Nous utilisons différents cookies afin de vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.
Pour en savoir plus sur notre politique de gestion des cookies, cliquez ici ou suivez le lien qui se situe au bas de n’importe quelle page de notre site.

0

Notifications

Les notifications ci-dessous sont basées sur les filtres qui peuvent être ajustés via les pages du calendrier économique et des webinaires.

Webinaires à venir

Webinaires à venir

0

Événements économiques

Événements économiques

0
Guides de trading offerts
S'inscrire à la newsletter
Veuillez réessayer
EUR/USD
Mitigé
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
CAC 40
Mitigé
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Pétrole WTI
Mitigé
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Plus Voir plus
CAC 40 : l’indice parisien tombe à un plus bas de deux mois à 6150 points

CAC 40 : l’indice parisien tombe à un plus bas de deux mois à 6150 points

Valentin Aufrand, Contributeur

Points-clés de l’article sur le CAC 40 :

  • Le CAC 40 tombe à un plus bas de deux fois sur fond de durcissement des restrictions en Chine
  • Le CAC 40 revient tester une zone de prix importante à 6150-6100 points

Le CAC 40 tombe à un plus bas de deux fois sur fond de durcissement des restrictions en Chine

Le CAC 40 perd plus de 1% ce lundi matin, revenant à un plus bas de deux mois à 6150 points sur fond de craintes d'un ralentissement de l'économie mondiale en raison du durcissement des restrictions sanitaires en Chine. Shanghai a ordonné aux habitants de rentrer chez eux et a interdit les livraisons de nourriture pour la semaine prochaine, suite aux ordres du président Xi Jinping de redoubler d'efforts pour éliminer le COVID-19, quels que soient les coûts économiques et sociaux.

Les valeurs cycliques sont les plus touchées, ArcelorMittal perdant 3,3 %, Schneider Electric 1,5 % et Renault 1,7 %. Les investisseurs revoient à la baisse leurs perspectives de croissance mondiale en raison du fort ralentissement de l'économie chinoise à en juger par les indices PMI Caixin et la croissance des exportations, tombés à leur plus bas niveau depuis le début de la pandémie.

Le CAC 40 et les autres actifs risqués sont également pénalisés par le resserrement monétaire des banques centrales. La hausse des taux directeurs augmente les coûts de financement des agents économiques et exerce une pression sur les niveaux de valorisation des actifs.

Le principal catalyseur pour le marché boursier restera à court terme l'évolution des restrictions sanitaires en Chine. Plus les autorités chinoises confineront les grandes régions économiques, plus l'économie mondiale risque de souffrir, la Chine contribuant à environ un tiers de la croissance mondiale.

Sur le front économique, aucune publication majeure n'est attendue cette semaine, mais de nombreux discours publics de banquiers centraux sont à l`agenda. La plupart d'entre eux devraient appeler à un resserrement plus rapide des politiques monétaires pour lutter contre l'inflation, ce qui devrait maintenir une certaine pression sur les marchés.

Le CAC 40 revient tester une zone de prix importante à 6150-6100 points

Graphique journalier du cours du CAC 40 réalisé sur TradingView :

CAC 40 : l’indice parisien tombe à un plus bas de deux mois à 6150 points

Sur le plan de l’analyse technique, les perspectives du CAC 40 sont techniquement baissières depuis qu’il a formé sa figure de retournement en tête et épaules en début d’année en enfonçant le support à 6750 points.

L’indice parisien revient à un plus bas de deux mois sur une zone de prix importante à 6150-6100 points qui correspond aux sommets de 2020 et 2007. La pression vendeuse pourrait éventuellement se calmer à cette zone de prix. Si le CAC 40 poursuit son repli sous ce seuil, un retour au creux de mars à environ 5750 points serait à prévoir.

Les perspectives commenceraient à s’améliorer en cas de rebond au-dessus de l’oblique baissière qui passe par les sommets de janvier, février et avril.

Poursuivre votre lecture

DailyFX fournit des informations sur le Forex et des analyses techniques sur les tendances qui influencent les marchés de devises internationaux.