Nous utilisons différents cookies afin de vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.
Pour en savoir plus sur notre politique de gestion des cookies, cliquez ici ou suivez le lien qui se situe au bas de n’importe quelle page de notre site.

0

Notifications

Les notifications ci-dessous sont basées sur les filtres qui peuvent être ajustés via les pages du calendrier économique et des webinaires.

Webinaires à venir

Webinaires à venir

0

Événements économiques

Événements économiques

0
Guides de trading offerts
S'inscrire à la newsletter
Veuillez réessayer
EUR/USD
Mitigé
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
CAC 40
Mitigé
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Pétrole WTI
Mitigé
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Plus Voir plus
CAC40 : Vif rebond des actions après l’invasion russe

CAC40 : Vif rebond des actions après l’invasion russe

Cedric Damestoy, Analyste Marché

Points clés de l’article :

  • Les données économiques permettent un rebond des indices boursiers
  • CAC40 : L’indice revient au contact d’une zone de résistance entre 6750 et 6800 points

Les données économiques permettent un rebond des indices boursiers

Les actions ont augmenté vendredi, effaçant les pertes enregistrées plus tôt dans la session, alors que les investisseurs continuaient à évaluer les risques financiers découlant de l'invasion de l'Ukraine par la Russie.

La Russie se rapproche de la capitale ukrainienne de Kiev, selon des responsables ukrainiens. Cette déclaration intervient un jour après que le secrétaire d'État américain Antony Blinken ait déclaré à la chaîne CBS que Kiev "pourrait bien être assiégée" prochainement.

Le sentiment du marché a été toutefois stimulé par de multiples rapports selon lesquels le président russe Vladimir Poutine est prêt à envoyer une délégation dans la capitale biélorusse Minsk pour des négociations avec l'Ukraine.

Les dirigeants de l'Union européenne discutent de l'imposition de sanctions sur tous les actifs européens détenus par M. Poutine et le ministre des affaires étrangères Sergey Lavrov. Il n'est pas cependant pas certain que Poutine ou Lavrov possèdent des actifs importants dans l'UE. Ces sanctions s’ajoutent à celles qui touchent le système bancaire russe.

Sur le front des données économiques, l'indice de base des prix des dépenses de consommation personnelle, principal indicateur de l'inflation de la Réserve fédérale, a augmenté de 5,2 % par rapport à l'année précédente, selon le Département du commerce vendredi. Les économistes interrogés par Dow Jones s'attendaient à une hausse de 5,1 %. L’indice de confiance du Michigan est ressorti plus élevée que prévu à 62,8 contre 61,7 attendu. De même les commandes de biens durables sont ressorties en hausse à 1,60 % contre 0,8% attendu. Des nouvelles positives qui ne vont pas dans le sens d’une récession.

Evolution mensuelle des commandes de biens durables :

CAC40 : Vif rebond des actions après l’invasion russe

L'invasion de l'Ukraine par la Russie a ajouté à une année déjà tendue avec le début du resserrement monétaire, les investisseurs se tournant vers les actifs refuges. Les grands événements géopolitiques passés ont généralement un effet sur le marché à court terme, surtout si l'économie reposait sur des bases solides. Le tout est de savoir si cet épisode sera suivi ou pas d’une récession.

Les principales bourses sont en passe de connaître leur troisième semaine négative consécutive, sur fond d'escalade des tensions géopolitiques et d'inquiétudes concernant la politique monétaire. Le Dow Jones est en baisse de 2,5 % cette semaine, ce qui laisse présager sa pire performance hebdomadaire depuis le 21 janvier. Le S&P 500 et le Nasdaq ont respectivement perdu 1,5 % et 0,6 % cette semaine.

CAC40 : L’indice revient au contact d’une zone de résistance entre 6750 et 6800 points

Le CAC40 a fortement rebondi à proximité du support à 6389 points. Le chandelier du jour est très haussier avec une clôture proche des plus hauts quotidiens. Pour annuler la séquence baissière, l’indice devra dépasser un noyau de résistances au-dessus de 6750 points composé d’une droite de polarité, de la moyenne mobile à 200 périodes et d’un retracement Fibonacci de 38,2%.

Tant que cette zone entre 6750 et 6800 n’est pas dépassée, l’indice reste dans une tendance baissière sous les moyennes mobiles descendantes à 13 et 34 périodes et cette hausse ne constitue qu’un rebond de contre tendance.

Evolution de l’indice CAC40 en données quotidiennes :

CAC40 : Vif rebond des actions après l’invasion russe

Twitter @CDamestoy

POURSUIVRE VOTRE LECTURE

DailyFX fournit des informations sur le Forex et des analyses techniques sur les tendances qui influencent les marchés de devises internationaux.