Nous utilisons différents cookies afin de vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.
Pour en savoir plus sur notre politique de gestion des cookies, cliquez ici ou suivez le lien qui se situe au bas de n’importe quelle page de notre site.

0

Notifications

Les notifications ci-dessous sont basées sur les filtres qui peuvent être ajustés via les pages du calendrier économique et des webinaires.

Webinaires à venir

Webinaires à venir

0

Événements économiques

Événements économiques

0
Guides de trading offerts
S'inscrire à la newsletter
Veuillez réessayer
EUR/USD
Haussier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
CAC 40
Mitigé
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
EUR/CHF
Mitigé
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Or
Baissier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Pétrole WTI
Mitigé
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Plus Voir plus
SP500 : Le rebond commence à se dégonfler

SP500 : Le rebond commence à se dégonfler

Cedric Damestoy, Analyste Marché

Points clés de l’article :

  • Des propos de Powell mal accueilli par le marché
  • SP500 : Le rebond reste fragile sous 4138 points.

Des propos de Powell mal accueilli par le marché

Les principaux indices de Wall Street ouvrent en baisse aujourd’hui, après une forte hausse des grandes capitalisations de croissance lors de la séance précédente, qui s'est essoufflée en raison des craintes d'un resserrement agressif de la politique monétaire et d'un ralentissement de la croissance économique.

Les sociétés de croissance et de haute technologie sensibles aux taux d'intérêt, telles que Microsoft, Apple, le propriétaire de Google-Alphabet , Meta Platforms, Tesla et Amazon.com, ont chuté de 0,6 % à 2,3 % dans les échanges de pré-marché.

Le S&P 500 et le Nasdaq ont clôturé en hausse de plus de 2 % au cours de la séance précédente, après que de solides ventes au détail en avril ont atténué les inquiétudes liées au ralentissement de la croissance économique. De plus la Chine devrait lever le confinement à Shangaï le 1er juin, une bonne nouvelle pour la croissance mondiale.

La reprise de mardi a fait suite à des semaines de ventes sur le marché boursier américain. La semaine dernière, le S&P 500 a failli confirmer un marché baissier depuis sa clôture record du 3 janvier.

Le rendement du Trésor américain de référence à 10 ans a atteint 3 %, son plus haut niveau depuis une semaine, ce qui relance la baisse sur les marchés aujourd’hui.

Le président de la Réserve fédérale, Jérôme Powell, a déclaré hier au Wall Street Journal que la banque centrale américaine continuerait à "pousser" les hausses de taux jusqu'à ce qu'elle voie l'inflation diminuer d'une "manière claire et convaincante", n'hésitant pas à agir plus agressivement si cela ne se produit pas.

Les opérateurs tablent sur une hausse de 50 points de base des taux d'intérêt de la Fed en juin et juillet.

Les marchés n'aiment pas l'incertitude et, à ce stade, on ne sait pas jusqu'où la Fed devra aller pour juguler l'inflation. Jusqu'à ce que nous ayons de la clarté, les marchés vont continuer à être volatils.

SP500 : Le rebond reste fragile sous 4138 points

Le SP500 a retracé 38,2% de la vague de hausse qui avait débuté en Mars 2020 et qui s’est achevée début janvier 2022. La longue mèche au contact de ce ratio Fibonacci laissait entrevoir un rebond qui s’est produit mais qui ne parvient pas à dépasser la droite de polarité à 4138 points. Le franchissement de ce seuil permettrait d’envisager une progression plus conséquente vers la droite de résistance à 4306 points.

Cependant, tant que les cours évoluent sous la première résistance à 4138 points, la tendance reste baissière et le risque de voir l’indice large américain replonger est réel. Un nouveau test des plus bas de la semaine dernière à 3923 points serait alors en ligne de mire mais le véritable objectif pourrait être la droite de polarité à 3600 points.

Evolution de l’indice SP500 en données quotidiennes :

SP500 : Le rebond commence à se dégonfler

Twitter @CDamestoy

POURSUIVRE VOTRE LECTURE

DailyFX fournit des informations sur le Forex et des analyses techniques sur les tendances qui influencent les marchés de devises internationaux.