Contenu :

  • Le DAX est bloqué sous la puissante résistance au-dessus de 12300 à la suite de la cassure du sommet de la figure en ETE
  • Fluctuant actuellement à l'intérieur d'un range
  • Le paysage technique global favorise une stratégie baissière

Découvrez nos prévisions du 3e trimestre sur le Dax et l'euro.

L'autre jour, nous évoquions la relation inverse entre le DAX et l'euro et nous suggérions qu'en cas de baisse de l'euro, il serait possible que nous assistions à une reprise du DAX. Nous disions aussi que bien qu'il s'agisse d'une relation digne d'intérêt, elle peut s'affaiblir et nous laisser ainsi sans un guide fiable. Jusqu'à présent, nous avons vu une petite faiblesse de l'euro et nous avons également vu un certaine niveaud'aversion au risque s'initier dans les marchés mondiaux à cause de la montée des tensions avec la Corée du Nord, entraînant la baisse du DAX. À ce stade, l'environnement de risk-off est cependant encore très faible. Vraiment très faible. Vous reconnaîtrez le véritable risk-off lorsqu'il refera surface avec plus d'intensité. Ce n'est pas le cas. Pas encore.

La perspective technique du DAX reste la même : suivant une tendance latérale vers le bas de la figure ‘épaule-tête-épaule’. Même s'il y a seulement quelques jours le marché se négociait au-dessus de la ligne de cou de la figure, la zone 12300/40 a été très difficile à franchir. Une cassure nécessitera aussi un breakout au-dessus de la ligne de tendance baissière initiée depuis le point haut de juin. Beaucoup d'efforts reste à faire avant de rendre la perspective éventuellement haussière.

Ce matin, le marché se négociait sur ces creux créés au cours des dernières semaines, juste sous les 12100 (12092 est précisément le point bas). Le cours pourrait rebondir vers la résistance correspondant à la zone des 12300 et 12100 à l'intérieur d'un trading range. Mais en cas de cassure en dessous de 12092, ne vous attendez pas seulement à ce que le gap causé par les élections françaises soit comblé à 12048, mais le risque d'une chute sous 12000 prendrait forme. Les niveaux à observer se situent à 11941, 11906 (200 jours) et ensuite à 11850.

En conclusion, le DAX a encore beaucoup d'efforts à fournir pour améliorer sa perspective haussieèe, mais cela ne veut pas nécessairement dire que la voie est facile pour les baissiers. Tant que le DAX reste en dessous de la résistance précédemment mentionnée juste au-dessus de 12300, la tendance du trading est alors du côté des positions vendeuses, tout en gardant à l'esprit que nous aurons une configuration en trading range avec une inclinaison négative de l'indice et la possibilité d'une cassure imminente.

DAX : Journalier

Le DAX reste le retardataire sur le plan mondial, marché favorisé pour une stratégie baissière