Nous utilisons différents cookies afin de vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.
Pour en savoir plus sur notre politique de gestion des cookies, cliquez ici ou suivez le lien qui se situe au bas de n’importe quelle page de notre site.

Guides de trading gratuits
EUR/USD
Haussier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
CAC 40
Baissier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
EUR/CHF
Haussier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Bitcoin
Mitigé
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Or
Mitigé
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Pétrole WTI
Mitigé
Plus Voir plus
Informations en Temps Réel
  • RT @Schuldensuehner: OOPS! US jobless claims skyrocket to 6.6 million, marking a 2nd straight weekly record, as coronavirus layoffs persist…
  • 🇺🇸 USD - Renouvellements des demandes d'indemnités (MARS 21), Réel : 3029k Consensus : N/A Précédent : 1784k https://www.dailyfx.com/francais/calendrier-economique#2020-04-02
  • 🇺🇸 USD - Balance commerciale (FEVR), Réel : -39.90b Consensus : -$40.0b Précédent : -$45.5b https://www.dailyfx.com/francais/calendrier-economique#2020-04-02
  • Hallucinant https://t.co/ErAz8dpmBm
  • 🇺🇸 USD - Renouvellements des demandes d'indemnités (MARS 21), Réel : 3029k Consensus : N/A Précédent : 1803k https://www.dailyfx.com/francais/calendrier-economique#2020-04-02
  • 🇺🇸 USD - Nouvelles inscriptions aux allocations chômage (MARS 28), Réel : 6648k Consensus : 3700k Précédent : 3283k https://www.dailyfx.com/francais/calendrier-economique#2020-04-02
  • 🇺🇸 USD - Renouvellements des demandes d'indemnités (MARS 21), Réel : 3.03M Consensus : N/A Précédent : 1803k https://www.dailyfx.com/francais/calendrier-economique#2020-04-02
  • 🇺🇸 USD - Nouvelles inscriptions aux allocations chômage (MARS 28), Réel : 6.65M Consensus : 3700k Précédent : 3283k https://www.dailyfx.com/francais/calendrier-economique#2020-04-02
  • 🇺🇸 USD - Balance commerciale (FEVR), Réel : -39.9B Consensus : -$40.0b Précédent : -$45.3b https://www.dailyfx.com/francais/calendrier-economique#2020-04-02
  • Etats-Unis Inscriptions au chômage --> 6.65 millions (!!) (cons 3.5M préc 3.28M)
L'agenda de la semaine

L'agenda de la semaine

2012-05-14 14:55:00
Nadia Compaoré, Stratégiste Marché
Share:

Les marchés entament cette semaine de trading sur une note négative, les préoccupations vis-à-vis de la Grèce ayant réussi à occulter la décision d’assouplissement supplémentaire en Chine via un abaissement du ratio de réserves des banques. Lundis statistiquement baissier dirons-nous, le calendrier économique de la semaine n’a pas encore joué son rôle. Récapitulatif commenté des statistiques d’importance de la semaine. Les publications marquées d’un astérisque (*) feront l’objet d’une session de trading dans la salle de trading DailyFX.

Mardi 15 Mai à 03h30 : Procès verbal de la dernière réunion de la RBA

Cette publication a des incidences sur le moyen/long terme en particulier, dans la mesure où elle mettra en avant ce qui aura fait l’objet de discussions lors de la dernière décision de taux ; les commentaires des officiels guideront les échanges sur le dollar australien, sachant qu’un pessimisme marqué quant à la situation économique future aura des incidences baissières ; la mention selon laquelle la politique de baisse de taux pourrait se poursuivre sera également importante et pourrait affaiblir de façon supplémentaire le dollar australien.

C’est la zone Euro qui sera l’objet de toutes les attentions lors de cette matinée avec pas moins de trois publications économiques dont deux, figures même de croissance. Le monde entier étant au chevet et inquiet pour l’Europe, il est probable que ces publications aient des incidences sur l’ensemble des marchés financiers de par le biais du sentiment de risque qui pourrait se dégrader encore plus. En ce qui concerne les taux de croissance, il est important de noter que deux horizons sont analysés de concert, à savoir le trimestriel et l’annuel, ce qui appelle à une prudence dans l’interprétation finale et un temps de réflexion avant d’intervenir ; en effet, des pertes engendrées par un chiffre trimestriel négatif peuvent être allégées par un chiffre annuel qui sera lui positif, celui-ci ayant plus de poids à moyen terme.

Mardi 15 Mai à 8h00 : PIB trimestriel et annuel allemand

Jusque-là, la tenue relative de la monnaie unique s’explique en partie par le fait que l’embrasement économique des PIGS est contenu par une économie allemande bien portante, Allemagne qui rappelons-le est le moteur de croissance de la Zone Euro. Si ce moteur de croissance venait à perdre de sa relative puissance,les opérateurs se montreront encore plus pessimistes quant à l’avenir de la Zone Euro et de ce fait la monnaie unique peinera à reprendre du terrain à la hausse ; le trimestre dernier avait été marqué par un recul de la croissance de 0.2%, et si le chiffre attendu confirmait la tendance d’une décélération de la progression économique, il faudra envisager des pertes supplémentaires de la monnaie unique ; celui-ci est attendu en progression de 0.1%, plaidant ainsi pour des pertes limitées . L’ultime ressort pour une hausse majeure de l’euro, un taux de croissance annuel qui serait progression par rapport au précédent.

