Les Bourses européennes évoluent en légère baisse depuis l’ouverture des marchés ce jeudi sous fonds d’inquiétudes persistantes entre Madrid et la Catalogne et dans l’attente des publications de résultats des bancaires américaines. Wall Street a clôturé dans le vert hier, avec ses trois principaux indices qui ont marqué des nouveaux records. L’appétit pour le risque s’est transmis jusqu’à la séance asiatique qui a permis aux indices de la région de progresser.

Actualités :

Fed : Les « Minutes » de la Fed publiés hier soir confirme l’inquiétude de nombreux banquiers centraux américains concernant la faiblesse de l’inflation actuelle. Les futures Fed funds sont tombées à 75% de probabilité d’une hausse des taux pour décembre (80% en début de semaine).

Séance asiatique : Les marchés asiatiques ont progressé à la suite des nouveaux records de Wall Street hier. L’indice Nikkei 225 est à un plus haut depuis 1996.

Catalogne :Les risques politiques en Espagne se détendent, mais les incertitudes restent présentes. Depuis le discours en demi-teinte du leader catalan, Carles Puigdemont mardi soir, le président du gouvernement espagnol Mariano Rajoy a demandé à son homologue catalan si l’indépendance était déclarée ou non.

Publication des résultats : BlackRock a annoncé des résultats supérieurs aux attentes des analystes. Le marché attend la publication des résultats du troisième trimestre de JP Morgan et de Citigroup aujourd’hui (à 12h45 et 14h00 CEST respectivement).

Réforme fiscale US : Cela fait près de 10 mois que Donald Trump gouverne et aucune de ses grandes réformes n’a été votée par le Congrès. Nombre d’analystes estiment que la réforme ne sera pas votée avant 6 mois.

Pétrole : L’OPEP a relevé pour la troisième fois ses prévisions de demande de pétrole pour 2018 dans son rapport mensuel et précise que son gel de la production avait permis de réduire les excédents. Le WTI progresse de plus de 4% depuis le début de la semaine.

Statistiques macroéconomiques : La production industrielle de la zone euro est attendue en léger ralentissement sur un rythme annualisé (+2,6% vs +3,2%) à l’image des indices PMI publiés la semaine dernière. Sur un rythme mensuel, la production devrait néanmoins accélérer (+0,6% vs +0,1%). Les nouvelles demandes d’allocations chômage aux Etats-Unis publiés à 14h30 sont attendues en légère baisse (253k vs 260k).

Le momentum du CAC 40 ralentie et pourrait replier l’indice jusqu’à 5300

Le CAC 40 continue son repli depuis ses récents plus hauts à 5383 points lorsque le momentum était proche de ses plus hauts depuis le début des années 2000. La respiration du momentum pourrait contraindre l’indice parisien de se replier jusqu’à 5330 points, correspondant au prix de clôture de septembre et à la moyenne mobile à 20 jours. S’il n’y a pas d’impulsion haussière depuis ce support, la cassure de celui-ci entrainerait un retracement plus important jusqu’à 5300 points, correspondant à un seuil psychologique et au précédent sommet mensuel de 2017. L’objectif haussier sera dans un premier temps le récent plus haut à 5383 points, puis le précédent plus haut annuel à 5500 points.

Découvrez mes prévisions du trimestre en cours sur les indices boursiers mondiaux et le CAC 40 dans notre ebook « Prévisions Indices ».

CAC 40 : Le momentum respire et pourrait plier l’indice jusqu’à 5300 points

Graphique journalier du CAC 40 réalisé sur la plateforme ProRealTime

Autres sujets d’actualités :

CAC 40 : Prudent avant les publications de résultats et le discours de Mariano Rajoy

Dow Jones, S&P 500 et Nasdaq continuent de marquer des nouveaux records