Nous utilisons différents cookies afin de vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.
Pour en savoir plus sur notre politique de gestion des cookies, cliquez ici ou suivez le lien qui se situe au bas de n’importe quelle page de notre site.

0

Notifications

Les notifications ci-dessous sont basées sur les filtres qui peuvent être ajustés via les pages du calendrier économique et des webinaires.

Webinaires à venir

Webinaires à venir

0

Événements économiques

Événements économiques

0
Guides de trading gratuits
Souscrire
Veuillez réessayer
EUR/USD
Baissier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
CAC 40
Haussier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
EUR/CHF
Baissier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Or
Mitigé
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Pétrole WTI
Haussier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Plus Voir plus
CAC 40 : La bourse de Paris à un plus bas d’un mois et pourrait revenir à 5400 points

CAC 40 : La bourse de Paris à un plus bas d’un mois et pourrait revenir à 5400 points

Valentin Aufrand, Contributeur

Points-clés de l’article sur le CAC 40 :

  • Le regain d’aversion au risque et les décevants PMI font pression sur le CAC 40
  • Le CAC 40 forme une figure de retournement en tête et épaules

Le regain d’aversion au risque et les décevants PMI font pression sur le CAC 40

La bourse de Paris n’a pas su profiter du récent appétit pour le risque des investisseurs. Le CAC 40 a traîné derrière les autres grands indices boursiers cette semaine en raison de sa plus faible composition de valeurs technologiques qui ont été clairement les dominants de la semaine.

Le CAC 40 n’a pas profité du rallye haussier des indices boursiers internationaux des dernières séances, mais ils reculent quand même avec eux ce matin. Le CAC 40 est en baisse de plus de 1,2% ce matin et enfonce même son plus bas du mois à 5530 points.

Le regain d’aversion au risque des investisseurs s’explique depuis cette nuit par des prises de bénéfices après une importante hausse de la plupart des indices boursiers depuis le début de la semaine. Néanmoins, les craintes d’un nouveau prolongement des restrictions sanitaires, en particulier en Europe, et les décevants PMI en Europe accentuent vraisemblablement la pression vendeuse ce matin.

Le PMI flash de Markit de la zone euro est ressorti en baisse 47,5, contre des attentes à 47,6 et 49,1 en décembre. L’activité économique dans les secteurs manufacturier et des services ont tous les deux ralenti. Néanmoins, elle reste en croissance dans le secteur manufacturier (54,7) alors que le secteur des services, le plus affecté par les restrictions sanitaires, reste en contraction (45,0).

Le CAC 40 forme une figure de retournement en tête et épaules

Graphique horaire du cours du CAC 40 réalisé sur TradingView :

CAC 40 : La bourse de Paris à un plus bas d’un mois et pourrait revenir à 5400 points

Sur le plan de l’analyse technique, le CAC 40 est en train d’émettre un signal baissier majeur ce vendredi en enfonçant une oblique haussière qui passe par les creux de fin décembre, début janvier et de la semaine dernière.

En enfonçant cette oblique, le CAC 40 est en train de former une figure de retournement baissière en tête et épaules (ETE). Cette ETE donne des perspectives baissières théoriques jusqu’à 5400 points. Néanmoins, le seuil symbolique des 5500 points est un niveau de prix important, donc les acheteurs pourraient éventuellement reprendre la main autour de ce seuil.

Cela dit, si le CAC 40 venait à enfoncer ce support, il n’y aurait pas de support majeur avant le creux du 21 décembre à environ 5300 points, donc une baisse jusqu’à l’objectif théorique de l’ETE à 5400 points deviendrait nettement plus plausible.

Les perspectives baissières seraient techniquement invalidées en cas de rebond au-dessus de la ligne de cou de l’ETE, c’est-à-dire au-dessus de l’oblique haussière.

POURSUIVRE VOTRE LECTURE

DailyFX fournit des informations sur le Forex et des analyses techniques sur les tendances qui influencent les marchés de devises internationaux.