Nous utilisons différents cookies afin de vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.
Pour en savoir plus sur notre politique de gestion des cookies, cliquez ici ou suivez le lien qui se situe au bas de n’importe quelle page de notre site.

Guides de trading gratuits
EUR/USD
Baissier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
CAC 40
Baissier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Bitcoin
Baissier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
EUR/CHF
Baissier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Or
Baissier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Pétrole WTI
Mitigé
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Plus Voir plus
Comparaison de produits à effet de levier : les certificats turbo et les CFD

Comparaison de produits à effet de levier : les certificats turbo et les CFD

2019-10-18 15:48:00
Joris Zanna, Analyste Marché
Share:

Le trading sur certificats turbo et CFD est très apprécié des investisseurs et des traders depuis plus d’une décennie. Bien que les deux types de produits à effet de levier semblent fortement similaires au premier abord,

il s’agit bel et bien de deux instruments dérivés très différents, différences que chaque investisseur doit avoir assimilées avant de trader. Découvrez les différences entre les certificats turbo et les CFD dans cet article.

Certificats turbo et CFD - Principaux points :

- Les certificats turbo peuvent être négociés en Bourse, ce qui n’est pas le cas des CFD ;

- En règle générale, les certificats sont émis par un émetteur, venant ainsi ajouter au trading de certificats un risque d’émetteur ;

- Le levier des CFD est fixe, tandis que celui des certificats est dynamique.

Aperçu des différences entre les certificats turbo et les CFD

Comparaison de produits à effet de levier : les certificats turbo et les CFD

Qu’est-ce qu’un CFD ?

Tout comme les options et les certificats, les CFD sont des produits à effet de levier. CFD signifie «Contract for Difference», ou contrat sur différence en français. Avec ce type de produits, vous pouvez spéculer sur la hausse comme sur la baisse. Par ailleurs, il existe des CFD sur presque tous les marchés : les investisseurs peuvent trader des CFD sur indices, actions, devises, obligations, ETF et matières premières.

Les CFD présentent les caractéristiques suivantes :

- Spread ;

- Marge ;

- Coûts de financement ;

- Trading hors Bourse (de gré à gré).

Le spread n’est pas un concept spécifique au trading sur CFD. Il s’agit de la différence entre le prix d’achat et le prix de vente. Pour les traders sur CFD, le spread constitue donc un coût

et il convient d'en tenir compte. Comme indiqué précédemment, les CFD sont des produits à effet de levier. En effet, il ne s’agit pas de réellement trader le sous-jacent, mais simplement de déposer une garantie auprès de votre courtier en CFD, que l’on appelle une marge. En règle générale, les CFD n’ont pas d’échéance, ce qui entraîne des coûts au jour le jour (overnight) lorsqu’ils sont détenus plus d’une journée. En outre, les CFD sont négociés de gré à gré.

Rendez-vous dans notre rubrique «Formations» pour en savoir plus sur le spread, la marge et le slippage dans le cadre du trading sur CFD.

Exemple de trading sur CFD

Nous allons brièvement vous expliquer en quoi consiste le trading sur CFD au travers de l’exemple ci-dessous. Supposons que vous anticipiez une progression du DAX 30 et que vous souhaitiez vous positionner avec un CFD sur cet indice. Dans cet exemple, l’investisseur aurait besoin d’une marge (dépôt) de 609,36 €. Le spread, c’est-à-dire la différence entre le prix d’achat et le prix de vente, est d’un point. Si vous conservez la position plus d’une journée, le coût de financement sera plus élevé.

Les CFD sont populaires, car leur performance est linéaire et ces produits sont par conséquent très simples à comprendre. Dans notre exemple, le levier est de 20. Si le DAX progresse d’un point de pourcentage, le capital investi est multiplié par vingt.

Comparaison de produits à effet de levier : les certificats turbo et les CFD

Source : IG

Qu’est-ce qu’un certificat turbo ?

