Nous utilisons différents cookies afin de vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.
Pour en savoir plus sur notre politique de gestion des cookies, cliquez ici ou suivez le lien qui se situe au bas de n’importe quelle page de notre site.

0

Notifications

Les notifications ci-dessous sont basées sur les filtres qui peuvent être ajustés via les pages du calendrier économique et des webinaires.

Webinaires à venir

Webinaires à venir

0

Événements économiques

Événements économiques

0
Guides de trading gratuits
Souscrire
Veuillez réessayer
EUR/USD
Baissier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
CAC 40
Baissier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
EUR/CHF
Mitigé
Bitcoin
Haussier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Or
Mitigé
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Pétrole WTI
Mitigé
Plus Voir plus
Informations en Temps Réel
  • Version améliorée https://t.co/njyhtfJETU
  • US / Les démocrates appellent à une relance des négociations sur la base d’un plan de soutien économique bipartisan 👇 https://t.co/SZkKEV39SQ
  • Fed / Williams « Nous sommes toujours dans une récession très profonde » https://t.co/jqJZauuFXB
  • #EURJPY #forex #forextrader EUR/JPY : Prochaine résistance 127,10. Objectif du franchissement des 125,15 : 128,60 https://t.co/rFR0TX8R5X
  • on me glisse dans l'oreillette qu'il trouve également qu'un P/E de 28 sur le SP500 (22 en février pré-Covid) c'est pas top et qu'il faudrait lifter ce ratio à 40 dans les plus brefs délais
  • Fed / Powell trouve qu'un VIX à 20 c'est pas suffisant et veut le voir tomber à 10 asap --> https://t.co/IszbhmTjJD
  • Depuis quelques jours les obligations corporate US de bonne qualité sont vendues (Invest. Grade) mais pas les obligations plus risquées (High Yield)... Excès de confiance sur les actifs risqués ? $LQD vs $HYG ---> https://t.co/zFsOgyunKG
  • Fed / Harker : "Très inquiet des limites de la politique monétaire" Fed / Powell : "La poussée du virus pourrait peser sur l'activité, la crise économique déclenchée par le virus n'est pas terminée" Le marché : https://t.co/ZLx0bUsaG2
  • #WTI #silver https://www.dailyfx.com/francais/actualite_forex_trading/technique/matieres_premieres/2020/12/02/Argent-cuivre-petrole-cacao-L-hebdo-des-matieres-premieres-.html
  • Les "buythedipers" ont toujours faim sur le Nasdaq100 et ne veulent pas que l'indice retombe sous la résistance apparemment (bulltrap) Une cloture daily, dans les jours qui viennent, sous cette résistance serait négative #Nasdaq100 (UT 4H) --> https://t.co/AywTmKmsBX
Face à l'incertitude de l'Europe, je choisis la clarté anglo-saxonne…

Face à l'incertitude de l'Europe, je choisis la clarté anglo-saxonne…

2012-01-16 17:02:00
Nadia Caompaoré,
Share:

Ces deux facteurs de concert, bouleversent et pourraient fausser les tentatives de prévision les plus audacieuses. Au risque de contagion de la crise de l’Europe au reste du monde, s’ajoutent une croissance mondiale toujours en convalescence, un manque de promptitude de la part des officiels européens à donner une direction claire de moyen terme à leurs actions et c’est la raison pour laquelle, je préfère ne serait-ce que pour la première moitié de l’année, diriger mes choix vers les indices américains, et les matières premières, principalement le pétrole. Pourquoi ? Diverses raisons ici apposées à cette sélection d’actifs.

Alors que dans les devises, notamment européennes, les inconnues dans l’équation de valorisation sont beaucoup trop nombreuses, le SP500 offre l’avantage d’être lui-même un indicateur de choix du sentiment de marché, offrant ainsi la possibilité d’intervenir avec un timing optimum sur les autres marchés ; de plus, la réactivité et flexibilité des autorités de politique monétaire américaine, éliminent certains des risques d’erreur d’analyse présents en Europe et facilitent de ce fait les analyses. Les critères de jugement ici sont relativement simples, jauger la croissance américaine et la politique de la Fed. En ce qui concerne le premier volet, tant que le plus grand marché de consommation au monde affichera des agrégats économiques dans le vert(ce qui est le cas pour de nombreux éléments de la croissance) , les indices se maintiendront. Quant au second volet ayant trait à la politique monétaire, il faut noter que la communication de la Fed s’est améliorée et celle-ci a d’ailleurs en étude la possibilité de révéler au marché des prévisions de taux, réduisant la navigation à vue des opérateurs. Si comme je le pense les indices tiennent au cours du premier trimestre, ils pourront être aidés en plus par la spéculation sur un Quantitative Easing supplémentaire de la Fed. Que les plus sceptiques sur cette façon de procéder, commencent par se rassurer, ce n’est pas une affirmation mais une possibilité sur laquelle nous aurons plus de clarté à l’issue de l’opération Twist. C’est l’état du secteur immobilier en particulier, qui pourrait justifier une telle option, même si de nombreux observateurs sont frustrés par les effets des deux premiers plans ; qu’à cela ne tienne, les anglo-saxons font preuve d’une réactivité inégalable en termes d’interventions et s’ils jugent nécessaire pour leur économie d’intervenir à nouveau sur les marchés via la politique monétaire, qu’elle qu’en soit la forme, ils le feront ! Ils auront d’ailleurs en peu de temps réussi à imposer cette façon de voir les choses au reste du monde, le QE étant souhaité en Europe pour endiguer la crise et envisagé par la Chine.

