Nous utilisons différents cookies afin de vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.
Pour en savoir plus sur notre politique de gestion des cookies, cliquez ici ou suivez le lien qui se situe au bas de n’importe quelle page de notre site.

Guides de trading gratuits
EUR/USD
Haussier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
CAC 40
Baissier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Bitcoin
Haussier
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
EUR/CHF
Mitigé
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Or
Mitigé
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Pétrole WTI
Mitigé
Faible
Élevée
de clients sont à l'achat.
de clients sont à la vente.
Long Court

Note : les hauts, bas et volumes sont indiqués pour la journée de trading.

Données fournies par
Plus Voir plus
Informations en Temps Réel
  • À venir : 🇬🇧 GBP U.K. Government Sits to Discuss Brexit prévu à 23:01 GMT (15 min) https://www.dailyfx.com/francais/calendrier-economique#2019-10-18
  • Forex Mise à jour : Ce sont les meilleurs et les pires résultats d'aujourd'hui 🇳🇿NZD : 0,63 % 🇬🇧GBP : 0,60 % 🇦🇺AUD : 0,48 % 🇨🇭CHF : 0,38 % 🇯🇵JPY : 0,24 % 🇨🇦CAD : 0,07 % Voir la performance du marchés via https://www.dailyfx.com/francais/cours-du-forex#currencies https://t.co/8IbsEPN4ey
  • Matières Premières Mise à jour : Ce sont les meilleurs et les pires résultats d'aujourd'hui Argent : -0,01 % Pétrole WTI : -0,06 % Or : -0,11 % Voir la performance du marchés via https://www.dailyfx.com/francais/cours-du-forex#commodities https://t.co/7iZS1xvBNu
  • Mise à jour du Sentiment clients IG : La grandes majorité des traders sont à l'achat Ripple. Voir le résumé ci-dessous et via https://www.dailyfx.com/francais/sentiment-client https://t.co/2FZpCHWPy6
  • Indices Mise à jour : Ce sont les meilleurs et les pires résultats d'aujourd'hui S&P 500 : 0,03 % Dow Jones : 0,03 % Dax 30 : 0,02 % CAC 40 : -0,00 % Voir la performance du marchés via https://www.dailyfx.com/francais/cours-du-forex#indices https://t.co/1KZkKSQcXo
  • Boeing -6.2% https://t.co/Ies4nhw2NI
  • Matières Premières Mise à jour : Ce sont les meilleurs et les pires résultats d'aujourd'hui Argent : 0,09 % Pétrole WTI : -0,00 % Or : -0,08 % Voir la performance du marchés via https://www.dailyfx.com/francais/cours-du-forex#commodities https://t.co/oOg2XF3N8D
  • Mise à jour du Sentiment clients IG : La grandes majorité des traders sont à l'achat Ripple. Voir le résumé ci-dessous et via https://www.dailyfx.com/francais/sentiment-client https://t.co/cZ2FNfrYgM
  • Indices Mise à jour : Ce sont les meilleurs et les pires résultats d'aujourd'hui CAC 40 : 0,08 % Dax 30 : 0,02 % S&P 500 : -0,23 % Dow Jones : -0,57 % Voir la performance du marchés via https://www.dailyfx.com/francais/cours-du-forex#indices https://t.co/YWg14c9Rok
  • À venir : 🇬🇧 GBP BOE Governor Carney Speaks in Washington prévu à 17:45 GMT (15 min) https://www.dailyfx.com/francais/calendrier-economique#2019-10-18
Les conséquences d'une dévaluation monétaire

Les conséquences d'une dévaluation monétaire

2013-02-21 19:10:00
James Stanley, Stratégiste Devises
Share:

Résumé de l'article : Cet article va examiner en profondeur la principale conséquence d'une politique de dévaluation monétaire : l'inflation. Une inflation modérée est généralement considérée comme une bonne chose, mais trop d'inflation peut être difficile à contenir et devenir une force catastrophique pour une économie.

Perte du pouvoir d'achat, une bonne chose pour l'économie ?

Je me souviens toujours du premier jour du cours de macroéconomie 101, lorsque j'ai été surpris par l'idée que l'inflation pouvait être une « bonne » chose. Car, si les prix augmentent cela signifie que vous perdez en pouvoir d'achat, n'est-ce pas ?

Ce n'est qu'après ce premier cours, en parlant au professeur que j'ai appris la relation importante entre les taux d'intérêt et l'inflation. Le professeur m'a expliqué que : « L'inflation est comme un produit dérivé, une conséquence de la croissance... Alors que les salaires augmentent et que les coûts sont en hausse, les entreprises doivent demander des prix plus élevés pour leurs biens. Les prix plus élevés sur ces biens peuvent réduire leur nombre de clients, donc trop d'inflation peut être négatif. Quand l'inflation commence à être trop forte, la banque centrale de la région peut décider d'augmenter ses taux d'intérêt pour faire ralentir la hausse des prix. »

Mon professeur a ensuite ajouté, « l'inflation peut être une bonne chose, en modération, puisque c'est un signe et une conséquence de la croissance dans une économie. »

Impacts de l'inflation sur l'économie

Le fait est qu'il existe un niveau idéal de l'inflation, car trop ou pas assez d'inflation peut causer des ravages sur les marchés l'économie et les marchés financiers.

Pour constater la force destructrice de l'inflation, cela peut être utile de regarder un exemple d'une économie qui a été complètement ravagée par la hausse des prix à cause d'une dévaluation monétaire.

