Nous utilisons différents cookies afin de vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.
Pour en savoir plus sur notre politique de gestion des cookies, cliquez ici ou suivez le lien qui se situe au bas de n’importe quelle page de notre site.

0

Notifications

Les notifications ci-dessous sont basées sur les filtres qui peuvent être ajustés via les pages du calendrier économique et des webinaires.

Webinaires à venir

Webinaires à venir

0

Événements économiques

Événements économiques

0
Guides de trading offerts
S'inscrire à la newsletter
Veuillez réessayer
EUR/USD
Haussier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
CAC 40
Baissier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Pétrole WTI
Haussier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Plus Voir plus
CAC 40 : la bourse de Paris tombe à un plus bas de près d’un mois en attendant la BCE

CAC 40 : la bourse de Paris tombe à un plus bas de près d’un mois en attendant la BCE

Valentin Aufrand, Contributeur

Points-clés de l’article sur le CAC 40 :

  • La situation sanitaire chinoise vient s’ajouter à la liste des incertitudes
  • La BCE devrait durcir son ton au vu de l’inflation plus persistante que prévu
  • Le CAC 40 pourrait retracer son rallye de mars à court terme

La situation sanitaire chinoise vient s’ajouter à la liste des incertitudes

Le CAC 40 est tombé ce mardi à un plus bas de près d'un mois, près du seuil des 6400 points. La pression vendeuse s'accentue sur fond d'inquiétudes quant à l'impact économique de la politique de "zéro contamination" de Pékin. Les autorités chinoises commencent à assouplir le confinement imposé depuis deux semaines à Shanghai, la première zone économique du pays, mais les inquiétudes restent vives alors que le nombre d'infections a atteint un niveau record de plus de 26 000 cas hier.

Les opérateurs craignent de nouvelles restrictions qui pourraient affecter davantage l'économie chinoise, mais également la chaîne d'approvisionnement mondiale. Le trafic maritime est déjà affecté, avec trois fois plus de porte-conteneurs attendant d'être chargés ou déchargés dans les ports chinois que d'habitude.

Les opérateurs continueront à suivre de près la situation sanitaire en Chine, mais l'attention commencera également à se tourner vers les résultats des entreprises du premier trimestre. Les banques commerciales américaines ouvriront la voie cette semaine, tandis que les géants technologiques sont attendus au cours des deux prochaines semaines. Les entreprises des secteurs industriels cycliques seront particulièrement surveillées dans le contexte actuel de ralentissement économique et de craintes de récession suite à l'inversion de la courbe des taux américains.

La BCE se retrouvera sous les feux des projecteurs jeudi. Les traders s'attendent à ce que le Comité durcisse le ton face à une inflation plus persistante que prévu, avec notamment une première hausse des taux qui pourrait intervenir plus tôt que prévu, probablement en septembre.

Le CAC 40 pourrait retracer son rallye de mars à court terme

Graphique journalier du cours du CAC 40 réalisé sur TradingView :

CAC 40 : la bourse de Paris tombe à un plus bas de près d’un mois en attendant la BCE

Sur le plan de l’analyse technique, le CAC 40 a récemment échoué à repasser au-dessus de la ligne de cou de son ancienne figure de retournement en tête et épaules à 6750 points. Les perspectives de fond restent baissières sous ce seuil et le repli sous le support à 6481 points ce mardi est de mauvais augure pour la suite.

Une clôture journalière sous ce seuil ouvrirait la voie à une accélération du retracement du récent rallye haussier. L’ancienne zone de résistance à 6150-6100 points serait la première zone de prix à surveiller avant le plus bas de mars à 5756 points.

Les perspectives de fond du CAC 40 redeviendraient haussières en cas de rebond au-dessus de 6750 points. Une poursuite de la hausse jusqu’à 7000 points, voire le record de janvier à 6400 points serait à prévoir, mais cela semble peu probable de sitôt avec l’important ralentissement économique et le resserrement monétaire sans précédent des banques centrales à travers le monde.

POURSUIVRE VOTRE LECTURE

DailyFX fournit des informations sur le Forex et des analyses techniques sur les tendances qui influencent les marchés de devises internationaux.