Ne manquez aucun article de Jeremy Wagner

S'inscrire pour recevoir des informations quotidiennes sur les publications
Veuillez indiquer un prénom valide
Veuillez compléter ce champ.
Veuillez indiquer un nom valide
Veuillez compléter ce champ.
Veuillez indiquer une adresse email valide
Veuillez compléter ce champ.
Veuillez sélectionner un pays

Je souhaite recevoir par e-mail des informations de la part de DailyFX et IG sur les opportunités de trading et leurs produits et services.

Veuillez compléter ce champ.

Nos prévisions seront bientôt disponibles dans votre boîte mail

En plus de lire nos analyses, nous vous proposons d'aller encore plus loin en les testant. Nos prévisions vous donnent en effet accès à un compte démo gratuit auprès de notre fournisseur IG, pour vous permettre de tester et de vous entraîner au trading sans risque.

Votre démo est créditée de 30 000€ de fonds virtuels que vous pouvez utiliser pour trader sur plus de 7500 valeurs.

Vous recevrez vos identifiants par email sous peu.

En savoir plus sur votre démo

Vous êtes inscrits aux articles de Jeremy Wagner

Vous pouvez gérer vos inscriptions en cliquant sur le lien qui se trouve au bas de chaque email que vous recevez

Une erreur s'est produite lors de l'envoi de votre formulaire.
Veuillez réessayer.

Règles du nombre de vagues

Alors que la détermination des vagues en temps réel peut être difficile, il existe trois règles pour compter les vagues qui fonctionnent toujours. Ces règles forment les principes fondamentaux de la théorie des vagues Elliott.

Règle 1 : la vague 2 ne peut pas retracer plus de 100% de la vague 1.

Invalidation de la règle 1 :

Règle 1 vagues elliott

Règle 2 : des vagues 1, 3 et 5, la vague 3 ne peut jamais être la plus courte (c'est souvent la plus longue).

Invalidation de la règle 2 :

Règle 2 vagues elliott

Règle 3 : dans une impulsion, la vague 4 ne peut pas venir tester la vague 1.

Invalidation de la règle 3 :

Règle 3 vagues Elliott

Règles vs lignes directrices

Bien que la liste des règles soit concise, il existe une liste beaucoup plus importante de lignes directrices pour la théorie des vagues d'Elliott. Les règles ne peuvent pas être interrompues. Une invalidation de ces règles signifierait que votre interprétation du marché est incorrecte et que vous devez rechercher un autre nombre de vagues où toutes les règles sont respectées. Les lignes directrices de la théorie ont tendance à s’apercevoir sur la lecture du graphique, mais elles peuvent être invalidées. Bien qu’elles ne soient pas indispensables pour valider la théorie, les retrouver dans votre interprétation graphique augmenterait vos probabilités.

Voici quelques exemples de ces règles des Vagues d'Elliott :

Dans une vague impulsive :

  • La vague 2 retrace 38-78% de la vague 1.
  • La vague 3 tend à aller jusqu’aux extensions de Fibonacci de la vague 1 (1.618, 2.618, 4.23).
  • La vague 4 retrace 38% de la longueur de la vague 3.
  • La vague 5 peut devenir 38% ou 61% de la longueur de la vague 1 via la vague 3.

Vagues correctives :

  • Les vagues correctives ont tendance à avoir des relations avec les niveaux de Fibonacci (c.-à-d. : C = vague A ou vague C = 0,618 x vague A).
  • Dans une correction complexe, la distance de l'onde Y tend à avoir une relation égale ou des niveaux de Fibonacci correspondant avec la distance de l'onde W.
  • Les corrections d'une onde impulsive complétée ont tendance à revenir à la 4ème vague précédant de cette impulsion.

Vous souhaitez en savoir plus sur les vagues d’Elliott ? Téléchargez notre guide de formation pour débutants et avancés.

POURSUIVRE VOTRE LECTURE

>> Qu’est-ce que la configuration de vague d’impulsion et comment la trader ?

>> 3 configurations à plat (flat) des vagues d'Elliott à connaître et à comprendre