Ne manquez aucun article de Adrian Raymond

S'inscrire pour recevoir des informations quotidiennes sur les publications
Veuillez indiquer un prénom valide
Veuillez compléter ce champ.
Veuillez indiquer un nom valide
Veuillez compléter ce champ.
Veuillez indiquer une adresse email valide
Veuillez compléter ce champ.
Veuillez sélectionner un pays

Je souhaite recevoir par e-mail des informations de la part de DailyFX et IG sur les opportunités de trading et leurs produits et services.

Veuillez compléter ce champ.

Nos prévisions seront bientôt disponibles dans votre boîte mail

En plus de lire nos analyses, nous vous proposons d'aller encore plus loin en les testant. Nos prévisions vous donnent en effet accès à un compte démo gratuit auprès de notre fournisseur IG, pour vous permettre de tester et de vous entraîner au trading sans risque.

Votre démo est créditée de 30 000€ de fonds virtuels que vous pouvez utiliser pour trader sur plus de 7500 valeurs.

Vous recevrez vos identifiants par email sous peu.

En savoir plus sur votre démo

Vous êtes inscrits aux articles de Adrian Raymond

Vous pouvez gérer vos inscriptions en cliquant sur le lien qui se trouve au bas de chaque email que vous recevez

Une erreur s'est produite lors de l'envoi de votre formulaire.
Veuillez réessayer.

Obligation d'Etat Bund Allemagne

(DailyFX.fr) - Le rendement à 10 ans de l'Allemagne atteint de nouveaux plus bas historiques aujourd'hui et se trouve à 0,246 % avec le contrat Euro-Bund juste en dessous des 160. La reprise de la hausse du Bund à quelques semaines du lancement officiel du programme de rachat d'obligations de la Banque centrale européenne (BCE) n'est pas surprenante alors que certains croient que l'assouplissement de la politique monétaire de la BCE est déjà "pricé" dans les prix des titres de dette en zone euro.

Il est clair que les traders se positionnent en anticipant le QE européen depuis longtemps, mais il est probablement faux de penser que cela veut dire que les perspectives de hausse pour les marchés actions et obligations d'Etat en zone euro sont désormais limitées. Les taux obligataires en Europe baissent depuis la fin de 2013 car les perspectives d'inflation en zone euro ont considérablement diminué avec la contraction continue du crédit dans le secteur privé, la faible demande intérieure et la chute du pétrole.

Depuis la fin de 2014, on commence à voir des signes de stabilisation sur le crédit bancaire et la consommation des ménages européens, et la BCE pourrait justement réviser à la hausse ses prévisions de croissance et d'inflation pour 2015 et 2016 en mars. Ceci pourrait théoriquement changer la dynamique des prix sur les marchés obligataires européens, mais le programme d'assouplissement de la BCE risque de rendre les titres bénéficiant toujours d'un notation financière AAA accordée par l'agence Standard & Poor's (ou son équivalent chez Moody's Investor Services et Fitch Ratings) plus rares. La raréfaction de ces titres limiterait le potentiel de hausse des taux obligataires en Allemagne sachant que l'Etat allemand est l'un des seuls des Etats membres de la zone euro à garder son triple A (le Luxembourg le conserve aussi alors que la Finlande et l'Autriche ont été toutes les deux déclassées par Standard & Poor's).

La hausse actuelle du Bund n'est donc pas irrationnelle, et nous pensons que la raréfaction des obligations allemandes sur le marché emportera sur les perspectives d'un relèvement des prévisions de croissance en zone euro.

Sur le plan technique, nous remarquons une configuration intéressante qui indique également un potentiel haussier sur le Bund. En janvier, nous avons identifié une divergence baissière sur le RSI journalier du Bund, mais la dernière réunion de la BCE n'a pas entraîné un mouvement correctif sur les taux obligataires. La hausse du Bund s'est donc poursuivie jusqu'à la fin du mois, et le marché s'est ensuite installé dans un range durant la majorité du mois de février. Pendant cette période, le RSI était toujours officiellement dans une situation de divergence comme cet oscillateur technique continuait à glisser vers de nouveaux plus bas.

Mes lecteurs savent que je suis particulièrement friand des divergences du RSI, et je fais régulièrement des formations de trading sur la façon dont on peut trader ces configurations. Alors que l'on a l'habitude d'évoquer un retournement des tendances avec les divergences, il est également intéressant de trader les invalidations de ces configurations car elles permettent de se positionner dans le sens de la tendance lors d'une reprise rapide de la dynamique de fond sur le marché.

En l'occurrence, c'est exactement ce que je vois sur le Bund en ce moment. La tenue des support a rendu inéluctable une invalidation de la divergence baissière, qui s'est effectuée lorsque le RSI a dépassé sa ligne de tendance le 24 février. Le fait que le Bund enregistre de nouveaux plus hauts historiques aujourd'hui montre que ce signal était bon, et cela pourrait permettre aux acheteurs du Bund de viser au-delà des 160 dans les séances qui viennent.

Please add a description for the image.

Lorsque l'on trade les divergences du RSI, il est très important de se focaliser plus sur le comportement des prix afin de mieux anticiper la confirmation ou l'invalidation de ces configurations. Lorsque les supports tiennent, les divergences donnent souvent des ranges dans lesquels les prix consolident pendant que le RSI descend vers de nouveaux plus bas.

Voici un autre exemple de l'invalidation d'une divergence du RSI à l'aide d'un graphique du GBPUSD. Au début d'octobre 2013, il y avait une belle divergence baissière sur la livre sterling avec un chandelier en forme d'étoile filante sous les 1,6260$. Sachant que le GBPUSD avait amorcé des retournements baissiers sous les 1,63$ en 2012 et au début de 2013, il était raisonnable de penser que la paire s'apprêtait à repartir à la baisse avec la présence d'une divergence baissière.

Il est vrai que la livre sterling s'est trouvée sous pression peu après, mais le GBPUSD a formé un support important à 1,59$. Pendant six semaines, la paire a évolué sans tendance entre les 1,59$ et les 1,626$. Durant cette période, j'ai justement alerté les traders quant au risque d'une reprise de la tendance haussière. Le RSI a finit par dépasser sa ligne de tendance le 13 novembre 2013, et le GBPUSD a cassé les 1,626$ le 27 novembre. C'était justement le breakout du RSI qui permettait de se positionner à l'achat le jour où le GBPUSD a rebondi fortement sur les 1,59$, car cela laissait anticiper une sortie par le haut du range.

Vous noterez que la configuration actuelle du Bund est très similaire à celle observée sur le GBPUSD en 2013. Vous pouvez vous servir de cet exemple pour avoir une meilleure idée des raisons pour laquelle je pense que le Bund va continuer à grimper dans les séances qui viennent.

Please add a description for the image.