Nous utilisons différents cookies afin de vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.
Pour en savoir plus sur notre politique de gestion des cookies, cliquez ici ou suivez le lien qui se situe au bas de n’importe quelle page de notre site.

Guides de trading gratuits
EUR/USD
Baissier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
CAC 40
Baissier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Bitcoin
Baissier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
EUR/CHF
Baissier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Or
Baissier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Pétrole WTI
Mitigé
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Plus Voir plus
Comparaison de produits à effet de levier : certificats turbo et options à barrière

Comparaison de produits à effet de levier : certificats turbo et options à barrière

2019-10-21 18:13:00
Joris Zanna, Analyste Marché
Share:

Facilité de traçabilité, pertes limitées et large palette de sous-jacents, telles sont les caractéristiques des produits à barrière désactivante comme les certificats turbo et les options à barrière qui expliquent l’attrait des investisseurs privés pour ce type de produits. Il vous faut par conséquent connaître les différences subtiles de chaque produit.

Contrairement aux bons de souscription traditionnels, la volatilité implicite des produits à barrière désactivante n’a qu’un impact limité, voire aucun impact, sur la valorisation du produit. Grâce à la barrière désactivante, les certificats turbo et les options à barrière font partie des instruments dérivés les plus simples. Ils sont caractérisés par la facilité de traçabilité et les pertes limitées.

Certificats turbo et options à barrière - Principaux points :

- Les certificats turbo sont en règle générale négociés en Bourse. A contrario, les options à barrière sont négociées de gré à gré ;

- Le levier statique des options à barrière offre une vision linéaire de l’actif sous-jacent ;

- Le seuil de déclenchement réduit l’impact de la volatilité tant sur les certificats turbo que sur les options à barrière ;

- Les options à barrière offrent l’avantage de pouvoir placer un stop supplémentaire quel que soit le seuil de déclenchement. Ce stop peut être placé à n’importe quel niveau entre le cours actuel du sous-jacent et le seuil de déclenchement ;

- Contrairement aux certificats turbo, les options à barrière sont assorties d’une échéance fixe, généralement de 6 ou 12 mois.

Aperçu des différences entre les certificats turbo et les options à barrière

Principales différences entre les certificats turbo et les options à barrière

Qu’est-ce qu’un certificat turbo ?

Le certificat turbo est également un produit à levier. Avec ce type de produits, les traders ont la possibilité de spéculer sur divers sous-jacents.

Avec un certificat turbo call, les investisseurs peuvent jouer la hausse. Pour jouer la baisse, ils peuvent utiliser un certificat turbo put. Contrairement aux bons de souscription, la volatilité implicite n’a pas d’impact significatif sur les certificats turbo. Le seuil de déclenchement du turbo élimine le risque de volatilité implicite. Dans le cas de ce type de produits, le niveau de déclenchement ne doit pas être franchi, sinon le turbo expire avec une valeur nulle.

Le certificat turbo présente les caractéristiques suivantes :

- Sous-jacent ;

- Ratio ;

- Prix d’exercice ;

- Barrière désactivante ;

- Prime.

Le sous-jacent est l’instrument financier sous-jacent d’un certificat turbo, lequel peut prendre la forme d’un indice, d’une devise ou d’une matière première.

Le ratio de souscription indique le nombre de certificats turbo requis pour représenter une unité du sous-jacent. Le cours de référence correspond au cours actuel du sous-jacent en question.

La barrière désactivante (niveau de déclenchement) ne doit pas être franchie. Si le cours du sous-jacent franchit le niveau de déclenchement à la baisse (turbo call) ou à la hausse (turbo put), le certificat expire (désactivation) et l’investisseur perd son capital.

La prime représente le coût d’un certificat, c'est-à-dire les coûts du risque et de financement.

Exemple de trading sur certificat turbo

Nous allons brièvement vous expliquer en quoi consiste le trading sur certificat turbo au travers de l'exemple ci-dessous. Supposons que vous pensiez que le DAX devrait progresser et souhaitiez vous positionner avec une certificat turbo call. Comme pour les certificats turbo, il vous faut à présent choisir l’option vanille qui vous convient.

Dans cet exemple, nous optons pour un certificat turbo call assorti d’un niveau désactivant à 12 180,03 points. Le cours actuel du sous-jacent est à 12 670,6 points et le ratio de souscription est de 0,01. Aux fins du calcul, nous admettons une prime de 0,03 cents.