L'inflation causée par une dévaluation monétaire

Le Zimbabwe est un petit pays situé au sud du continent africain. Ce pays prend son indépendance vis-à-vis du Royaume-Uni en 1965 et élu avec une forte majorité en 1979, son actuel leader Robert Mugabe.

Depuis, le pays a connu d'extrêmes difficultés. Un programme de réforme agraire a été mis en place peu après ces élections, permettant aux terres d'être confisquées de leurs propriétaires pour être redistribuées aux paysans. Étant donné que le pays était sous contrôle britannique pendant plus de 70 ans, de nombreuses terres ont été confisquées aux fermiers et données aux partisans de Mugabe dans le cadre de cette redistribution.

En dépit de tout cela, l'économie a progressé en moyenne de plus de 4% par an entre 1980 et 1990. La croissance a par la suite accéléré pendant la décennie suivante, mais tout a changé en l'an 2000.

Insatisfait des résultats de son programme de réforme agraire qui ne permettait pas de redistribuer les terres cultivables assez rapidement, compte tenu du fait que la transaction fonctionnait sur le principe d'accord entre acheteur et vendeur, Robert Mugabe a commencé à redistribuer de force des terres en l'an 2000. C'est ce qu'on appelle souvent le programme de réforme agraire accélérée.

Ce fut un tournant majeur pour leur économie. L'agriculture était une des principales sources exportations du pays, mais la plupart des fermes qui auparavant produisaient et exportaient des produits agricoles, étaient désormais entre les mains d'autres personnes. Dans de nombreux cas, ces fermes étaient entre les mains des fonctionnaires du gouvernement, qui ne connaissent rien à l'agriculture. En 2000, l'inflation au Zimbabwe était de plus de 55%, et seulement un an plus tard, en 2001, elle avait atteint plus de 112%. À titre de référence, voici une photo d'un billet libellée en dollars du Zimbabwe de l'époque :

Billet Zimbabwe 2007

Comme les terres continuaient d'être redistribuées, les capitaux quittaient le pays. Les investisseurs ont perdu confiance pour investir au Zimbabwe, et ne voulaient pas prendre le risque d'avoir leur capital lié au régime de Mugabe. L'inflation en 2003 était de 598%.

Comme les terres continuaient d'être redistribuées, les capitaux quittaient le pays. Les investisseurs perdaient confiance dans leur investissement au Zimbabwe et ne voulaient pas prendre le risque de voir leur capitale liée à un régime dirigé par Mugabe. L'inflation en 2003 était de 598%.

Alors que les capitaux quittaient le pays, le dollar du Zimbabwe commença à s'effriter. Des sanctions furent ensuite imposées contre le pays par les États-Unis, ce qui rendit les perspectives économiques du Zimbabwe encore moins bonnes.

Avec l'importation de nombreux produits essentiels et l'affaiblissement de leur monnaie, ces produits de base sont devenus encore plus chers et il devenait encore plus difficile d'acheter ces produits de première nécessité comme la nourriture ou un logement.

La dévaluation monétaire au Zimbabwe

En 2006, le Dr Gideon Gono, alors à la tête de la Banque de réserve du Zimbabwe, s'est lancé dans une « réévaluation » de la monnaie, prévoyant l’impression d’une nouvelle monnaie.

Le nouveau dollar devait valoir environ 1000 anciens dollars. L'inflation en 2006 était de 1 281%

Cela n'a guère contribué à restaurer la confiance des investisseurs, ou des consommateurs, et cela n'a fait que susciter une plus grande liquidation de la monnaie zimbabwéenne. Cela a conduit à une autre réévaluation, qui a conduit à une nouvelle réévaluation.

Après la deuxième réévaluation, le billet de 50 dollars, que nous avons examiné plus tôt, est devenu de la même valeur que ce billet de 500 000 000 ci-dessous:

Dévaluation monétaire Zimbabwe 2008

En fin de compte, il y avait quatre variantes différentes de dollars zimbabwéens en circulation sur une période de 3 ans.

L'inflation en 2007 était de 66 212%, et a atteint en 2008 des niveaux ingérables avant que l'utilisation de la monnaie du Zimbabwe soit suspendue. L'un de ces derniers billets imprimés a attiré l'attention internationale (et est devenu aujourd'hui un objet de collection) :

Billet dollar Zimbabwe 2008

Chaque réévaluation a été un autre coup à la confiance des investisseurs, et n'a fait qu'encourager la fuite des capitaux à l'étranger.

À la troisième réévaluation, le dollar US était devenue la monnaie principale du pays. Ce fut le début du ralentissement de l’inflation qui a ravagé le Zimbabwe, et a vu l'abandon éventuel de la monnaie nationale.

Une fois que l'inflation est devenue incontrôlable, elle a évolué par elle-même, et peu de mesures pouvaient ralentir son impact sur l'économie zimbabwéenne.

Avantages et inconvénients d’une dévaluation monétaire

C'est précisément ce que craignent les banques centrales, et la raison pour laquelle la banque centrale du Japon ne s'est pas engagée dans une politique plus agressive d'assouplissement au début de leur récession économique.

L'inflation peut être une bonne chose, mais seulement avec modération. Affaiblir artificiellement une devise dans le but de soutenir l'inflation, peut booster la croissance économique, mais tend également à effriter la confiance des investisseurs.

Si cet article vous a plu, je vous propose de poursuivre votre lecture avec notre ebook pour apprendre les bases du trading sur le marché des changes. Si vous tradez déjà sur le Forex, alors vous seriez peut-être intéressé par notre étude statistique des caractéristiques des comptes de trading gagnant chez IG en 2016.

DailyFX fournit des informations sur le Forex et des analyses techniques sur les tendances qui influencent les marchés de devises internationaux.