Nous utilisons différents cookies afin de vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.
Pour en savoir plus sur notre politique de gestion des cookies, cliquez ici ou suivez le lien qui se situe au bas de n’importe quelle page de notre site.

0

Notifications

Les notifications ci-dessous sont basées sur les filtres qui peuvent être ajustés via les pages du calendrier économique et des webinaires.

Webinaires à venir

Webinaires à venir

0

Événements économiques

Événements économiques

0
Guides de trading gratuits
EUR/USD
Mitigé
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
CAC 40
Mitigé
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
EUR/CHF
Haussier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Bitcoin
Mitigé
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Or
Baissier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Pétrole WTI
Haussier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Plus Voir plus
EURCHF - Une configuration explosive

EURCHF - Une configuration explosive

2012-03-20 13:26:00
Nicolas Chéron, Stratégiste Technique
Share:

Postulat de départ : La baisse de l'EURCHF a long terme pénalise la Suisse et la Banque Nationale Suisse (BNS) a annoncé à maintes reprises vouloir défendre le seuil des 1.2 CHF avec des moyens illimités.

Stratégie : Simplicité oblige, ceux qui souhaitent jouer le facteur BNS pourront acheter au plus près du seuil psychologique, fatidique même, des 1.2, avec des stops au-dessous.

eurchfconfigurationexplosive_body_eurchf.png, EURCHF - Une configuration explosive

Graphique : Ci-dessus, on note que la paire réagi à chaque fois qu'elle se rapproche des 1.2. Que la hausse par la suite soit l'oeuvre de spéculateurs ou de la BNS nous est égale, l'important étant que la hausse soit.

Enfin, des personnes au fait de cette stratégie se posent de nombreuses questions. Ci-dessous retrouvez un échange que j'ai eu avec un de nos lecteurs au sujet de cette stratégie que nous poursuivons sur le forum DailyFX depuis plusieurs semaines et qui nous a déjà permi de faire des gains à déjà deux reprises.

(en noir les questions, en vert mes réponses).

La stratégie dont nous parlons, voir rêvons, tous me paraît excellente à bien des égards. Je me fais toutefois quelques réflexions :

La BNS veut défendre le seuil de 1,20F : pas plus ?

Oui, pas plus, ce qu'elle veut c'est un cours supérieur à ce seuil.

C'est maintenant bien connu. Beaucoup sont en position d'achat et quand le cours s’approche du plancher (pour l'instant le plus bas à ma connaissance est 1,2031), les acheteurs sont là et de fait empêchent le cours de descendre. Ainsi, la publication des intentions de la BNS a pour conséquence que nous faisons une bonne partie du travail pour elle. Bien joué ! Pourquoi pas ?

Effectivement, nous aidons l'EURCHF à baisser moins, ne baisse-t-il pas pour autant? Il faut comprendre que d'énormes acteurs achètent du CHF (donc vendent EURCHF), que ce dernier soit à 1.21 ou à 1.25. USD JPY et CHF étant les refuges par excellence, certains fonds, investisseurs, spéculateurs, achètent du CHF qui reste une référence. Donc tant que la crise ne sera terminée, une pression forte s'exercera sur l'EURCHF, plus forte et profonde en terme de cycle économique, que les spéculateurs de court terme qui jouent une intervention.

Je me dis donc que tant qu'une majorité d'acheteurs sera là, ils défendront eux-mêmes le seuil de 1,20.

Ils ne le peuvent pas car comme je l'ai expliqué ci-dessus, les forces en présence montrent un avantage certain aux vendeurs long terme d'EURCHF, les spéculateurs ne tiendraient pas longtemps. (voir exemple fin 2009, quand la BNS n'a pu enrayer les pressions vendeuses après plusieurs interventions).

Vous me direz donc : "mais alors, la BNS pourrait ne pas tenir ce seuil des 1.2" et je réponds Oui, évidemment que si la crise perdure, l'EURCHF cassera les 1.2 mais pas tout de suite, alors que la BNS n'est pas encore intervenue une seule fois à proximité de ce seuil. Et encore moins alors que les officiels ont déclaré encore récemment que la BNS avait des moyens illimités !

La BNS prendra le relais ensuite, quand les spéculateurs seront fatigués.

Exactement.

Puis le seuil de 1,20 continuera d'être défendu par elle-même quand ce sera nécessaire. Mais pas plus ? sauf à penser que la BNS relève ce seuil à 1,25 ou plus, ce qui, à ma connaissance n'a pas été confirmé.

Voulu, souhaité, mais difficile à faire et tenir, les pressions baissières seraient encore plus fortes à 1.25...d'autre part, cette nouvelle n'a effectivement pas été remise sur le devant de la scène pour le moment.

Nos positions risquent donc, peut-être, de rester approximativement à ce seuil un certain temps?

Il est clair qu'entre les rebonds entrainés par les spéculateurs on peut rester longtemps, 2, 3, 4 mois à proximité sans que la BNS n'ait à intervenir, n'ais-je pas dit que cette stratégie était affaire de patience. La BNS a tout intérêt à jouer la montre et faire perdre patience à nombreux spéculateurs qui sortiront par peur, ou impatience.

On parle d’un risque de trou d'air sous les 1,20. C'est bien possible, même si je suis d'accord ceux qui disent que la BNS n'a pas vraiment intérêt à laisser les cours tomber trop bas. Pourquoi en effet « sortir » des traders qui vous aident à atteindre vos objectifs ? Pourquoi « griller » son image, sa crédibilité ?

