Nous utilisons différents cookies afin de vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.
Pour en savoir plus sur notre politique de gestion des cookies, cliquez ici ou suivez le lien qui se situe au bas de n’importe quelle page de notre site.

0

Notifications

Les notifications ci-dessous sont basées sur les filtres qui peuvent être ajustés via les pages du calendrier économique et des webinaires.

Webinaires à venir

Webinaires à venir

0

Événements économiques

Événements économiques

0
Guides de trading offerts
S'inscrire à la newsletter
Veuillez réessayer
EUR/USD
Mitigé
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
CAC 40
Haussier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Or
Mitigé
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Pétrole WTI
Mitigé
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Plus Voir plus
SP500 : L'indice a-t-il touché un point bas hier ?

SP500 : L'indice a-t-il touché un point bas hier ?

Cedric Damestoy, Analyste Marché

Points clés de l’article :

  • Fed et Ukraine au centre de l’attention des investisseurs
  • SP500 : Les prémices d’un rebond

Fed et Ukraine au centre de l’attention des investisseurs

Les indices boursiers américains ont récupéré lundi après de fortes pertes et ont clôturé en légère hausse. Les actions ont dans un premier temps été vendues, le S&P 500 tombant à son plus bas niveau depuis sept mois, le Dow Jones Industrials à son plus bas niveau depuis neuf mois et demi et le Nasdaq 100 à son plus bas niveau depuis sept mois et demi. La vente des valeurs technologiques a d'abord entraîné le marché dans son ensemble à la baisse en raison des craintes que la Fed n'annonce, à l'issue de sa réunion du FOMC demain soir, qu'elle commencera à relever les taux d'intérêt dès mars. Toutefois, les indices boursiers ont récupéré leurs pertes lundi après-midi et ont progressé après l'apparition d'acheteurs en grande majorité des rachats de positions spéculatives vendeuses.

Les actions sont également sous pression en raison de l'augmentation des risques géopolitiques en Ukraine, alors que l'on craint que la Russie n'envahisse bientôt le pays. Un rapport de Dow Jones a indiqué lundi que le Pentagone avait placé des troupes américaines en attente de déploiement en Europe de l'Est alors que la Russie effectuerait des manœuvres en Crimée.

Les données économiques américaines de lundi ont été baissières pour les actions. L'indice PMI manufacturier Markit de janvier a chuté de 2,7 à 55,0, ce qui est inférieur aux attentes de 56,7 et constitue le rythme d'expansion le plus lent en 15 mois. De même, l'indice d'activité nationale de la Fed de Chicago a chuté de -0,59 à -0,15, soit le rythme de contraction le plus fort depuis 10 mois.

Demain les investisseurs surveilleront le calendrier du resserrement monétaire mais aussi sur l’indication de l’ampleur des hausses de taux à venir. Si le marché a intégré une augmentation des taux directeurs de 25 points de base dès Mars, le risque est de voir la Fed procéder à un tour de vis de 50 points de base. Un ton un peu moins restrictif de la part des banquiers centraux américains soulagerait les marchés et pourrait prolonger le rebond débuté hier après mdi.

SP500 : Les prémices d’un rebond

Le fort support à 4220 points qui a engendré un rebond de l’indice constitue un point d’inflexion et un support majeur. La clôture positive ainsi que la longue mèche basse donnent un signal positif qui pourrait donner lieu à un retracement de la précédente vague de baisse. Pour cela il faudra que le SP500 revienne au-dessus de la moyenne mobile à 200 périodes. Dans ce cas, l’indice pourrait prolonger sur le retracement des 50% à 4520 points voire des 61,8% à 4590 points.

Une clôture négative sous le cours d’ouverture d’hier exposerait l’indice à un retour sur le support majeur.

La saisonnalité en février est plutôt favorable aux actions et les enquêtes de sentiment sont très (trop ?) pessimistes.

Evolution de l’indice SP500 en données quotidiennes :

SP500 : L'indice a-t-il touché un point bas hier ?

Twitter @CDamestoy

POURSUIVRE VOTRE LECTURE

DailyFX fournit des informations sur le Forex et des analyses techniques sur les tendances qui influencent les marchés de devises internationaux.