Alors qu’elle entretenait de très belle manière un rallye haussier entamé au printemps dernier, la paire EUR/USD a subi un net repli en fin de semaine passée suite à la publication des statistiques liées au marché de l’emploi aux Etats-Unis. Le Bureau du Travail américain a surpris ce vendredi en annonçant d’une part la création de 209 000 emplois non-agricoles dans son rapport NFP (Non-Farm Payrolls), et en indiquant d’autre part la baisse du taux de chômage à 4,3%, faisant fléchir le cours de l’EUR/USD. Le consensus n’en attendait en effet pas autant (180 000). Par ailleurs, la hausse des salaires américains à 2,5% a également encouragé les vendeurs EUR/USD à reprendre le dessus.

Retrouvez mes stratégies Forex – Bourse US chaque mardi, jeudi et vendredi à 14h30.

Sur le plan de l’analyse technique, le taux de change EURUSD franchissait le mois dernier une première résistance majeure à 1,1470$, puis une seconde située à 1,1715$, correspondant au point haut de la semaine du 24 août 2015. Après avoir effectué un pull-back sur ce niveau et avoir brièvement touché le seuil à 1,19$, la paire EURUSD a clôturé sa bougie hebdomadaire d’un pendu. Cette forme de bougie est généralement considérée comme une configuration de retournement, procurant à l’EUR/USD un risque baissier à court terme.

Notons toutefois le signal haussier donné par l’indicateur contrarien Sentiment IG, quoique le nombre de traders particuliers vendeurs diminue sur le marché EUR/USD.

Intéressés par l’euro-dollar ? Recevez gratuitement notre guide prévisionnel du 3ème trimestre et découvrez nos anticipations.

Taux de change EUR/USD en données hebdomadaires en bougies japonaises

EUR/USD : échec sous 1,19$, c’est du sérieux ?

Graphique préparé par Yoav Nizard