Ne manquez aucun article de Vincent Ganne

S'inscrire pour recevoir des informations quotidiennes sur les publications
Veuillez indiquer un prénom valide
Veuillez compléter ce champ.
Veuillez indiquer un nom valide
Veuillez compléter ce champ.
Veuillez indiquer une adresse email valide
Veuillez compléter ce champ.
Veuillez sélectionner un pays

Je souhaite recevoir par e-mail des informations de la part de DailyFX et IG sur les opportunités de trading et leurs produits et services.

Veuillez compléter ce champ.

Nos prévisions seront bientôt disponibles dans votre boîte mail

En plus de lire nos analyses, nous vous proposons d'aller encore plus loin en les testant. Nos prévisions vous donnent en effet accès à un compte démo gratuit auprès de notre fournisseur IG, pour vous permettre de tester et de vous entraîner au trading sans risque.

Votre démo est créditée de 30 000€ de fonds virtuels que vous pouvez utiliser pour trader sur plus de 7500 valeurs.

Vous recevrez vos identifiants par email sous peu.

En savoir plus sur votre démo

Vous êtes inscrits aux articles de Vincent Ganne

Vous pouvez gérer vos inscriptions en cliquant sur le lien qui se trouve au bas de chaque email que vous recevez

Une erreur s'est produite lors de l'envoi de votre formulaire.
Veuillez réessayer.

Points-clés de l’article CAC 40

  • Le cours du CAC 40 a ouvert un trou de cotation baissier sous la résistance à 5600 points, un premier signal de fin de cycle haussier après 4 mois de progression linéaire.
  • Il n’y a pas encore d’alerte rouge du côté des baromètres du risque, mais la mesure de la volatilité implicite (VIX) a rebondi sur un support technique.

Cours du CAC 40 : graphique réalisé avec la plateforme TradingView et qui expose les bougies japonaises en données hebdomadaires

Graphique du cours CAC 40 en données journalières

Le cours du CAC 40 a ouvert un trou de cotation baissier sous la résistance à 5600 points, un premier signal de fin de cycle haussier après 4 mois de progression linéaire

Les grands indices boursiers sont entrés dans une phase corrective dans la nuit de dimanche à lundi, la bourse de Shanghai perdant plus de 6% et donnant ainsi du corps à l’adage, sell in May and go away. Après 4 mois de hausse linéaire, il semble donc que le marché actions entre enfin dans une période de prise de profit, alors que rien ne semblait pouvoir le faire vaciller.

Il est vrai que sur le plan technique, les indices boursiers mondiaux leaders étaient alignés sous des résistances majeures, les sommets historiques pour les indices américains et la moyenne des sommets annuels depuis l’année 2017 pour le cours du CAC 40 et les grands indices boursiers de la Zone Euro. Mais être sous résistance majeure ne constitue pas en soi un signal baissier, il faut pour cela casser un support, c’est chose faite avec l’ouverture en trou de cotation baissier lundi matin (gap baissier).

Avant d’en venir à l’analyse technique du CAC 40 et aux objectifs de la correction baissière initiée ce lundi, rappelons les fondamentaux qui sont à la source du décrochage du lundi 06 mai :

  1. UNE CAUSE PRIMAIRE : Le président américain s’est tout d’abord réjouit que les taxes imposées sur les biens de consommation chinois en 2018 soit une des explications des bons résultats de l’économie des Etats-Unis (taux de chômage au plus bas depuis 49 ans selon le rapport NFP publié vendredi dernier). Il a ensuite déclaré sur les réseaux sociaux que les 10% de taxes douanières déjà en vigueur sur 200 milliards de $ de biens de consommation chinois augmenteraient de 25% ce vendredi et que 352 autres milliards peuvent être concernés peuvent être concernés si la Chine ne fait pas davantage de concessions dans les négociations en cours. Rappelons que le vice-premier ministre chinois est attendu ce mercredi à Washington pour poursuivre les discussions et qu’un accord commercial est toujours attendu par le marché pour le mois de juin.
  1. UNE CAUSE SECONDAIRE : Le statu quo monétaire de la Réserve Fédérale des Etats-Unis (FED) de mercredi dernier et une FED qui n’est pas attendue sur une baisse de ses taux cette année. Au contraire, la résilience de l’économie des Etats-Unis laisse envisager la reprise du cycle haussier des taux d’intérêt.
  1. UNE CAUSE DITE DE SAISONNALITE : Après 4 mois consécutifs de hausse, sans aucune pause ou retracement significatif, il était temps que le marché respire et « consolide » sa hausse annuelle. L’adage sell in May and go away est une réalité statistique saisonnière surtout après 4 premiers mois de l’année très haussiers.

Techniquement, l’indice CAC 40 se trouve désormais sous la pression baissière de son gap baissier. La baisse prendrait de l’ampleur si le support à 5420 points était emporté en clôture journalière, avec une cible alors engagée à 5300 points.

Cours du VIX (indice de la peur) : graphique réalisé avec la plateforme TradingView et qui expose les bougies japonaises en données journalières

Graphique du VIX en données journalières

Il n’y a pas encore d’alerte rouge du côté des baromètres du risque, mais la mesure de la volatilité implicite (VIX) a rebondi sur un support technique

Les grands indices boursiers ont donc rejeté sous des résistances techniques majeures, sans pour le moment casser de supports pouvant donner le point de départ d’une baisse plus marquée. Du côté des baromètres du risque, bien que le VIX a rebondi sur support, il n’a pas encore quitté la zone de tendance haussière, soit l’intervalle 10/17. Au stade actuel, le marché actions subit donc des prises de profit logiques, mais il n’y a pas encore de choc baissier initié.

Suivez Vincent Ganne sur TradingView