En résumé, au cours de ce premier trimestre, je privilégie des actifs robustes, sur lesquels les critères d’analyse sont simples et accessibles. Pour l’or noir, on peut y mettre un petit bémol en raison du facteur géopolitique, mais celui-ci pourrait s’atténuer dans les mois à venir au profit d’un seul autre critère, la croissance. Voir point de moyen terme sur le pétrole WTI ici.

Passons à la revue graphique du SP500 où il sera important de retenir des seuils clés d’intervention qui rapprochés à l’étude du sentiment de risque donneront un sens d’intervention de votre part.

En données mensuelles, on retiendra à long terme un range large entre les plus hauts historiques à 1576 et le seuil des 750 points avec des paliers intermédiaires, le tout dans une configuration qui est haussière. Les vendeurs noteront la présence d’une oblique naissant des plus historiques et reliant les plus hauts de l’année dernière mettant en avant une zone de résistance sur le seuil des 1330. Au-dessus de ces 1330, la bande supérieure de Bollinger (1420) qui pourrait faire barrage si une cassure haussière de l’oblique et du seuil des 1330 venait à se faire. A la baisse, je retiens comme premier seuil d’alerte de mise à mal de la hausse, les 1200 points, actuellement protégés par les MM20 et 100 et qui devrait voir présentation des acheteurs si tant est que l’environnement se dégrade d’ici là. En dessous, de ces 1200, le risque baissier prendrait encore plus le pas, avec comme seconde alerte les 1135 dont le rapprochement ouvrirait la voie aux 1000 voire aux bas du range de long terme à 750, mais d’ici là, espérons que Bernanke vienne à la rescousse des opérateurs. Ces 1135 testés au cours de la période de peur du mois d’août correspondent d’ailleurs à 38% de tous les gains enregistrés depuis le point bas trouvé pendant la crise.

Graphique Mensuel

Face_a_l_incertitude_europeenne_je_choisis_la_simplicite_anglosaxonne_body_mensuelSP500.png, Face à l'incertitude de l'Europe, je choisis la clarté anglo-saxonne…

L’ajout de l’analyse hebdomadaire apporte quelques précisions de taille. Si la vision mensuelle laisse entrevoir la possibilité d’un échec sur l’oblique et les 1330 points, on notera qu’en données hebdomadaires, le canal haussier cassé lors du trimestre dernier donne l’option d’un test de la borne basse de ce canal, ce qui nous ferait inscrire un plus haut par rapport à ceux de 2011, dans la zone des 1380/1400, scénario à ne pas éliminer quand on connait la puissance des indices US. Néanmoins, avant ces 1330, on retrouve sur la région des 1300, une première barrière constituée par le bas du range qui aura tenu sur les plus hauts pendant près d’un trimestre. C’est d’ailleurs dans l’éventualité d’un échec sur cette zone que nous avons entrepris des ventes agressives au cours de la semaine dernière sur cette région. Quant aux seuils à retenir à la baisse, les 1200 retenus en données mensuelles peuvent être affinés ici avec une possibilité d’excès baissier sur les 1175, sur l’oblique mise en avant sur le graphique ci-dessous.

Graphique Hebdomadaire

Face_a_l_incertitude_europeenne_je_choisis_la_simplicite_anglosaxonne_body_weeklySP500.png, Face à l'incertitude de l'Europe, je choisis la clarté anglo-saxonne…

J’aime à penser que la correction effectuée lors de la période estivale de 2011 serait suffisante pour maintenir la tendance actuelle d’autant plus que nombre de statistiques économiques américaines restent positives même si jugées modestes par certains. La saison des résultats qui s’est ouverte il y a quelques jours est un premier élément de navigation sur cet actif et mon scénario idéal va dans la mise en place d’un range avec un bas dans la zone des 1200/1175 ; quant au haut de ce range, c’est le plus difficile à entrevoir dans l’état actuel des choses. Au moment de l’écriture de ce point, la zone des 1300 pourrait se prêter au haut du range, mais avant de céder à la facilité de l’affirmation, j’attendrai la suite des publications, cette semaine étant celle de grosses valeurs bancaires comme Goldman Sachs, Bank of America ou encore Citigroup.

DailyFX fournit des informations sur le Forex et des analyses techniques sur les tendances qui influencent les marchés de devises internationaux.