Ne manquez aucun article de Vincent Ganne

S'inscrire pour recevoir des informations quotidiennes sur les publications
Veuillez indiquer un prénom valide
Veuillez compléter ce champ.
Veuillez indiquer un nom valide
Veuillez compléter ce champ.
Veuillez indiquer une adresse email valide
Veuillez compléter ce champ.
Veuillez sélectionner un pays

Je souhaite recevoir par e-mail des informations de la part de DailyFX et IG sur les opportunités de trading et leurs produits et services.

Veuillez compléter ce champ.

Nos prévisions seront bientôt disponibles dans votre boîte mail

En plus de lire nos analyses, nous vous proposons d'aller encore plus loin en les testant. Nos prévisions vous donnent en effet accès à un compte démo gratuit auprès de notre fournisseur IG, pour vous permettre de tester et de vous entraîner au trading sans risque.

Votre démo est créditée de 30 000€ de fonds virtuels que vous pouvez utiliser pour trader sur plus de 7500 valeurs.

Vous recevrez vos identifiants par email sous peu.

En savoir plus sur votre démo

Vous êtes inscrits aux articles de Vincent Ganne

Vous pouvez gérer vos inscriptions en cliquant sur le lien qui se trouve au bas de chaque email que vous recevez

Une erreur s'est produite lors de l'envoi de votre formulaire.
Veuillez réessayer.

Points-clés de l’article CAC 40 :

  • Le cours du CAC 40 reste dans une phase d’inertie haussière et approche de ses sommets du mois de septembre dernier, point de départ du choc baissier du dernier trimestre 2018.
  • Afin de permettre à l’indice CAC 40 de dépasser cette forte résistance technique, il est nécessaire que les résultats financiers des entreprises aux actions cycliques soient de bonne facture.

Cours du CAC 40 : graphique réalisé avec TradingView et qui dévoile les bougies japonaises en données journalières

Graphique du CAC 40  en données journalières

Le cours du CAC 40 reste dans une phase d’inertie haussière et approche de ses sommets du mois de septembre dernier, point de départ du choc baissier du dernier trimestre 2018

Le vendredi 12 avril a vu le point de départ de la saison des résultats trimestriels des entreprises aux Etats-Unis et en Europe. Le marché va entrer dans une période cruciale car la plupart des catalyseurs de la forte reprise haussière des actions ne concerne pas l’économie réel, la profitabilité des entreprises, mais surtout le retour des politiques monétaires accommodantes des Grandes Banques Centrales et de la perspective de voir une inflexion positive quant à la contribution du commerce mondial.

Dans cette attente, la croissance économique mondiale continue de ralentir et le marché actions a surtout été soutenu par les taux d’intérêt très bas et négatif pour une large partie du spectre du marché obligataire. Il faut désormais être prudent car la tendance du marché actions va venir se caler sur les trimestriels des actions des entreprises les plus cycliques. Dans le second paragraphe de cet article, je vais revenir deux secteurs clefs, le secteur bancaire et le secteur automobile. Notons que ce mardi 16 avril, c’est le titre L’Oréal qui est attendu après bourse sur ses résultats trimestriels.

Revenons maintenant à l’analyse technique du cours du CAC 40 :

Le cours du CAC 40 a dépassé l’oblique chartiste baissière (en rouge) qui joignait tous les plus hauts du marché depuis le sommet de l’année 2018, et a rebondi sur son premier support à 5430 points. Le marché a presque effacé la totalité de la baisse qui a avait débuté à la fin du mois de septembre dernier, le rapport potentiel de hausse/risque de retracement est désormais clairement favorable au second.

Pour le moment, l’indice parisien reste en inertie haussière, en grande partie grâce à la rotation sectorielle au sein des secteurs cycliques.MAIS il faut bien garder à l’esprit que seuls de très bons résultats d’entreprises et perspectives de profitabilité peuvent permettre de dépasser les 5500/5600 points, globalement la moyenne des sommets annuels sur les trois dernières années.

Afin de permettre à l’indice CAC 40 de dépasser cette forte résistance technique, il est nécessaire que les résultats financiers des entreprises aux actions cycliques soient de bonne facture

Certaines banques américaines ont publié leurs résultats financiers depuis vendredi dernier et cela rappelle à quel point l’environnement des taux d’intérêt (la marge d’intérêt pour les banques de détail) et la volatilité des marchés financiers sont cruciales pour les profits du secteur financier. Les activités de trading de Citi et de Goldmann Sachs ont en effet souffert, mais le réseau de détail de JP Morgan a produit de bons résultats grâce à la hausse des taux de la Réserve Fédérale (FED).

C’est ici que la situation peut devenir compliquée pour les banques françaises de l’indice CAC 40, qui pourraient être pénalisées par les taux à zéro et même négatif pour une large partie du marché du crédit.

En ce qui concerne les secteurs cycliques, la perspective d’ouverture des négociations commerciales entre l’Union Européenne (UE) et les Etats-Unis peut à terme être une bonne chose pour la construction automobile française (et allemande), même si la demande à l’international repose surtout sur la Chine.

En bref, les 3 prochaines semaines sont capitales pour le cours du CAC 40 et sa capacité ou non à dépasser ses sommets des trois précédentes années.

Suivez Vincent Ganne sur TradingView