Mardi 15 Mai à 11h00 : PIB trimestriel et annuel Zone Euro

Si le glas de la monnaie unique ne sonne pas lors de la publication du PIB allemand, c’est probablement dans le cadre d’une situation attentiste vis-à-vis du chiffre de la Zone Euro dans son ensemble ou dans le cas où le PIB allemand se serait révélé encourageant. Le chiffre trimestriel attendu -0.2% est certes en amélioration par rapport au précédent de -0.3%, mais le chiffre annuel de progression de l’économie enregistrerait quant à lui une nette baisse de 0.7% à -0.2%, facteur plaidant pour des faiblesses pour la monnaie unique voire l’ensemble des actifs risqués.

Mardi 15 Mai à 11h00 : Enquête ZEW en Allemagne et Zone Euro

La concomitance entre cette annonce et celle relevant de la croissance de la zone ne rend pas aisées les interprétations pouvant en découler. Pour commencer, il existe la probabilité que la prévision de 19.2 qui se révèle être inférieure au précédent soit intégrée aux cours, les dernières annonces en provenance de la Zone Euro étant malheureusement orientées vers le pessimisme ; si tel devait être le cas, les faiblesses engendrées par la baisse du sentiment économique pourraient ne pas être massives, et ce d’autant plus que de nombreuses statistiques plus importantes auront été déjà communiquées. Il conviendra d’ailleurs de se concentrer sur le composant « sentiment économique » de l’enquête et accorder une part plus importante au chiffre provenant de l’Allemagne.

Mardi 15 Mai à 14h30 : Inflation et ventes au détail aux USA*

Le consensus vis-à-vis de l’inflation étant similaire au chiffre précédent, les interprétations de ces deux annonces pourraient être facilitées. En effet, l’inflation « core » est attendue en stagnation à 2.3% en termes annuels, ce qui permet de potentiellement occulter ce chiffre et se concentrer sur celui des ventes au détail. Ce dernier est attendu en progression de 0.2%, contre un précédent de 0.8% ; certes le chiffre est positif, mais il se trouve être inférieur au précédent, facteur invitant à des gains limités ; si en plus d’une progression limitée de cet agrégat de croissance, l’environnement se trouvait être fortement dégradé par les annonces européennes de la matinée, cette statistique pourrait donner lieu à des entrées vendeuses sur rebond de court terme sur les actifs adossés au dollar.

J’attire tout de même votre attention sur une autre alternative pouvant émaner du marché à l’issue de ces deux publications, il s’agit d’une la spéculation sur un Quantitative easing de la Fed, facteur qui aura pour effet de déprécier le dollar ; cette option gagnera en probabilité si nous assistons à une baisse surprise de l’inflation.

Mercredi 16 Mai à 10h30 : Chômage Royaume Uni

La majorité des analystes prévoit une très légère augmentation des revendications de chômage au cours du mois d’avril au Royaume Uni, avec 5000 inscriptions au chômage contre 3600 le mois précédent ; en plus de cette légère augmentation, le taux de chômage aurait lui aussi enregistré une légère progression de 4.9% à 5%, faits qui plaident pour un affaiblissement de la Livre Sterling par rapport à ses homologues, notamment le billet vert.

Mercredi 16 Mai à 11h00 : Inflation en Zone Euro

Agrégat d’importance pour la politique monétaire, il n’est pas particulièrement sujet à caution en raison de son siège sous le seuil objectif de la BCE ; difficile dans de telles conditions que son évolution appelle à des réactions en termes de politique monétaire et de ce fait à des mouvements puissants. Si théoriquement une baisse de l’inflation voit en général naître une spéculation sur une baisse de taux, donc une dépréciation de la devise, avec la monnaie unique, les interprétations sont souvent contrariennes et dénuées de logique théorique ; en effet, une baisse de l’inflation peut être interprétée comme un élément positif pour la croissance, de la même façon qu’une baisse de taux (qui d’ailleurs est souhaitée par de nombreux observateurs) a pour effet d’alléger les pressions baissières sur la monnaie unique de par la réduction du différentiel de taux directeur entre BCE et Fed.

Mercredi 16 Mai à 11h30 : Rapport d’inflation de la Banque d’Angleterre

Ce rapport à des implications sur la Livre principalement à moyen terme dans la mesure où il met en avant les assertions de la Banque sur les trois mois à venir en termes de croissance des prix. La BoE a maintenu sa politique monétaire actuelle avec des taux à 0.50% et un programme d’assouplissement quantitatif à 325 milliards ; les évaluations futures de l’inflation serviront de guide à moyen terme des échanges de Livre Sterling. Ce rapport pourrait créer de la volatilité.