Le prix du certificat turbo call est déterminé comme suit :

Prix du turbo call = (cours du sous-jacent - niveau désactivant) x ratio de souscription + prime

Appliquons cette formule à notre exemple :

(12 670,6 - 12 180,03) x 0,01 + 0,03 = 4,92 €

En supposant un levier sous-jacent de 24, une fluctuation de 1 % de la valeur du DAX entraînerait une fluctuation de 24 % de la valeur du certificat turbo.

Exemple de trading d’un certificat turbo sur le DAX 30

Source : IG

Qu’est-ce qu’une option à barrière ?

Comme son nom l’indique, une option à barrière est une option qui expire dès lors qu’une barrière ou un seuil de déclenchement (désactivation) a été atteint. Si le cours du sous-jacent franchit le seuil de déclenchement, le trader perd au mieux la prime qu’il a versée. Avec les options à barrière, les investisseurs peuvent se positionner dans les marchés baissiers et haussiers. Le seuil de déclenchement protège les investisseurs contre les pertes supplémentaires lors de la désactivation du produit. Comme pour les CFD, le levier est fixe et n’évolue pas au fil du temps.

En outre, les options à barrière sont assorties d’une échéance fixe, généralement de 6 ou 12 mois. Pendant la durée du produit, vous pouvez clôturer la position à tout moment (tant que l’option n’a pas atteint le niveau de désactivation, qui entraîne l’expiration automatique de celle-ci).

Exemple de trading d’une option à barrière

Si vous pensez que le cours du sous-jacent va progresser, vous achèteriez une option à barrière call. Tous les niveaux de désactivation disponibles se trouvent sous le cours actuel.

La valeur de l’option à barrière suit l’évolution du cours du sous-jacent, ce qui signifie qu’elle augmente ou diminue d’un certain montant si le cours du sous-jacent augmente ou diminue de la même amplitude. Vous pouvez clôturer la position à tout moment avant l’expiration, à moins que le niveau de désactivation n’ait été atteint, ce qui entraîne l’expiration automatique de l’option.

Supposons que le DAX 30 soit actuellement à 12 760 points (put). L’investisseur pense que le DAX 30 va poursuivre son repli et décide d’acheter une option à barrière put avec un niveau de désactivation à 12 900 points. Le prix de l’option à barrière put se calcule de la même manière que pour les certificats turbo, à savoir :

Prix de l’option à barrière = (seuil de désactivation - cours du sous-jacent) + prime de désactivation + commission

La prime de désactivation représente le coût du niveau de désactivation garanti, qui protège l’investisseur contre le risque de slippage. L’investisseur s’acquitte également d’une petite commission d’ouverture et de clôture de la position, généralement 0,1 unité de devise du trade par lot, majorée de frais de financement s’il conserve sa position plus d’une journée.

Appliquons cette formule à notre exemple :

(12 900 - 12 760) + 1,5 + 0,10 = 141,5 €

Si le cours du sous-jacent atteint le niveau de désactivation, la perte serait limitée à la prime déjà versée, soit 141,5 €.

option barrière

Source : IG

Synthèse des différences entre les certificats turbo et les options à barrière

1. Les certificats turbo sont négociés en Bourse. A contrario, les options à barrière sont négociées de gré à gré ;

2. Les options à barrière offrent l’avantage de pouvoir placer un stop supplémentaire quel que soit le seuil de déclenchement. Ce stop peut être placé à n’importe quel niveau entre le cours actuel du sous-jacent et le seuil de déclenchement ;

3. Contrairement aux certificats turbo, les options à barrière sont assorties d’une échéance fixe, généralement de 6 ou 12 mois. Pendant la durée du produit, vous pouvez clôturer la position à tout moment (tant que l’option n’a pas atteint le niveau de désactivation, qui entraîne l’expiration automatique de celle-ci) ;

4. Dans le cas des options à barrière, tous les coûts comme le spread, la commission, les frais de financement overnight et la prime de désactivation peuvent être ventilés individuellement.

Autres articles sur des thèmes apparentés susceptibles de vous intéresser :

DailyFX fournit des informations sur le Forex et des analyses techniques sur les tendances qui influencent les marchés de devises internationaux.