• Les décevants chiffres de l’emploi en Suisse et aux États-Unis soutiennent l’euro
  • Stratégie baissière de l’EUR/CHF sous 1,1665

L'euro rebondit face au franc suisse depuis le début du mois de juin

Les décevants chiffres de l’emploi en Suisse et aux États-Unis soutiennent l’euro

Les décevants chiffres de l’emploi suisses pour le mois de juin publiés ce matin ont accentué la tendance haussière de l’EUR/CHF, déjà soutenu par les mauvais chiffres de l’emploi américains vendredi 06 juillet.

En effet, le taux de chômage suisse non corrigé des variations saisonnières est ressorti inchangé à 2,4% en juin (plus bas depuis septembre 2008), alors que le consensus des analystes interrogés par Reuters s’attendait à un taux de chômage en baisse de 1 point de base. Une fois ajusté pour tenir compte des facteurs saisonniers, le taux de chômage a légèrement diminué, passant de 2,7% en mai à 2,6% en juin.

Outre-Atlantique, le NFP est ressorti à 213k, soit supérieur au consensus de Reuters qui prévoyait 195k créations d’emplois dans le secteur non-agricole. Toutefois, le taux de chômage a augmenté de façon inattendue et la croissance des salaires a ralenti.

Autre facteur de soutien de l’euro aujourd’hui, les récentes démissions de David Davis, ministre du Brexit et Boris Johnson, secrétaire d'État des affaires étrangères, qui porte un nouveau coup dur au leadership de Theresa May. En effet, les investisseurs qui retrouvaient confiance en le Premier ministre du Royaume-Uni pourraient à nouveau s’inquiéter alors les négociations avec Bruxelles sont au point mort.

Stratégie baissière de l’EUR/CHF sous 1,1665

Graphique 4 heures de l’EUR/CHF réalisé sur la plateforme ProRealTime

EUR/CHF stratégie baissière à 1,1665

Le marché se positionne donc sur l’euro, qui est en hausse face aux principales devises majeures dont le franc. Comme prévu dans mon dernier article, l’EUR/CHF continue de rebondir et est dorénavant proche de son plus haut des 20 derniers jours à 1,1657. Ce sommet, qui correspond également au R1 hebdomadaire (1,1665) et du R2 journalier pourrait être une opportunité pour se passer à la vente afin de se positionner dans la tendance de fond, clairement baissière comme l’indique la tendance de la moyenne mobile à 200 jours.

L’un des signaux qui m’intéresserait serait une divergence baissière sur le graphique 4 heures de l’EUR/CHF. En effet, une divergence baissière sous cette résistance à 1,1657, puis le passage du RSI sous 50 permettraient de se repositionner short sur la paire EUR/CHF. L’objectif baissier serait alors dans un premier temps 1,16 puis 1,15.

L’invalidation de ce scénario baissier aurait lieu en cas de dépassement de la zone de résistance à 1,1657-1,1665.

Téléchargez nos guides prévisionnels du T3 2018 afin de découvrir nos projections des paires majeures pour ce nouveau trimestre.

POURSUIVRE VOTRE LECTURE

>>3 conseils de trading que j’aurais aimé connaître quand j’ai débuté sur le Forex

>> Quatre indicateurs techniques très efficaces que tout trader devrait connaître