J'ai également le même raisonnement. La BNS est suisse, précise, elle n'a pas intérêt à ce que les stops sautent et que le CHF aille encore plus haut. Elle perdrait pendant un temps toute crédibilité ce qui pourrait renforcer encore plus ces fameuses pressions baissières de long terme dont je vous parlais. D'autre part, concernant ce fameux trou d'air...parlons en. D'après plusieurs sources d'informations, il y a d'énormes ordres à l'achat entre 1.2 et 1.203, qui va leur vendre? la BNS? des investisseurs qui shortent à 30 pips d'un seuil d'intervention? Quel groupement d'investisseurs prendrait le risque d'envoyer 100 milliard pour faire sauter les stops? et pourquoi? pour acheter plus bas? et qui leur vendrait à ce cours (1.19 par ex.) pour qu'ils puissent se constituer des positions supérieures à leur 100 milliard vendus sur le marché (but de l'opération), alors qu'on sera sous 1.2, et qu'un risque d'intervention serait alors proche de 100% à tout instant? Pour moi la seule option serait que la BNS fasse sauter les stops mais c'est inconcevable de penser qu'elle prendra ce risque, aucun intérêt, un danger énorme, impossible, ce n'est pas son mandat.

Quant aux 96% d'acheteurs, si jamais ce taux révélait (peu de chance, sans doute?), comme d'habitude, un signe de vente, nous serions ennuyés.

Les analystes FXCM du monde entier ont parlé de l'EURCHF, sur DailyFX, dans les perspectives moyen terme envoyées aux clients...donc je pense que nous avons un % plus élevé que la moyenne. A part cela, je réitère le fait que la BNS doit tenir les 1.2, quitte à nous faire un cadeau car ce n'est pas nous qu'elle combat, ce sont les forces acheteuses de long terme de CHF qui affectent l'économie du pays.

Personnellement, je suis (encore) positionné en oc à 1,2025 ; 1,2020 et 1,2015. (SL à 1,1988).

Pareil, je suis acheteur sur tout repli des cours à proximité des 1.2, stop sous 1.199.

Pour éviter le risque de se faire sortir (trou d'air) ou de "végéter" autour de 1,20, je me dis que l'on pourrait se positionner à 1,2065 (ou un peu plus?) en oc à l'achat, ce qui fait que l'on serait dans le wagon si et seulement si la BNS intervient pour remonter significativement.

Je pense ne pas avoir assez insisté sur cette partie. Regardez en 2009. Comme je l'ai dit, par 2 fois, on a repris 100/150 pips à proximité du seuil défendu (1.5 à ce moment là). Ce n'était pas la BNS mais les spéculateurs. Et bien avec un OC à 1.2065, tu serais passé acheteur, pour rien. Alors disons 1.2085, même problème. Alors pour être certain 1.215? ne serions nous pas alors trop haut? et si les cours viennent faire 1.215 pour mieux baisser, ne serions nous pas ennuyés?

On éviterait ainsi le risque de se faire sortir en cas de trou d'air ou de « végéter » autour de 1,20 alors que l'on aurait acheté à un cours (un peu) supérieur). On gagnerait 40 à 50 points de moins, le gain attendu demeurant cependant intéressant. A moins qu'il y ait un mécanisme (que j'ignore) faisant que, même si la BNS défend seulement le seuil de 1,20, le cours de la paire monterait quand même à 1,22 ou 1,23 ?

Première partie de cette question, je viens d'y répondre au-dessus. Dernier détail, je rappelle qu'avec un OCO on peut passer avec un ordre de 100K à la rigueur mais pas 10M :) sinon les banques le feraient.

Seconde partie : Il y a un autre mécanisme sur lequel je n'ai pas assez appuyé. Quand la BNS intervient, elle intervient pour une seule raison, enrayer les spéculations. Pas faire monter les cours. Le fait est que le moyen de calmer un peu les acheteurs de CHF c'est....de les exploser en vol en prenant 200/300 voir 600 pips comme elle l'a déjà fait par le passé. Donc oui, 1.22/23 possible même plus mais je ne ferai pas d'estimations hasardeuses à ce sujet.

En bref, 3 points sur lesquels je n'avais peut être pas assez appuyé :

- Les acheteurs actuels sont des petits par rapport au flux acheteur de CHF de long terme. Je réitère, les cours baissent, il y a bien une raison.

- Le trou d'air je n'y crois pas, et là c'est un choix, un risque, quel trade n'a pas de risque? la probabilité est faible. A vous de voir.

- Les OC (ordres conditionnels) peuvent être dangereux, sinon j'en aurai évidemment proposé.

Conclusion : On est jamais sur d'un trade à 100%, de toute façon vous ne devez pas prendre de risques inconsidérés, même si, sur ce trade, je mettrai plus que d'habitude vous l'avez bien compris. C'est maintenant une question de choix pour vous tous. Je le fais ou pas? avec levier ou non? sous 1.2 ou juste au-dessus... J'ai fait mon choix, j'ai donné mes éléments, je n'ai fais que constaté ce qui s'est passé plus de 10 fois par le passé sur cette même paire. A vous de juger.

DailyFX fournit des informations sur le Forex et des analyses techniques sur les tendances qui influencent les marchés de devises internationaux.