Nous utilisons différents cookies afin de vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.
Pour en savoir plus sur notre politique de gestion des cookies, cliquez ici ou suivez le lien qui se situe au bas de n’importe quelle page de notre site.

0

Notifications

Les notifications ci-dessous sont basées sur les filtres qui peuvent être ajustés via les pages du calendrier économique et des webinaires.

Webinaires à venir

Webinaires à venir

0

Événements économiques

Événements économiques

0
Guides de trading gratuits
Souscrire
Veuillez réessayer
EUR/USD
Mitigé
CAC 40
Baissier
EUR/CHF
Haussier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Bitcoin
Or
Mitigé
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Pétrole WTI
Mitigé
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Plus Voir plus
Informations en Temps Réel
  • Position de la Fed : quel degré d’orgie sur les marchés financiers et dans l’immobilier sommes-nous prêts à accepter encore pour ramener 7 millions d’américains à l’emploi ? (sur 153 millions employés avant crise, hors emplois agricoles)
  • ...mais ajoute : « il est difficile de prévoir exactement quand cela passera » https://t.co/kBMc4igk9H
  • Fed / Powell -je suis relativement confiant dans l’anticipation d’une inflation transitoire (« I have a level of confidence »)
  • #Fed / #Powell -non, une inflation à 5% n’est pas acceptable -il faut être un peu patient pour voir ce qu’il se passe vraiment -nous sommes prêts à utiliser nos instruments si nécessaire -les facteurs qui pèsent sur l’emploi devraient régresser dans les mois à venir
  • Fed / Mester L'économie américaine n'est pas encore au stade où elle fait face à un risque élévé concernant la stabilité financière (traduction : Mester veut un nouveau record asap sur le SP500)
  • ...et 10 secondes plus tard Fed / Mester : - la Fed doit surveiller ses instruments de communication pour être sûr qu'ils ne contribuent pas à la volatilité de marché https://t.co/TSj6VFXmYx
  • Fed /Mester -la stabilité financière ne devrait pas être ajoutée au mandat de la Fed comme troisième objectif (effectivement, elle l'est déjà...)
  • RT @bullfrog_jerry: Fantastic Street Art 🖼 Munster, Germany 🇩🇪 https://t.co/mkdVXmwfW7
  • RT @IGFrance: 🎥 Webinaire : Revue de marché Indices🚀 Avec Thomas Pereira dans la mise en application des analyses de Cédric Damestoy sur n…
  • RT @GallantNicolas1: La #Fed va être moins accommodante, comment réagira la #bourse en Europe ? Décryptage d'Alexandre Baradez (IG) #taux #…
CAC 40 / DAX : Ouverture à l'équilibre, les marchés guettent le déjeuner de travail entre Sarkozy et Merkel

CAC 40 / DAX : Ouverture à l'équilibre, les marchés guettent le déjeuner de travail entre Sarkozy et Merkel

Adrian Raymond, Stratégiste Marché

Malgré les bons chiffres de l’emploi américains vendredi (200K créations d’emploi contre 152K attendus en décembre et une baisse du taux de chômage de 8,6% à 8,5%), la plupart des places européennes ont terminé la semaine dans le rouge, les opérateurs préférant prendre leurs bénéfices avant la réunion entre le président français Nicolas Sarkozy et la chancelière allemande Angela Merkel.

Sur la Bourse de Paris, tandis que le CAC 40 avait gagné du terrain durant la première moitié de la séance, l’indice français a lâché tous ses gains peu après la publication du NFP et a finalement clôturé en baisse de 0,24% à 3137 points. Outre-Rhin, le DAX a également subi des prises de bénéfices à la clôture européenne et a reculé de 0,62% à 6057 points.

Aux Etats-Unis, le S&P 500 et le DJIA ont terminé la semaine de trading en repli de 0,25% et 0,45% respectivement tandis que le NASDAQ COMPOSITE s'est adjugé 0,16%.

