Nous utilisons différents cookies afin de vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.
Pour en savoir plus sur notre politique de gestion des cookies, cliquez ici ou suivez le lien qui se situe au bas de n’importe quelle page de notre site.

0

Notifications

Les notifications ci-dessous sont basées sur les filtres qui peuvent être ajustés via les pages du calendrier économique et des webinaires.

Webinaires à venir

Webinaires à venir

0

Événements économiques

Événements économiques

0
Guides de trading offerts
S'inscrire à la newsletter
Veuillez réessayer
EUR/USD
Haussier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
CAC 40
Mitigé
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Pétrole WTI
Haussier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Plus Voir plus
DAX 40 : le risque baissier domine en dessous de 15 000 points

DAX 40 : le risque baissier domine en dessous de 15 000 points

Valentin Aufrand, Contributeur

Points-clés de l’article sur le DAX :

  • Le DAX fait face à d’importants vents contraires en 2022
  • Le DAX pourrait revenir tester son récent plus bas à 12 500 points

Le DAX fait face à d’importants vents contraires en 2022

Le DAX tente d’entreprendre une troisième semaine de hausse après avoir plongé de plus de 20% en janvier et février face à la montée rapide des taux obligataires, puis la guerre en Ukraine. L’indice allemand a réussi à retracer 50% de sa correction, essentiellement grâce à un regain d’optimisme des opérateurs sur la situation en Ukraine, malgré l’absence de progrès dans les pourparlers de paix.

Le DAX pourrait poursuivre son rebond à court terme jusqu’au pivot clé des 15 000 points, mais un franchissement de ce seuil semble relativement peu probable au vu des fondamentaux. En effet, les vents contraires aux actifs risqués sont particulièrement importants et se renforcent avec la hausse continue des prix des matières premières.

Non seulement les marchés font face à une normalisation des politiques monétaires qui devrait être extrêmement rapide en raison de l’inflation persistante, mais également à un ralentissement économique important qui est accentué par la guerre en Ukraine. Les opérateurs de marché prévoient désormais neuf hausses des taux de 25 points de base de la Fed cette année (+225bps) et cinq hausses des taux de 10 points de base de la BCE (+50 bps).

Un tel rythme de relèvement des taux est historique, et va inévitablement drainer de la liquidité en dehors des actifs financiers. Les conditions de financement ont déjà commencé à se resserrer, le rendement des obligations « investment grade » et le taux hypothécaire moyen aux Etats-Unis étant remontés à leur plus haut niveau depuis l’été 2019.

Le DAX pourrait revenir tester son récent plus bas à 12 500 points

Graphique hebdomadaire du cours du DAX 40 réalisé sur TradingView :

DAX 40 : le risque baissier domine en dessous de 15 000 points

Sur le plan de l’analyse technique, les perspectives de fond du DAX sont devenues baissières le mois dernier après son repli sous le seuil des 15 000 points qui servait de base la quasi-totalité de l’année dernière.

Le DAX pourrait revenir tester ses anciens sommets de 2017 et 2019 à environ 13 500 points au cours des prochaines semaines, puis éventuellement son récent plus bas à environ 12 500 points.

L’amplitude de la correction du DAX dépendra essentiellement de la croissance économique. Si au lieu de simplement ralentir, les économies américaines et européennes se contractent, une baisse sous le récent plus bas est très probable.

La durée de la correction dépendre essentiellement de la durée pendant laquelle les économies ralentiront. En l’absence d’accélération des économies, les marchés vont avoir du mal à repartir de l’avant, surtout avec une normalisation aussi rapide des politiques monétaires cette année. Il n’est pas impossible que le DAX se maintienne sous son record de janvier tout au long de l’année.

POURSUIVRE VOTRE LECTURE

DailyFX fournit des informations sur le Forex et des analyses techniques sur les tendances qui influencent les marchés de devises internationaux.