Sans échéance fixe, le certificat turbo fait lui aussi partie des produits à effet de levier. Avec ce type de produits, les investisseurs ont la possibilité de spéculer sur plusieurs sous-jacents. Avec un certificat turbo call, les investisseurs peuvent jouer la hausse. Pour jouer la baisse, ils peuvent utiliser un certificat turbo put.

Contrairement aux bons de souscription, la volatilité implicite n’a pas d’impact significatif sur les certificats turbo. Le seuil de déclenchement du turbo élimine le risque de volatilité implicite. Avec un certificat turbo, les investisseurs peuvent jouer la hausse comme la baisse. Dans le cas de ce type de produits, le niveau de déclenchement ne doit pas être franchi, sinon le turbo expire avec une valeur nulle. Le certificat turbo présente les caractéristiques suivantes :

- Sous-jacent ;

- Ratio ;

- Prix d’exercice ;

- Barrière désactivante ;

- Prime.

Le sous-jacent est l’instrument financier sous-jacent d’un certificat turbo, lequel peut prendre la forme d’un indice, d’une devise ou d’une matière première. Le ratio de souscription indique le nombre de certificats turbo requis pour représenter une unité du sous-jacent. Le cours de référence correspond au cours actuel du sous-jacent en question. La barrière désactivante (niveau de déclenchement) ne doit pas être franchie.

Si le cours du sous-jacent franchit le niveau de déclenchement à la baisse (turbo call) ou à la hausse (turbo put), le certificat expire (désactivation) et l’investisseur perd son capital. La prime représente le coût d’un certificat, c'est-à-dire les coûts du risque et de financement.

Exemple de trading sur certificat turbo

Le trading sur certificat turbo sera plus clair pour vous grâce à l’exemple ci-dessous. Supposons que vous pensiez que le DAX devrait progresser et souhaitiez vous positionner avec une certificat turbo call. Contrairement aux CFD, vous devez sélectionner le certificat turbo qui vous convient.

Dans cet exemple, nous optons pour un certificat turbo call assorti d'un niveau désactivant à 12 182,03 points. Le cours actuel du sous-jacent est à 12 670,6 points et le ratio de souscription est de 0,01. Aux fins du calcul, nous admettons une prime de 0,03 cents.

Le prix du certificat turbo call est déterminé comme suit :

Prix du turbo call = (cours du sous-jacent - niveau désactivant) x ratio de souscription + prime

Appliquons cette formule à notre exemple :

(12 670,6 - 12 182,03) x 0,01 + 0,03 = 4,92 €

En supposant un levier de 24, une fluctuation de 1 % de la valeur du DAX entraînerait une fluctuation de 24 % de la valeur du certificat turbo.

Comparaison de produits à effet de levier : les certificats turbo et les CFD

Source : IG

Synthèse des différences entre les certificats turbo et les CFD

1. Les certificats turbo peuvent être négociés en Bourse, ce qui n’est pas le cas des CFD. Par conséquent, le prix des certificats est plus transparent ;

2. Les certificats turbo ont de ce fait un numéro d’identification de titre (WKN) ou un code ISIN (International Securities Identification Number). Étant négociés de gré à gré, les CFD n’ont pas de numéro d’identification ;

3. En règle générale, les certificats sont émis par un émetteur, venant ainsi ajouter au trading de certificats un risque d’émetteur. Contrairement aux CFD, le levier des certificats turbo est dynamique, c’est-à-dire qu’il peut évoluer au fil du temps ;

4. Contrairement aux CFD, les coûts des certificats turbo ne peuvent être ventilés individuellement. Pour les CFD, les coûts de financement, le spread et la marge sont présentés de manière claire et transparente.

Sur le principe, nous recommandons aux investisseurs de mettre en parallèle leur propre préférence en matière d’investissement et leur appétit pour le risque avant de trader des CFD ou des certificats turbo.

Autres articles sur des thèmes apparentés susceptibles de vous intéresser :

DailyFX fournit des informations sur le Forex et des analyses techniques sur les tendances qui influencent les marchés de devises internationaux.