Alors que les marchés guettent la première adjudication grecque de 2012 aujourd’hui, les opérateurs se focaliseront sur le déjeuner de travail de Sarkozy et Merkel durant lequel le couple franco-allemand préparera le prochain Conseil européen qui aura lieu le 30 janvier. Le sujet principal du déjeuner sera les détails du pacte budgétaire européen décidé en décembre, mais ils devront aussi traiter les mesures d’austérité en Italie avant que le président du Conseil italien Mario Monti ne se rende à Berlin cette semaine. Pendant qu’Italie prépare également une omission obligataire jeudi, Monti a annoncé hier soir qu’il préparait une libéralisation graduelle dans plusieurs secteurs afin de rendre l’économie italienne plus compétitive au niveau mondial.

Egalement sur le menu du déjeuner aujourd’hui, Sarkozy devra manifester son souhait d’adopter sans traîner une taxe Tobin sur les transactions financières. Tandis que le président français veut qu’une telle taxe soit mise en place au niveau européen, il a déclaré que la France n’excluait pas d’avancer seule après que le premier ministre britannique David Cameron ait menacé d’opposer son véto à une telle mesure s’il le monde entier n’adoptait pas la même taxe.

Sur le plan macroéconomique, le déficit commercial en France s’est élevé à –4,4 milliards d’euros en novembre, en baisse depuis le déficit de -6,2 milliards en octobre. L’Allemagne a connu un surplus de 15,1 milliards d’euros contre les prévisions à 12,3 milliards. Les opérateurs scruteront à 10H30 la publication de l'indice Sentix, baromètre du sentiment des investisseurs en Europe, et puis les chiffres de production industrielle en Allemagne à 12H. Sans statistiques américaines cet après-midi, les marchés guetteront les résultats d'Alcoa, qui entameront le bal des trimestriels, après la clôture à Wall Street ce soir.

Techniquement, le CAC 40 devrait tester son support à 3125 ce matin après que les investisseurs aient échoué sous la résistance à 3175 vendredi après-midi. En donnés horaires, on constate un canal baissier de très court terme qui a pris forme suite à la sortie du canal haussier jeudi. De ce fait, nous gardons un biais baissier sous les 3175 points et tant que cette résistance tiendra aujourd'hui les vendeurs pourraient attendre soit un pullback sur le haut du canal baissier soit une cassure des 3125 pour prendre position. Dans le cas où les 3125 céderont, les prochains objectifs seraient à 3065 et puis à 3020. A contrario, un franchissement des 3175 invaliderait le scénario baissier et militerait en faveur d'un retour rapide des 3195 voire des 3245 en extension.

Graphique en données H2

CAC_40_DAX_Repli_a_louverture_les_operateurs_guettent_le_dejeuner_de_travail_entre_Sarkozy_et_Merkel_body_fra40.png, CAC 40 / DAX : Ouverture à l'équilibre, les marchés guettent le déjeuner de travail entre Sarkozy et Merkel

Pour le DAX, l'indice allemand a testé son support à 6010 vendredi, soit notre objectif donné aux traders le matin. Les investisseurs devraient tester la résistance intermédiaire à 6060 ce matin, et tant que les vendeurs garderont la main sous ce seuil, un nouveau test des 6010 serait attendu. Au-dessous de ce support, les vendeurs viseraient le prochain support à 5920. A contrario, si l'indice davait casser les 6060 les 6160 seraient en ligne de mire.

Pour partager vos stratégies de trading sur le CAC 40 et le DAX, rendez-vous sur le forum interactif.

Graphique en données H3

CAC_40_DAX_Repli_a_louverture_les_operateurs_guettent_le_dejeuner_de_travail_entre_Sarkozy_et_Merkel_body_ger30.png, CAC 40 / DAX : Ouverture à l'équilibre, les marchés guettent le déjeuner de travail entre Sarkozy et Merkel

DailyFX fournit des informations sur le Forex et des analyses techniques sur les tendances qui influencent les marchés de devises internationaux.