Nous utilisons différents cookies afin de vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.
Pour en savoir plus sur notre politique de gestion des cookies, cliquez ici ou suivez le lien qui se situe au bas de n’importe quelle page de notre site.

0

Notifications

Les notifications ci-dessous sont basées sur les filtres qui peuvent être ajustés via les pages du calendrier économique et des webinaires.

Webinaires à venir

Webinaires à venir

0

Événements économiques

Événements économiques

0
Guides de trading offerts
S'inscrire à la newsletter
Veuillez réessayer
EUR/USD
Mitigé
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
CAC 40
Mitigé
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Pétrole WTI
Mitigé
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Plus Voir plus
CAC 40 : la bourse de Paris continue d’évoluer en dents de scie sous 6750 points

CAC 40 : la bourse de Paris continue d’évoluer en dents de scie sous 6750 points

Valentin Aufrand, Contributeur

Points-clés de l’article sur le CAC 40 :

  • Le CAC 40 en hausse en amont des pourparlers Russe-Ukraine
  • Les investisseurs chercheront à être rassuré sur la croissance et l’inflation cette semaine
  • Les perspectives baissières du CAC 40 dominent sous 6750 points

Le CAC 40 en hausse en amont des pourparlers Russe-Ukraine et de rapports économiques

Le CAC 40 débute la semaine en hausse, progressant de près de 1% lundi matin grâce au repli de l’euro et de la hausse des rendements obligataires. Les taux européens continuent à se redresser ce matin, le taux à 10 ans français atteignant même son plus haut niveau depuis 2018 à 1,05% sur fond de relèvement des taux de la BCE.

Les opérateurs de marché tablent désormais sur plus de six hausses des taux de 10 points de base d’ici la fin de l’année pour ralentir l’inflation, contre à peine quatre en début d’année. Naturellement, le secteur financier en profite et surperforme les autres secteurs en progressant de 1,77% ce matin. A l’inverse, le secteur technologie en pâtit et recule de 0,35%. Tous les autres secteurs sont pour le moment dans le vert.

La rencontre entre les délégations russe et ukrainienne à Istanbul ce soir, deux semaines après la dernière, sera particulièrement surveillée par les opérateurs qui espèrent voir des progrès dans les négociations de paix.Le président Ukrainien Volodymyr Zelensky a assuré dimanche que la question de la « neutralité» de l'Ukraine, l'un des points centraux des négociations avec la Russie pour mettre fin au conflit, était «étudiée en profondeur».

Les opérateurs surveilleront également de près plusieurs rapports économiques clés cette semaine. L’attention sera tournée sur les rapports mensuels de l'emploi aux États-Unis (NFP, ADP et JOLTS), l'indice ISM manufacturier, les chiffres de l'inflation aux États-Unis et dans la zone euro ainsi que les indices PMI chinois.Les investisseurs chercheront à être rassurés sur l'activité économique, mais aussi sur l'évolution des prix.

Les perspectives baissières du CAC 40 dominent sous 6750 points

Graphique journalier du cours du CAC 40 réalisé sur ProRealTime :

CAC 40 : la bourse de Paris continue d’évoluer en dents de scie sous 6750 points

Sur le plan de l’analyse technique, le CAC 40 continue à évoluer en dents de scie à court terme après être remonté proche de la ligne de cou de son ancienne figure de retournement en tête et épaules à environ 6750 points.

Les perspectives de fond restent techniquement baissières en dessous de ce seuil, mais il sera préférable d’attendre un repli sous le plus bas de la semaine dernière à environ 6500 points pour envisager un retracement du récent rebond.

Un franchissement de la ligne de cou invaliderait les perspectives baissières et ouvrirait la voie à une poursuite du rebond jusqu’au sommet de l’épaule droite à environ 7200 points, voire le record de janvier à environ 7400 points.

Néanmoins, compte tenu du net ralentissement économique et du resserrement rapide des politiques monétaires à travers le monde au cours des prochains mois, de nouveaux records des indices semblent peu probables. L’indice parisien inscrire probablement un nouveau record lorsque la BCE ou la Fed redeviendra accommodante ou que l’économie mondiale réaccélèrera.

POURSUIVRE VOTRE LECTURE

DailyFX fournit des informations sur le Forex et des analyses techniques sur les tendances qui influencent les marchés de devises internationaux.