Ne manquez aucun article de Valentin Aufrand

S'inscrire pour recevoir des informations quotidiennes sur les publications
Veuillez indiquer un prénom valide
Veuillez compléter ce champ.
Veuillez indiquer un nom valide
Veuillez compléter ce champ.
Veuillez indiquer une adresse email valide
Veuillez compléter ce champ.
Veuillez sélectionner un pays

Je souhaite recevoir par e-mail des informations de la part de DailyFX et IG sur les opportunités de trading et leurs produits et services.

Veuillez compléter ce champ.

Nos prévisions seront bientôt disponibles dans votre boîte mail

En plus de lire nos analyses, nous vous proposons d'aller encore plus loin en les testant. Nos prévisions vous donnent en effet accès à un compte démo gratuit auprès de notre fournisseur IG, pour vous permettre de tester et de vous entraîner au trading sans risque.

Votre démo est créditée de 30 000€ de fonds virtuels que vous pouvez utiliser pour trader sur plus de 7500 valeurs.

Vous recevrez vos identifiants par email sous peu.

En savoir plus sur votre démo

Vous êtes inscrits aux articles de Valentin Aufrand

Vous pouvez gérer vos inscriptions en cliquant sur le lien qui se trouve au bas de chaque email que vous recevez

Une erreur s'est produite lors de l'envoi de votre formulaire.
Veuillez réessayer.

  • Le S&P 500 a terminé de corriger sa chute de 20% de décembre.
  • Des prises de bénéfice sont à envisager, un retour à 2630 points également.

Graphique journalier du S&P 500 réalisé sur la plateforme ProRealTime :

Divergence baissière RSI S&P 500

Le S&P 500 a terminé de corriger sa chute de 20% de décembre

Après une hausse vertigineuse de 20% des indices boursiers depuis le point bas de décembre, il est peut-être temps de prendre quelques bénéfices sur les marchés actions. A ce rythme, la performance 2019 du S&P 500 serait supérieure à 60% ! Ce qui n’a jamais été vue…

Fondamentalement, cette hausse a été portée par les espoirs grandissants d’un accord commercial entre les Etats-Unis et la Chine, ainsi que le retour du soutien des banques centrales. Il y a également des rachats de positions, après la chute de 21% du S&P 500 en décembre qui justifient ce rebond…

Des prises de bénéfice sont à envisager, un retour à 2630 points également

Techniquement, le S&P 500 a corrigé en deux mois son entière baisse de décembre, formant ainsi un V-bottom. Depuis deux semaines, l’indice consolide dans une importante zone de résistance entre son sommet de février 2018 à 2785 et son sommet d’octobre à 2820 points. Le passage du S&P 500 sous cette zone de prix en octobre marquait le début de l’emballement de la volatilité implicite…

Autre signal remettant en cause les perspectives haussières sous cette zone de prix : Le RSI qui diverge à la baisse depuis le mois de février. Toutefois, il sera nécessaire d’attendre une clôture de l’indicateur RSI (14 périodes) en dessous de 50 pour confirmer la divergence baissière. Ce signal renforcerait les perspectives baissières, un retour à 2630 points (= correction de 38% de la hausse du début d’année) serait alors dans un premier à s’attendre.

La baisse du S&P 500 pourrait aller beaucoup plus loin si les conditions macroéconomiques continuaient à se dégrader ou si aucun accord commercial n’était finalement signé (scénarios crédibles…). Techniquement, en cas de cassure du support à 2600 points (creux d’octobre et de novembre avant la baisse de décembre), l’objectif serait un retour à 2324 points (plus bas de décembre).

Au final, l’utilisation d’un stop suiveur pourrait être plus bénéfique qu’un ordre limite (take profit) si le S&P se retournait à la baisse pendant longtemps. Personne ne connaît à l’avance quand est-ce qu’une tendance commence et quand est-ce qu’elle se termine… Il conviendra donc à chacun de choisir d’utiliser un ou plusieurs ordre(s) limite ou un stop suiveur.

Vous souhaitez améliorer vos compétences de trading ? Découvrez nos meilleurs conseils pour trader.

POURUIVRE VOTRE LECTURE

>> Guide sur l’indice de volatilité VIX du S&P 500

>> Différences entre le Dow Jones, Nasdaq et S&P 500 : faits majeurs et occasions