 périodes se sont retournées et croisées à la baisse indiquant une tendance de court terme négative. L’indice pourrait donc revenir sur son point bas de mars dans les prochains jours.

Un retour au-dessus du point haut du long chandelier de la séance d’hier serait un signal positif mais on pourrait adopter une lecture positive seulement sur le comblement du haut du dernier trou de cotations à 14 121.

Evolution de l’indice DAX en données quotidiennes :

DAX : Une semaine encore très négative !

Twitter @CDamestoy

POURSUIVRE VOTRE LECTURE

DailyFX fournit des informations sur le Forex et des analyses techniques sur les tendances qui influencent les marchés de devises internationaux.