Mercredi 16 Mai à 14h30 : Chantiers immobiliers et Permis de construire aux USA*

Les Permis de construire sont attendus en très léger recul de 747K à 730K, tandis que les chantiers immobiliers enregistraient eux, une toute aussi légère progression de 654 K à 680 K. Publiées de concert dans ces bornes de prévision, la neutralité prévaudrait, avec un biais haussier en raison de l’amélioration enregistrée pour les chantiers immobiliers et de la production industrielle (statistique plus mineure et publiée à 15h15) anticipée en progression de 0.5% contre un précédent à 0.0%. Evidemment, cette anticipation de la direction des échanges devra être affinée en fonction du sentiment de risque qui prévaudra avant ces annonces économiques.

Mercredi 16 Mai à 20h00 : Procès-verbal du dernier FOMC

Il s’agit ici d’un récapitulatif des décisions et analyses par les officiels de politique monétaire de la Fed. Il ne faudrait exclure ici un manque de volatilité extrême dans la mesure où la réunion de la Fed avait été suivie d’une conférence de presse permettant de détailler les visions du comité directeur, et le dossier européen se trouve être plus préoccupant pour les opérateurs de marchés. A moins d’un changement de rhétorique franc sur le communiqué final, rhétorique qui se voudrait différente des affirmations de Bernanke lors de sa dernière conférence de presse, on privilégiera le sentiment de risque ambiant pour la direction des échanges.

Jeudi 17 Mai à 01h50 : PIB trimestriel et annuel Japonais

Le retour du Japon à la croissance en termes trimestriels est une bonne nouvelle pour les traders de yen, cette devise pouvant ainsi ne serait-ce qu’à court terme gagner du terrain face à son homologue américain ; le PIB trimestriel est attendu en progression de 0.9% après une baisse précédente de 0.2%. Fait intéressant vis-à-vis de cette annonce et de la configuration de la paire USDJPY, il se trouve que l’indicateur maison de FXCM présentant le positionnement de ses clients (Speculative Sentiment Index ou SSI) met en avant une majorité d’acheteurs, plaidant ainsi pour une poursuite de la baisse de la paire USDJPY et donc un renforcement du yen.

Jeudi 17 Mai à 14h30 et 16h00 :Chiffres hebdomadaires du chômage et Indice Philadelphia Fed

Journée morne en termes de statistiques, il faudra privilégier le sentiment de risque pour déceler la direction des échanges. La publication de ces deux statistiques mineures, plaide pour une certaine neutralité qui pourrait cependant avoir un légère orientation haussière sur les indices US, en raison de la très faible détérioration des revendications de chômage de 367K à 370K ; à cela s’ajoute un indice Philadelphia Fed attendu en progression de 8.5 à 10.6, pouvant être donc catalyseur d’une hausse ne serait-ce que de court terme si l’environnement n’était dégradé par l’Europe. Il faudra tenir compte lors de cette session de trading du G8 qui commencera le lendemain, car si des points d’achoppement venaient à filtrer, une spéculation en fonction des implications de cette réunion pourrait naître.

Vendredi 18 Mai à 14h30 : Inflation au Canada

A moins d’une surprise dans le chiffre publié, la paire USDCAD pourrait avoir une réaction muette à cette annonce en raison de la stagnation du taux de croissance des prix à 0.3% en termes mensuels. Les traders de loonie prêteront attention aux échanges sur le pétrole dont la corrélation avec le loonie peut mettre à mal leurs analyses de la paire en solo.

Réunion G8

La session de vendredi sera essentiellement tournée vers la réunion du G8 et le sort de la Zone Euro. Accouchant souvent de souris, ces réunions n’ont eu de cesse de décevoir les opérateurs en termes de décisions nettes au cours des dernières années. Celui-ci dérogera-t-il à la règle ? Cela est peu sûr dans la mesure où une nouvelle équipe européenne entre en scène avec la nouvelle présidence française. Néanmoins, certaines pistes de réflexion pourraient alléger ou renforcer les pressions baissières sur la monnaie unique et l’ensemble des actifs risqués, dépendamment de l’utilisation de certains termes. Une prise de conscience semble déjà se faire quant à la nécessité de nuancer la politique d’austérité telle que vue par les allemands, ces derniers commençant d’ailleurs à évoquer le besoin de croissance de la Zone. Le gouverneur de la BCE, Mario Draghi avait d’ailleurs lors de la dernière décision de taux appelé à un effort des pays pour stimuler la croissance, les moyens dont dispose la banque centrale apparaissant limités notamment en termes d’effets. L’adoucissement du ton allemand lors de ce G8, la volonté des officiels d’alléger les politiques d’austérité qui se révèlent inefficaces pourraient être un premier pas dans la stabilisation de la dérive de la monnaie unique. Inversement, le maintien des visions économiques actuelles ne ferait qu’aggraver la situation économique de la Zone Euro et de sa monnaie.

DailyFX fournit des informations sur le Forex et des analyses techniques sur les tendances qui influencent les marchés de devises internationaux.