Nous utilisons différents cookies afin de vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.
Pour en savoir plus sur notre politique de gestion des cookies, cliquez ici ou suivez le lien qui se situe au bas de n’importe quelle page de notre site.

0

Notifications

Les notifications ci-dessous sont basées sur les filtres qui peuvent être ajustés via les pages du calendrier économique et des webinaires.

Webinaires à venir

Webinaires à venir

0

Événements économiques

Événements économiques

0
Guides de trading offerts
S'inscrire à la newsletter
Veuillez réessayer
EUR/USD
Mitigé
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
CAC 40
Baissier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Pétrole WTI
Haussier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Plus Voir plus
S&P 500 : quels secteurs privilégier en période de stagflation ?

S&P 500 : quels secteurs privilégier en période de stagflation ?

Valentin Aufrand, Contributeur

Points-clés de l’article sur le S&P 500 :

  • L’environnement de stagflation devrait perdurer ces prochains mois
  • Les valeurs défensives pourraient continuer à surperformer et les valeurs cycliques à sous-performer
  • Le S&P 500 tente de rebondir depuis un support clé à 4100 points

L’environnement de stagflation devrait perdurer ces prochains mois

Le ralentissement économique se concrétise de plus en plus après les premières publications de croissance du premier trimestre. Les États-Unis ont publié une croissance négative de 1,4 % (sur un rythme annualisé) au premier trimestre, tandis que la zone euro a enregistré une croissance de 0,2 %, en baisse par rapport au précédent trimestre.

Les économies développées ont été exacerbées par la flambée de l'inflation, qui persiste depuis plusieurs trimestres et a récemment été soutenue par la guerre en Ukraine. Toutefois, le ralentissement économique avait déjà commencé bien plus tôt, dès le deuxième trimestre de l'année dernière aux États-Unis et le troisième trimestre en Europe.

Avec la guerre en Ukraine toujours en cours et des négociations au point mort, et le renforcement des restrictions sanitaires dans certains grands centres économiques en Chine, le ralentissement économique devrait se poursuivre au cours des prochains trimestres. Ce ralentissement économique et l'inflation élevée créent un environnement stagflationniste qui rend les marchés beaucoup plus nerveux, car les banques centrales doivent augmenter les taux pour ralentir l'inflation tout en risquant de plonger les économies dans la récession.

Les valeurs défensives pourraient continuer à surperformer et les valeurs cycliques à sous-performer

Cependant, les actions réagissent différemment à cet environnement. Bien qu'elles soient toutes sous pression en raison du resserrement très rapide de la politique monétaire, les sociétés cycliques les plus chères et ayant le moins de pouvoir de fixation des prix sont clairement les plus fragiles.

Historiquement, les périodes de stagflation - que l'on peut identifier lorsque le PMI manufacturier baisse alors que l'IPC de base s'accélère - sont naturellement plus favorables aux secteurs défensifs de l'immobilier, de la santé et des services publics, car quelle que soit la santé de l'économie et le niveau d'inflation, les agents privés sacrifieront en dernier ressort leurs ménages et leur santé. À l'inverse, les secteurs les plus dépendants de la santé de l'économie, comme les industriels cycliques, les financiers et les consommateurs cycliques, sont les plus sous-pressés.

Performance sectorielle S&P 500 stagflation

Source tableau : @MrBlonde_macro (Twitter)

Dans l'environnement actuel et compte tenu des perspectives, il semble donc préférable de surpondérer les secteurs défensifs au détriment des secteurs cycliques jusqu'à ce que les perspectives économiques s'améliorent.

Le S&P 500 tente de rebondir depuis un support clé à 4100 points

Graphique journalier du cours du S&P 500 réalisé sur TradingView :

S&P 500 : quels secteurs privilégier en période de stagflation ?

Sur le plan de l’analyse technique, le S&P 500 tente de rebondir depuis jeudi après être tombé jusqu’à son plus bas de l’année à environ 4100 points. Le ratio rendement/risque est en faveur des acheteurs au-dessus de ce seuil, mais le marché pourrait tergiverser plutôt que rebondir en attendant la réunion de la Fed mercredi prochain.

La réunion de la Fed la semaine prochaine sera probablement décisive pour le S&P 500 sur le court terme. Un repli sous le plus bas de l’année ouvrirait la voie à une accélération de la baisse jusqu’au creux de mars 2021 à environ 3700 points, ce qui est possible en cas de rhétorique plus hawkish que prévu de la Fed la semaine prochaine.

Sinon, le S&P 500 pourrait plutôt entreprendre la voie du nord et revenir vers ses récents plus hauts à environ 4700 points.

Les traders de moyen et long terme les plus défensifs pourront se reposer sur la simple moyenne mobile à 200 jours. En dessous de cette moyenne mobile, il est préférable de sous pondérer son exposition au marché boursier.

Poursuivre votre lecture

DailyFX fournit des informations sur le Forex et des analyses techniques sur les tendances qui influencent les marchés de devises internationaux.